banner


        VIème République. 1ère République d'Europe. Convergence des Solidarités sociales, locales, régionales et globales. Attac
                Non à l'ethnocide biotechnologique, aux nécrotechnologies, au Pillage global des terres cultivables en Afrique
                       S'informer sur le site RzM67 mis en ligne il y a 16 ans le 06 VI 06  
                              PG LFIParlement de l'Union PopulaireNupes-2022
                                     Finance Watch | aux urnes, on est là !

Rénovez Maintenant 67 - Journal d'un Cimbre

De 54 à 71% des électeurs inscrits ont snobé 15 fois les urnes aux P&L 2017, le 26 mai 2019, en 2020, en 2021, aux P&L 2022
Where the catallactic world ends... there starts our life    |    S'informer sur Traité de Lisbonne - Libre circulation des capitaux
Le 5 janvier 2020 - personne ne parlait de pandémie - j'annonçais les soaring twenties, les années-20 où tout explose
<     Combattre le Dumping Humain     >   -   I want my Europe back !   -   <    OWS - Occupy the WordS    >
2011, Michel Barnier: "les États ont racheté aux banques 4500 milliards de dettes" (spéculatives irrécouvrables)
2021, la BCE a racheté depuis 2008 aux banques plus de 17.000 milliards avec plus de 20 plans de QE
Depuis des années en ligne 1 page 1 de Google pour "extrême resserrement à droite"
_____________________________________________________________________________

Recherche

Votre recherche de banque a donné 303 résultats.

29. août 2022

Macron, autocratie électorale: la téléologie du président de la finance pour casser État de Droit, Code du Travail, normes sociales, services publics et tous ceux qui lui en coûtent

Finalisé le 18 septembre 2022   -   Ce post contient 132 liens documentaires internes et externes + 2 annexes     -   Post optimisé pour écran PC 16/9 et affichage taille réelle sans zoom sous Firefox...

"La France est le pays des lumières, la France est le pays des inventions. Nous allons expliquer, débattre, aller à la rencontre des Français".
Ce billet compile et étend mes précédentes analyses sur Macron, qui fait tout pour ressembler à un avatar de Instagram,
mais que j'observe depuis plus de 7 ans, depuis qu'il sévit sur la scène intérieure ou à l'international.
A chacun de ses sauts, Macron affirme vouloir gagner un match d'anthologie.

nom féminin

  1. Didactique:   Étude de la finalité.
  2. Doctrine qui considère le monde comme un système de rapports entre moyens et fins.

La Fort de Brégançon est la résidence privilégiée qui inspire toujours autant Macron après avoir tiré une bourre en jet-ski devant 22 millions d'habitants de notre pays qui ne peuvent pas se payer de vacances. Après 3 semaines de villégiature estivale, Macron a réuni le 24 août 2022 à l'Élysée le Conseil des ministres de son gouvernement. Avec le préambule de son discours, Macron inaugure sa rentrée politique de son exécutif avec le ton qu'il affectionne: en découdre avec les habitants de notre pays, les blâmer, les verser dans la peur et l'envie de désigner un coupable, diviser, le tout sous couvert de clairvoyance affichée et de vision de l'avenir dont lui seul détient le secret managérial. Dans son préambule, Macron a parlé en large et en travers de lui-même comme régnant intangible. Les médias, les streamers, les influenceurs ne l'ont pas remarqué.

Après avoir visité dans mon précédant billet la redondance, avec de multiples doses de mystères en suspension et de respirations soufflantes, de Macron sur la fin de l'abondance, je vous donne ci-dessous le libellé de son rituel liturgique qui m'effraye et qui fonctionne comme la réplique du mauvais garçon, insuffisamment intelligent et surpris dans sa déviance, qui s'évertue à dire "c'est pas moi, c'est lui" en trépignant sur le parquet jusqu'à s'essouffler avant la correction qui lui est administrée par voie orale, physique ou de fait.

En psychiatrie et dans la science forensique on connait très bien le fautif dans ce qui est son mode opératoire du détournement de l'attention de son entourage et d'évacuation hors de lui-même de sa culpabilité et de sa responsabilité de son acte commis en pleine possession de ses moyens et sans altération du discernement.

Lire la suite...

forensique

adjectif  (de l'anglais forensic, du latin forum, tribunal)

  1.  Science forensique, science interdisciplinaire (chimie, informatique, biologie, anthropologie, etc.) regroupant les méthodes d’analyse de la police scientifique,
          de la criminologie et de la médecine légale, utilisée dans un cadre judiciaire.
  2.  Entomologie forensique, étude des insectes trouvés sur des cadavres, notamment afin de déterminer, dans le cadre d’une enquête judiciaire, la date du décès.

-------------------------

Voici maintenant, tel quel, l'extrait du préambule du discours du 24 août 2022 de Macron devant le conseil des ministres de son gouvernement >>>  [...] Ce que nous sommes entrain de vivre est... (respiration soufflante)... plutôt de l'ordre d'une grande bascule ou d'un grand bouleversement. La fin des évidences quand on regarde à la fois la France et l'Europe, et le cours du monde... (respiration soufflante)... la démocratie, les droits de l'homme... (respiration soufflante). Si d'aucuns pensaient que c'était la téléologie de l'ordre international, les dernières années auront battu en brèche quelques évidences... (respiration soufflante)... c'est la fin de celles-ci... (respiration soufflante)... la montée des régimes illibéraux, l... (respiration soufflante)... le renforcement des régimes autoritaires... (respiration soufflante)... nous l'avons encore vu... (respiration soufflante)... dans les discours désinhibés des derniers mois... (respiration soufflante)... sont clairs. (respiration soufflante)"  [...] <<<

Ce final "... sont clairs." dans sa très longue phrase semble être une lourde erreur de syntaxe, mais il veut avoir une forte valeur de sous-entendu,
alors que Macron est dans le pointage devant son horodateur, devant lequel il commande à tout auditeur de passer,
auditeur qui l'écoute ou qui ne l'écoute pas car il ne doute pas de l'universalité de sa parole.

J'ai retranscrit le préambule du discours de Macron en marquant ses respirations sonores, comme dans le livre de prières de mémé.
où après des mots ou sous des phrases était imprimé "Hier soll man einen tiefen Seufzer fahren lassen" (exprimons à cet endroit un profond soupir).
Cette expression allemande m'avait toujours amusé parce que "einen fahren lassen" sans substantif signifie simplement péter, ou littéralement "en laisser conduire un".
Cela fâchait mémé qui me disait "Du ! Antékrischt ! ".  Elle avait les lèvres bleues et moites quand elle priait. Sa transfiguration me semblait être quelque chose de crucial et d'annonciateur dans sa vie. Macron fait tout depuis 7 ans pour ressembler à un avatar de Instagram, mais ne peut cacher qu'il est guidé par son malaise vagal
et qu'il veut en découdre avec tous ceux qui lui en coûtent pour faire oublier ses urnes, même si "ça lui en touche une sans faire bouger l'autre".

Maintenant je vais vous prouver point par point que dans son préambule Macron parle d'une situation qu'il connait parfaitement, puisqu'il parle de lui-même,
mais par félonie il fait semblant de critiquer, de dénoncer, d'avertir et de mettre en garde pour se faire passer pour le chantre de l'Etat de Droit et des Droits de l'Homme.

  1. Même pas 3 ans après l'annexion de la Crimée par Poutine, Macron accueille Poutine le 22 mai 2017 avec agapes et hommages de la République au Château de Versailles. Macron a vendu à son ami Poutine, en violation de l'embargo international décrété contre la Russie suite à son annexion de la Crimée, du matériel militaire électronique de dernière génération. En plus des Uber Files, consultez les Egypt Papers et les Ukrain Papers publiés par Disclose. En métropole, Macron fait la chasse aux chômeurs en leur donnant une déculottée décennale.
  2. "ça m'en touche une sans faire bouger l'autreMacron s'est référé à Chirac pour sa phrase sur ses burnes, mais Chirac ne l'avait dite qu'en privé et elle avait été rapportée. Avec ses saloperies Macron veut prouver qu'il est un homme et pas la lavette de la République "je les emmerde" "les gens qui ne sont rien" "certains, au lieu de foutre le bordel" "une majorité de femmes, pour beaucoup illettrées". Interrogé sur son scandale Uber, Macron répond face-caméra en public le 12 juillet 2022 devant le drapeau français >>> "ça m'en touche une sans faire bouger l'autre". Quand des manifestants avaient décroché ses effigies dans des mairies, il s'était prévalu de "l'offense au président de la République inscrite dans la loi de 1881". Le mâle-alpha de la "Renaissance d'Ensemble" fait du yoga disruptif avec ces choses mais doit inscrire dans la Loi que outrages, offenses et injures publiques du président de la République au nez et à la barbe des citoyens constituent un délit mis sans allégeances à l'amende avec de sévères remontrances du Parquet saisi sans recul par les magistrats du siège. Son affaire est pendante depuis 2+5 ans, il doit être jugé et condamné par les tribunaux. En sus de sa cochonnerie, Macron exprime-t-il un genre de "death wish". Contre nous ou lui-même? Il le ressent au plus profond de lui-même, il n'est plus intouchable devant les Chambres, il va être démantelé par les partis dès qu'il va prendre langue avec ses écarts de posture. Uber, le canal référent de la concussion à l'explosion sociale de l'automne 2022, va le prendre à revers. Il ne s'épanchera plus en philippiques pour "son job en traversant la rue", il n'endossera plus depuis sa digue opposée les stigmates bienséants avec son intrication sémantique. Il n'est plus le "président vertical" malgré les cordons de la bourse tirés à grandes suées par LR et les 91 fascistes ébranlés du Parlement. La Fenêtre d'Overton est grande ouverte par sa main vibrante du marché et l'entremise de ses réseaux accumulés. Pour "extrême resserrement à droite" Google repositionne en Ligne 1 Page 1 mon site depuis des années.
  3. Disclose rappelle dans Ukrain Papers que Macron est un récidiviste qui viole la Conditionnalité Européenne du Respect de l'État de Droit. Macron, Chef des armées, a livré de 2017 à décembre 2020 des armes de très haute technicité à Poutine pour ses tanks, hélicoptères et avions de chasse, alors que l'EU avait imposé l'embargo sur l'exportation d'armes en Russie après son annexion de la Crimée en 2014. Les deux bénéficiaires de ces marchés sont les sociétés Thales et Safran, dont l’État français est le 1er actionnaire. Les accointances entre Macron et Thales/Safran correspondent aux accointances entre Viktor Orbán et la MKB Bank. Macron a violé l'embargo européen contre Poutine pour commercer avec lui.
  4. Tout juste 4 ans après l'annexion de la Crimée par Poutine, Macron récidive et il avait reçu Poutine le 19 août 2019 au Fort de Brégançon en grandes pompes et il lui avait proposé "l’architecture de sécurité et de confiance entre l’UE et la Russie". Macron avait déclaré devant les caméras >>> "La Russie est européenne, très profondément" et avait annoncé qu'il entendait "réarrimer la Russie à l’Europe", qu'il croyait "à cette Europe qui va de Lisbonne à Vladivostok. C’est d’ailleurs pour cette raison que la France [Macron] avait défendu la réintégration de la Russie [4 ans après son annexion de la Crimée de juin 2014] au Conseil de l’Europe. La Russie est une grande puissance des Lumières. Elle a sa place dans l’Europe des valeurs auxquelles nous croyons". Pour Macron, les débats sur l’illibéralisme revendiqué par Poutine ne relevaient que de l’incompréhension mutuelle: "Derrière le mot libéral, on met parfois des choses qui ne sont pas les mêmes" déclarait Macron.
  5. Macron avait méprisé publiquement le Corps des diplomates français qui le mettaient régulièrement en garde quand il interprétait les exigences des critères de convergence démocratique de manière trop positive et laxiste envers Poutine. Macron a supprimé par décret le Corps Diplomatique avec effet au 1er janvier 2023. Lui seul dirige l'action de l'État. Macron n'est pas fan de l’État de Droit chez lui, et pour Macron la Diplomatie lui en coûte, le commerce, le commerce des armes lui rapportent.
  6. C'est pourquoi du 25 au 28 juillet 2022, Macron va faire dans sa virée en Afrique ses multiples baise-mains aux dictateurs de la Françafrique, du Mali, du Niger, de la Guinée, du Tchad, du Cameroun, etc pour pérenniser sur ce continent l'emprise de la France, "terre des lumières".
  7. Le 22 juillet 2022, Macron n'oublie pas bien sûr de recevoir avec les pompes de la République le dictateur égyptien Sissi.
  8. Le 28 juillet 2022 Macron accueille avec faste le dictateur criminel MBS d'Arabie Saoudite, qui avait fait assassiner son opposant Jamal Khashoggi.
  9. A tout ce peloton de dictateurs, Macron leur a confirmé qu'ils lui sont chers et que personne d'entre eux ne lui en coûtent. Le gouvernement Macron-1 doublé de Macron-2, par récidive et tout autant par la faute des électeurs inscrits abstentionnistes, casse tous azimuts le pays depuis 7 ans, et pour diriger avec artifices les médias il plaque dans le pays toutes sortes de charges accusatoires divertissantes dans le style de sa chimère "islamo-gauchiste". Le Schwarz Peter favori de Macron n'est pas le parti fasciste + ses 89 députés subitement élus, mais les députés de la Nupes-LFI qu'il traite "d'antisémites".
  10. Disclose révèle avec ses Egypt Papers que le mensonge d’État est un marqueur du gouvernement Macron, Chef des armées, qui décide de la vente des armes Made in France (wiki), dont la plupart des entreprises qui les construisent sont à 100% détenues par l’État. Avec sa Françafrique et ses interventions militaires sur place, avec ses soutiens politiques à ses amis putschistes successifs du Mali, du Niger, du Burkina Faso... la France s'implique depuis 7 ans dans la plus grande Catastrophe humanitaire de l'histoire de l'Humanité avec radars Cobra, pod laser Damoclès, 70 chars Leclerc, 154 canons Caesar, blindés Aravis, 2 corvettes Gowind 2500, hélicoptères Cougar et Dauphin, 9 avions ravitailleurs Airbus A330MRTT, ses Mirage 2000-9 et ses 80 Rafale qui bombardent le Yémen dans l'armée de... MBS - Mohammed Ben Salmane de l'Arabie Saoudite et avec 54 Rafale vendus au dictateur égyptien Sissi et... payés à plus de 50% par l'Arabie Saoudite. Selon le Rapport du 3 mars 2021 du UNOCHA - Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires de l'ONU, la famine atteint 17 millions de Yéménites. Les Rafale vendus par la France à l'Arabie Saoudite, aux Émirats et à l'Égypte bombardent les aéroports et les ports maritimes du Yémen qui sont les uniques voies d'accès aux denrées alimentaires et à l'aide humanitaire. Selon le Rapport de l'ONG Save the Children 2/3 de la population du Yémen, 21 millions de Yéménites, 11,3 millions d'enfants dépendent de l'aide alimentaire et de l'assistance humanitaire. La guerre au Yémen a entrainé avec elle la plus grande catastrophe humanitaire de toute l'Histoire de l'Humanité. En le remerciement pour son bon goût, Macron avait décoré le dictateur Sissi sur le pavillon de l’Élysée de la Grand-Croix de l'Ordre de la Légion d'Honneur le 7 décembre 2020, bien sûr en conformité avec la loi en portant tous deux le masque FFP2 pour honorer la grandeur de la France (voir images). La France n'a rien à envier à la Russie. Macron, adore se raconter en montrant du doigt quelques crapules. Ça embellit son visage Instagram à ses yeux.
  11. Avant de lire ce point n°11, je vous invite à relire mon texte aux points n°1, n°3 et n°10 pour comprendre comment Macron ne parvient pas à organiser son narratif pour cacher son fond, mais ce n'est pas grave la bolomancie Bolloré-Lagardère-Niel adore et recuit à volonté la soupe à Macron. Après le D-Day de Poutine du 21 février 2022, est subitement apparu dans le narratif de Macron un nouveau secteur linguistique en tension, le "belligérant". Macron, ses influenceurs, commentateurs et ministres expliquent que pour l'Ukraine "vendre des armes, ce n'est pas être belligérant, mais seulement être un partenaire commercial libre et loyal qui honore son bon voisinage. Vendre ou céder des armes à un autre État, c'est comme vendre du soja, ça ne montre pas non plus que vous n'êtes pas végétarien mais seulement carnassier".  SIPRI - Stockholm International Peace Research Institute: "The five biggest arms exporters are the United States, Russia, France, Germany and China. France increased its arms exports by 59% between 2012 and 2021, making it the third largest arms exporter". Pour passer à l'or fin la grandeur de la France, plus de 51% de la production industrielle française ont servi à la production d'armement et aux guerres extraterritoriales en Afrique noire ou subsaharienne, en Syrie, au Yémen et à de multiples dictateurs amis de la France. Les français adorent cultiver les délices de leur culpabilité universelle. Pour Macron, peu après l'invasion de l'Ukraine par Poutine le 24 février 2022, « les sanctions contre la Russie seront à la hauteur de l'agression ». Les sanctions contre la France seront-elles à la hauteur de nos agressions que nous commettons en Afrique ? Biberonner son aréopage de dictateurs avec uniformes et médailles, critiquer un Poutine en smoking depuis l’Élysée, la schizophrénie musicale française réglée comme un logiciel. Le bug Macron avait volé en France le débat démocratique en n'annonçant sa candidature aux Présentielles de 2022 que 2 jours avant la date limite du 4 mars. C'était chouette, Macron entrait en guerre, sans être belligérant et sans entrer en campagne. Sans sortir de l’Élysée, Jupiter pouvait jouer la colère de Zeus pour son drag and collect de centaines de milliers de voix pour ses Présentielles Distancielles 2022. Personne ne connaissait son programme pour les P&L-2022. En mars 2022 j'écrivais >>> à 5 semaines du scrutin, le programme de Macron n'est ni publié ni débattu, pourtant le rally around the flag de l'extrême resserrement français à droite depuis les 11 derniers scrutins sera amplifié avec Macron qui refuse avant le 1er tour tous débats publics de confrontation en tant que candidat avec les autres candidats. <<<
  12. Macron se veut être l'intrépide amateur de l'État de Droit, des Libertés démocratiques, du Droit des Peuples à disposer d'eux-mêmes. Il l'a répété sur tout son quinquennat. Le 7 mai 2017 au soir de son élection à la présidence de notre lumineuse république il proclame sur l’esplanade du Louvre que « L’Europe et le monde attendent que nous défendions partout l’esprit des Lumières menacé dans tant d’endroits. Ils attendent que partout nous défendions les Libertés, que nous protégions les opprimés. » Mais trois semaines après, Macron confirme la poursuite de la coopération, plus exactement de la complicité de l’État français avec les crimes et la répression sanglante et continue de la dictature du maréchal Sissi en Égypte, qui bombarde aussi le Yémen avec ses avions de chasse Rafale. Lire l'enquête Egypt Papers du site d'investigation Disclose sur le partenariat militaire entre Macron et Sissi: "Les Mémos de la Terreur" et encore "Chronologie d'une compromission". Amnesty a aussi publié un rapport: "Les armes et les blindés français sont au cœur de la répression sanglante et continue en Égypte". Le site d'investigation Disclose a des partenariats avec Arte, Radio France, Rue89 Bordeaux, Rue89 Strasbourg, Rue89 Lyon, The Intercept, etc... qui reçoivent ses enquêtes et s'engagent à les diffuser gratuitement. La vente des armes française à l'étranger dépend directement du Président Macron. Pour vérifier l'efficacité de Macron, dans son rôle de Président de la France et de Chef des armées, vous pouvez lire le Rapport accablant de l'Agence Reuters du 4 juin 2019 "French weapons sales to Saudi jumped 50 percent last year".
  13. Cette année 2022, la France a... doublé ses ventes d'armes. Ce qui n'a pas empêché Macron de tonner contre ceux qu’il appelle "les profiteurs de guerre" le 28 juin 2022 lors d’une conférence de presse en clôture du sommet du G7 en Allemagne.
  14. Je vous reconduis depuis 16 ans en ligne à la réalité française avec OWS - Occupy the WordS. Elle n'est pas un impensé. Merci de ne pas agonir d'injures contre moi avec un "espèce de sale cancel bolchéwokiste!" Votre choix est-il de ne pas être ou d'acquérir l'insu qui nous nasse tous dans le stratégique et l'opérationnel de Macron? Depuis le 18 novembre 2018, début des Gilets Jaunes, je vous fais le décompte de ses charges. Avec Macron la France a été rétrogradée au 33ème rang des pays démocratiques dans le classement RSF - Reporters Sans Frontières. En septembre 2022 elle est descendue au 34ème rang, mais ce qui compte est le narratif à Macron ➳ "La France, terre des lumières". Aux rangs 1 à 5 se trouvent: Norvège, Danemark, Suède, Estonie, Finlande.
  15. Les 3 premières années du quinquennat de Macron, la France avait été condamnée par l'ONU, par le OHCHR - Haut Commissariat de l'ONU aux Droits de l'Homme, par le Conseil de l'Europe, par le Parlement Européen, par la DROI - Sous-Commission Droits de l'Homme du Parlement Européen, par le Commissaire aux Droits de l'Homme du Conseil de l'Europe, par Amnesty International, par LDH - Ligue des Droits de l'Homme et elle a même été interpellée par la Commission Européenne, etc... pour sa gestion violente armée de LBD et pour sa répression judiciaire contre les manifestations des Gilets Jaunes et contre les opposants à la réforme Macron-BlackRock des retraites et à la casse du Code du Travail (voir ci-dessous les 2 annexes du Conseil de l'Europe et du Parlement Européen). Aviez-vous entendu parler de ce sinistre abonnement français de Macron aux blâmes décernés contre la France par tous les grands organes internationaux de la planète? Ni Macron ni ses ministres ni les médias n'ont communiqué sur notre indignité nationale, notre parce que le début est en France, comme en Hongrie, encore le choix des électeurs inscrits. La violation des Droits de l'Homme est entrée dans le droit commun de l’État de Macron, elle est sa "matrice intellectuelle". Quand les Gilets Jaunes avaient manifesté, c'était plus drôle pour le gouvernement Macron et son album d'images d'utiliser les LBD et de comptabiliser 10+1 morts, 7 mains arrachées, 300 crânes fendus et 32 yeux explosés que de prendre "des décisions historiques" pour rendre la Dignité aux 8 millions de Travailleurs pauvres, aux 11 millions qui vivent sous le seuil de pauvreté, aux 9 millions qui dépendent de la banque alimentaire, aux 12 millions qui n'ont pas un appartement chauffé. Pour renforcer votre choix politique à avoir le 12 et 19 juin 2022 aux Législatives avez-vous pris connaissance du Mémorandum du Commissaire aux Droits de l'Homme du Conseil de l'Europe, de la Résolution du Parlement Européen ou du Rapport de l'OHCHR - Haut-Commissariat aux Droits de l'Homme de l'ONU >>> "France: des experts de l'ONU dénoncent des restrictions graves aux droits des manifestants « gilets jaunes »" ?
  16. Avant de lire ce point n°16, je vous invite à relire les points 6, 7, 8 et 9 pour comprendre à quel niveau national et international de mensonge et de manipulation Macron place sa rhétorique narcissique. Macron avait scandé devant le Parlement Européen le 19 janvier 2022, pour inaugurer sa Présidence de 6 mois de l'EU, les "valeurs de l’État de Droit et du respect des Libertés démocratiques". Il voulait oublier que lui et d'autres candidats aux Présentielles de 2022 comme l'ancien Commissaire Européen aux Marchés, Michel Barnier, et les 2 fascistes français en vogue, MLP et EZ, projetaient de "sortir partiellement notre pays de la Convention Européenne des Droits de l'Homme et de la Cour Européenne des Droits de l'Homme". Bien que tous crient à tue-tête qu'il est "est impossible de renégocier les Traités Européens". Pour Macron, Barnier et leurs collègues du même bord "pour les questions sécuritaires la France doit déroger à la primauté du droit européen". Cet opt out est le prémisse du fascisme, mais il est pour Macron et ses sosies la meilleure façon d'emmerder la condamnation du 14 février 2019 votée et adressée à la France sous forme de Résolution par le Parlement Européen. Macron en fait sa douleur narcissique, lui "seul a le droit d'avoir la tête au-dessus des autres", comme il a déclaré en visant le 1er ministre qui s'imposera après les Législatives de juin 2022. Tout glisse dans la modernité et l'élégance du fascisme just-in-time à la française qui dépasse l'accoutumance au non-droit et au non-État de Droit et qui rejoint la Désobéissance aux Traités Européens pour satisfaire à de viles opportunités de clan et de portes monnaie.
  17. Avant de lire ce point n°17, je vous invite à relire mon texte depuis le début. Dans son discours de "résilience" du 2 mars 2022 suite aux bombardements en Ukraine sur des cibles civiles et militaires par Poutine, Macron adore revenir sur son mensonge qui lui tient à coeur: "La démocratie n'est plus considérée comme un régime incontestable, elle est remise en cause sous nos yeux. Pour notre liberté et celle de nos enfants, nous répondrons par des décisions historiques." Macron, qui avait été élu aux P&L-2017 et aux P&L-2022 avec 17% des électeurs inscrits, tente de compenser sa légitimité électorale de fait extrêmement faible par sa redondance au sujet du rôle historique qu'il prétend vouloir mener, si possible en dehors du cadre constitutionnel. Il met en place des happenings nationaux de bavardage qu'il anime en brin de chemise et sans cravate: la Convention Citoyenne pour le Climat, réunie pendant 1 an et dont il n'a retenu que 3% des propositions, et maintenant, en pure mégalomanie et usurpation et révisionnisme de l'Histoire, Macron lance en mai 2022 le Conseil National de la Refondation, en écho au CNR - le Conseil National de la Résistance créé avec Jean Moulin et les Résistants contre les nazis. Le vrai CNR était l'organisme qui dirigeait et coordonnait les différents mouvements de la Résistance intérieure française pendant la Seconde Guerre mondiale, toutes tendances politiques et syndicales comprises, à partir de 29 mai 1943. Jean Moulin avait été assassiné quelques semaines plus tard par la Gestapo. Le Programme du Conseil National de la Résistance avait mis en place en France la Sécurité Sociale et toutes les Réformes Economiques et Sociales après la Libération contre les nazis. Macron adore faire la nique à l'Histoire, Macron adore la réécrire et la réviser selon ses convenances personnelles pour imposer partout son régime commercial, financiariste, néolibéral. Macron, l'imbu, croyait depuis août 2022 attirer autour de lui et de sa contrefaçon du "CNR" tous les partis, tous les syndicats, comme en 1943 le vrai CNR autour de Jean Moulin, mais très rapidement tous les syndicats (sauf la CFDT comme d'habitude) et tous les partis ont rejeté son invitation à cette collaboration. Si vous cherchez CNR sur Google, il n'y en a plus que pour ce truc à Macron. Même le splitting du mikado syndical français - dont chacun des syndicats adore accourir à l'Elysée un jour différent dans l'année pour arroser les pivoines du parc présidentiel - ont refusé en bloc cette x-ième parodie de Macron de la démocratie directe, qui n'est rien d'autre que du centralisme démocratique, mais à la française, avec des manières élégantes et le dirigisme Bolloré-Lagardère-Niel. Macron croyait que le pays à la tête duquel il se pense, est encore plus raffiné et activiste que par exemple la RDA avec sa SED - Parti socialiste unifié d’Allemagne (en allemand : Sozialistische Einheitspartei Deutschlands) qui était le parti politique unique de l'Allemagne de l'Est, la RDA (République Démocratique Allemande). La SED tenait le rôle dirigeant du Front national de la République démocratique allemande, coalition des partis autorisés par le régime communiste est-allemand. En tant que seul grand parti autorisé, il joua en Allemagne de l'Est le rôle d'un parti unique, possédant le monopole de l'action politique au sein de ce pays. Macron, qui déteste le multipartisme, se pense être à la tête d'un pays - sa " Start Up Nation" - et aimerait être à la tête d'un apanage de parti unique. C'est la réalité, il est à la tête des abstentionnistes majoritaires qui lui ont accordé son extrême resserrement à droite pour et par lequel il se fait élire depuis juin 2017. La Convention citoyenne pour le climat et maintenant ce Conseil National de la Refondation ne sont que des instances créées de toute pièce par Macron, dont l'objectif unique est de contourner la France légale et constitutionnelle avec son expertise du Sénat, du Parlement, de leurs Commissions et surtout avec ses débats démocratiques. Le climax de la réfutation et du déni de démocratie de Macron est que les débats de ce CNR ne seront pas filmés comme ils le sont tous au Parlement, au Sénat et dans toutes les Commissions sénatoriales et parlementaires. Du huis clos mais sans les scellés. Du Macron.
  18. L'addiction de Macron au mépris et au contournement de la démocratie et de notre Constitution est surmultipliée avec ses Conseils de Défense. Deux instances créées de toutes pièces par Macron avec ses bonshommes qu'il choisit seul d'une manière totalement autoritaire/autocratique et sans la moindre des consultations du Parlement et du Sénat. Il y a le Conseil de Défense sanitaire contre le Covid et le Conseil de Défense sur la crise énergétique. En France le Conseil de Défense n'a été avant Macron qu'un organe prévu par la Constitution pouvant être réunit par le Président de la République, Chef des armées, en cas de menace militaire. Le Conseil de Défense est soumis au secret, au secret des délibérations et ses membres désignés selon les circonstances par le Président seul sont couverts par l'immunité et ne peuvent pas être poursuivis par la Justice. Où que l'on écoute, où que l'on regarde, l'objectif unique de Macron est de se soustraire au débat, au contrôle et à la décision démocratique d'un Etat de Droit. A ceci Macron ajoute des "missions-flash" qui sont comme issues de la génération spontanée et des lubies de Macron. Le système de Macron est un Agitprop à la Macron. L'Agitprop de Macron est la diffusion d'un petit nombre de ses idées à tous les habitants du pays et elle recouvre en revanche la notion de communication monopolistique et est conçue pour diffuser sa fixation du libéralisme-financiarisme et de ses autres narrations de sa politique menée par lui et ses portes-monnaie. Pour encore plus instagramiser son portrait, Macron va en plus lancer des consultations en ligne, ainsi il sera sûr que n'auront pas de voix les 11 millions vivant sous le seuil de pauvreté et dépendant de la banque alimentaire ou ne pouvant pas se chauffer l'hiver (chiffres de 2021). La Présidence de Macron est un dark store.
  19. Le 11 février 2020 Macron, avait appelé ses députés LREM à l'Elysée - en qualité de président de pas tous les Français - pour leur proposer son "Plan de Reconquête républicaine" en leur expliquant que dans la France il y a le "pays légal" et le "pays réel" pour les "convaincre de l'urgence, de regarder en face l'immigration, la sécurité du quotidien, le séparatisme et l'insécurité." Pour Macron, le légal, la Loi française, est dévoyé par le réel qu'il voit, celui qui est importé selon lui par l'immigration venue d'Afrique et de pays arabes. La Françafrique, elle, c'est autre chose. Elle relève d'une "mission périlleuse de protection de nos valeurs civilisationnelles" et de sauvegarde des intérêts de la France sur le territoire africain avec les réseaux français extra-diplomatiques des services de renseignement, d'entreprises, de barbouzes comme Benalla, de militaires... Et avec l'implication personnelle du président français, Chef des armées, et avec l'ingérence directe des autorités françaises dans les affaires intérieures des anciennes colonies françaises. Pour la France avec son véhicule de la Françafrique, le pays illégal est le pays réel pleinement voulu, désiré et assumé, comme dans les dictatures amies du Mali, du Tchad, du Niger, du Cameroun, etc... Avec son sketch de la distinction "pays légal - pays réel", Macron avait cité volontairement Charles Maurras. Maurras, antidreyfusard et antisémite forcené, était le directeur politique du mouvement fasciste Action Française qui s'était fixé comme objectif de lutter contre "la trahison de Dreyfus et des dreyfusards". Maurras, au nom de l'Action Française, avait encore en 1912 qualifié Dreyfus de "traître juif qui entrevoit en frissonnant les douze balles qui lui apprendront enfin l'art de ne plus trahir et de ne plus troubler l'ordre de ce pays qui l'hospitalise". C'est l'Action Française qui avait commis le 13 février 1936 l'attentat contre Léon Blum. Le 9 avril 1935, Maurras avait lancé publiquement un appel au meurtre de Léon Blum avec ces mots: "C'est un monstre de la République démocratique. C’est un hircocerf de la dialectique heimatlos. Détritus humain à traiter comme tel… L'heure est assez tragique pour comporter la réunion d'une cour martiale qui ne pourrait fléchir. [...] demande la peine de mort contre les espions. Est-elle imméritée pour les traîtres? Vous me direz qu'un traître doit être de notre pays: M. Blum en est-il? Il suffit qu'il ait usurpé notre nationalité pour la décomposer et la démembrer. Cet acte de volonté, pire qu'un acte de naissance aggrave son cas. C’est un homme à fusiller, mais dans le dos"..."Comme la guillotine n'est pas à la disposition de bons citoyens, ni de citoyens logiques, il reste à ces derniers un revolver, un couteau de cuisine". Je rappelle que Léon Blum était bien français de père et mère, donc il n'était pas heimatlos. Le 15 mai 1936, Maurras avait réitéré ses menaces de mort contre Léon Blum: "C'est en tant que Juif qu'il faut voir, concevoir, entendre, combattre et abattre le Blum. Ce dernier verbe paraîtra un peu fort de café: je me hâte d'ajouter qu'il ne faudra abattre physiquement Blum que le jour où sa politique nous aura amené la guerre impie qu'il rêve contre nos compagnons d'armes italiens [de Mussolini]. Ce jour-là, il est vrai, il ne faudra pas le manquer. Si, par chance, un État régulier a pu être substitué au démocratique Couteau de cuisine, il conviendra que M. Blum soit guillotiné dans le rite des parricides: un voile noir tendu sur ses traits de chameau". Maurras avait été élu à l’Académie française le 9 juin 1938 par 20 voix contre 12. Macron a repris de Maurras telle quelle l'opposition "pays légal" - pays réel" qui est l'un des fondamentaux de l'actuel parti fasciste français RN qui a participé sans programme aux P&L-2022 et subitement récolté 89 députés fascistes élus. Macron voulait montrer avec ses références à Maurras qu'il "est à l’écoute des catégories populaires" séduites par le parti national-fasciste français et qui le prouvent à chaque fois encore plus d'un scrutin à l'autre. C'est leur lutte des convergences.
  20. Macron participe aussi à la réhabilitation de Maurras en affirmant qu'il dissocie chez Charles Maurras l’écrivain et théoricien monarchiste de l’antisémite. Les psychiatres de la forensique n'auraient pas à fouiller pour cerner le cas. C'est Maurras qui a inventé, conçu et promu “l'antisémitisme d’État” longtemps avant Goebbels. Pour Maurras "la disparition de la République en 1940 était une divine surprise”. Maurras avait dénoncé pendant des années les “quatre États confédérés dont il fallait détruire l’influence néfaste sur la France: les juifs, les métèques, les protestants et les francs-maçons". La vie de Pétain et la vie de Maurras sont un manuel de haine de la République française et de ses valeurs. Pour Pétain comme pour Maurras, le national-fascisme était central dans leur matrice intellectuelle construite sur le "corps national français des vrais français" et contre ceux de "l’antifrance". Macron fonde son entêtement sur l'idée de "l'identité nationale". Macron avait organisé personnellement un ripage sémantique avec sa Loi sur le Séparatisme qu'il a fait passer de "Loi sur les séparatismes" à "Loi sur le séparatisme islamiste" puis à "Loi sur les valeurs de la République". Macron utilise le concept “insécurité culturelle”. Ce concept cultivé par le parti fasciste français RN, par les sarkozystes, Philippe de Villiers, Dupont Aignan, Asselineau, etc s'adresse directement aux “vrais Français"... en entendant "qu'ils sont insécurisés dans leurs modes de vie du fait de l’arrivée massive de Noirs et d’Arabes qui refusent les codes culturels du pays d’accueil et dont le refus est prolongé et aggravé dans les banlieues par leurs enfants nés sur le territoire national", etc. Maurras >>> "La divine surprise est l'accession au pouvoir du Maréchal Pétain et le sabordage de la République par le vote majoritaire des Parlementaires républicains eux-mêmes. La défaite de 1940 a eu le bon résultat de nous débarrasser de nos démocrates".
  21. Dans son interview-fleuve donnée à L'Express le 22 décembre 2020, Macron a poursuivi sa réhabilitation de Pétain et de Maurras, ces deux convergences intellectuelles du fascisme de la France, du racisme, du nationalisme et de l'antisémitisme. Macron, qui est épris depuis toujours de la dualité forensique Dr Jekkyl & Mister Hyde, a affirmé ici aussi, dissocier le Pétain de 1917, qu'il présente en héros de guerre, de celui de 1940. Pourtant c’est Pétain qui avait réprimé les mutins de 1917, qui avait été bourreau en chef du peuple marocain révolté pendant la guerre du Riff, qui avait appelé à cesser le combat contre Hitler et l'Allemagne nazie, qui avait mis en place les lois antisémites et livré les juifs et les roms de France aux nazis. Pétain avait instauré la collaboration avec Hitler et l'Allemagne nazie, avait créé le STO, avait appelé à soutenir la milice fasciste et des supplétifs de la Gestapo, à lutter contre la Résistance et les Résistants et avait appelé à se battre contre le débarquement allié de juin 1944. Le jour du Centenaire de l'Armistice, le 7 novembre 2018, Macron avait rendu un hommage à Pétain en soulignant qu'il avait été "un grand soldat", puis il avait tweeté en fin de journée une explication de texte suite à la vive polémique qu'il avait créée. Macron participe à la réhabilitation nationaliste de Pétain qui fait corps jusqu'à nos jours avec le parti fasciste d'extrême droite français FN/RN. Pour ce Centenaire de l'Armistice, Macron avait d'abord accepté des généraux et de son Chef d'état-major, le général Lecointre - resté en poste jusqu'en juillet 2021-  que les 8 maréchaux de la guerre de 14-18 soient honorés, dont le maréchal Pétain. Le Général Lecointre, Chef d'état-major des armées, voulait que Macron s'incline devant les bâtons des 8 maréchaux. C'est seulement après une vive protestation des universitaires réunis à Blois pour préparer le Centenaire du 7 novembre 2018 que ce sketch fascistoïde just-in-time de Macron avait été annulé. Ce même général Lecointre, Chef d'état-major particulier du président Macron, avait aussi mis 5 jours à réagir après l'appel au putsch du 21 avril 2021 de 21 généraux et de 1500 militaires français. Nous voyons par où passe la "convergence" de la France selon Macron. Les rituels liturgiques et autres antiennes de Macron contiennent toujours ses idiomatismes "lumières', "convergence".
  22. Discours de "résilience" de Macron du 2 mars 2022 suite aux bombardements en Ukraine sur des cibles civiles et militaires par Poutine: "La démocratie n'est plus considérée comme un régime incontestable, elle est remise en cause sous nos yeux. Pour notre liberté et celle de nos enfants, nous répondrons par des décisions historiques." Macron avait encore une fois prouvé le 16 octobre 2018 qu'il était à sa hauteur et capable de "prendre des décisions historiques". Le 29 octobre 2018 je vous avais écrit une longue analyse documentée sur la France qui doit être trainée à cause de Macron et de son accaparement de la Justice devant la CEDH - Cour Européenne des Droits de l'Homme de Strasbourg pour ses violations de l’État de Droit et des Garanties Fondamentales des Droits de l'Homme >>> Les 17 perquisitions politiques, violation de la Convention Européenne des Droits de l'Homme et du Traité Européen, saisine de la CEDH. J'ai été le 1er pendant de très longs mois et il semble le seul à avoir rédigé une analyse aussi approfondie sur le sujet de cette France malsaine. Pour rappel, ces 17 perquisitions avec plus d'une centaine de policiers n'avaient reposé que sur des fakes propagés au sujet des comptes de la campagne présidentielle de 2017 de JLM et des conditions d’emploi d’assistants d’eurodéputés de La France Insoumise. Au moment où Macron annonçait son nouveau gouvernement après sa Bérézina des Gilets Jaunes, le Procureur de la République de Paris et membre du Parquet qui relève directement de la Garde des Sceaux - Ministre de la Justice, lançait la plus grande opération de perquisition de ces dernières décennies sur des faits infondés et des dénonciations calomnieuses. Ni les terroristes, les dealers, le grand banditisme n'ont eu droit à un tel acharnement et une telle violation multiple du Code de la Procédure Pénale, ni même les euro-députés français d'autres partis en infraction avec un système d'emplois fictifs et de travail dissimulé avérés. L'Eurodéputé JLM de LFI "mis en cause" dans cette affaire du 16 octobre 2018 avait prouvé 2 ans et demi auparavant qu'il n'avait détourné aucun moyen européen pour "financer des emplois fictifs", ce qui avait été validé par le Parlement Européen. Ses comptes de campagne avaient aussi été validés sans la moindre des irrégularités plus d'un an avant ces 17 perquisitions, après avoir répondu à plus de 2000 questions. Un acharnement politique comme à l'est de l'Europe dans les deux pays fascistes de la Hongrie et de la Pologne. Le Parquet de Paris a par la suite classé l'affaire pour absence d'infraction, sans excuses de Macron, du Procureur de Paris, de la Ministre de la Justice.
  23. Le 21 juillet 2020 je soulignais dans >>> Plan de Relance, la Nuit des Petits Couteaux: l'Europe catallactique enterre l'État de Droit / Unanimité en faveur des régimes fascistes de Hongrie et de Pologne que Macron et ses homologues du Conseil Européen avaient officiellement adoubé les régimes fascistes du PiS de Pologne et de Viktor Orbán de Hongrie pour garantir le "Deal" à l’Europe catallactique. Ces deux fascistes avaient menacé violemment pendant les 4 jours de négociation de "partir en claquant la porte si le plan de relance européen devait être lié à la Clause de Conditionnalité du Respect de l'État de Droit et si la Procédure selon l'Article 7 en cours contre la Hongrie et contre la Pologne était maintenue". Plusieurs procédures contre ces deux pays fascistes sont pendantes devant la CJUE - Cour de Justice de l'Union Européenne et devant la CEDH - Cour Européenne des Droits de l'Homme depuis plus de 10 ans, et ni Macron ni personne ne s’était attaché à les faire aboutir.
  24. Macron adore donner des gifles historiques quand ça ne va pas dans le sens de ses marchés financiers. Macron n'est pas amateur de Démocratie, de Liberté démocratique et d’État de Droit. Macron est "le Messie botté européen de l'Extrême Centre anti-démocratique néolibéral". Il n'est pas amateur de Travailleurs pauvres, de banque alimentaire, de "ceux qui ne sont rien", de vie sous le seuil de la très grande pauvreté. Macron est amateur de BlackRock, de création de "synergies" sur les marchés, de start-up, de convergences, de Casse du Code du Travail, de "ruissellement vers le bas". Macron est l'homme autocrate de notre pays qui l'a mis sur son poste par voie électorale. Macron est l'homme des décisions historiques parce qu'il se sent justifié et bonifié par ses 17% d'électeurs inscrits. Pour Macron, le Rally around the flag ne sera à sa hauteur qu'un Rally around the drag avec un zeste d'affaire Benalla ou un appel à la bougeotte du 21 avril 2021 non suivi de sanctions. Macron a vanté le jour du Centenaire de l'Armistice, le 7 novembre 2018, les fascistes Maurras et Pétain ("un grand soldat"), ces deux convergences intellectuelles du fascisme de la France, du racisme, du nationalisme et de l'antisémitisme. Avec sa Loi Séparatisme contre les musulmans de notre pays et avec sa Loi Sécurité Globale, toutes deux aussi passées avec le 49-3 en contournant Parlement et Sénat, Macron avait pris ses "décisions historiques" just-in-time pour "repenser l’État" ce qui a de nouveau valu contre la France un rappel à l'ordre par l'ONU. Le programme de Macron est la manipulation du ruissellement magique vers le bas de la démocratie souriante, amicale et joliment républicaine depuis la hauteur grandiose de ses libres marchés. L'essentiel pour Macron c'est d'agiter sa cuiller dans son lorem ipsum pour faire fructifier le Privilège de l'Investisseur. Mais à l'Appel ➳ Pour les Libertés, l’État de Droit ➳ Contre les idées d’extrême-droite et du fascisme just-in-time du gouvernement Macron il n'y avait personne dans les rues le 12 juin 2021. Pendant son quinquennat Macron a fait passer TOUTES ses lois capitales sans le Parlement ni le Sénat mais en faisant usage du 49-3 et des Ordonnances. Toutes, contre la Liberté et contre celle de nos enfants. Click & Collect. Drag and drop in the bin, that's all. Klappe zu, Affe tot.
  25. Macron n'aime pas la Constitution française, c'est à dire la forme constitutionnelle d'un Etat démocratique. Le cauchemar illibéral avec du Macron dedans se poursuit. Le 16 mars 2022, Macron avait fait savoir, que dès qu'il sera élu le 24 avril, il dissoudra l'Assemblée et fera immédiatement procéder à des élections anticipées, même si officiellement les Législatives doivent avoir lieu le 12-19 juin. Macron n'est pas amateur de démocratie, il voulait empêcher le débat démocratique préélectoral des futurs députés. C'est à vomir. Vous pouvez relire plus haut les blâmes de l'ONU et des autres organismes internationaux. Des journalistes ont demandé le 18 mars 2022 à Macron si son "programme est plus à droite qu'en 2017". Macron a balayé d'un revers de la main ces critiques en disant: « Je m'en fiche, royalement, totalement, présidentielle ou non. Ce qui compte, c'est ce qui fonctionne pour le pays, le rend plus fort, ce qui permet aux Françaises et aux Français de vivre mieux. Si à ce point, ils ne savent pas se différencier du projet que je porte, qu'ont-ils été faire dans cette galère ? ». Le Voyage au Trou du Langage de Macron n'est pas prêt d'en finir.
  26. Si. Macron est amateur d’État de Droit, mais au Liban. Deux jours après l'explosion gigantesque de silos d'engrais à Beyrouth, Macron s'était rendu le 6 août 2020 au Liban, qui était un protectorat français jusqu'en 1943. Macron se sentait investi d'une charge morale d'éducateur envers le Liban en menaçant les Libanais avec son lapidaire « pas de réforme, pas d'argent ». Macron avait subitement lié l'aide financière de la France à sa Clause de Conditionnalité du Respect de l'État de Droit par le Liban et en exigeant des « réformes drastiques avant six mois », au moment où il reviendra à Beyrouth contrôler si le Liban aura aussi tout autant mis fin aux accointances entre les représentations politiques, le pouvoir et les milieux financiers. Macron est l'idéal du modèle français, il manage la schizophrénie française, il vend au dictateur égyptien maréchal Sissi des navires de guerre Mistral et 54 avions de combat Rafale payés à 50% par les dictateurs d'Arabie Saoudite, il le décore à l’Élysée de la Légion d'Honneur, il vend à l'Arabie Saoudite des Rafale pour bombarder le peuple du Yémen et il tacle en même temps le Liban. Êtes-vous fiers d'être français? Macron: « Il y a aujourd'hui au Liban une crise politique, morale, économique et financière qui dure depuis plusieurs mois, plusieurs années et celle-ci implique des initiatives politiques fortes ».  (Lire le Rapport du PNUD - Programme des Nations unies pour le développement). Macron est très amateur d’État de Droit, mais au Liban. Il a été très impatient, quand, le 27 septembre 2020 de retour à Beyrouth, il a exprimé toute sa colère en disant « J’ai honte » à propos des dirigeants politiques libanais. Il avait alors déclaré qu'il « a pris acte de la trahison collective des partis libanais qui portent l’entière responsabilité de cet échec ». Macron sait se montrer très autoritaire quand cet État de Droit n'est pas instauré immédiatement: « A l’horizon environ d’un mois, un mois et demi, nous serons obligés de faire le bilan. S’il n’y a aucune avancée sur le plan interne, alors nous serons obligés d’envisager une nouvelle phase de manière très claire et de poser la question de confiance: est-ce qu’un gouvernement de mission sur la base de la feuille de route est encore possible, ou est-ce qu’il faut à ce moment-là changer la donne et aller peut-être dans une voie plus systémique de recomposition politique au Liban ? ». Indirectement, il appelait les Libanais à dégager leur président. Vous pouvez repenser à la science forensique, en observant cette colère enjouée de Macron au Liban. Macron est très amateur du peuple Libanais qu'il considère comme tel, comme un peuple. A son inspection au Liban, Macron était « déçu par la classe politique libanaise, qui n’a pas placé le peuple avant la politique politicienne. Tout continue comme avant à Beyrouth. La crise que vit le Liban n'est pas un coup du sort, ni une fatalité. Elle est le fruit de faillites individuelles et collectives et de dysfonctionnements injustifiables. L'ensemble de la classe politique libanaise n'a eu de cesse de l'aggraver en faisant passer avant tout ses intérêts individuels et partisans avant les intérêts du peuple libanais ». Forensique en veux-tu en voilà. Pour Macron, habillé de la grandeur de la france, les Libanais ne sont pas des "moins que rien" à "emmerder".
  27. Macron se veut être l'intrépide amateur de l'État de Droit, des Libertés démocratiques, du Droit des Peuples à disposer d'eux-mêmes. Il l'a répété sur tout son quinquennat. Le 7 mai 2017 au soir de son élection à la présidence de notre lumineuse république il proclame sur l’esplanade du Louvre que « L’Europe et le monde attendent que nous défendions partout l’esprit des Lumières menacé dans tant d’endroits. Ils attendent que partout nous défendions les Libertés, que nous protégions les opprimés. » Mais trois semaines après, Macron confirme la poursuite de la coopération, plus exactement de la complicité de l’État français avec les crimes et la répression sanglante et continue de la dictature du maréchal Sissi en Égypte, qui bombarde aussi le Yémen avec ses avions de chasse Rafale et Eurofighter. Lire l'enquête "Egypt Papers" du site d'investigation Disclose sur le partenariat militaire entre Macron et Sissi: "Les Mémos de la Terreur" et encore "Chronologie d'une compromission". Amnesty a aussi publié un rapport: "Les armes et les blindés français sont au cœur de la répression sanglante et continue en Egypte". Le site d'investigation Disclose a des partenariats avec Arte, Radio France, Rue89 Bordeaux, Rue89 Strasbourg, Rue89 Lyon, The Intercept, etc... qui reçoivent ses enquêtes et s'engagent à les diffuser gratuitement. La vente des armes française à l'étranger dépend directement du Président. Pour vous assurer de l'efficacité de Macron, dans son rôle de Président de la France et de Chef des armées, vous pouvez lire le Rapport accablant de l'Agence Reuters du 4 juin 2019 "French weapons sales to Saudi jumped 50 percent last year".
  28. Selon HUNGARY today du 9 mars 2022, "MKB Bank, majority owned by PM Viktor Orbán’s fast-emerging, childhood friend Lőrinc Mészáros and pro-government construction mogul László Szíjj, has financed by loan the campaign of French radical right presidential candidate, Marine le Pen" - "MKB Bank, détenue majoritairement par Lőrinc Mészáros, ami d'enfance en plein essor du Premier Ministre Viktor Orbán, et par le magnat de la construction pro-gouvernemental László Szíj". La banque hongroise Magyar Külkereskedelmi Bank - MKB appartenant à l'oligarque hongrois Lőrinc Mészáros et ami d'enfance de Viktor Orbán, a donné sous forme de "prêt" 10,7 millions d'euros à MLP, la fasciste canal-historique de la France, pour financer sa campagne électorale pour les Présidentielles de 2022. Le Conseil Constitutionnel français l'a publié le 4 mars 2022 avec les déclarations de patrimoine des candidats à l'élection présidentielle française. Viktor Orbán, premier-ministre fasciste de Hongrie soutient MLP, la fasciste française, pour les Présidentielles 2022 de France. Le 10mars 2022 le site Euractiv rappelle que Viktor Orbán est aussi actionnaire de la MKB Bank: "Le Pen, who said she is an admirer of President Vladimir Putin, promised a softer line on Russia over Ukraine, urging the West to drop economic sanctions on Moscow - Le Pen, qui a déclaré être une admiratrice du président Vladimir Poutine, a promis une ligne plus douce sur la Russie au sujet de l'Ukraine, exhortant l'Occident à abandonner les sanctions économiques contre Moscou". Le fasciste du parti PiS, Jarosław Aleksander Kaczyński, Vice-président du Conseil des Ministres de Pologne, le Premier Ministre fasciste du parti Fidesz de Hongrie, Viktor Orbán, la fasciste canal-historique de la France, MLP, et tous leurs homologues des États-Membres de l'UE s'étaient réunis sans masque FFP2 le 5 décembre 2021 à Barcelone pour créer le parti fasciste européen, dénommé "parti souverainiste européen" ou "parti européen des extrêmes droites", ou "...de droite ultra-conservatrice", ou "...souverainiste" par les médias français sur un ton bien policé. La polysémie médiatique française facho-compatible rend habituel et courant un fascisme just-in-time, encore plus depuis le 21 février 2022 pour aguerrir notre État face à Poutine. Nous sommes justes, grands et beaux, alors que ces chefs de gouvernements fascistes PiS de Hongrie et du Fidesz de Pologne ont rencontré le 5 décembre 2022 en Espagne à l'appel de Vox, le parti fasciste néo-franquiste espagnol et tous leurs homologues et présidents de partis fascistes des États-Membre de l'EU, dont MLP, la candidate fasciste française aux Présentielles 2022. Après avoir adapté à son goût la Constitution hongroise, la loi électorale, le découpage des circonscriptions, les médias, la censure, la justice, la police, les universités, l'enseignement, le fasciste Viktor Orbán a été remis pour la 4ème fois sur son siège de 1er ministre de la Hongrie après des élections à 1 tour le dimanche 3 avril 2022. Macron n'a pas pipé mot. Macron n'a pas déploré la reconduction du président fasciste Viktor Orbán en Hongrie. Macron compte sur ce rally around the flag, qui s'est rappelé à nous ce dimanche 3 avril 2022 en Hongrie, et qui pourra lui rapporter gros à sa propre réélection.
  29. Avant de lire ce point n°29, je vous invite à relire les points n°16, 17 et 24. Venons en aux affaires courantes de la vie démocratique dans notre pays et dont Macron n'est pas fan. Pour le prouver, Macron ne cesse de répéter en boucle depuis plus de 5 ans "qu'il va changer de méthode". Voici sa litote habituelle qu'il a réchauffée le 8 septembre 2022 pour l'ouverture de sa refondation potemkine: "Ce cadrage sera issu de cette discussion très approfondie. Il est véritablement novateur dans sa volonté d'avoir un travail de longue haleine qui ne soit pas simplement le lieu où chacun vient délivrer son discours. Ce sera très interactif et donc pas du tout dans une méthode descendante. Ce sera une discussion sans filtre. Nous devons aujourd'hui inventer quelque chose de nouveau, une manière nouvelle de débattre. Pas une nouvelle institution. On aura une dynamique d'échanges. Ce sera la renaissance démocratique. Il y aura une première séquence de plusieurs jours puis des rendez-vous réguliers. Les Français sont fatigués des réformes qui viennent d’en haut." Ce qui est excellent avec Macron, est que l'on peut toujours sans exception compter sur lui; quand il positive en direction de ceux qui débattent de la chose publique, on sait qu'il va encore mieux les nasser. Forensique.
  30. Macron cultive chez l'esthéticienne de l'Elysée et de Instagram sa douleur narcissique, selon laquelle lui "seul a le droit d'avoir la tête au-dessus des autres" et Macron propose "une nouvelle méthode de gouvernance". Parlement, Sénat, Commissions sont pour Macron la noyade de la synergie avec lui-même de ses énergies. Macron n'admet pas, comme dans n'importe quelle démocratie de la planète, que le Parlement vote la Loi, contrôle l'action du gouvernement et évalue les politiques publiques. Macron fait tourner autour de sa boule aromatique son CNR, ses Conseils de Défense, ses missions-flash, ses Grenelles de..., ses Ségur de..., ses Etats Généraux sur..., etc, et le quinquennat passe avec sa casse. Macron s'est présenté aux élections présidentielles de 2017 et de 2022 uniquement pour mettre le pays échec-et-mat. Macron ne se reconnait qu'une existence possible sans se sentir pollué par ce qu'il prend pour une pandémie, c'est à dire le Parlement, le Sénat, les Commissions, le débat démocratique de nos institutions législatives, les votes et les amendements mis en place et garantis par notre Constitution. Pour ceux qui n'auraient pas encore compris, Macron a donc fait dire le 3 septembre 2022 à son ministre délégué chargé des Comptes publics, Gabriel Attal, que "pour éviter le recours au 49-3, [il] propose aux parlementaires d’échanger autour du budget 2023". Le terme "échanger" ne relève pas des débats parlementaires publics, mais d'un club de parole, tel est le mépris exprimé et affiché par Macron face aux instances législatives. Gabriel Attal "souhaite présenter « nos pistes et les arbitrages en cours » concernant le prochain projet de loi de finances « à tous les parlementaires des commissions des finances de l’Assemblée et du Sénat, majorité comme opposition (…) avant même que le projet du budget 2023 n’arrive en conseil des ministres », et ce dans le but « d’échanger » sur leurs propositions en anticipation du débat parlementaire. Dans un contexte inédit, [ces “dialogues de Bercy” constituent] une initiative inédite " a-t-il ajouté. "Faute de majorité absolue, le gouvernement devra en effet compter sur des voix de l’opposition pour parvenir à faire passer son budget 2023 – sauf à activer l’article 49.3 de la Constitution pour faire passer sans vote son projet de loi à l’Assemblée nationale en engageant la responsabilité du gouvernement." [...] « Je m’étonne de certaines déclarations, notamment côté des Républicains, qui souhaitent davantage d’économies, indiquant leur intention de voter contre, avant même que le projet de loi ne soit connu. De facto, cela laisserait peu d’autres choix que l’utilisation du 49.3. Je ne me résous pas à cette perspective. »
  31. Macron qui veut provoquer, avec ses multiples instances et cabinets qu'il bricole dans son Legoland de la finance, "un accouchement collectif dans le consensus", va aussi lancer... une Convention citoyenne... sur la fin de vie. Ce n'est pas une blague. C'est super, ça occupe même les âmes perdues. Nous sommes exhaussés.
  32. Comme Macron sait que son accouchement collectif consensuel dans le rythme et dans la joie n'aura pas lieu sous son 2ème quinquennat, il a rebaptisé son partie LREM en Renaissance, et comme il sait que son gouvernement est un mort-né qui n'a pas à manager de fin de vie, Macron a fait dire par Gabriel Attal qu'en plus du 49-3 il aura recours aux référendums (pluriel !). Ces référendums à la carte du menu Macron sont à l'opposé du RIC - Référendum d'Initiative Citoyenne et de sa "nouvelle méthode de gouvernance" qu'il nous annonce en boucle depuis plus de 5 ans. Au sujet des pouvoirs qui sont conférés au président par la Constitution de la Vème République, je vous invite à relire mon analyse du 1 mai 2017 >>> Elections Législatives du 11 et 18 juin 2017 et cantonnement du Président sans majorité au Parlement. ​L’Article 11 de la Constitution autorise le chef de l’État à faire voter certaines lois par référendum, sans passer par le Parlement. L’utiliser pour réformer la Constitution est possible, mais n'a été pratiqué qu'une seule fois sous la Vème République: seul le général De Gaulle s’en est servi dans cet esprit, quitte à avoir suscité les critiques pour avoir « tordu l’esprit du texte », et à devoir démissionner après le NON à son référendum de 1969. Macron a aussi annoncé vouloir mettre en œuvre des réformes constitutionnelles par ce hyperloop contre-démocratique. Macron prévoyait dès les P&L-2017 d'élargir la possibilité de convoquer des référendums à toutes les lois, et donc sans le dire de "tordre l'esprit du texte de l'Article 11 de la Constitution". Macron annonce vouloir y recourir pour faire voter certaines mesures de son programme. Cela n’a jamais été fait depuis le début de la Ve République (hors réformes des institutions). La situation serait d’autant plus inédite, et son issue d’autant plus incertaine, que le Parlement a depuis les P&L-2022 - avec la majorité en nombre de voix d'opposition (avec les 89 faschos, beurk !) - la capacité de s'y opposer. Pour magnétiser les 89 députés fascistes, Macron a de toute façon son père-fouettard, l'activiste sécuritariste Darmanin, qui fera des Lois de nassage des restes de notre démocratie à l'image de la Hongrie fasciste de Viktor Orbán et de la Pologne fasciste du PiS du duo Kaczyński/ Duda. Dans son registre des nouvelles palinodies, Macron avait annoncé une dizaine d'heures après le 2ème tour des Législative le 8 mai 2017 >>> "Pas de violence verbale, il faut s'écouter, il faut s'aimer". Macron prouve depuis plus de 7 ans, d'abord comme ministre sous Hollande puis comme président qu'il déteste les Petites Gens de notre pays.
  33. Macron, le 26 septembre 2017 dans son discours pour l'Europe: "Le désir de fraternité a été plus fort que la vengeance et la haine." Pour donner à son roundup la garantie immuable de casse à la hauteur de ses désirs, Macron jongle de manière rythmée avec le 49-3 et les Ordonnances qui éliminent en les contournant le Parlement, le Sénat, les Commissions parlementaires et sénatoriales, les députés, les débats, le Législatif, le contrôle de l'action du gouvernement et l'évaluation des politiques publiques, et, summa summarum, l'Etat de Droit. Hourra, Hourra, nous ne sommes plus une démocratie et nous faisons partie du club des républiques fascistes où se trouvent depuis plus de 10 ans la Hongrie fasciste de Viktor Orbán et la Pologne fasciste du PiS de Kaczyński et Duda. La démocratie française est un appendice vestigiel et n'est plus qu'un joujou pour le président financiariste et elle lui est confiée dans la stricte observance de la Constitution de la Vème République par l'écrasante majorité des abstentionnistes et de sa minorité écrasante de ses électeurs. Depuis les P&L-2017 et aux P&L-2022 le mouvement LFI, puis la Nupes avaient dans leur programme en 1ère ligne la VIème République. Nous ne sommes plus au stade de la Fenêtre d'Overton, mais à celui du fascisme just-in-time à la française, du fascisme élégant, comme je vous l'écris en ligne depuis le 06 VI 06. La France, "terre des lumières", "pays des droits de l'homme", s'en accommode très bien et le duo létal Macron-Darmanin fourbissent leurs ultimes arguments métalliques. Le génotype destructeur d’État de Droit de Macron amuse et n'effraye plus personne, le fascisme just-in-time à la française est piloté par lui comme un jet-ski et trouve son confort dans les mœurs françaises. Son ministre de l'intérieur Darmanin vitupère contre les étrangers, Macron a promu des députés fascistes à la Vice-Présidence du Parlement, et à la Cour de Justice de la République qui est censée juger les crimes et délits des ministres en fonction, et à la Délégation Parlementaire du Renseignement qui est habilitée à récolter, connaitre et exploiter les secrets d'Etat et les renseignements couverts par le Secret Défense !!! Depuis des années je vous signale que Macron devient la muppet de Viktor Orbán, le fasciste dictateur de Hongrie. Macron déteste l’État de Droit et l'urgence sociale n'est pas son monde, il préfère la violence et son abonnement aux blâmes décernés par tous les organismes internationaux à cause de son "usage disproportionné de la force et de sa répression policière et judiciaire". Les électeurs adorent aussi cette musculation à la française, s'ils s'y opposaient ça se saurait (300 crânes fendus, 32 yeux éclatés, 7 mains arrachées, 10+1 morts). Voir la vidéo sur Macron au Parlement Européen de Strasbourg. Macron ne se comprend que dans son régime financial de démocratie illibérale. Je vous l'annonce depuis 5 ans, il devient de plus en plus comme le fasciste Viktor Orbán. En prévision des chaudes journées d'automne 2022, le duo létal Macron-Darmanin a augmenté déjà entre les Présidentielles et les Législatives d'avril-juin 2022 de € 900 millions le budget du ministère de l'Intérieur et commandé une série de blindés urbains climatisés dernier-cri pour étouffer les millions d'électeurs inscrits abstentionnistes, Jeunes et Ouvriers, les 69-71 %, qui leur ont pourtant servi grassement la soupe en oubliant de respirer, mais qui réclameront entre les pavés une bouffée de gaz lacrymogène. Les 89 députés fascistes ont voté contre l'augmentation du Smic, alors que la majorité des classes pauvres et moyennes inférieures a voté pour les fascistes (statistique officielles). Avec sa chaine de charges accusatoires, sa lutte acharnée contre les rodéos urbains, son mépris des étrangers musulmans, des chômeurs et des pauvres, avec ses LBD, ses Lois Séparatisme et Lois Laïcité et Lois Sécurité, le duo létal Macron-Darmanin s'imagine tenir entre ses doigts des bijoux prophylactiques pour dorer son régime néolibéral illibéral et lancer à l'automne sa Réforme sur le Chômage et sa Réforme des Retraites BlackRock-Macron.
  34. Il manque à la rentrée scolaire de septembre 2022 plus de 4000 professeurs, mais Macron annonce le 6 septembre 2022 par la voix de sa 1ère ministre Borne, qu'il avait nommée après les présidentielles et sans attendre son échec aux Législatives, le recrutement de 8 500 policiers et gendarmes supplémentaires en cinq ans, dont 3 000 en 2023, dans le cadre de la Loi d’orientation et de programmation du ministère de l’intérieur. Il va aussi allouer 15 milliards d’euros supplémentaires au ministère de l’intérieur. « La sécurité est une priorité du président de la République et de mon gouvernement », a déclaré Borne le 6 septembre 2022. Macron fait tout pour ressembler à un avatar de Instagram, mais il ne faut pas être Docteur ès forensique pour voir comment Macron déjoue sa peur avec les LBD, ses Lois Séparatisme, ses Lois sur la Sécurité, ses Lois Travail, ses Lois Laïcité qu'il a fait passer comme toutes ses lois majeures de son 1er quinquennat avec le 49-3 et avec les Ordonnances. Macron se sent investi de la mission de formater notre identité qu'il veut incarnassier dans son régime financiariste destructeur illibéral de l'Etat, du Code du Travail, des services publics, de la cohésion entre les habitants de notre pays. Nous verrons dès le mois d'octobre à l'automne 2022 où Macron en est dans son focus mental quand il n'aura plus les moyens constitutionnels de rouler sa bosse.
  35. Sur mon site je souligne depuis sa mise online le 06 VI 06 la joyeuse montée du fascisme, accélérée par Macron jusque dans les organes et instance de l'Etat. En voici encore 3 exemples >>> 
    - "Plan de Relance", la Nuit des Petits Couteaux: l'Europe catallactique enterre l'État de Droit / Unanimité en faveur des régimes fascistes de Hongrie et de Pologne.
    - "illibéral", "démocratie illibérale"... de Hayek à Zakaria en passant par Jean-Claude Juncker, Ursula von der Leyen, Christine Lagarde, Sylvie Goulard, Sarkozy, Hollande, Macron, Viktor Orbán
    - Budget de l'Union Européenne: l'Europe déconfine dans la joie le fascisme just-in-time de Viktor Orbán de Hongrie et de la Pologne du PiS - Échec et mat pour la démocratie.
    Hier le Parlement a trouvé un joli sobriquet pour le régime fasciste de Viktor Orban de Hongrie: c'est une "autocratie électorale".
  36. Pour subvertir encore plus la démocratie, pour le compte de ses donneurs d'ordre financiaristes et de sa filière Bolloré-Lagardère, il suffit en France de se réveiller à l'Elysée tous les matins sans ouvrir les volets sur la Constitution. En sirotant l’éventualité d’un report de l’âge de départ à la retraite à 65 ans par un amendement glissé dans le Projet de Loi de Financement de la Sécurité Sociale (PLFSS), Macron a de nouveau fait la preuve qu’il n’hésitera pas "à s’affranchir de la conjoncture sociale et parlementaire défavorable pour mener ses réformes". Ne pas avoir sa majorité absolue au Parlement passe pour Le Monde pour une "conjoncture parlementaire défavorable". « Si on pense qu’il faut l’unanimité pour bouger, on ne fait jamais rien », a déclaré Macron lundi 12 septembre 2022 devant son parterre de journalistes, alors que les oppositions et les partenaires sociaux ont annoncé qu’elles contesteront cette méthode si elle venait à être mise en œuvre cet automne. Le gouvernement d’Elisabeth Borne a aussi encore une fois répété la possibilité de faire adopter le budget par l’article 49-3 pour pallier la perte de sa majorité absolue à l’Assemblée nationale. Macron va faire de nouveau passer une loi capitale par un "cavalier législatif", un amendement à une loi déposé en "méconnaissance" de l'Article 45 alinéa 1 de la Constitution et qui n'a pas de rapport avec la réforme des retraites. Ah, j'oubliais de préciser. Toutes ces magouilles de Macron pour sceller sur les pays ses réformes, s'appellent le "passage en force". Il est étonnant, que seulement juste pour cet amendement à la PLFSS, il y ait subitement des voix dissidentes dont celle du godillot Bayrou.
  37. Ne rallongez pas la liste, allez voter. L'Assemblée sera dissoute et il y aura des Législatives et des Présidentielles avant 2027.

    "Macron! On est là! On est là, même si tu ne le veux pas, nous on est là,
    pour l'honneur des Travailleurs et pour un monde meilleur,
    même si tu ne le veux pas, nous on est là.
    "

 

4 commentaires 2 annexes

24. août 2022

Pétition et Référendum d'Initiative Partagée de la Nupes ➳ Taxons les super-profits ➳ Fin de l'abondance spéculative de la financiarisation de l'économie

en cours de rédaction       

Macron fait tout pour ressembler à un avatar de Instagram, mais guidé par son malaise vagal, Macron veut encore plus torpiller les petites gens avec sa casse globale et son inversion de la hiérarchie des normes en annonçant aujourd'hui la "Fin de l'abondance, des évidences et de l'insouciance".

La guerre russe d'annexion de l'Ukraine est une aubaine pour Macron qui nous raconte que "le monde d'avant, c'est fini", en sous-entendant, avec ses silences dans ses phrases, qu'il a le bon plan pour nous: Grande Concertation publique n°2, surdité, matraque, LBD, loin de l’État de Droit.

Macron s'agrippe sans faiblir à son expérience financiariste à la banque Rothschild pour recréer, renforcer et pérenniser sa vérité capitalistique
de l'accaparement, de la prédation, de la déprédation et de l'anéantissement de l'existence sociale et humaine des gens et des travailleurs.

Fin de l'abondance? Quand les Gilets Jaunes avaient manifesté, c'était plus drôle pour le gouvernement Macron et sa collection d'images d'utiliser les LBD et de comptabiliser 11 morts, 7 mains arrachées et 32 yeux explosés, 300 crânes fendus que de prendre "des décisions historiques" pour rendre la Dignité aux 8 millions de Travailleurs pauvres, aux 9 millions qui vivent sous le seuil de pauvreté, aux 9 millions qui dépendent de la banque alimentaire, aux 12 millions qui n'ont pas un appartement chauffé, aux 73% d'étudiants qui doivent avoir un petit boulot pour se payer les études.

Macron ne s'exprime pas sur l'abondance économicide des multinationales, du CAC40 et de tout autre spéculateur financier.
A ce stade et à ce niveau, avec la financiarisation de l'économie, il ne faut plus parler d'investisseur.

Pour faire oublier sa médiocre Loi pour la réduction de l'inflation, le duo létal Macron-Darmanin flatte les 89 députés fascistes et les 69% des électeurs inscrits abstentionnistes qui ont permis l'extrême resserrement à droite du pays. Le duo létal Macron-Darmanin fourbit son argumentaire agresseur pour consolider le volubile bavardage franco-français contre les étrangers, les étrangers clandestins, les étrangers fâchés avec la loi, contre les rodéos urbains à mobylette, contre les trottinettes et contre les chômeurs, mais ce duo létal a mis en place un encadrement militaire pour les mineurs délinquants dans les territoires d’outre-mer. Macron nous expliquera à la rentrée que sa réforme des retraites BlackRock-Macron sera la meilleure façon de "payer le prix face aux conséquences de la guerre en Ukraine" en épargnant "les profiteurs de guerre et les profiteurs de crise" qui lui sont chers mais qu'il sait si élégamment fustiger à l'étranger sur un tarmac avant de monter dans son avion. Dans le gouvernement Borne-Macron 2, la Secrétaire d’État chargée de la Jeunesse est rattachée au Ministère des armées. Avec Macron, la Citoyenneté passe par les armes.

La guerre russe d'annexion de l'Ukraine est une aubaine pour Macron et débride les néolibéraux européens
qui nous racontent que "le monde d'avant, c'est fini" mais qui y restent campés pour garantir l'abondance aux spéculateurs.

Lire la suite...

 

Taxons les super profits : signez la pétition !
 

 

Diffusez cette pétition sur les réseaux sociaux !
aucun commentaire

21. août 2022

Levée d'écrou pour la Grèce le 20 août 2022 après 12 années d'oppression, de destruction et d'extermination imposées par la Commission Européenne, la France et l'Allemagne

Finalisation du 23 août 2022    -    Ce post contient 13 liens documentaires internes et externes     -   Post optimisé pour écran PC 16/9 et affichage taille réelle sans zoom sous Firefox.

Pour comprendre le sens du titre de mon billet n°701, je vous invite d'abord à lire ci-dessous quelques uns de mes billets et à en consulter les centaines de liens documentaires qui s'y trouvent >>>
- billet du 7 février 2010 >>> La Grèce, victime de l'Euro, du Traité de Lisbonne, des Directives EU, de l'Euro-Groupe, d'ECOFIN
- billet du 10 février 2010 >>> Libre circulation des capitaux: Wall Street, Goldman Sachs, JP Morgan ont aidé 10 ans la Grèce à tricher
- billet du 25 juin 2011 >>> Libre circulation des capitaux: Wall Street, Goldman Sachs, JP Morgan et Mario Draghi, nouveau Directeur de la BCE, ont aidé 10 ans la Grèce à tricher - II
- billet du 4 novembre 2011 >>> Les pires des 29 banques systémiques sont Deutsche Bank, BNP Paribas, Société Générale, Crédit Agricole - G20 de Cannes
- billet du 25 janvier 2015 >>> Grèce: Alexis Tsipras de Syriza va nous enseigner l'Europe des Peuples / Brexit-Irexit contre Grexit
- billet du 3 juillet 2015 >>> I want my Europe back - Rendez-moi mon Europe / La Grèce dit NON à la Troïka et OUI à l'Europe
- billet du 21 juillet 2020 >>> "Plan de Relance", la Nuit des Petits Couteaux: l'Europe catallactique enterre l'État de Droit / Unanimité en faveur des régimes fascistes de Hongrie et de Pologne
- billet du 12 août 2020 >>> I want my Europe back - L'Europe catallactique, le Dumping Humain et le pishing intégral en bande organisée - "Adults in the room" de Costa-Gavras

L'Europe, la Commission Européenne, le Conseil Européen, les chefs de 26 gouvernements, Macron, Merkel ont préféré jusqu'à aujourd'hui accorder massivement les aides et subventions européennes aux deux pays fascistes de la Hongrie de Viktor Orbán et de la Pologne du PiS, au lieu de soutenir un pays totalement démocratique, la Grèce, qui avait été jeté dans la banqueroute d’État sous les auspices de Mario Draghi et Goldman Sachs, de JP Morgan, BNP Paribas, Deutsche Bank, mais aussi avec les pandémies néo-libérales du Traité de Lisbonne, des Directives Européennes, de l'Euro-Groupe, d'Ecofin, etc. Cet amalgame délétère avait déclenché à partir de l'année-Lehman 2008 la Crise financière et bancaire des Subprimes et la Crise de l'Euro et des liquidités. Bruxelles et les États-Membres plus au nord de l'EU, avec en tête l'intransigeance morbide de la France et de l'Allemagne, avaient préféré 1) cajoler et financer ces deux pays fascistes de Hongrie et de Pologne en s'asseyant sur la Conditionnalité du Respect de l’État de Droit, 2) et en même temps condamner à mort la Grèce avec sa panoplie d'armes européennes réglementaires, parce qu'elle était passée à gauche avec Syriza et Alexis Tsipras qui avait dégagé le gouvernement précédent corrompu et hypra-néo-libéral. L'Italie et l'Espagne avec un Podemos minoritaire ont été épargnés par la vindicte européenne.

Je vous colle ci-contre l'Éditorial des DNA - Dernières Nouvelles d'Alsace, notre quotidien régional, totalement médiocre et encore plus dans la ligne Bolloré-Lagardère, et qui avait censuré beaucoup de mes commentaires sous leurs articles à prétention d'analyse économique et politique. Je suis d'autant plus surpris de son Éditorial d'aujourd'hui le 21 août 2022, et encore plus qu'ils n'aient pas effacé mes deux commentaires quelques minutes après que leur boy de service à l'écran les avait mis en ligne. Je les ai vite scannés parce qu'il arrive que les DNA se censurent elles-mêmes en effaçant leurs propres articles ou éditoriaux. Je vous donne le lien de cet Éditorial... "révolutionnaire". Je ne suis pas dupe: si les DNA se mettent subitement à contester la Commission Européenne, la politique de l'Allemagne (en omettant de citer celle de la France tout de même), c'est qu'elles réajustent leur focus en prévision des graves mouvements sociaux qui agiteront la France à partir de cet automne 2022. Pour faire oublier sa médiocre Loi pour la réduction de l'inflation, le duo létal Macron-Darmanin flatte les 89 députés fascistes et les 69% des électeurs inscrits abstentionnistes qui ont permis l'extrême resserrement à droite du pays. Le duo létal Macron-Darmanin fourbit son argumentaire agresseur pour consolider le volubile bavardage franco-français contre les étrangers, les étrangers clandestins, les étrangers fâchés avec la loi, contre les rodéos urbains à mobylette, contre les trottinettes et contre les chômeurs, mais ce duo létal a mis en place un encadrement militaire pour les mineurs délinquants dans les territoires d’outre-mer. Macron nous expliquera à la rentrée que sa réforme des retraites BlackRock-Macron sera la meilleure façon de "payer le prix face aux conséquences de la guerre en Ukraine" en épargnant "les profiteurs de guerre et les profiteurs de crise" qui lui sont chers mais qu'il sait si élégamment fustiger à l'étranger sur un tarmac avant de monter dans son avion. Dans le gouvernement Borne-Macron 2, la Secrétaire d’État chargée de la Jeunesse est rattachée au Ministère des armées. Avec Macron, la Citoyenneté passe par les armes.

Lire la suite...

Pour mes billets et mon site d'analyse en ligne depuis le 06 VI 06, je me fais traiter de sales noms et plus récemment d'islamo-gauchiste bolchéwokiste à éviter de fréquenter de toute urgence et pour l'éternité, etc. Et tous ces bien-pensants commencent déjà, comme avec cet Éditorial des DNA, à dire en boucle "mais je l'avais toujours dit", et il continueront à rafler la mise sociale et matérielle, car ils jouissent, eux, de l'autorité et de la bienséance de leur entre-soi. Ils passeront pour des intellectuels engagés et humanistes ayant un sens poussé de la cohésion et de l'avenir du pays.

Libellé de cet Éditorial "révolutionnaire" des DNA >>>  "La date est évidemment symbolique, il ne peut s’agir de rien d’autre. Douze ans après avoir été mis sous tutelle, les Grecs n’en ont fini ni avec la crise ni avec l’austérité. Maintenant qu’ils ont été punis comme l’Allemagne et Angela Merkel l’avaient exigé, ils ont gagné le droit de revenir s’asseoir à la table des adultes, pas plus.

Pourtant, rien ne va vraiment beaucoup mieux en Grèce, au contraire. Cet interminable plan d’austérité, d’une violence inouïe, a certes permis de « recadrer » des pratiques budgétaires coupables, mais à quel prix ! En une décennie, des millions de personnes ont été sciemment jetées dans la pauvreté et des millions d’autres précarisées. Les biens de l’État ont été vendus à l’encan et les services publics, dont l’hôpital, démantelés. Les salaires ont été amputés quand taxes et impôts ont explosé. La retraite, elle, est passée à 67 ans et 450 000 jeunes n’ont eu d’autre choix que d’émigrer. Quant à la dette, cette fameuse dette d’un pays de 11 millions d’habitants qui menaçait prétendument à elle seule tout l’équilibre de la zone euro, cette dette qui à l’époque était de 177 % et en conséquence jugée « insoutenable » par le FMI, cette même dette culmine désormais à plus de 180 % du PIB.

À bien des égards, le remède a donc été pire que le mal, mais qui s’en soucie puisqu’il s’agissait encore une fois de faire un exemple, au nom d’une orthodoxie budgétaire qui a volé en éclats avec la crise du Covid. Il est alors comme par magie devenu possible de mutualiser un emprunt, ce qu’on a justement tout au long de ces années obstinément refusé aux Grecs.

Victime de l’incurie de ses dirigeants et de l’égoïsme des États membres de l’Union européenne, la Grèce ressort exsangue et humiliée de cette épreuve. Elle ne survit plus que grâce au tourisme et à l’infinie capacité de résilience d’une population qui n’a pas sacrifié la démocratie. Et il y a, il faut bien le dire, dans ce refus absolu de renoncer à ce socle fondateur, malgré les épreuves et les tentations, quelque chose de l’ordre de l’héroïsme."   <<<

Et voici mes deux commentaires mis en ligne par les DNA et pas encore censurés par Crédit Mutuel, son propriétaire >>>

 

Cette analyse est excellente. Il faut rajouter plusieurs choses.

  1. C'est Mario Draghi, à l'époque Directeur de Goldman Sachs Europe, qui a poussé la Grèce à tricher en lui proposant un montage de produits financiers dérivés et des swaps, qui étaient déjà à leur création réputés toxiques et irrécouvrables.
  2. C'est Ecofin Eurostat, l'Insee pour l'Europe, qui a couvert cette falsification.
  3. Ce sont Société Générale, BNP Paribas et Deutsche Bank qui ont acquis ces toxiques.
  4. Pour renflouer les caisses pourries de ces 3 banques, c'est une organe inventé pour l'occasion et sans légitimité démocratique, la Troïka, qui a imposé l'exécution factuelle de la Grèce.
  5. Cette Troïka était composée du FMI et Christine Lagarde, de la BCE, et de la Commission Européenne avec nos ministres des finances français et allemand.
  6. Pour les remercier, Mario Draghi à été promu Directeur de la BCE, et 10 ans plus tard, Christine Lagarde a été promue à sa place.
  7. Bilan: Deutsche Bank, BNP Paribas, Société Générale ont été renflouées grâce au remboursement de la Grèce adossés sur des prêts garantis par l'Europe à des conditions totalement non viables pour ce pays. Quand on commente un article de presse, on se fonde sur les faits, car c'est un acte public.

-------------------

La Grèce, sous l'emprise de la Troïka, a été tellement appauvrie qu'elle a dû vendre à la Chine ses aéroports et ses grands ports maritimes. L'Europe, avec son cheval de Troie de la "concurrence-libre-et-non-faussée" n'avait rien à redire à cette mise sous tutelle économique de la Grèce au profit de la Chine, car elle permettait à la Grèce de satisfaire aux conditions de la mise sous tutelle de la Grèce au profit de la Commission Européenne, de la Société Générale, de BNP Paribas, de la Deutsche Bank, qui sont de toute façon depuis 2008 en situation de faillite technique alors que la BCE leur avait racheté par milliers d'€ leurs dettes toxiques, pourries et irrécouvrables, et ceci sans la moindre des conditions.

aucun commentaire

31. mai 2022

Ontologie de la violence de Macron: des Gilets Jaunes à sa Finale de la Ligue des champions ➳ des condamnations de l'ONU, du Parlement Européen au Chaos du Stade de France

    Ce post contient 56 liens documentaires internes ou externes sûrs, officiels et publics     -   Post optimisé pour écran PC 16/9 et affichage taille réelle sans zoom sous Firefox.

Pour une fois, je trouve mon billet drôle

Les blâmes et condamnations de 2018-19 de toutes les organes internationaux contre l'usage inapproprié en France de la force et les répressions policières et judiciaires contre la foule, les manifestants et les journalistes avaient été gardés sous silence par Macron et ses accolés politiques et médiatiques ou remballés avec les dénis habituels de Darmanin et Lallement. Le Fiasco-Chaos du Stade de France du 28 mai 2022 n'est que le habitus physiologique de Macron depuis 5 ans, de son 1er quinquennat à son 2ème.

Macron prouve encore qu'il n'a pas "changé" tout en radotant l'inverse avec son parti LREM qu'il a relabellisé "Renaissance" pour les Législatives. Sa campagne aux P&L-2017 s'appelait "volution". Macron redondant récidiviste multiple. màj du 3 et 4 juin >>> je ne croyais pas si bien écrire avant-hier et le 3 juin 2022 Macron fait comme Mao en 1966, il lance officiellement la "volution culturelle", mais dans les écoles. Je ne croyais pas si bien écrire et Macron sort de son chapeau-claque un CNR - Conseil National de la Refondation en référence au CNR - Conseil National de la Résistance fondé le 27 mai 1943 avec Jean- Moulin assassiné par la Gestapo. Macron a déclaré officiellement qu'il assume la référence de son acronyme CNR en référence au vrai CNR de la Résistance contre Hitler. Ce CNR est un barbotage de plus. Macron avait aussi réhabilité publiquement les fascistes Pétain et Maurras. Le motoneurone de Macron est la plus longue insulte pour les habitants de notre pays, pour le pays, son histoire et son avenir. Mais bon, il est l'élu des électeurs inscrits, à eux de s'en mordre la queue. Les Législatives des 12 et 19 juin sont leur ultime chance de sangler ce blob "jupitérien" et de revenir à la Vie parlementaire et sénatoriale et de lancer la VIème République avec la Nupes. Sinon, ma prémonition du 5 janvier 2020 emportera notre pays de manière bien amère dans les rues, c'est tellement plus drôle que de s'assumer dans sa conscience civique et citoyenne et que de faire enfin son Devoir de Mémoire jamais fait en France.

Je décris depuis le 06 VI 06 le passage du Dumping Humain au Fracas Humain organisé dans notre pays avec une efficace bifurcation fascistique voulue au nom d'une hygiène commerciale globale par le haut de l'État et ses portes monnaie et laissée-faire par le bas de notre pays, les électeurs inscrits, les syndicats, les consommateurs. En parcourant la ligne de démarcation Sarkozy-Hollande-Macron depuis 15 ans nous observons le drift de notre pays vers ce que j'appelle le fascisme élégant just-in-time à la française qui est dans la lignée "illibérale" du fascisme de Viktor Orbán de Hongrie ou du PiS de la Pologne. A la 1ère de ses 3 mandatures comme 1er ministre, Viktor Orbán, qui était la mascotte de l'EU, passait comme Macron pour un "moderne réformiste du XXIème siècle qui connait les enjeux, maitrise les actions, va de l'avant, modernise l'État".

Dans mon analyse du 9 mai 2022 >>> Désobéissance aux Traités Européens, Révision, Modification - surenchère et chasse gardée de la Présidente de la Commission Européenne, et de Macron-Saison 2 je rappelais la récidive du coup-de-force, le second "hold-up" que Macron a commis sur la Présidence dans ses Distancielles d'avril 2022. Entre ses Distancielles et les Législatives de juin, Macron-bis, qui n'a pas fait campagne jusqu'à présent, qui n'a toujours pas de programme connu, relie en azimut brutal le débat politique pour le plier et le monopoliser avec sa couverture Bolloré-Lagardère. Plus il est dépourvu de plasticité comportementale, plus il fourbit ses menaces et fracasse: "élu" sans programme et par la Constitution "Président de tous les Français", il a violé la Constitution en convoquant pour les Législatives sous son chapiteau d'Aubervilliers les 577 candidats de sa garde présidentielle nuancée Renaissance-Ensemble pour la formater. En 2017 ➳ il parlait de son "hold-up sur la Présidence", en 2022 ➳ récidives multiples de désobéissance à la Constitution et discrimination de la nuance politique de son adversaire NUPES (voir ci-dessous Annexe n°1 et dans mon analyse du 9 mai 2022 le Rapport du Sénat sur la Circulaire Darmanin du 13 mai 2022 et les Rapports du Sénat sur >>> l'audition du Préfet Lallement et sur ses 3 ans à la tête de la Préfecture de Paris...). Macron n'est pas fan de l’État de Droit. Il en fait sa douleur narcissique, répète "moi seul a le droit d'avoir la tête au-dessus des autres" en visant le 1er ministre qui émanera des Législatives le 19 juin 2022. Le 1er Ministre n'est pas le fournisseur breveté des stock-options de Macron. En conformité avec la Constitution de 1958 de la Vème République le "Premier Ministre, issu de la majorité au Parlement, détermine et conduit la politique de la Nation".

Lire la suite...

Dans mon analyse du 11 mars 2022 >>> Rally around the drag ➳ Le régime de démocratie illibérale de Macron ➳ Umarła Klasa - la Classe morte je démontrais toutes les sinistres étapes mentales du président Macron vers son mépris de l’État de Droit dont il n'est pas fan. Un de ces jours va débarquer chez moi la police politique pour "outrage à personne dépositaire de l'autorité publique" quand je déplore les violations répétées de l’État de Droit commises joyeusement en flux-tendus dans notre pays par Macron et son club de dirigeants à la tête de notre État.

Macron avait publiquement dit qu'il "avait commis un hold-up sur la Présidence" et qu'il "avait pris la Présidence par effraction". Le 3 mai 2022, après ce deuxième hold-up de Macron sur la Présidence et pour aider à éviter de le laisser de nouveau jeter dans son bunker toute l'autorité de l’État après nos Législatives et pour empêcher son second nassage du Parlement, j'avais rappelé dans mon analyse >>> 2017-27 - Macron ➳ LBD ➳ Gilets Jaunes ➳ Condamnations par le Parlement Européen, l'ONU, le Commissaire aux Droits de l'Homme du Conseil de l'Europe que sous le régime commercial méprisant et anticonstitutionnel de Macron notre pays avait été condamné par TOUS les Organes institutionnels de la planète. Macron ne danse jamais avec l'incertitude et place en avant-poste son ministre de l'Intérieur Darmanin et Lallement, son préfet de Paris, comme encore à la Finale de la Ligue des champions de foot devant 350 millions de spectateurs autour de la planète. Lallement a un lourd passé mais il colle parfaitement à Macron qui dispose de la prérogative de nommer les préfets par décret, de les muter d'office et de les révoquer de manière discrétionnaire. Depuis le 28 pluviôse an VIII, le préfet de département est le membre du corps préfectoral qui dirige l'action de l'État dans un département français. Depuis Macron, l'action de l’État est dirigée quasi exclusivement par Macron en contournant Ministres, Diplomates, Parlement et Sénat avec le 49-3, les Ordonnances, les Décrets, les lance-pierres, les sautes d'humeur et les accointances de cabinets.

Je vous reconduis depuis 16 ans en ligne à la réalité française avec OWS - Occupy the WordS. Elle n'est pas un impensé. Merci de ne pas agonir d'injures contre moi avec genre... "espèce de sale cancel bolchéwokiste!" Quel est votre choix? Ne pas être ou acquérir l'insu qui nous nasse tous dans le stratégique et l'opérationnel de Macron. Depuis le 18 novembre 2018, début des Gilets Jaunes, je vous fais le décompte de ses charges. Avec Macron la France avait été rétrogradée au 33ème rang des pays démocratiques dans le classement RSF - Reporters Sans Frontières. Les 3 premières années du quinquennat de Macron, la France avait été condamnée par l'ONU, par le OHCHR - Haut Commissariat de l'ONU aux Droits de l'Homme, par le Conseil de l'Europe, par le Parlement Européen, par la DROI - Sous-Commission Droits de l'Homme du Parlement Européen, par le Commissaire aux Droits de l'Homme du Conseil de l'Europe, par Amnesty International, par LDH - Ligue des Droits de l'Homme et elle a même été interpellée par la Commission Européenne, etc... pour sa gestion violente armée de LBD et pour sa répression judiciaire contre les manifestations des Gilets Jaunes et contre les opposants à la réforme Macron-BlackRock des retraites et à la casse du Code du Travail. Aviez-vous entendu parler de ce sinistre abonnement français aux blâmes décernés contre la France par tous les grands organes internationaux de la planète? Ni Macron ni ses ministres ni les médias n'ont communiqué sur notre indignité nationale, notre parce que le début est en France, comme en Hongrie, encore le choix des électeurs inscrits. La violation des Droits de l'Homme est entrée dans le droit commun de l’État macronien, elle est sa "matrice intellectuelle". Quand les Gilets Jaunes avaient manifesté, c'était plus drôle pour le gouvernement Macron et sa collection d'images d'utiliser les LBD et de comptabiliser 11 morts, 7 mains arrachées et 32 yeux explosés que de prendre "des décisions historiques" pour rendre la Dignité aux 8 millions de Travailleurs pauvres, aux 9 millions qui vivent sous le seuil de pauvreté, aux 9 millions qui dépendent de la banque alimentaire, aux 12 millions qui n'ont pas un appartement chauffé. Pour renforcer votre choix politique à avoir le 12 et 19 juin 2022 aux Législatives vous pouvez prendre connaissance du Mémorandum du Commissaire aux Droits de l'Homme du Conseil de l'Europe, de la Résolution du Parlement Européen ou du Rapport de l'OHCHR - Haut-Commissariat aux Droits de l'Homme de l'ONU >>> "France: des experts de l'ONU dénoncent des restrictions graves aux droits des manifestants « gilets jaunes »".

Je suis sûr que vous êtes souvent tentés de voir en mes analyses du sabir, c'est pourquoi je me réjouis de vous donner aujourd'hui trois articles limpides, officiels, très largement publics publiés le 29 et le 31 mai 2022 juste 1 et 2 jours après le Chaos-Fiasco Macron de sa Ligue des Champions au Stade de France qui soulignent "le déni des pouvoirs publics" gouvernementaux, préfectoraux, policiers et judiciaires français. J'ai pris des extraits qui m'amusent le plus. Il est avéré et historique que les supporters des Reds de Liverpool sont paisibles depuis la catastrophe de Hillsborough qui avait fait 95 morts, écrasés et piétinés par la foule des supporters. Selon tous les médias, les "40.000" faux billets sont une invention du binôme Darmanin/Lallement.

  1. Quotidien    ➳  Le Monde du 29 mai 2022 avec le titre " Le chaos au Stade de France est l’aboutissement des politiques françaises de gestion des supporteurs " >>>

    " Le fiasco de samedi, lors de la finale de la Ligue des champions, n’est pas une surprise. Le choix du tout répressif a entretenu l’incompétence des pouvoirs publics dans la gestion des supporteurs. Le ministre de l’intérieur, Gérald Darmanin, en ligne avec la Préfecture et l’UEFA, n’a cependant pas attendu pour présenter une version expéditive, à 23 h 45 : « Des milliers de “supporteurs” britanniques, sans billet ou avec des faux billets, ont forcé les entrées et, parfois, violenté les stadiers. » Cette explication tient du réflexe, s’agissant de blâmer l’irresponsabilité présumée des supporteurs. Elle tient mal face aux innombrables démentis opposés par les journalistes britanniques et les observateurs sur place, faisant état du calme des fans anglais et de leur arrivée précoce – lire les comptes rendus des journalistes Matt Pearson, Rob Draper ou Simon Hugues. Elle a aussi une très fâcheuse résonance avec la catastrophe d’Hillsborough et ses 95 morts, en 1989, dont la responsabilité avait immédiatement et mensongèrement été attribuée aux supporteurs des Reds, alors qu’elle relevait de l’incurie des organisateurs et des forces de police.

    Gaz lacrymogène utilisé sans discernement. Voilà pour les circonstances d’un chaos qui ne constitue en rien une surprise tant il est l’aboutissement logique des politiques de (non-) gestion des supporteurs en France. Depuis des années, le renoncement des pouvoirs publics à leur mission et le choix du tout répressif ont entretenu leur incompétence dans l’administration de ces foules.

    Pour traiter des problèmes auxquels leurs politiques contribuent par l’absence de dialogue avec les organisations de supporteurs, ils n’ont à proposer qu’une doctrine brutale et dépassée du maintien de l’ordre… dont les supporteurs ont été les cobayes.

    Dans une nation qui s’enorgueillissait d’accueillir cette finale, après la mise à l’écart de Saint-Pétersbourg, qui prétend accueillir de grands événements sportifs et se trouve à deux ans des Jeux olympiques de Paris, cette faillite est d’autant plus alarmante que la désignation de boucs émissaires prime encore sur toute reconnaissance de responsabilité.

    Il y a six ans, l’Euro de football avait pourtant mis en évidence de graves manquements. « Si quelques têtes sont tombées, il n’y a eu aucun retour d’expérience, aucune enquête indépendante. Six ans et beaucoup d’autosatisfaction plus tard, les mêmes dispositifs archaïques entraînent les mêmes problèmes », déplore Ronan Evain, directeur exécutif de l’association Football Supporters Europe (FSE).

    L’espoir est que l’exposition internationale de cet échec magistral contribue enfin à une remise en cause. Les désolantes tentatives des forces de l’ordre pour empêcher les journalistes de filmer les scènes les plus compromettantes pour elles n’y suffiront pas, cette fois.
    "


     
  2. Quotidien   ➳  DNA - Dernières Nouvelles d'Alsace du 29 mai 2022 avec le titre " Assumer " >>>

    " Si le chaos qui s’est déroulé au Stade de France est indubitablement la conséquence d’une accumulation de facteurs, ce sont bien les pouvoirs publics français qui portent la plus lourde responsabilité. Ce n’est pas une surprise pour qui suit le championnat de Ligue 1 où les problèmes se multiplient sans que l’État ne dévie d’un iota de son approche uniquement répressive, basée sur les interdictions préventives de déplacements. Sans travailler ni le fond ni la méthode.

    Résultat, il n’existe plus en France de compétence en matière de flux de supporters. Les services de l’État sont restés confits dans des schémas dépassés, archaïques. Ce qui explique les goulets d’étranglement aberrants de samedi et les cheminements qui étaient des souricières. Sans parler de l’usage immodéré et sans discernement des gaz lacrymogènes, en conformité avec la politique de maintien de l’ordre prévue pour les manifestations et appliquée à la lettre par le préfet Lallement.

    Ce cocktail a été explosif. Il l’aurait été encore davantage sans le calme assez remarquable des Anglais. C’est leur flegme qui a évité un drame, n’en déplaise au ministre Darmanin si prompt à réactiver le vieux fantasme du hooligan britannique pour dédouaner ses services.

    La France se remettra de l’humiliation subie en mondiovision, il n’y a pas eu de morts et c’est le principal. Mais elle n’échappera pas à une autocritique et à une profonde réflexion sur le sujet. Pas si elle veut pouvoir continuer à accueillir ce genre d’événements.
    "
     
  3. Quotidien   ➳  DNA - Dernières Nouvelles d'Alsace du 31 mai 2022 avec le titre
        " Ligue des champions Stade de France: « C'est très emblématique et problématique de la police en France » " >>>

    Ici les DNA ont interviewé Sebastian Roché, chercheur du CNRS et auteur de « De la police en démocratie », qui décrypte la communication de Darmanin, ministre de l'Intérieur et ses conséquences.
    - Gérald Darmanin, lundi, a déclaré que « sans les décisions prises par la police et le préfet, il y aurait eu des morts ». Qu'en pensez-vous ?
    - Je suis impressionné par Gérald Darmanin, car c'est quand même une fake news d’État. Sous le coup de l'émotion et du manque d'informations, on peut tous dire des bêtises, même quand on est ministre. Mais le surlendemain... C'est un propos qu'il tient après réflexion, contre toutes les évidences. C'est d'autant plus extraordinaire que son argument est de dire que la police a bien travaillé et que s'il y a eu un problème, ce n'est pas de son fait. En gros, tous les autres font mal leur travail : les organisateurs, les stadiers, les supporters. Et si tout le monde avait bien travaillé, il n'y aurait pas eu de problème avec la police. C'est un non-sens total ! La police est une organisation qu'on dépêche sur les lieux où il y a des problèmes : on l'envoie quand il y a des violences conjugales, des problèmes dans les manifestations, des vols... Sinon on ne l'envoie pas. En disant cela, le ministre se défausse de la sécurité dans le pays, c'est préoccupant. C'est une ligne de défense extrêmement fragile.
    - Cette ligne de défense choque beaucoup, en France et au Royaume-Uni...
    - Oui. Cela ne peut pas tenir. Mais c'est une ligne de défense classique, habituelle au ministère de l'Intérieur : 1) il n'y a pas de problème 2) c'est pas moi c'est les autres. C'est ce qui est utilisé ici. C'est du « blame shifting », le déplacement de la critique. C'est un élément important du gouvernement : ce qui arrive de malheureux ne doit pas être rabattu sur le ministre.

Fin des trois copiés-collés de Le Monde et des DNA.      Nous avons depuis ce samedi 28 mai 2022 l'embarras du choix pour faire des copiés-collés les plus tonitruants. Nous sommes atteints de sidération face à la subite reprise en main et au révolutionnaire ressaisissement des médias dans l'optique d'un cadrage médiatique honnête, impartial, citoyen. Nous rêvons depuis 3 jours et jubilons de voir Darmanin, le ministre round-up de l'Intérieur du quinquennat Macron, surfer de mensonges en mensonges avec des "c'est-pas-moi-c'est-lui" dans son air de "même-pas-peur". Quel engouement ahurissant des médias nationaux comme des torchons régionaux pour la publication des faits affligeants et dévastateurs pour Macron et sa garde présidentielle, pour leur mise en accusation formelle et directe et pour la transparence au cathéter et pour la surenchère des publications, des diffusions et des prises de position qui condamnent le pouvoir Macron. Ceci est hautement surprenant à même pas 15 jours des Législatives. Est-ce-que le scotch Bolloré-Lagardère aimerait-il aussi un peu de changement? Ou veut-il accorder un peu moins de pouvoir à Macron qui, sans ce bémol, va mener tout droit à un soulèvement populaire? Ah, non! C'est à cause de la primauté de l'intérêt populaire pour le foot et à cause de la presse internationale qui ne tarit pas de blâmes et de condamnations envers la France et les méthodes violentes du pouvoir Macron. Gazer au lacrymo femmes, vieillards et enfants, c'est moche. A cette Finale de foot nous avions eu le gratin international des journalistes et des hauts-responsables internationaux de tous bords qui ont eu tout le loisir samedi d'être juge de la situation de chaos et du fiasco de la violente discrimination offerts par la France à la face du monde. Faire la nique à Poutine en le privant de sa finale à Saint-Pétersbourg et se répandre à Paris dans la boue et le crottin de notre État accaparé par l'incurie de son chef. Les condamnations de la France par RSF - Reporters Sans Frontières, par l'ONU, par le OHCHR - Haut Commissariat aux Droits de l'Homme de l'ONU, le Conseil de l'Europe, le Commissaire aux Droits de l'Homme du Conseil de l'Europe, le Parlement Européen, Sous-Commission des Droits de l'Homme du Parlement Européen, la LDH - Ligue des Droits de l'Homme, par Amnesty International, par la CJE - Cour de Justice Européenne, la CEDH - Cour Européenne des Droits de l'Homme, au sujet de la répression des Gilets Jaunes et des autres manifestations légitimes, tout ça c'était du franco-français à cacher sans même en arriver à devoir en faire un déni. Mais le foot, ça c'est autre chose. Et comme cette Finale a été in-extremis délocalisée de Saint-Pétersbourg pour éviter Poutine, les salves franco-françaises de condamnations au plus haut point légitimes sont même autorisées dans le parler de notre Pays des Lumières. La Cour de Justice Européenne, la CEDH - Cour Européenne des Droits de l'Homme n'a pas cessé de condamner la France depuis 5 ans, et pour ma part je retiens les condamnations de la Cour au sujet de la mise sous tutelle de la Justice en France par le pdt Macron et de la confusion des 3 Pouvoirs, ce qquiest l'anti-chambre d'un régime fasciste.

La TdG - Tribune de Genève titre aujourd'hui son éditorial " Silence et profil bas, la stratégie « beurre mou » de Macron " et " À deux semaines du premier tour des Législatives, la discrétion du président et l’aphasie du nouveau gouvernement étonnent les observateurs, qui envisagent une victoire plus serrée que prévu pour la majorité. " Cette subite bifurcation déontologique des médias français au sujet du fiasco chaotique de la violence et de l'incurie policière et préfectorale au Stade de France est-elle due aux sondages "alarmistes" voire "catastrophiques" pour les Législatives de la macronie dans 15 jours? Changent-ils déjà leur fusil d'épaule? Je ne comprends pas. Et dans les médias... personne ne s'étonne de cette subite transition déontologique des médias français unique depuis 5 ans. Cette bifurcation médiatique est un lynchage urbi et orbi dans la joie et en France un genre de chute du mur de berlin. Comment se fait-il que moi seul le relève? Juste "pour faire des phrases avec ma bouche pleine de bridges" ?

Pour renforcer votre perplexité face à Macron, le superviseur, sa tactique catallactique et ses mutilés, je vous invite à lire avant les Législatives du 12 et 19 juin 2022 mes analyses:

  1. du 29 octobre 2018 >>> Les 17 perquisitions politiques, violation de la Convention Européenne des Droits de l'Homme et du Traité Européen,
  2. du 16 février 2022 >>> La fenêtre d'Overton - Secteurs linguistiques en tension - Présentielles 2022 - Confirmation de l'Extrême resserrement à droite après 11 scrutins depuis 2017,
  3. du 11 mars 2022 >>> Rally around the drag ➳ Le régime de démocratie illibérale de Macron ➳ Umarła Klasa - la Classe morte,
  4. du 21 avril 2021 >>> Appel au putsch du 21 avril 2021 par 21 généraux, 1500 militaires et 1 ancien ministre et député ➳ l'habituel fascisme just-in-time à la française de Maurras à Pétain jusqu'en 2022.

Vous avez observé que la Commission Européenne et le Conseil Européen ont, d'un commun accord et sous le chantage violent et habituellement grossier du fasciste Viktor Orbán, une fois de plus lamentablement désobéit ce 30 mai 2022 au Traité de Lisbonne et à la Charte Européenne des Droits Fondamentaux, en ne décrétant... pour 2023... qu'un embargo "light" sur le pétrole russe dans tous les ports européens mais pas des pipelines. Comme d'habitude l'EU s'agenouille devant ses propres fascistes intérieurs qui la composent comme j'en avais encore eu l'intuition pressante dès le 21 février 2022, trois jours avant le début de la guerre d'annexion de Poutine en Ukraine. Toutes les faveurs et les déférences sont accordées et témoignées au fasciste Viktor Orbán, il a droit à son pétrole russe livré par oléoduc. Ce n'est pas Orbán qui mène l'EU par le bout du nez, c'est l'EU qui se laisse dicter depuis 15 ans sa loi et l'application pour la Hongrie, comme pour la Pologne, de l'Article 7 de la Conditionnalité du Respect de l’État de Droit lié aux subventions, aux dotations et aux fonds européens repasse comme toujours sous le terrarium de la globalisation heureuse de la concurrence-pure-et-parfaite du ruissellement-vers-le-bas de la main-invisible-du-marché-libre-et-non-faussé. La Pologne fasciste du PiS qui accueille 5 millions d'Ukrainiens et qui tourne le dos à Poutine a adopté derechef l'embargo contre le pétrole russe, puisqu'elle donne au Nord sur la Baltique. Les autres pays "enclavés", sans accès maritime international et transcontinental, du Groupe de Visegrád (Hongrie, République Tchèque, Slovaquie) ont accepté l'embargo light pétrolier imposé par Viktor Orbán qui a fait pour eux le sale boulot de dire merde à l'EU.

Pour flatter la Pologne fasciste, Ursula von der Leyen, présidente de la Commission de Bruxelles, lui a subitement débloqué le 2 juin 2022 par anticipation les 36 milliards du Plan de relance de l'après Covid avec l'invitation à mettre une feuille de vigne sur la violation de l'Etat de Droit que la Pologne commet depuis 15 ans de manière de plus en plus globale et prégnante comme le fasciste Viktor Orbán. En remerciement, le président polonais fasciste du PiS a encore vite tancé Ursula von der Leyen en disant vertement à la face de toute l'Europe, comme Macron avant les Présidentielles 2022, qu'il pense à sortir partiellement son pays de la Convention Européenne des Droits de l'Homme et de la Cour Européenne des Droits de l'Homme.

Pour Macron, Barnier et d'autres candidats aux Présentielles de 2022 comme l'ancien Commissaire Européen aux Marchés, Michel Barnier, et les 2 fascistes français en vogue, "pour les questions sécuritaires la France doit déroger à la primauté du droit européen". Cet opt out est le prémisse du fascisme, mais il est pour Macron et ses sosies la meilleure façon d'emmerder la condamnation du 14 février 2019 votée et adressée à la France sous forme de Résolution par le Parlement Européen. Tout glisse dans la modernité et l'élégance du fascisme just-in-time à la française qui dépasse l'accoutumance au non-droit et au non-État de Droit et qui rejoint la Désobéissance aux Traités Européens pour satisfaire à de viles opportunités de clan et de portes monnaie. Dans ce domaine, la Hongrie est le pays qui se trouve dans le stade de putréfaction le plus avancé.

Être solidaire avec la Hongrie? Les Hongrois ont encore des élections libres et ont élu le fasciste Viktor Orbán comme 1er ministre en 2014, en 2018 et en totale connaissance de cause le 16 mai 2022. D'une manière ou d'une autre l'EU préfère avoir à bon marché une zone de connivence et d'accointance en détournant comme toujours son visage de ce qui diffère de sa Charte Fondamentale, au profit du profit à faire. La Charte des Droits Fondamentaux de l'Union Européenne est pourtant devenue contraignante (sur le papier) avec l'entrée en vigueur du Traité de Lisbonne en 2009, ce Traité "simplifié", qui a torpillé le NON, le NEJ et le NO au TCE du référendum de 2005. J'avais écrit ce 21 février 2022 que grâce à la suspension par l'EU des sanctions contre les pays fascistes de la Hongrie et de la Pologne, tous les partis fascistes des 27 et en France le parti fasciste canal historique et le parti fasciste relooké se frottent les mains. Pour eux, c'est une confirmation de la légitimation que les 27 et le Conseil Européen avec Charles Michel leur ont accordée le 21 juillet 2020 avec le Plan de Relance européen de l'après-Covid. Et avec Poutine en face, leur marge est considérablement élargie. Viktor Orbán ne se distanciera pas, bien au contraire, de ce qu'il a fracassé méthodiquement en Hongrie depuis plus de 15 ans, et de son État fasciste avec sous son autorité discrétionnaire la Justice, la révocation du Conseil constitutionnel hongrois, les médias, les universités, la police, les fonctionnaires, l'église. En avance sur Macron, Orbán a éliminé la séparation des 3 pouvoirs. C'est du fascisme. Avec plus de quinze années passées à la tête du gouvernement, dont onze consécutives, Orbán est le Premier ministre hongrois ayant exercé cette fonction le plus longtemps, de manière consécutive et globale. Le déni européen de son fascisme consiste à lui attribuer le prédicat "illibéral". Personne comprend ce mot, c'est infiniment plus chic de s'en accommoder. Pour mettre le bon cadre sur le prédicat "illibéral", je vous invite à lire mon analyse du 5 décembre 2020 >>>"illibéral", "démocratie illibérale"... de Hayek à Zakaria en passant par Jean-Claude Juncker, Ursula von der Leyen, Christine Lagarde, Sylvie Goulard, Sarkozy, Hollande, Macron, Viktor Orbán.

Résolution du Parlement Européen du 14 février 2019 sur le droit à manifester pacifiquement et l’usage proportionné de la force (2019/2569(RSP)) >>> La Résolution du Parlement Européen a rappelé à Macron qu'il était en désobéissance face 1) aux Traités de l’Union Européenne, 2) et notamment aux Articles 2, 3, 4, 6 et 7 du Traité sur l’Union Européenne, 3) à la Charte des Droits Fondamentaux de l’Union Européenne, 4) à la Convention Européenne des Droits de l’Homme (CEDH), 5) et à la Jurisprudence de la Cour Européenne des Droits de l’Homme (voir 3 Annexes ci-dessous)

Le Monde Diplomatique >>> Au Fort de Brégançon, Macron avait proposé à Poutine le 19 août 2019 "l’architecture de sécurité et de confiance entre l’UE et la Russie". Macron avait déclaré devant les caméras >>> "La Russie est européenne, très profondément" et avait annoncé qu'il entendait "réarrimer la Russie à l’Europe", qu'il croyait "à cette Europe qui va de Lisbonne à Vladivostok. C’est d’ailleurs pour cette raison que la France avait défendu la réintégration de la Russie [4 ans après son annexion de la Crimée] au Conseil de l’Europe. La Russie est une grande puissance des Lumières. Elle a sa place dans l’Europe des valeurs auxquelles nous croyons". Pour Macron, les débats sur l’illibéralisme revendiqué par Poutine ne relevaient que de l’incompréhension mutuelle: "Derrière le mot libéral, on met parfois des choses qui ne sont pas les mêmes" déclarait Macron. Macron avait méprisé publiquement le Corps des diplomates français qui le mettaient régulièrement en garde quand il interprétait les exigences des critères de convergence démocratique de manière trop positive et laxiste envers Poutine. Macron a supprimé par décret le Corps Diplomatique avec effet au 1er janvier 2023. Lui seul dirige l'action de l'État. Pendant ses 3 premières années de son quinquennat, avant le Covid, Macron a supprimé 17.000 lits d'hôpitaux, et encore 5700 lits d'hôpitaux pendant ses 2 dernières années pendant le Covid. Avec violence Macron a accéléré et amplifié le saccage de l'Etat, des services publics, santé, éducation, justice, eaux&forêts, barrages hydroélectriques, voiries et le rail, ponts &chaussées, l'Etat de Droit, tout le pays et plaqué ses habitants du Dumping Humain au fracas humain. Macron illibéral au service de la financiarisation, BlackRock, McKinsey.

Bien que Darmanin ait été sommé de s'expliquer devant le Sénat, ait été convoqué et auditionné par les Commissions de Lois et de la Culture, devant lesquelles, il n'a raconté que ses autosatisfactions éberluées. Et dans la foulée Macron a renouvelé sa confiance à ses deux dépositaires favoris de la violence de l'État (die Staatsgewalt en allemand). Macron devrait faire l'objet d'une étude de l'anthropologie cognitive pour voir ce qui le sépare de l'homme sauvage de l'homme cultivé. Les médias aussi qui 3 jours après le Chaos du Stade de France n'ont plus relancé que la calembredaine du "pourquoi  Macron ne va-t-il pas à Kyiv?" et "la Queen n'assistera pas à la messe vendredi", pour occuper la surface jusqu'au 19 juin à 20h01. Viktor Orbán a de l'avance sur Macron, il a été élu 3 fois au lieu de 2 et il dirige l'action de l'État depuis 15 ans au lieu de 5. La disposition psychologique à donner dans la joie son agrément me sidère, et à chaque fois je remets en 1er plan la responsabilité unique et irréversible des électeurs inscrits qui dans la Hongrie fasciste ou en France, Pays des Lumières, élisent ces cafards.
Entre eux, ce sont tous des gens fréquentables dans leur fabrique de l'Humanité et leur marché de l'Intelligence.

Macron vient d'annoncer que "si la Nupes obtenait la majorité au Parlement, il ne nommera pas son représentant". La France sera alors la seule démocratie au monde où le pdt ne respecterait pas l'expression des urnes et la majorité du Parlement. Macron se rapproche encore plus de Viktor Orbán, le fasciste de Hongrie. Ni Macron, ni sa 1ère ministre n'ont accepté un débat public avant les Législatives. Macron emmerde, pour reprendre son mot, tous les habitants de notre pays, il n'est pas fan de l'Etat de Droit, il n'est pas fan de démocratie et répète "moi seul a le droit d'avoir la tête au-dessus des autres" en visant le 1er ministre qui émanera des Législatives le 19 juin 2022. Macron se rapproche encore plus de Viktor Orbán, le fasciste de Hongrie.

Alors?       Misanthrope, dysanthrope, humaniste ou simplement fasciste.       Nous verrons qui vous êtes le 19 juin 2022 à 20h01.

Дети на войне в Украине: „Мама, почему они не уходят?“

un commentaire 3 annexes

9. mai 2022

Désobéissance aux Traités Européens, Révision, Modification - surenchère et chasse gardée de la Présidente de la Commission Européenne, et de Macron-Saison 2

    Ce post contient 128 liens documentaires internes ou externes sûrs, officiels et publics     -   Post optimisé pour écran PC 16/9 et affichage taille réelle sans zoom sous Firefox.

- Depuis la pandémie Covid-19 le capitalisme est repris d'un tremblement essentiel
- "Réalignement" s'installe depuis une ou deux années dans l'ontologie de la foule occidentale
- "Découplage" devient un secteur linguistique en tension, mais pour "découpler" il aurait fallu être couplé
- Depuis le 24 février 2022 nous découvrons que nous ne sommes plus nous-mêmes, même si nous ne l'avions jamais été
- De la division internationale du travail des années 80 nous sommes passés à la liquidation du travail et à la dépendance économique
- Nos managers nous ont vendus, sur leur route de la foi, sous forme d'esclaves dotés de l'illusion de l'autodétermination par la grâce du consommateur
- Après notre colonisation impérialiste des siècles passés nous sommes réduits à la soumission comme l'Afrique bradée à la Chine avec la route de la soie et à la Russie avec Wagner
- Un débat de plus en plus ahurissant sur la "reprise en main" dérive son focus sur la transition climatique, mais par l'industrie de la gestion de l'Asset Management, du Moral Money et de l'investissement responsable

Le 5 janvier 2020 où personne ne parlait du Covid, ni de guerre en Ukraine ni de sécheresse déjà au mois d'avril, ni de nos 50% de centrales nucléaires fermées dont 15 pour cause de corrosion, j'annonçais les soaring twenties, les années-20 où tout explose.

Je décris online depuis 16 ans que l'EU obéissante à 100% à la globalisation heureuse de la concurrence-pure-et-parfaite du ruissellement-vers-le-bas de la main-invisible-du-marché-libre-et-non-faussé ne marche pas pour nous, pour les microchips des objets connectés, le blé, l'eau, la santé, le rail, les capots d'aspirateur, les tubes sans soudures, le lait maternisé, les FFP2.

Les générations heureuses ont extradé nuts & bolts en Chine, en Inde, comme des agents toxiques les chaines de production, de fournisseurs et de sous-traitants, le travail, le savoir-faire, l'ingénierie, la R&D en plombant l'empreinte carbone de la mise en orbite x-fois autour de la planète de toute cette heureuse boulonnerie stratégique. Mes étudiants en Master Grande École à l'EM-Strasbourg, la seule Grande École de management publique de France, étaient heureux et se prenaient, comme les "pères de l'Europe" avant eux, pour les nouveaux repères des ostéopathes de la société qu'ils jugeaient obsolète. Ils s'amusaient quand je leur expliquais déjà bien avant 1992 que ce sont eux les anciens en étant les gonfaloniers du drive for profit au taux de rendement opérationnel à 2 chiffres, et qu'ils fracassaient la planète socialement, climatiquement, industriellement, naturellement et financièrement. Ils adoraient répéter que leur "professeur est de gauche, mais avec lui on peut parler". Vent, vitesse, espace-temps et respiration sont financiarisés et vendus avec des pièces rapportées de très loin. 65.000 km pour un jeans ou bien en 10 ans la production de médicaments est passée de 80 à 10% et même à... 2% pour les médicaments d'hôpitaux dans notre pays [1]. Le "trou" de la Sécurité Sociale sert à faire fructifier dividendes et profits d'entreprises indiennes ou chinoises et de spéculateurs financiers.

Note(s)

  1. ^ Voir ci-dessous en annexe le Rapport d'Information du Sénat du 27 septembre 2018  ( 1 an et 1/2 avant la pandémie du Covid ) >>>
    "La vulnérabilité française et européenne aux pénuries des médicaments et des vaccins est aggravée par les profondes mutations de l'industrie du médicament.
                                                                      Dépendance jusqu'à 98% de l'Inde et de la Chine"

Lire la suite...

A quoi servent les investissements R&D si nous faisons tout fabriquer à 25.000 km d'ici. Avec leur Liberation Management boosté avec la production just-in-time des flux tendus sans stock et rythmé à la nanoseconde, cohérence des cycles et long terme n'entrent pas dans leur cycle d'études. Le long terme est toujours plus long que leur heureuse carrière professionnelle de déprédateur avec la foi de décideur pour faire du beurre. J'étais leur hurluberlu qui leur parlait de PIB fictif, furtif et d'initié, de leur oblation de l'humanité au nom du profit vénéré et de leur médaille miraculeuse, origine de toute bénédiction. J'étais linguiste, un bas-parleur avec du non-langage pour ces maîtres de la nov-langue. A les lire sur LinkedIn, certains parlent en ce moment subitement de reshore, maintenant que Pékin et Shanghai, Shenzhou sont claquemurés par la milice depuis 3 mois et qu'ils sont enchainés à leur tour sans pouvoir faire du business. A côté du marronnier "reshore" apparait "réindustrialisation" pour faire joli. "Reshore" et "réindustrialisation" n'ont pas ou jamais eu l'impulsion de devenir des secteurs linguistiques en tension, parce qu'ils n'ont jamais de support dans notre paysage audio-visuel, sociétal, parlementaire et industriel. Leur drive for profit conserve la primauté absolue. Il ne vous a pas non plus échappé que depuis 6 mois se répand le bruit jusque dans les quotidiens les plus intégristes que "le calcul du PIB est erroné et est à réformer". Il a été erroné depuis toujours parce qu'il délocalise les coûts de l'activité économique sur l'humanité planétaire à partir du moment où elle n'est qu'un seuil d'emmerdement pour les managers. Pour moi c'est une conscience qui m'anime depuis plus 50 ou 60 ans. Bientôt ils répéteront "on l'a toujours dit" et ils vous prendront toujours pour un demeuré globalosceptique qui n'y comprend rien au management.

Par exemple, Louis Renault avait dès 1935 volontairement collaboré avec Hitler et lui avait offert en 1940 les chaines de montage de son empire industriel. A la Libération, Louis Renault a été emprisonné, condamné par les Tribunaux pour crime d'indignité nationale, et ses entreprises ont été saisies et nationalisées. Par contre toutes nos industries collaborent avec la dictature fasciste de Chine qui organise de manière systémique l'internement en camps de concentration, l'extermination et le génocide des ئۇيغۇرچە Ouïghours et qui les chassent hors de leurs terres du Xinjiang. Tous nos managers collabos devraient être jugé pour crime d'indignité nationale comme Maurras et Pétain, même si régulièrement Macron veut les réhabiliter dans ses allocutions publiques pour s'attirer les faveurs des deux partis fascistes français et de leurs électeurs. Tout ceci devrait faire corps avec notre géo-conscience humaine, civique et politique. Le 29 XII 2020, l'Europe et la Chine avaient signé l'Accord Global sur les Investissements, alors que la Chine massacre le peuple musulman des Ouïghours 維吾爾 et en détient 1 million dans des camps de concentration. Juste 12 jours avant la signature de cet Accord sur les Investissements EU-Chine le Parlement Européen a condamné la Chine - ce qui ne lui coûte rien - dans sa Motion du 17 XII 2020 contre le travail forcé et le massacre des Ouïghours. Mais ce n'est pas grave, l'Europe catallactique nivèle avec élégance et bonbecs. Une fois vous comprendrez mon expression que j'ai inventée il y a 30 ans, celle du fascisme élégant. Un accord global sur les investissements est toujours ce qui précède la Grosse Bertha cannibale des Accords de libre échange de nouvelle génération comme le TTIP - TAFTA - EU-Mercosur - JEFTA - CETA tous adossés au Privilège de l'Investisseur et à la nécromancie du Travailleur.
[ voir en annexe Résolution du Parlement Européen du 16 XII 2020 sur le travail forcé et la situation des Ouïgours dans la région autonome ouïgoure du Xinjiang (2020/2913(RSP)) ]

Entre ses Distancielles d'avril 2002 et les Législatives de juin, Macron-Saison 2, qui n'avait pas fait campagne jusqu'à présent, qui n'a toujours pas de programme connu, relie en azimut brutal le débat politique pour le plier et le monopoliser avec un mix de Bolloré-Lagardère/Ursula von der Leyen, la Présidente de la Commission Européenne. Plus il est dépourvu de plasticité comportementale, plus il fourbit ses menaces et fracasse: "élu" sans programme et par la Constitution "Président de tous les Français", il a violé la Constitution en convoquant pour les Législatives sous son chapiteau d'Aubervilliers les 577 candidats de sa garde présidentielle nuancée Renaissance-Ensemble pour la formater. En 2017 ➳ il parlait de son "hold-up sur la Présidence", en 2022 ➳ récidives multiples de désobéissance à la Constitution et discrimination de la nuance politique de son adversaire NUPES (ci-dessous Annexe n°2 et Rapport du Sénat sur la Circulaire Darmanin du 13 mai 2022). Macron n'est pas fan de l’État de Droit. Il en fait sa douleur narcissique, répète "moi seul a le droit d'avoir la tête au-dessus des autres" en visant le 1er ministre qui sortira des Législatives de juin. Le 1er Ministre n'est pas le fournisseur breveté des stock-options de Macron. En conformité avec la Constitution de 1958 de la Vème République le "Premier Ministre, issu de la majorité au Parlement, détermine et conduit la politique de la Nation". Je vote pour les gens qui n'ont rien, pour les jeunes, leur futur, je vote pour les Travailleurs, je ne vote pas pour moi.

Je signalais dans mon analyse du 27 mai 2017 que le binôme Macron / Commission de Bruxelles venait de s'inventer un nouveau jouet: le "Dialogue avec la société civile" pour faire bavarder à vide comme avec les barbotages de la "Convention citoyenne pour le climat" de Macron convoquée, réunie, flouée et méprisée pour 97% de ses propositions. Exactement comme avec le bidule qu'ils viennent de réinventer au Parlement Européen à Strasbourg le 09 et 10 mai 2022. Pour s'illustrer, Macron se sert mot à mot des points du programme LFI/UP/Nupes pour dire le contraire et casser, comme avec "planification écologique" qu'il répète et dont JLM est l'inventeur il y a plus de 10 ans (c'est prouvé historiquement). Ces secteurs linguistiques en tension "Planification" sans prédicat et "Planification" avec le prédicat "écologique", qui ont été insultées avec du Bolloré-Lagardère comme l'ultime insoutenabilité de l'être, ont même été épousées par le cerveau reptilien de Macron. Pour Macron et ses alumni, l'humanisme est une externalité économique à cantonner en dehors de tout process managérial étant donné que les habitants sur la planète ne doivent leur existence que dans leur fonctionnalité de consommateur. Chaque individu est leur rouage expansionniste. "Planification écologique" est pour ces alumni leur zoonose de plaisance distribuée de gré à gré entre gens qui se comprennent comme les maîtres des flux et les seuls détenteurs du superflu de l'activité économique. Ces alumni se sont trouvé et mutuellement offert cette nouvelle virevolte de vocabulaire, "Planification écologique", pour priver l'humanité du bien-être et de sa persévérance. Avec ce nouveau holdup de Macron nous nous trouvons de nouveau devant un événement phénoménologique qui maintient sur place la fondamentation, au sens dérivé de Heidegger, du mensonge du PIB fictif, furtif et d'initié avec l'irrationalité de système économique libéral du drive for profit. Je pourrais apporter une terminologie marxiste mais depuis ma naissance je suis rebuté par une mise en carcan des énergies et de la pensée. Le contreplaqué du carcan ne permet pas la conscientisation pour l'action consentie, commune et durable, mais ne projette qu'en avant la mise en abime du cadenas contre lequel nous ne savons même pas que nous butons sans nous rebuter. La conscientisation mènera aux urnes pour affirmer le choix de longue haleine dans une respiration apaisée. Ce n'est jamais le cas de Macron qui, sorti de sa bulle, s'est subitement découvert des urnes et des adversaires politiques dans son paradis financier et son marché idéologique. Les électeurs inscrits vont-ils reprendre l'abonnement Macron claque & collect pour 5 ans, comme aux P&L-2017 et aux Distancielles d'avril 2022. Je leur repose la même question depuis des années: Alors, misanthrope, dysanthrope, humaniste ou simplement fasciste? En Allemagne les fascistes font 10,3% des voix exprimées, en France 41,4% (44% chez les GJ). Notre pays aime puer et conspuer, ça ça a de la gueule, mais n'aime pas délibérer et assumer, c'est chronophage et le burkini à la piscine ou le slip dégueulasse d'un promu ministre par Macron sont plus préoccupants. La guillotine de la pensée est le palan du débat français.

Je vous renvoie à 3 de mes posts précédents >>>

Le devoir de mémoire, le devoir d'inventaire sur le système de désobéissance à tous Traités Européens commis par toutes les instances des Communautés Européennes allant jusqu'au Parlement Européen qui les cautionne, les couvre, les incite ou qui formule pour elles les parades à d'éventuels restes de contestation, s'imposent comme un sujet de thèse de doctorat et devrait être éclairé par une chaire d'université dans une faculté de droit. Ce n'est pas à un mariol de clavier d'un écrire les premières lignes. Mais rien ne sert d'être bien en chaire si l'esprit ne revient pas à nous. Avec le championnat d'Europe de paintball, Macron, les dirigeants européens et des Communautés Européennes veulent tous subitement "changer l'Europe". Ils se leurrent. Le 24 février 2022, Poutine l'a changée avant eux, tout seul et pour tous. Personne ne connait les traumatismes profonds que nous subissons tous, et comment et avec quelle ampleur ils vont ressortir et contre qui et contre quoi.

L'un des premiers plus violents actes de désobéissance aux Traités Européens était de désobéir aux NON, NEJ et NO de 2005. Quand JLM, le Parti de Gauche, LFI - La France Insoumise, Union Populaire et maintenant NUPES - Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale ont dans leur programme pour les élections Présidentielles et Législatives la Désobéissance aux Traités Européens au cas par cas, ils passent pour des "islamo-gauchistes de l'extrême gauche radicale bolchevique". Tous leurs contradicteurs ne les traitent plus de "trotskyste", plus personne n'en comprend le sens même si autrefois tout le monde n'en avait qu'une vague idée. L'essentiel pour eux est d'agonir d'injures contre ceux qui revendiquent une Désobéissance aux Traités Européens. Le roundup produit en ces cohortes de contradicteurs une bave qui est en même temps leur biostimulant qui leur évite de réfléchir à ce qu'ils disent, et un néonicotinoïde qui agit sur leur système nerveux central. Leur biodégradabilité quasi nulle, leur effet toxique persistant, leur diffusion généralisée dans le paysage sociétal, médiatique et parlementaire confèrent à la parole de ces contradicteurs la force du dogme en-dehors duquel toute vie est impossible, comme la démocratie est impossible en dehors des Traités Européens. Le précédent Président de la Commission Européenne, Jean-Claude Juncker, avait dit le 28 janvier 2015 dans un entretien au Figaro "Il ne peut y avoir de choix démocratique contre les Traités Européens déjà ratifiés". Juncker l'avait déclaré après l'arrivée au pouvoir du 1er ministre grec Aléxis Tsípras du parti ΣΥΡΙΖΑ - SYRIZA.     Tsípras avait été élu sur son programme de sa coalition de gauche: 1) ne plus accepter l'austérité et la chute dans la très grande pauvreté imposées par l'Europe, 2) annuler la dette, 3) annuler le racket de la Troïka sur la Grèce après la crise de l'Euro de 2010 et la crise des subprimes de l'année Lehman 2008 et qui ont imposé une mise sous tutelle violente de ce pays par les cobelligérants déprédateurs de Société Générale / Deutsche Bank. En analysant le film de Costa Gavras "Adults in the room" j'avais exposé toujours de manière très documentée le triple-assassinat commis sur la Grèce avant et après la Crise des Subprimes de l'Année Lehman 2008. Le meurtre préliminaire était perpétré par Mario Draghi. Il était vice-président de la branche européenne de la banque d'affaires américaine Goldman Sachs et avait incité la Grèce à réaliser des opérations swap hors-bilan pour financer sa dette publique. La planète faisait pareil avec ce genre de "toxiques pourris irrécouvrables". Ces opérations sur produits financiers dérivés CDS/CDO, CDS Square, CDO Cube... ne sont nulle part sur la planète reportées en écriture comptable dans la comptabilité, elles sont OTC - Over The Counter, donc pas non plus reportées dans la comptabilité nationale de la Grèce. Eurostat est l'auteur du second meurtre commis sur la Grèce. L'information sur ces opérations OTC était, comme l'exige les Traités Européens, transmise à Eurostat qui les avaient couvertes et gardées pour elle. Eurostat est l'organisme européen qui surveille la comptabilité des États Membres de l'EU. Eurostat désobéit aux Traités Européens en cachant à la Commission Européenne, au Conseil Européen, au Parlement Européen et aux marchés financiers la situation comptable du budget réel de la Grèce, comme de tout autre pays, comme des banques, des investisseurs institutionnels, etc. Le 3ème assassinat de la Grèce était commis par la Troïka en 2015.

Ce triple assassinat sur la Grèce, et sur nous par ricochet sans que nous n'en percevions nos blessures létales et sans que nous n'en soyons guéris par une quelconque "résilience", est commis en outrepassant tous les Traités Européens. Outrepasser était le chic affairisme européen communautaire, mais ce n'était pas de la désobéissance aux Traités. Pour le vérifier vous avez mon analyse du 12 août 2020 >>> I want my Europe back - L'Europe catallactique, le Dumping Humain et le pishing intégral en bande organisée - "Adults in the room" de Costa-Gavras. L'EU est un catalogue des désobéissances systémiques aux Traités. La Désobéissance aux Traités Européens, celle qui est maintenant un point nodal du programme politique pour la gauche verte, écologique et sociale qui se reconnait en la NUPES, n'est assimilée mondainement qu'à une arme de destruction massive contre l'Europe sans que la question ne soit posée, si tout Traité Européen ou la manière de s'en servir avec plus ou moins de zèle allant jusqu'à l'effacement, n'a pas été une destruction de la zone européenne totale ou à des degrés variables. Et voilà, vous me retraitez de tous les sales noms. Pour vous chauffer les oreilles, puisque vous ne voyez pas du constructif dans la Désobéissance, je vous donne l'exemple de Macron Saison 1.

Le Parlement Européen avait condamné Macron le 14 février 2019 pour ses actes de désobéissance 1) aux Traités de l’Union Européenne, 2) et notamment aux Articles 2, 3, 4, 6 et 7 du Traité sur l’Union Européenne, 3) à la Charte des Droits Fondamentaux de l’Union Européenne, 4) à la Convention Européenne des Droits de l’Homme (CEDH), 5) et à la Jurisprudence de la Cour Européenne des Droits de l’Homme. Macron, alter-financialiste, n'est pas poussé par un élan humaniste, il ne sait pas ce qu'est l'altérité. La France, par la faute de Macron, a été condamnée par la Résolution 2019/2569 (RSP) du Parlement Européen qui est appuyée sur le Droit à manifester pacifiquement et sur l'usage proportionné de la force et sur les répressions policières et judiciaires contre les manifestants et les journalistes lors des manifestations de Gilets Jaunes contre la précarité, la casse du Code du Travail et la réforme des retraites BlackRock-Macron.

En ayant les yeux tournés sur l'Ukraine depuis le Parlement Européen de Strasbourg, Macron, qui ne sait pas gérer la politique intérieure de notre pays autrement que par les bombes du 49-3 et des Ordonnances et par les LBD et autres ustensiles de dissuasion massive policière et judiciaire, vient de s'inventer le 9 mai 2022 un nouveau jouet pour briller dans son universalité: "la création d'une communauté politique pour intégrer l'Ukraine et d'autres démocraties, pour ouvrir une réflexion historique sur l'organisation de continent et parce que l'Union Européenne ne peut pas être à court terme le seul moyen de structurer le continent européen".

Dans mon post précédent 2017-27 - Macron ➳ LBD ➳ Gilets Jaunes ➳ Condamnations par le Parlement Européen, l'ONU, le Commissaire aux Droits de l'Homme du Conseil de l'Europe je vous ai rappelé que toutes les Organisations internationales de la planète ont condamné nominativement la France pour sa gestion violente des manifestations du samedi d'octobre 2018 jusqu'à la mise sous cloche du pays début 2020 avec le 1er lock-down total en réponse au Covid. Le Covid a été une aubaine pour Macron, il n'y avait plus personne dans les rues et il y avait interdiction de tout rassemblement. Je connais même des dirigeants syndicalistes qui disent "nous avons stoppé la réforme des retraites". Avec Macron la France avait été rétrogradée au 33ème rang des pays démocratiques dans le classement RSF - Reporters Sans Frontières. Les 3 premières années du quinquennat de Macron, la France avait été condamnée par l'ONU, par le OHCHR - Haut Commissariat de l'ONU aux Droits de l'Homme, par le Conseil de l'Europe, par le Parlement Européen, par la DROI - Sous-Commission Droits de l'Homme du Parlement Européen, par le Commissaire aux Droits de l'Homme du Conseil de l'Europe, par Amnesty International, par LDH - Ligue des Droits de l'Homme et elle a même été interpellée par la Commission Européenne, etc... pour sa gestion violente armée de LBD et pour sa répression judiciaire contre les manifestations des Gilets Jaunes et contre les opposants à la réforme Macron-BlackRock des retraites et à la casse du Code du Travail, pour ne citer que quelques zones de pullulation de Macron.

Ne nous voilons pas la face, la désobéissance aux Traités Européens est un tournoi communautaire de paintball depuis que l'Europe a commencé à recoller ensemble ses morceaux cassés sans n'avoir jamais réparé et construit autre chose qu'une association européenne de libre échange active dans un marché commun quoiqu'il en coûte pour ses Travailleurs et ses habitants. Joh, j'exagère de nouveaux avec mes formules, mon sabir et mon art de la fugue et du contre-poing. Macron veut "structurer le continent", mais de préférence en dehors de l’État de Droit dont il n'est pas fan. Nous l'avons vu avec les affaires intérieures de notre pays quand il n'a pas envie d'écouter ses habitants qu'il "emmerde" (sic). Idem avec les affaires intérieures d'autre États Membres de l'EU.

Le 10 mai 2022 à Berlin avec le chancelier Olaf Scholz, Macron compare l'Europe à un "syndic de copropriété" et les petits États Membres à la "rue" en dénonçant le système d'adoption à l'unanimité des décisions européennes: "Nous sommes le seul syndic de copropriété qui s’interdit de se réunir en syndic de copropriété, il faut toujours inviter toute la rue". C'est une autre manière de redire, mais cette fois-ci à tous les habitants de l'Europe, qu'il les "emmerde". Cette phrase de Macron, admirée consensuellement dans les médias français (mais pas en Europe), n'est qu'une violente philippique qu'il adresse à nous tous, habitants de l'Europe. Un syndic de copropriété ne regroupe que les possédants propriétaires qui s'occupent des gouttières de l'immeuble, des portes et serrures, de la salubrité du local des poubelles, de l'isolation thermique et sociale selon les normes agréées. Il ne regroupe que les copropriétaires et évidemment pas les passants. Cette philippique est un oxymore. Macron dit que les petits États Membres doivent se taire et que leur parole est inférieure à celle de la France, "pays des lumières", ou de l'Allemagne. Macron dit que les décisions européennes dans le cadre des Traités Européens ratifiés ou dans ceux à venir, sont des poulpes modulables en fonction des courants, des petites affaires privées d'un club, d'une amicale et surtout des lobbies qui ne perdent pas de temps à bavarder. Macron prône la Désobéissance aux Traités, l’insoumission, la non reconnaissance des parties signataires. Mais ceux qui ont depuis des années dans leur programme la Désobéissance aux Traités Européens au cas par cas sont des islamo-gauchistes d'extrême gauche radicale bolchevique. La vraie et affichée Désobéissance aux Traités est de mettre sur la table clairement et publiquement ce qui existe de toute façon dans l'EU: l'opt out, l'opting-out, l'option de retrait, l'exemption, la non-participation, la mise à l'écart ou l'affranchissement par rapport au Droit Européen. La terminologie est riche, en français, mais l'esprit de la chose ne nous vient pas, même avec un traducteur assermenté. Il y a en Europe plus de... 2100 opt out. Et une grande dyscalculie pour en faire l'inventaire.

Macron avait scandé devant le Parlement Européen en décembre 2022 pour inaugurer sa Présidence de 6 mois de l'EU les "valeurs de l’État de Droit et du respect des Libertés démocratiques". Il voulait oublier que lui et d'autres candidats aux Présentielles de 2022 comme l'ancien Commissaire Européen aux Marchés, Michel Barnier, et les 2 fascistes français en vogue, projetaient de sortir partiellement notre pays de la Convention Européenne des Droits de l'Homme et de la Cour Européenne des Droits de l'Homme. Pour Macron, Barnier et leurs collègues du même bord "pour les questions sécuritaires la France doit déroger à la primauté du droit européen". Cet opt out est le prémisse du fascisme, mais il est pour Macron et ses sosies la meilleure façon d'emmerder la condamnation du 14 février 2019 votée et adressée à la France sous forme de Résolution par le Parlement Européen. Macron en fait sa douleur narcissique, lui "seul a le droit d'avoir la tête au-dessus des autres", comme il a déclaré hier en visant le 1er ministre qui s'imposera après les Législatives de juin. Tout glisse dans la modernité et l'élégance du fascisme just-in-time à la française qui dépasse l'accoutumance au non-droit et au non-État de Droit et qui rejoint la Désobéissance aux Traités Européens pour satisfaire à de viles opportunités de clan et de portes monnaie.

La désobéissance aux Traités se pratique en Europe "Unie" avec fureur strictement à tous les niveaux: - le refus d'obéir à l'interdiction de raccourcir la queue des boxers à leur naissance, - le refus de supprimer le dumping fiscal de l'impôt sur les sociétés comme en L, NL, IRL, Écosse qui orchestrent l'évasion fiscale et la concurrence déloyale, déprédatrice et faussée entre les États Membres, - le refus d'interdire le Glyphosate en F, - le pilonnage de l’État de Droit comme avec Macron en F et les fascistes Viktor Orbán en Hongrie et Duda/Kaczyński en Pologne.

Quand on est dépourvu de sens civique on soutient officiellement ceux qui désobéissent aux Traités Européens:  je vous explique depuis plus de 10 ans et encore le 21 juillet 2020 dans mon analyse >>> Plan de Relance, la Nuit des Petits Couteaux: l'Europe catallactique enterre l'État de Droit / Unanimité en faveur des régimes fascistes de Hongrie et de Pologne que Macron et ses homologues du Conseil Européen avaient officiellement adoubé les régimes fascistes du PiS de Pologne et de Viktor Orbán de Hongrie pour garantir le "Deal" à l’Europe catallactique. Ces deux fascistes avaient violemment fait du chantage pendant les 4 jours de négociation en menaçant de partir "en claquant la porte si le plan de relance européen devait être lié à la Clause de Conditionnalité du Respect de l'État de Droit et si la Procédure selon l'Article 7 en cours contre la Hongrie et contre la Pologne était maintenue". Plusieurs procédures contre ces deux pays fascistes sont pendantes devant la CJUE - Cour de Justice de l'Union Européenne et devant la CEDH - Cour Européenne des Droits de l'Homme depuis plus de 10 ans, et ni Macron ni personne ne s’était attaché à les faire aboutir.

Les  États Membres, leurs Chefs de gouvernements et Présidents se font entre eux la concurrence libre et non faussée de la désobéissance aux Traités Européens. Mais les organes de l'EU, la Commission Européenne (un genre de Conseil des ministres avec des Commissaires) et le Conseil Européen (un enclos pour chefs de gouvernements et présidents) pratiquent s'il leur chante la désobéissance aux Traités Européens. Le 24 février 2022 à 0 heure la qualité de toute personne d'Europe s'est considérablement bonifiée: nous sommes subitement Occidental. Mais pas que, nous avons été requalifiés en co-belligérants dans la lutte de classes sociale. Non. Pas de l'ancienne Lutte des Classes, nous sommes tous heureux profiteurs incontestables du libre-échange et de la libre circulation des biens, des services, des capitaux et des personnes. Flûte, nous sommes des cohortes d'insectes passants dans un fouillis européen qui ne trouve pas de fonctionnement homogène. La présidente de la Commission Européenne, Ursula von der Leyen, s'est prononcée dans un discours à Strasbourg devant Macron et le Parlement Européen le 9 mai 2022 pour "une Modification des Traités de l'UE si nécessaire et l'abandon du vote à l'unanimité des 27 Pays Membres dans des domaines clés. J'ai toujours soutenu que le vote à l'unanimité dans certains domaines clés n'a tout simplement plus de sens." Elle s'est dit "prête à réformer l'UE, y compris en changeant les Traités si nécessaire". Miss et Mister opting out, un bel dì, vedremo, levarsi un fil di fumo. Juncker a dû attraper l'urticaire du palais entre deux cuites. La libido constitutionnelle subite de Macron est sa linguistique électorale, il veut prendre à son compte à bon compte cette "Désobéissance aux Traités Européens". En une courte enjambée il veut faire la nique à LFI, UP, NUPES - Nouvelle Union Populaire Écologique et Sociale. Macron cherche à ne pas devenir lui-même la "rue" du Parlement français. Il ne voudrait pas endosser le costume du dédain que lui renverraient le Parlement et tout le pays, il est homme de décision. Il ne veut pas avoir à "juste traverser la rue pour chercher un emploi". Il est propriétaire majoritaire du syndic de copropriété France. Avec du recul sa "start-up nation" était presque plus drôle.

Dans l'histoire de l'EU le 14 juin 2006 est le signe le plus fort adressé à 3 pays de l'Europe, que, quoi qu'il en coûte, la Désobéissance aux Traités Européens détermine le plan. J'avais écrit le 29 juin 2006 >>> Putsch UMP/UDF à Strasbourg: les eurodéputés français annulent le NON du Référendum du 29 mai 2005. Dès le 06 VI 06 j'avais défini la ligne éditoriale de mon site. Je me cite >>> Les eurodéputés, UMP et UDF français rejettent le résultat du référendum sur la Constitution EU lors d'un vote le 14 juin 06 au Parlement de Strasbourg. Les eurodéputés ont annulé les NON français et hollandais par deux votes au Parlement Européen avec l'injonction donnée à la France "de faire revoter d'une manière ou d'une autre" le TCE. Ces députés ont voté "pour" une résolution exigeant que la France remette la Constitution européenne "telle quelle" sur les rails de la ratification dès 2007, dès que le calendrier politique le permettra. De plus, est c'est bien plus arrogant et incroyable encore, ils ont voté "contre" un amendement rappelant la règle de l'unanimité pour la ratification et du respect pour les votes français et néerlandais. Texte officiel de la Résolution du Parlement européen sur les étapes futures de la période de réflexion et d'analyse sur l'avenir de l'Europe du Parlement Européen. Il s'agit cette fois-ci de la proposition de la Résolution "Jo Leinen" (PSE, nom du Président de la Commission des Affaires Constitutionnelles - AFCO) relative à la seconde phase de "réflexion" sur l'avenir institutionnel de l'Union. Nous sommes face dans ces manœuvres de détournement à l'ignorance du droits des Traités au travers de laquelle les dirigeants européens se permettent de s'abstenir de tirer les conséquences juridiques des référendums. <<<

Avec le référendum sur le TCE - Traité Constitutionnel Européen la France, la Hollande et l'Irlande avaient voté NON, NEJ, NO (pour des raisons très différentes). Le 14 juin 2006, il s'agissait comme hier au Parlement Européen de Strasbourg avec Macron et Ursula von der Leyen de "l'Avenir de l'Europe". Par la suite, le Traité de Lisbonne, aussi appelé Traité modificatif ou Traité Simplifié Européen - TSE, n'était dans son Titre III que le TCE, selon la déclaration même du président français Giscard d'Estaing. L'Europe se donne à chaque étape de sa conglomération tous les moyens pour désobéir à ses électeurs inscrits et à ses habitants. Le 14 juin 2006, les euro-députés avaient à se prononcer deux fois sur la Résolution Leinen (Source: Parlement européen). Le Parlement Européen 1) "rappelle que le Traité établissant une Constitution pour l'Europe signé à Rome le 29 octobre 2004 ne peut être appliqué sans ratification à l'unanimité" 432 "CONTRE" et 145 "POUR" et 2) "exprime solennellement son respect pour le choix démocratique de la France et des Pays-Bas d'avoir voté NON"  >>> 453 "CONTRE" et 127 "POUR". Par voie démocratique dans la procédure de vote, le Parlement Européen avait décidé avec une majorité de 72% de ne pas reconnaître les référendums sur les Traités Européens. En France le Congrès de Versailles du 4 février 2008 avait validé cette Résolution Jo Leinen du Parlement Européen en faisant passer en force le Traité Simplifié Européen qui n'était « qu'un copié-collé du TCE », selon les propos même de Valéry Giscard d'Estaing, surtout le Titre III. J'avais voté NON parce que je veux une EU fiscale et sociale.

Le 5 décembre 2008 je rappelais dans Elections Européennes 2009 - Traité de Lisbonne et Libre circulation des capitaux - Retour du Titre III du TCE que selon Valéry Giscard d'Estaing, qui dirigeait les Conventionnels pour rédiger le Projet pour le Traité Constitutionnel Européen, "le Traité de Lisbonne reprend 97% du TCE". Le Traité de Lisbonne a été rédigé 1) en deux mois 2) à huis-clos 3) sans consultations 4) et sans débats. Désobéissance au Traité? Le Conseil Européen des 21 et 22 juin 2007 avait décidé du principe de la rédaction d’un nouveau traité européen. Deux mois plus tard, la présidence portugaise remettait le projet de texte qui avait été adopté les 18 et 19 octobre 2007 par les gouvernements européens et signé le 13 décembre 2007 à Lisbonne. Ces rédacteurs du Traité de Lisbonne, dit Traité Simplifié Européen, n'avaient même plus la "toge" des conventionnels du TCE. La Concurrence libre et non faussée du Titre III du TCE était reprise plusieurs fois telle quelle dans le Traité de Lisbonne. Tous ceux qui disent que ce principe a été enlevé dans la forme et dans le fond sont des menteurs, des manipulateurs, des populistes financiaristes. Quand ceux-ci sont au pouvoir il y a de l'abus de position dominante. <<< Je vous recommande la lecture de mes six analyses sur le Traité de Lisbonne et ce Titre III. C'est à partir de là que l'Europe, ses dirigeants nationaux du Conseil Européen, la Commission Européenne, le Parlement Européen ont décidé que l'Europe ne restera qu'un marché commun avec plus de § qui laissent ses gens dans la "rue". Une zone de pullulation du libre-échange sans une Europe fiscale et sociale, n'est pas une Europe, c'est un circuit processionnaire dans une foire-expo.

Vouloir comme dans la grandiose déclaration d'hier de Macron au Parlement Européen un "syndic de copropriété" qui n'adopte plus ses Traités à l'unanimité mais à la majorité qualifiée, ou outrepasser et contourner les référendums ou les Traités revient au même. Il leur faut booster le business de l'Europe catallactique, même en adoubant les fascistes Viktor Orbán en Hongrie et Duda/Kaczyński en Pologne. Je reprends: la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen, s'est prononcée dans un discours à Strasbourg devant Macron et le Parlement Européen le 9 mai 2022 pour "une Modification des Traités de l'UE si nécessaire et l'abandon du vote à l'unanimité des 27 Pays Membres dans des domaines clés. J'ai toujours soutenu que le vote à l'unanimité dans certains domaines clés n'a tout simplement plus de sens." Elle s'est dit "prête à réformer l'UE, y compris en changeant les Traités si nécessaire". Le 21 février 2022, 3 jours avant la guerre d'annexion de Poutine, j'avais écrit dans mon analyse >>> Ukraine - Слава Україні | Voyage au Trou du langage - La Réunification des Andrènes | Le Mur perdu des "farm commodities", de l'EU, des Ukrainiens que >>> faire aboutir la procédure pour imposer le respect de la Charte Européenne des Droits Fondamentaux et Sociaux est, aux yeux de nos gouvernants européens, le déni du core business de l’EU, de la libre circulation des biens, des capitaux, des personnes, de tout et de plus encore, et le déni de ladite concurrence-libre-et-non-faussée. Ce n'est que maintenant en janvier 2022 que la CJUE et la CEDH ont donné suite, après plus de 10 ans, à la procédure mise en place contre les régimes fascistes de Pologne et de Hongrie par l'Article 7 de la Clause de Conditionnalité du Respect de l'Etat de Droit pour l'obtention des financements de l'EU. En réaction à ceci, il y a juste deux semaines en février 2022, le fasciste Viktor Orbán avait officiellement exprimé qu'il engagera la sortie de la Hongrie de l'EU et se rapprochera de la Russie. Avec la Clause de la Conditionnalité du Respect de l'Etat de Droit et de sa grave violation depuis plus de 10 ans, des sanctions financières doivent maintenant être prises contre la Hongrie et la Pologne, encore faut-il que... Ursula von der Leyen, Présidente de la Commission Européenne, accepte de prendre les mesures qui s'imposent conformément aux Traités Européens. Quelle aubaine pour la Pologne et la Hongrie, l'EU est un labyrinthe décisionnel auquel on peut faire dire en même temps tout et son contraire, il y a assez de pantins à leur service. <<<

D'une manière ou d'une autre l'EU préfère avoir à bon marché une zone de connivence et d'accointance en détournant comme toujours son visage de ce qui diffère de sa Charte Fondamentale, au profit du profit à faire. La Charte des Droits Fondamentaux de l'Union Européenne est pourtant devenue contraignante (sur le papier) avec l'entrée en vigueur du Traité de Lisbonne en 2009, ce Traité "simplifié", qui a torpillé le NON, le NEJ et le NO au TCE du référendum de 2005. J'avais écrit ce 21 février 2022 que grâce à la suspension par l'EU des sanctions contre les pays fascistes de la Hongrie et de la Pologne, tous les partis fascistes des 27 et en France le parti fasciste canal historique et le parti fasciste relooké se frottent les mains. Pour eux, c'est une confirmation de la légitimation que les 27 et le Conseil Européen avec Charles Michel leur ont accordée le 21 juillet 2020 avec le Plan de Relance européen. Viktor Orbán ne se distanciera pas de ce qu'il a construit méthodiquement en Hongrie depuis plus de 12 ans, son État fasciste avec sous son autorité la Justice, la révocation du Conseil constitutionnel hongrois, les médias, les universités, la police, les fonctionnaires, l'église. J'avais aussi écrit que l'EU, après la déclaration ambigüe de Viktor Orbán après le début de la guerre d'Ukraine le 24 février 2022, ne verra aussi que du feu au revirement simulé du fasciste de Hongrie Viktor Orbán et le comptera parmi les siens comme depuis 10 ans. Vont suivre dans les prochains jours Andrzej Duda et Jarosław Kaczyński de la Pologne fasciste du PiS. Comme la Pologne est le pays d'Europe qui accueille avec plus de 5 millions la plus grande partie des Ukrainiens en exode, les 27 et l'Europe vont la sanctifier tout comme la Hongrie, et vont de nouveau oublier la Conditionnalité du Respect de l'État de Droit à leur égard, et vont en profiter pour ouvrir encore plus grand la fenêtre d'Overton. Ursula von der Leyen s'est donc sauvée elle-même, les budgets européens, les plans de relance, etc pourraient donc ne plus être votés à l'unanimité, ce qui évitera les vociférations et chantages publics de "claquer" la porte, et du coup on ne parlera pas non plus de la Conditionnalité du Respect de l'Etat de Droit liée aux dotations et financements européens accordés depuis la Commission Européenne aux États Membres de l'UE. Cette désobéissance modificative du Traité Européen sur le Fonctionnement de l'Union permettra d'éviter les débats chronophages et cacophoniques sur l’État de Droit et qui se la ramènent à tout bout de champ. Je suis l'inventeur de la formule >>> I want my Europe back. Mais Viktor Orbán veut soutirer encore plus de l'Europe et il fait un nouveau chantage en s'opposant à l'embargo contre le pétrole russe décidé par la Commission et le Conseil Européens.

Le 12 décembre 2020 je vous ai illustré la cacophonie des Communautés Européennes quand il s'agit de voter le budget européen, à l'unanimité >>> Budget de l'Union Européenne: l'Europe déconfine dans la joie le fascisme just-in-time de Viktor Orbán de Hongrie et de la Pologne du PiS - Échec et mat pour la démocratie. L'Accord sur le budget européen 2021-2027 est un fake échafaudé autour d'une Déclaration Interprétative sans valeur juridique que les 27 n'avaient pas l'obligation de signer. L'Exécutif et le Législatif européens se sont inclinés devant la Hongrie et la Pologne. Ceci n'est pas un fake. Avec 78,9%, le Parlement Européen a formellement approuvé l’Accord sur le budget européen 2021-2027 par 548 voix pour, 81 contre et 66 abstentions. C'est pourtant le Parlement Européen qui avait remis sur le tapis en novembre 2020 la Conditionnalité du Respect des Droits de l'Homme et de l’État de Droit liée à l'attribution des fonds européens aux États-Membres. Avec 78,9% de votes positifs pour cet accord illibéral les euro-députés ont approuvé dans la joie leur propre absence de conscience civique. Vous pouvez contrôler et incriminer leurs votes sur VoteWatch.eu. Bien que le Parlement Européen ait voté le 26 novembre 2020, à 43% contre et 48% pour la Motion "Situation of Fundamental Rights in the European Union - Annual Report for the years 2018-2019" avec une certaine circonspection indiquant qu'il faut mieux faire, ce même Parlement Européen a adopté la position juste inverse en votant juste 2 semaines plus tard à 78,9% pour le budget européen pluriannuel 2021-2027 qui sape les Droits de l'Homme et l’État de Droit dans la totalité de la zone de chalandise des 27 États-Membres de l'Union Européenne.

Si quelqu'un annonce dans son programme pour les Législatives de juin 2022 qu'il allait bloquer certains prix ou imposer une baisse, il sera immédiatement traité en France d'islamo-bolchewokiste, ou de "communautariste" par Macron, le pdt répété, en contradiction avec sa subite envie de modifier les Traités qu'il a signifiée à la face du monde le 9 et 10 mai 2022. Prendre la main sur des prix est une violation des Traités européen qui garantit la libre circulation dans l’EU et la liberté aux marchés de déterminer les prix. Par contre l’EU soutient une énorme absurdité pour le marché de l’électricité. Le prix de l'électricité est calculé... sur l'unité de production la plus chère qui est généralement la centrale à gaz. Et quand le cours du gaz augmente, le prix du kw/h augmente, même celui produit par des sources durables. Ce calcul résulte du mécanisme européen d'ajustement des prix. C'est pourquoi l'Espagne et le Portugal viennent de bloquer depuis une semaine le prix de l'électricité. D'ailleurs Macron s'est aussi subitement senti de nouvelles poussées de désobéissance envers les Traités européens et a annoncé que ce « mécanisme européen d'ajustement des cours de l’électricité sur le marché de gros européen est obsolète et doit être renégocié. »

Un autre exemple ordinaire est celui de la BCE - Banque Centrale Européenne. Je vous expose depuis l'année-Lehman 2008 et ladite Crise des Subprimes que la BCE viole ses Statuts qui lui sont conférés par le Pacte de Dublin et le Traité de Maastricht+. Depuis 14 ans, la BCE est en désobéissance aggravée et constante des Traités Européens en ayant racheté les dettes pourries, toxiques et irrécouvrables des banques dues à leur spéculation financière sur des dérivés financiers. De manière totalement discriminatoire, la BCE n'a pas racheté les toxiques à la Grèce, mais lui a accordé des prêts pour le rachat des dettes bancaires que la Grèce rembourse à la Société Générale, BNP Paribas, la Deutsche Bank, la Kommerzbank. Cette discrimination européenne est une autre désobéissance des Traités Européens. Depuis 14 ans, la BCE, mais aussi nos banques centrales et nos gouvernements ont dilapidé les moyens financiers à leur disposition, mais aussi l'argent de l'impôt et les rentrées des contributions sociales liées aux salaires; ils ont dilapidé leur indépendance et leur crédibilité au profit exclusif du séparatisme financiariste des investisseurs et spéculateurs. Ce choix délibéré de la BCE de favoriser le système financier et bancaire au détriment des économies nationales et des habitants de l'Europe est une désobéissance aux Traités Européens. En plus de la BCE qui viole de son côté sans pause depuis 2008 Pacte de Dublin et Traité de Maastricht, tous les Etats-Membres de l'EU ont désobéi au Traité de Maastricht en le violant 173 fois depuis qu'il est entré en vigueur en ce qui concerne la politique et la rigueur budgétaires.

Pour l'Europe, la seule question perpétuelle est de savoir comment offrir un parachute doré aux banques systémiques, toutes en faillite technique encore en 2022 et depuis 2008, avec à leur tête la plus grande banque du monde la Deutsche Bank du point de vue de sa somme bilanaire, sans modifier les Traités Européens, sans modifier le Pacte de Dublin instituant l'Euro et ses mécanismes. Avec l'aubaine du Covid-19, l'Europe, qui a toujours su comment désobéir aux Traités Européens sans les faire renégocier, a inventé la méthode du Quick Fix Réglementaire du Paquet Bancaire. Le Quick Fix est une autre disposition dans le fonctionnement de l'EU, qui n'est pas prévue dans les Traités Européens, et par laquelle le Parlement Européen valide des plans successifs de "coup de pouce aux banques". Les eurodéputés adoptent en commission depuis 2008 des "plans allégeant temporairement les contraintes réglementaires sur les banques pour les aider à soutenir la relance de l'économie". Le Parlement Européen s'octroie régulièrement depuis 2008 le droit d'autoriser le système financier et bancaire à désobéir aux règles prudentielles comptables et à rester dans leur zone de confort spéculatif financier, dans leur stress comme avant la crise de 2008 et comme depuis la crise de 2008. Quick Fix est la terminologie officielle et non pas une formule digne du Cabaret Rhénan. Redevenons sérieux, depuis 2008 la BCE viole ses statuts avec Jean Claude Trichet, Mario Draghi et maintenant Christine Lagarde. Depuis 2008 la BCE manipule strictement TOUS les Stress Tests des banques en cachant que toutes les banques systémiques ne sont jamais ressorties depuis 2008 de leur faillite technique. Depuis 2008, toutes les Communautés Européenne et le Parlement sont non seulement complices de cette désobéissance en bandes organisées face aux Traités Européens, mais ils la favorisent, ils l'incitent, ils l'amplifient. Aucune révision, aucune modification, aucune renégociation à l'échelle européenne n'a eu lieu. Oh, pardon! On en bavarde à Davos, aux Conférences Bilderberg, à bxl, à l’Élysée entre gens qui comprennent qqch aux banques. Le Quick Fix est toujours accompagné de l'adjectif "réglementaire" pour se dispenser de passer sous les fourches caudines des derniers citoyens européens encore dotés d'un humanisme d'aujourd'hui et d'avenir.

La BCE, dont les statuts ont été instaurés avec le Pacte de Dublin agit de manière illégitime jusqu'à maquiller le stress-test des banques. La BCE est depuis l'année Lehman 2008 l'organe européen le plus puissant qui fonctionne sans nous et par-dessus nos têtes dans ce capitalisme fossile. A côté de son rôle monétaire et fiscal de Banque Centrale Européenne, la BCE s'est de surcroît arrogée une extension de ses compétences sur la gouvernance économique et sociale des pays européens. Dans les statuts, la BCE ne dispose pas du droit de contraindre les politiques budgétaires et réglementaires, la flexibilisation du travail, les privatisations, la "Règle d'Or", les réformes socio-économiques des États européens pour aucune desquelles elle n’a un mandat. La BCE désobéit aux Traités Européens, s'est émancipée de ses compétences monétaires et fiscales initiales restreintes de la stabilité des prix (et du NAIRU, et du carry-trade européen) et impose des politiques strictes d'austérité en altérant de manière très profonde le fonctionnement démocratique des pays européens. A cause du principe de l'Indépendance des banques centrales, la BCE ne doit que rendre compte de ses activités lors du "Dialogue monétaire" trimestriel devant la Commission économique et monétaire où elle expose ses "mesures d'orientation non-traditionnelles". Si c'était LFI, UP ou NUPES ou un 1er ministre de l'après juin 2022 qui prenait des "mesures d'orientation non-traditionnelles" en désobéissance aux Traités Européens, le mondain parisien le traiterait de "islamo-bolchévo-gauchiste". Comme je vous l'ai écrit plus haut, les Traités Européens et ce que l'on en fait détruisent l'Europe et les Petites Gens. Le Parlement Européen ni aucun autre organe européen ou national n'est investi d'aucun pouvoir de contrôle a posteriori de la BCE et ne peut donner d'instruction à la BCE. La légalité de ses actes n'était pas une question existentielle pour Mario Draghi qui dans son discours clôturant l'année 2014 avait dit: "Croyez-vous que nous irions perdre notre temps à discuter de choses qui sont illégales?".

Cette illégitimité pouvait parfois être vaguement ressentie comme gênante, et c'est pourquoi l'Europe a inventé la méthode du Quick Fix Réglementaire pour légitimer à ses yeux la primauté de la protection bancaire qu'elle place dans sa couveuse. C'est pourquoi j'ai inventé dès 2008 la notion d'Europe Providence Bancaire. Mais n'oubliez jamais que depuis l'année-Lehman 2008 la BCE, en totale violation de ses statuts définis par le Traité de Maastricht, le Traité de Lisbonne et le Pacte de Dublin, a offert gratuitement en une 20aine de plans cumulés (opérations "Grosse Bertha" et "Bazooka", OMT, LTRO, Emergency Liquidity Assitance...) plus de 17.000 milliards d'€ aux banques privées, même aux banques du Royaume-Uni qui ne fait pas partie de la zone-Euro. Ces liquidités du Plan de relance des banques de l'après-Crise des Subprimes de 2008 encore versées aujourd'hui en 2022 et depuis 14 ans n'ont rien à voir avec le Plan de relance de l'après-Covid-19 destiné à soutenir l'économie réelle. Ces € 17.000 milliards sont un gouffre qui ont détruit l'Europe. Ils sont le plus grand transfert de la dette privée vers la dette publique de toute l'histoire de l'Europe continentale, dette privée criminelle due à la spéculation hors-sol sur les dérivés financiers. Avec cette somme galactique de € 17.000 milliards qui représentent le PIB annuel de l'Europe y compris la GB, la BCE a racheté et rachète depuis 2008 aux banques, assurances et investisseurs institutionnels leurs toxiques, leurs cadavres pourris et irrécouvrables générés spontanément par leur spéculation criminelle sur les produits financiers titrisés CDS/CDO, etc. Le Plan de Relance de l'après Covid de seulement € 750 milliards est financé à moitié... en prêts aux Etats Membres et en compressions budgétaires européennes. L'Europe organise un double racket en couvrant la totalité des pertes bancaires dues à leur spéculation criminelle sur les toxiques, et en se conduisant comme un usurier envers ses Etats Membres et en leur infligeant une croissance de... leur dette publique. Les banques ont reçu de la BCE plus de € 17.000 milliards sans contrepartie ni obligation de remboursement, mais les Etats doivent se financer sur les marchés financiers aux conditions du marché et en fonction du ranking de EY, S&P, Deloitte & Touche, Bloomberg et d'autres portes monnaie.

La BCE rachète toujours aujourd'hui en 2022 pour 60 milliards d'€ par mois aux banques européennes et britanniques leurs cadavres qui ne cessent d'être toujours mis à jour depuis leurs caves, leurs badbanks, leurs "actifs cantonnés" ou qui ne cessent tout simplement d'être créés à nouveau avec la poursuite des programmes bancaires de mises sur les marchés de ces produits financiers titrisés spéculatifs moisis. Mais en plus l'Europe des Commissaires et la BCE n'ont jamais exigé et n'exigent toujours pas des banques systémiques universelles (dépôts, assurances, investissements en nom propre) leur démantèlement et le Contrôle et la Réglementation de leurs marchés financiers criminels. Le programme prudentiel Bâle III de la BIS - Banque Internationale des Règlements qui aurait été destiné à assainir et prendre en main l'enfer financier et de ces banques a non seulement été complètement dilué mais a été prorogé d'année en année ou encore plus simplement enterré directement par la Commission Européenne qui ne prend pas soin de la pérennité et de la persévérance humaine, mais qui est affairée à amplifier et à consolider le Dumping Humain.

La Commission Européenne a argumenté sa volonté de ne pas appliquer les nouvelles normes prudentielles Bâle III en affirmant que les banques systémiques vont bien. En réalité les banques systémiques sont toutes en faillite technique depuis 2008 et jusqu'avant l'éclatement de la pandémie du Covid-19 en mars 2020 il n'y avait aucune perspective d'amélioration. Par exemple l'action de la plus grande banque du monde de par sa somme bilanaire, la Deutsche Bank, a perdu presque 100% et ne vaut plus que entre 4 et 7 € au lieu de 105 € en 2007 (graphique à droite pour cette période / 9,31 € au 11 mai 2022, elle ne se redresse plus depuis 14 ans, cette banque est morte). En une seule image vous voyez que ces Plans européens de "ruissellement vers le bas", de résilience des banques de la BCE n'ont servi qu'à dilapider les moyens financiers de la Banque Centrale Européenne, de la banque centrale allemande et des banques centrales nationales des pays européens. Le Covid-19 est une aubaine pour masquer la faillite du système financier et bancaire, ce n'est pas une gaudriole de ma part. Depuis le 24 février 2022 et le début de la guerre d'Ukraine, l'inflation galopante et l'imbroglio des déséconomies externes et internes issues du nouveau partage du monde imposé par Poutine et sa guerre d'annexion en direction de l'Europe, vont permettre à la BCE, à la Commission Européenne, à l'EU, à l'Europe de protéger le système financier et bancaire et de continuer à proroger les mesures qui s'imposent avec réglementation et contrôle des flux et des marchés financiers. Mais personne ne dit ce qui se passe aujourd'hui, parce que personne veut voir ce qui se passe. Le Covid-19 a été une aubaine, la guerre de Poutine est une aubaine au carré, pour donner à cette Europe catallactique l'apogée de son apanage Occidental. "We won the cold war" chantait en coeur l'ouest après la Chute du Mur de Berlin. Et j'interprète la voix d'Europe d'aujourd'hui >>> we shall win this next battle against Poutine. C'est le plus gros masque de l'histoire, mais influenceurs, politiciens, streamers et gouvernements sont tout autant dans la faute que les spéculateurs, le Conseil Européen, la Commission Européenne, le Parlement Européen. Nous n'avons pas seulement besoin d'une Renégociation des Traités Européens, nous avons besoin de réviser en entier par les débats et ensuite par les urnes notre vision du monde à l'image du FFF - Fridays For Future et de ce que fait Greta Thunberg pour le climat et les gens. Pour moi, depuis des décennies c'est >>> AFF - Alldays For Future.

Avec le Championnat d'Europe de paintball, Macron, les dirigeants européens et des Communautés Européennes veulent tous subitement "changer l'Europe". Ils se leurrent. Le 24 février 2022, Poutine l'a changée à notre place, et personne ne connait les traumatismes profonds que nous subissons tous, et comment et avec quelle ampleur ils vont ressortir et contre qui et contre quoi. Avec le Championnat d'Europe de paintball, Macron, les dirigeants européens et des Communautés Européennes veulent tous subitement "changer l'Europe", mais personne ne parle d'harmonisation fiscale, d'Europe sociale et encore moins de Sommet Social Européen alors que ces deux domaines font partie des Traités Européens à commencer par la Charte Européenne des Droits Fondamentaux et Sociaux. Toutes ces manigances de désobéissance aux Traités Européens de la part des dirigeants des Etats Membres et des dirigeants toutes Communautés Européennes confondues se font très loin au-dessus de la protection sociale des européens. L'Union Européenne tient un Sommet Social tous les... 20 ans, par contre elle rafraichit tous les ans ses Directives sur les Travailleurs Détachés, à leur détriment en attisant en flux-tendus la guerre civile entre les Travailleurs européens. Le moindre coût est décoché sur les Travailleurs, mais le coût maximal est accordé aux banques.

Je vous redonne ci-dessous mon analyse du 30 octobre 2017 >>> La Commission Européenne a enterré les propositions pour une Directive sur la Réforme de la Structure des Banques et du "too-big-to-fail"   >>>

Quand Macron chantait "ses premières victoires européennes" contre le dumping social, la déprédation sur le Travailleur était consolidée par la "réforme" de la Directive sur les Travailleurs détachés et la Commission de Bruxelles enterrait le 24 octobre 2017 par un court communiqué la réforme du secteur bancaire en retirant sa propre proposition de Directive sur la Réforme de la Structure des Banques qui aurait dû résoudre le problème du too-big-to-fail, trop grand pour faire faillite. Cette proposition de Directive avait était soumise en 2011, 3 ans après l'année-Lehman 2008 et ladite Crise des Subprimes, par un groupe d'experts auquel le Commissaire Michel Barnier avait interdit de consulter les lobbyistes de la branche.  [ C'était une révolution unique et extraordinaire que de vouloir mettre en oeuvre publiquement la désobéissance aux lobbies! Mais c'était aussi l'époque où Sarkozy et Hollande racontaient en boucle "qu'ils ne tolèreraient plus que le monde de la finance... bla-bla". ]  La Commission  [ en repentance temporaire ] demandait un retour à l'esprit du Glass-Steagall Act, c'est à dire que les activités des banques ou des banques systémiques soient de nouveau séparées après un démantèlement ordonné: dépôts, prêts aux consommateurs et aux entreprises, assurances, trading financier en nom propre.

Ainsi une faillite des activités de spéculation en leur nom propre comme celle de l'année-Lehman 2008 ne mettrait plus en péril les autres activités des banques. Pour éviter un krach économique majeur, une telle faillite entraine obligatoirement pour une banque universelle qu'elle soit sauvée par les épargnants (bail-in) et avec une opération de bail-out par les contribuables, les États souverains, les Banques Centrales et la BCE. Que la BCE ait claqué depuis 2008 plus de 17.000 milliards d'€ pour tenter  [ en vain ]  de sauver les banques a donc déjà été oublié, même en fait avant que personne ne fasse un audit et un bilan public des banques. Que nos États-Membres de l'UE aient accepté le plus grand transfert de l'histoire de la dette privée vers la dette publique, personne n'en parle, c'est un non-évènement. Que les États-Membres de l'Union Européenne ont, en compensation pour "se rembourser", appliqué et appliquent massivement des plans d'austérité, des plans de désengagement de l'État de tous ses devoirs régaliens et des services publics, une Règle d'Or pour voler aux Travailleurs leur dû dans leur part des richesses produites passe sous silence, ça ne fait rien.

Qui porte cette tunique de l'infamie? Tous. Les gouvernements, la Commission de Bruxelles et tous les abstentionnistes aux élections mettent en place minutieusement cette Europe Providence Bancaire. Pour la Commission Européenne "il n'est plus nécessaire de séparer les activités bancaires parce que les autres mesures ont régulé les marchés". Pourtant depuis 2008 les États-Membres mais aussi la BCE à hauteur de 17.000 milliards d'€ à ce jour rachètent toujours aux banques leurs produits toxiques, illiquides et irrécouvrables, et encore en ce moment à hauteur de 60 milliards d'€ par mois avec une fin possible provisoirement annoncée pour 2019. La Commission se met aussi en cachette en accord avec les accords de libre échange de nouvelle génération CETA / TAFTA / TTIP qui imposent le droit et la liberté absolus de l'Investisseur. Démanteler les banques universelles sera selon les investisseurs une attaque contre leur plan d'optimisation de leurs bénéfices laissés espérés par leurs investissements et leurs spéculations sur des produits financiers dérivés et titrisés. La Commission Européenne, qui préfère écouter les lobbies au détriment des peuples, refait de l'Europe un sanctuaire pour la circulation sauvage et faussée des capitaux et pour l'extinction des Travailleurs et des Citoyens Européens. La Commission Européenne, qui s'aligne aussi sur Trump, prépare la prochaine Crise financière, mais comme l'Europe et la BCE ont maintenant brûlé toutes leurs cartouches avec la Helikopter Money
pour le rachat des toxiques, nous plongerons dans les racines du mal... en s'entretuant par élégance du geste.      I want my Europe back!   <<<

Je vous redonne ci-dessous mon analyse du 18 novembre 2017 >>> Le Dumping Humain européen est renforcé avec le 1er Sommet social européen tenu depuis 20 ans.
Je n'ai pas à changer de syllabes pour le copié-collé de mon texte.  Nous pouvons faire confiance à l'Europe, elle momiphie les Travailleurs dans son hymne à la joie.   >>>

I want my Europe back!    Il y a 15 jours la Commission Européenne a enterré les propositions pour une Directive sur la Réforme de la Structure des Banques et du "too-big-to-fail" tout en feignant de remédier à la destruction globale de l'économie par les banques depuis 2008 et même en se félicitant elle-même pour le chemin parcouru en ce sens. Et 15 jours après, l'Europe feint de réanimer la Charte Européenne des Droits sociaux et fondamentaux des Citoyens et des Travailleurs Européens, mais l'enterre encore plus profondément, tout en annonçant un catalogue de 20 mesures qui auraient à être appliquées d'ici 10 ans. Depuis 20 ans il n’y a pas eu de Sommet Social Européen, l'Europe n'a jamais dépassé le stade du Marché Commun ou de la CEE - Communauté Économique Européenne. Pourtant l'Europe Unie avait voulu se former en s'identifiant à l'opposé de ce qu'est l'EFTA / AELE - l'Association Européenne de Libre Échange fondée par les anglais, qui existe toujours et qui regroupe juste encore la Suisse, la Norvège, le Liechtenstein et l'Islande. Les anglais espéraient concurrencer l'union européenne avec leur AELE pour ne voir prospérer que leur idée de libre-échange. En réalité notre Union Européenne n'est surtout depuis le Traité de Lisbonne de 2008 et tous les Traités et toutes les Directives qui ont suivi, qu'une association européenne de libre échange, ce qu'elle prouve encore le 17 novembre 2017 avec un Sommet Européen qu'elle voulait faire passer pour un Sommet Social Européen. L'Europe a, elle aussi, été actrice et responsable de ses deux décades perdues alors qu'elle jouissait de toutes les occasions rêvées pour inverser le mouvement. En effet il y a eu les affolements pour le TCE - Traité Constitutionnel Européen, les Référendums Non/Nej/No pour faire passer ce TCE, les Référendums-bis ou les contournements du Référendum en 2006 ou avec le Congrès de Versailles de 2008, le TSE - Traité Simplifié Européen ou Traité de Lisbonne pour faire passer surtout en cachette le Chapitre III du TCE rejeté par la France, la Hollande, l’Irlande, etc… Les occasions n’ont jamais manqué pour intégrer le Citoyen Européen, le Travailleur Européen dans le projet d'avenir européen. L'Europe est responsable de ces deux décades perdues et en rajoute encore une autre en supplément. Pendant 30 années, l'Europe aura délibérément bloqué la Charte Européenne des Droits Sociaux et Fondamentaux. 30 ans sont 3/4 d'une carrière professionnelle d'un Travailleur. En 3 jours l'EU a lancé son plan RepowerEU, des générations de Travailleurs peuvent crever les unes après les autres, mais les gazoducs doivent rester pleins

La Charte Européenne des Droits Fondamentaux et Sociaux a toujours été écartée ou piétinée, et depuis 20 ans ni les Gouvernements des États-Membres et ni la Commission de Bruxelles n’ont jugé opportun de convoquer un Sommet Social Européen tout en arrangeant au maximum la circulation sauvage et non-protégée des Travailleurs détachés, et en bétonnant la circulation des biens et des capitaux agrémentée de tous les dumpings sociaux et fiscaux possibles entre les Etats-Membres de l'Union Européenne. Les médias ne s’en intéressent pas en ce sens qu’ils propagent tous le jour même de ce-dit Sommet Social Européen un semblant de regret et de déception car selon eux « L’Europe n’est pas compétente dans le domaine social », ce qui est totalement et gravement faux. Ceci est faux et je vous en ai assez parlé il y a 15 jours dans mon billet >>> Travailleurs détachés: le Dumping Humain continue et le nouvel échec européen de Macron du 24 octobre 2017 mais aussi par exemple dans mon billet du 6 mars 2012 >>> TSCG - Pacte Fiscal européen: la Règle d'Or pour tuer le Travailleur, casser le Code du Travail et organiser le dumping social.

Le TSCG -  Traité sur la Stabilité, la Convergence et la Gouvernance - ce Pacte de Stabilité et de Croissance - ou plus simplement "le Pacte Fiscal européen" ou "la Règle d’Or" a rendu l’Europe officiellement compétente pour s’immiscer dans la politique salariale, sociale et de l’emploi des États-Membres Européens. Le Casse du Code du Travail des Loi Travail-Macron 1 et Loi Travail-Macron 2 (faussement renommée "Loi travail El-Khomri") du Gouvernement PS Hollande/Macron-ministre ou les Ordonnances sur le Code du Travail du Président Macron et les pressions pour rabaisser les coûts du Travail sont le résultats de la stricte observance par les États-Membres de la Règle d’Or.

Il est donc intéressant de voir que les gouvernements et la Commission de Bruxelles se consultent régulièrement et produisent des Traités, des Directives, des Règlements sur les questions sociales qui sont déclinés au niveau national sous forme de Lois dans les États-Membres: ils ont tous comme résultat le Dumping Humain et le dumping social qui sont à chaque fois consolidés ou même intensifiés. Quand il aurait par exemple fallu protéger les droits sociaux, salariaux et d’emplois dans les Affaires Viking, Rüffert, Laval, Waxholm, Partneri ou du plombier polonais et dans la Directives "Bolkenstein" sur les Services, ou bien dans la Directive sur les Travailleurs Détachés, l’Europe est absente et agit même contre les Citoyens Européens et les Travailleurs Européens pour assurer avant tout la libre circulation des biens, des services, des personnes et des capitaux. L'Europe a aussi mis sous séquestre les Droits Sociaux et Fondamentaux avec la ratification de tous les accords de libre échange de nouvelle génération comme le TTIP / CETA / TAFTA qu'elle présente comme "le progrès créateur d'emplois" mais qui confèrent à l'investisseur avec le "Privilège de l'Investisseur" la primauté de son droit absolu pardessus les Citoyens, les Travailleurs, et par-dessus les États souverains, leurs Constitutions ou Lois Fondamentales et leurs Codes du Travail. L'Europe de Bruxelles est donc omniprésente dans les affaires sociales, salariales et d'emploi. Il est donc encore plus grave que les médias martèlent que "l'Europe n'est pas compétente dans les affaires sociales". Dans les faits, l'Europe ne se reconnait une compétence dans les questions sociales que si elle peut contribuer à faire dégrader la situation sociale des européens au profit du libre échange ou bien de la "concurrence libre et non faussée", ce qui est partout le cas. La concurrence est partout faussée et sauvage avec Lux Leaks, Paradise Papers, Solvency 2, MiFID 2, la Directive sur les Travailleurs Détachés, le dumping fiscal et social, etc... Une dégradation sociale ne peut pas être dénommée "mesure sociale", mais ce sont bien les Règlements et Directives Européens qui en sont l'origine directe ou indirecte. Rien n'empêche l'Europe à prendre des mesures sociales qui amélioreraient la sécurisation sociale des Travailleurs européens dans l'espace géographique de l'Europe Unie. Rien que d'utiliser cette terminologie officielle d'un "Socle social" qui devrait valoir partout dans l'Union Européenne démontre que l'objectif du projet européen est de plaquer un nivellement vers le bas, de ne rien construire dessus, et de se demander benoitement dans un talk-show d'où pourrait bien provenir le désamour des Européens pour l'Europe. J'ai inventé cette expression du Dumping Humain en 2007 quand j'écrivais sur Hayek et Jean Monnet.

Comme on refait croire qu’il y a une relance économique, pour mieux cacher que ce n’est toujours qu’une bulle échoïque financière et que l’on n’est toujours pas sorti de la crise des liquidités absentes de l’économie réelle, un Sommet Social Européen a été tenu en cachette tout de même. Nous sommes toujours informés suffisamment à l’avance quand sera tenu un prochain sommet. Pour ce Sommet Social Européen, nous en avons été informés après. Ceci permet de l’enterrer aussi vite en cachette et surtout de ne pas laisser s’installer en amont un débat sociétal et parlementaire à ce sujet. Et le simple mot « social » crée donc le malaise: le trou de la Sécurité Sociale, l’aide sociale pour les démunis, et, caca-boudin, la politique sociale d’un pays, la dette publique, le gouffre des retraites, les "islamo-bolcheviques wokistes". Le Welfare State c’est donc ringard, ou l’engagement social du parti socialiste qui s’est mis un sac en plastique sur la tête pour vociférer en paix à l’étouffée. Les syndicats eux, ne sont pas satisfaits de ce sommet social européen. Les crises sociales en Europe du Sud pilonnée et pillée par la Troïka sont toujours plus qu’aigües. Après les dépôts de rustine sur le système bancaire et financier qui nous est vendu comme des "mesures de réparation de la Zone-Euro", l’Union Européenne fait mine de s’intéresser à la question sociale en Europe en tenant ce Sommet Social Européen à Göteborg en Suède. Il n'y a toujours pas de "Crise de l'Euro", il y a l'accaparement des liquidités par les banques pour entretenir leur spéculation financière sur produits dérivés financiers sans rapport avec l'économie réelle.

En réalité ce n’était qu’un mini-sommet ou plutôt un meeting des chefs des gouvernements dont il n’était selon les Traités Européens pas à attendre de décisions contraignantes. La chancelière allemande a envoyé son mot du médecin, elle est en arrêt de travail, parce qu’elle n’a toujours pas réussi à former un gouvernement 2 mois après les élections. Et la politique sociale ne joue pas un grand rôle, puisqu’il était appelé à discuter sur le droit du travail et la formation professionnelle... mais en toute dernière minute le président du Conseil Européen, Donald Tusk, et son hôte suédois le ministre-président Stefan Löfven, ont changé le programme pour le ramener à « Formation et culture ». Le curseur a été ramené à quelque chose de plus consensuel, puisque le social d’une politique fait puruler les lèvres de ceux qui y pensent. Ainsi, il pourra être offert aux Travailleurs et aux chômeurs de meilleures chances pour trouver du travail un reader's digest à la main droite.

Le social se réfère avant tout au nouveau Socle des droits sociaux qui a été constitué en fanfare à Göteborg. L’Union Européenne promet à présent la garantie d’un minima qui sera garanti aux 500 millions de Travailleurs de Kilpisjärvi aux portes de Gibraltar. Des jobs « fair-play » (en anglais dans le texte), une bonne formation, des salaires équitables et bio. Mais tout ceci n’est que de la choucroute puisque ces principes sont non-contraignants et ne peuvent être défendus ou revendiqués devant les tribunaux. On peut tout autant promettre que l’on ne vendra plus du plastique de Corée dans chacun des milliers de petits chalets au Marché de Noël de Strasbourg. La Charte des Droits Fondamentaux de l'UE pourtant contraignante depuis le Traité de Lisbonne de 2009,

Pour les syndicats, il est urgent de rétablir et de renforcer la confiance des Travailleurs dans le processus européen d’union et de paix. Et pour ceci il faut imposer des standards sociaux contraignants et stopper le dumping salarial et le travail détaché. Pour les employeurs ce sommet social européen a offert encore plus de flexibilité et de mobilité sur le marché de l'emploi. Selon eux, il ne faut plus y avoir des « horaires rigides » de temps de travail et les Travailleurs doivent être incités à bouger dans toute l’Europe pour avoir une formation ou un emploi. C’est pourquoi ce sommet social européen va en direction des employeurs avec l’idée de formation, de culture et de compétences linguistiques minimales à acquérir. Les syndicats européens parlent d’un social qui est gracieusement offert
après l’équarrissage du Travailleur suspendu au crochet.

Comme pour la Directive sur les Travailleurs détachés, le Dumping Humain est renforcé avec ce Sommet Social Européen.
Ce n'est qu'un nouvel échec européen de plus de Macron même s'il se vante exactement du contraire.    I want my Europe back!   <<< Fin du copié-collé de mon analyse du 18 novembre 2017.

Observons maintenant par l'exemple du "barème Macron" comment Macron étend dans tous les interstices du pays sa zone de pullulation parce que lui "seul a le droit d'avoir la tête au-dessus des autres" de la rue.

màj du 12 mai 2022: si vous cherchez sur Google >>> barème macron cour de cassation 11 mai 2022 aucune centrale syndicale n'a publié quelque chose. Aujourd'hui, au lendemain de l'Arrêt de la Cour de Cassation les centrales syndicales sont totalement invisibles sur Google. On n'y trouve que des cabinets de conseil juridique, des avocats, Deloitte, des corporations de PME, etc et des journaux locaux. Tout ce monde zélé comprend quelque chose à l'employabilité et à son coût, à la budgétisation du licenciement, et se réjouit de ce qui y est partout présenté comme le "barème Macron" et comme "la mesure phare du quinquennat Macron". Quel mépris! Quelle arrogance! ...au jour où vous lisez, nous cherchons toujours désespérément sur Google une réaction d'une centrale syndicale. Quel mépris! Quelle arrogance!

Par obéissance aux Traités Européens, ici au TSCG -  Traité sur la Stabilité, la Convergence et la Gouvernance, ou Pacte de Stabilité et de Croissance, ou plus simplement Pacte Fiscal européen ou encore La Règle d’Or, notre Macron-ministre (PS) sous Hollande (PS) avait fait passer deux fois avec le 49-3, en contournant Parlement et Sénat, ses Loi Travail Macron 1 et Loi Travail-Macron 2. Sitôt devenu président, alors que son programme de saccage social était parfaitement rodé dans les faits antérieurs et parfaitement publié avant les élections des P&L 2017, Macron s'était empressé, juste 3 mois après son élection, de matraquer encore plus violemment le Code du Travail, toujours en contournant Parlement et Sénat, avec ses Ordonnances Travail n°2017-1387 "relative à la prévisibilité et la sécurisation des relations de travail". Prévisible/sécurisable, mais pas pour le Travailleur. Macron n'est mu que par la logique du "syndic de copropriété qui agit comme un syndic de copropriété" en n'invitant surtout jamais "toute la rue", les partenaires sociaux, les syndicats, les représentants des Travailleurs, sauf pour arroser les pivoines à l'Elysée.

La Cour de Cassation a tranché le 11 mai 2022 en faveur des Ordonnances Macron et du patronat. C’est un drame supplémentaire pour les salariés. Dans deux arrêts n° 21-14.490 et n° 21-15.247, la Chambre Sociale statuant en formation plénière de la Cour de Cassation a validé le barème d’indemnisation du licenciement sans cause réelle et sérieuse, dit « barème Macron ». L’indemnisation est définitivement encadrée par des planchers et des plafonds. Auparavant, le salarié pouvait exiger un montant minimum de 6 mois, l’indemnité n’était pas plafonnée, et le litige passait aux Prud'hommes. (Pour 2017-22 le chômage selon les critères officiels de l'OIT n'a pas baissé)

Le plafond des indemnisations instauré par les Ordonnances Macron en octobre 2017, c’est-à-dire la somme maximale que peut toucher un salarié en cas de licenciement abusif, ne pourra plus être écarté par les juges prud’homaux parce qu’ils "seraient alors en contradiction avec les Traités internationaux ratifiés par la France". L’arrêt de la Cour de Cassation stipule que « le barème d’indemnisation du salarié licencié sans cause réelle et sérieuse n’est pas contraire à l’article 10 de la Convention n° 158 de l’Organisation Internationale du Travail » et que « la loi française ne peut faire l’objet d’un contrôle de conformité à l’article 24 de la Charte Sociale Européenne, qui n’est pas d’effet direct ». Plus simplement, selon l'Article 24 de la Charte Sociale européenne du 3 mai 1996 du Conseil de l'Europe, le Travailleur licencié sans motif valable a droit "à une indemnité adéquate ou à une autre réparation appropriée". L'Article 24 est vague et ne peut avoir d’effet direct en droit français dans un litige, compte tenu de la marge d’appréciation importante laissée aux États. L'Arrêt de la Cour de Cassation ne se réfère même pas à la Charte des Droits Fondamentaux et Sociaux de l'EU, qui est contraignante depuis qu’elle a été intégrée au Traité de Lisbonne en 2009, mais elle est encore plus insignifiante. A mon avis, cette partie sociale avait été volontairement floutée au bénéfice des libres-marchés. Aujourd'hui, à cause de ces négligences asociales, les dommages et intérêts pour les salariés victimes d’un licenciement sans cause réelle et sérieuse ne peuvent dépasser 3,5 mois de salaire pour un employé ayant moins de 2 ans d’ancienneté, et 20 mois pour une ancienneté égale ou supérieure à 29 ans. Les Ordonnances Travail Macron condamnent les Travailleurs abusivement licenciés à une baisse de 20 à 40% des indemnités de licenciement et 1 million de chômeurs sans indemnités. Je souligne dans tous mes posts que Travailleur est la terminologie officielle de l'UE.

Au sujet de la déliquescence des corps intermédiaires, des centrales syndicales j'ai écrit le 26 avril 2022 >>> "Déliquescence des corps intermédiaires",
barbotage universel, "conventions citoyennes permanentes", accords de libre-échange de "nouvelle génération"
parce que pour moi
le splitting du mikado syndical français a sciemment joué contre les Travailleurs pour satisfaire à de viles opportunités de clan.
Dans beaucoup d'autres pays démocratiques, comme l'Allemagne ou la Suède, il n'y a que des syndicats de branche.
Avec NUPES nous aurons à partir de juin 2022 une Conférence salariale annuelle obligatoire par branche.
N'oubliez pas d'aller voter aux deux Tours des Législatives en juin. On est là.

2 commentaires 3 annexes

3. mai 2022

2017-27 - Macron ➳ LBD ➳ Gilets Jaunes ➳ Condamnations par le Parlement Européen, l'ONU, le Commissaire aux Droits de l'Homme du Conseil de l'Europe

-    Ce post contient 46 liens documentaires internes ou externes sûrs, officiels et publics   -   Post optimisé pour écran PC 16/9 et affichage taille réelle sans zoom sous Firefox.

Gilets Jaunes est pour moi le terme générique des dizaines de millions de précaires. Je ne suis jamais non plus tombé dans la naïveté.
Pour Macron-Saison 1, vous pouvez passer aux condamnations du 14 et du 26 février 2019 émises contre la France par le Parlement Européen,
par le OHCHR - Haut-Commissariat aux Droits de l'Homme de l'ONU et le Commissaire aux Droits de l'Homme du Conseil de l'Europe, etc (liste non exhaustive).

Pour vivre la tête hors du lot promotionnel empilé, il faut décider d'être infra-terrestre. Sous certains aspects le régime d'extrême-centre illibéral de Macron est plus violent que celui du fasciste Viktor Orbán du Fidesz en Hongrie et des fascistes Duda et Kaczyński du PiS en Pologne. Le régime Macron est plus efficace que celui de ces deux pays: intrusif comme eux, il ne repose pas sur le national mais sur le commercial. Ça se finance bien. L'éthologie du système commercial repose sur le bon-marché des libres-marchés, l'éthologie du système national-fasciste repose sur la distillation du sang. Nous courons au Simply pour comparer les prix, eux courent plus vite qu'en général. Je vous ai rappelé avec rhétoriques et conspuations dans mes analyses que la réalité n'est pas agréable si elle ne correspond pas au dogme, que ce soit dans un régime dictatorial comme celui de Poutine, ou dans un régime commercial comme celui de Macron. Sous le régime néonicotinoïde commercial antidémocratique de Macron on cultive les pousses par le fascisme élégant just-in-time à la française dispensé de sniper, de retraite au flambeau, de solution d'évacuation corporelle de masse. Macron va aussi privatiser les cascades et les crématoriums de Paris. "L'or gris". Un cadavre pour le prix de deux et en deux fois moins de temps. Tout le monde en profite. Toute cendre est opportunité du bien-être. Son humus étoffé gagne l'épreuve du trébuchet. Je définis le trou noir français en ligne depuis le 06 VI 06 et depuis le 14 juillet 1990 à partir de 16h30 dans mon roman prémonitoire non-figuratif "Voyage au Trou du Langage - La Réunification des Andrènes".

Lire la suite...

Notre pays est conduit par le pouvoir de manœuvre délaissé par le ménage homogène d'électeurs inscrits avec un de voix exprimées et beaucoup d'abstentions. Ma perception prémonitoire est toujours suivie de mon constat non-amiable sur l'état des lieux et ensuite de mon protocole sanitaire par l'expression de l'écriture. Mon travail documentaire ne s'appuie que sur les sources publiques, sûres et fiables.

Envers une pensée déconciliante avec la réalité non-agréable ne se dirigent que des mesures d'occlusion allant de la risée jusqu'au mépris. "C'est du fake" me renvoie le conversatif, si ce n'est pas l'insulte qui encalamine. Même les titulaires de chaires sont passés aux dégagettes des médias qui les invitent pour mieux les étrangler avec l'ultima ratio du Bolloré-Lagardère et avec l'extinction des chaines publiques d'investigation. Macron veut supprimer la redevance audio-visuelle, les chaines publiques et son public par dessus le marché. Il faut donc passer par le Commissaire aux Droits de l'Homme du Conseil de l'Europe, ou par le Parlement Européen et le OHCHR - le Haut-Commissariat de l'ONU aux Droits de l'Homme que le libre-marché n'a pas encore ubérisés ou privatisés ou affiliés à BlackRock. Avant que Macron-Saison 2 ne remette à sa convenance à l'automne 2022 une façade détonante sur l'état de notre pays, je vous expose en copié-collé complet depuis les sources officielles ce qui est tout au long de mon site mon constat du mépris face à l’État de Droit qui fait vivre au-dessus du lot déplumé notre président en poste, Macron, avec ses vecteurs colinéaires de sa mondanité universelle et de sa suppression locale. Que de phrases pour exposer la réalité non-agréable qui reste en-dessous du dogme, que le monde habitué cultive comme fondement de sa culture et de sa théâtralité. Il faut décider d'être un infra-terrestre pour subsister la tête haute. Mais depuis le 24 février 2022 nous sommes sauvés avant qu'un conflit moral ne nous occupe, nous sommes Occidental grâce à la manne dialectique de Poutine: t'con, j'suis pas con, j'tannexe. Un nous est né, un nous nous est donné. Nous sommes Occidental du SDF au CEO.

Je vous conduis à la réalité française. Elle n'est pas un impensé. Le sauf-conduit délivré par les autorités nationales va agonir d'injures avec un espèce de "sale cancel wokiste!" Ne pas être ou acquérir l'insu qui nous unis tous dans l'opérationnel de notre pays. Depuis le 18 novembre 2018, début des Gilets Jaunes, je vous fais le décompte des charges. Avec Macron la France avait été rétrogradée au 33ème rang des pays démocratiques dans le classement RSF - Reporters Sans Frontières. Les 3 premières années du quinquennat de Macron, la France avait été condamnée par l'ONU, par le OHCHR - Haut Commissariat de l'ONU aux Droits de l'Homme, par le Conseil de l'Europe, par le Parlement Européen, par la DROI - Sous-Commission Droits de l'Homme du Parlement Européen, par le Commissaire aux Droits de l'Homme du Conseil de l'Europe, par Amnesty International, par LDH - Ligue des Droits de l'Homme et elle a même été interpellée par la Commission Européenne, etc... pour sa gestion violente armée de LBD et pour sa répression judiciaire contre les manifestations des Gilets Jaunes et contre les opposants à la réforme Macron-BlackRock des retraites et à la casse du Code du Travail. Aviez-vous entendu parler de cet abonnement français aux blâmes décernés par tous les grands organes internationaux de la planète? Ni Macron ni ses ministres n'ont communiqué parce que la France est le pays des lumières. La violation des Droits de l'Homme est entrée dans le droit commun de l’État macronien, elle est la "matrice intellectuelle" de son "civilisationnel". Quand les Gilets Jaunes avaient manifesté, c'était plus drôle pour le gouvernement Macron et sa collection d'images d'utiliser les LBD et de comptabiliser 11 morts, 7 mains arrachées et 32 yeux explosés que de prendre "des décisions historiques" pour rendre la Dignité aux 8 millions de Travailleurs pauvres, aux 9 millions qui vivent sous le seuil de pauvreté, aux 9 millions qui dépendent de la banque alimentaire, aux 12 millions qui n'ont pas un appartement chauffé. Maintenant vous me bazardez encore votre drone "Mélenchon-Poutine", vous avez kiffé, je suis à vomir même si je ne suis pas un désamour fasciste. Bienvenue! Ma porte vous est ouverte sur le Mémorandum du Commissaire aux Droits de l'Homme du Conseil de l'Europe, la Résolution du Parlement Européen ou le Rapport de l'OHCHR - Haut-Commissariat aux Droits de l'Homme de l'ONU >>> "France: des experts de l'ONU dénoncent des restrictions graves aux droits des manifestants « gilets jaunes »".

               France: les experts de l'ONU dénoncent des restrictions graves

                               aux droits des manifestants « gilets jaunes »

GENÈVE (14 février 2019) — Le droit de manifester en France a été restreint de manière disproportionnée lors des manifestations récentes des "gilets jaunes" et les autorités devraient repenser leurs politiques en matière de maintien de l'ordre pour garantir l'exercice des libertés, selon un groupe d'experts des droits de l'homme des Nations unies*.

« Depuis le début du mouvement de contestation en novembre 2018, nous avons reçu des allégations graves d’usage excessif de la force. Plus de 1700 personnes auraient été blessées à la suite des manifestations dans tout le pays, » ont déclaré les experts.

« Les restrictions imposées aux droits ont également entraîné un nombre élevé d'interpellations et de gardes à vue, des fouilles et confiscations de matériel de manifestants, ainsi que des blessures graves causées par un usage disproportionné d’armes dites "non-létales" telles que les grenades et les lanceurs de balles de défense ou "flashballs", » ont-ils ajouté.

« Garantir l’ordre public et la sécurité dans le cadre de mesures de gestion de foule ou d’encadrement des manifestations implique la nécessité de respecter et de protéger les manifestants qui se rendent pacifiquement à une manifestation pour s’exprimer, » ont souligné les experts.

« Nous sommes conscients du fait que certaines manifestations sont devenues violentes et ont entrainé des débordements, mais nous craignons que la réponse disproportionnée à ces excès puisse dissuader la population de continuer à exercer ses libertés fondamentales. Il est très inquiétant de constater qu'après des semaines de manifestations, les restrictions et tactiques de gestion des rassemblements et du recours à la force ne se sont pas améliorées. » 

De plus, les experts ont exprimé leurs vives préoccupations quant à une proposition de loi visant prétendument à prévenir les violences lors de manifestations et à sanctionner leurs auteurs, dont certaines dispositions ne seraient, selon eux, pas conformes avec le Pacte international relatif aux droits civils et politiques auquel la France est partie.

« La proposition d’interdiction administrative de manifester, l'établissement de mesures de contrôle supplémentaire et l’imposition de lourdes sanctions constituent de sévères restrictions à la liberté de manifester. Ces dispositions pourraient être appliquées de manière arbitraire et conduire à des dérives extrêmement graves, » ont souligné les experts.

« Nous encourageons la France à repenser ses politiques en matière de maintien de l’ordre et encourageons les autorités françaises à ouvrir des voies de dialogue afin d’atténuer le niveau de tension et de reconnaître le rôle important et légitime que les mouvements sociaux jouent dans la gouvernance, » ont conclu les experts.

(*) Les experts: M. Seong-Phil Hong (Président-Rapporteur), Groupe de travail sur la détention arbitraire ; M. Michel Forst, Rapporteur spécial sur la situation des défenseurs des droits de l'hommeM. Clément Nyaletsossi Voule, Rapporteur spécial sur les droits à la liberté de réunion pacifique et d'association

Les Experts Indépendants font partie de ce qui est désigné sous le nom des Procédures Spéciales du Conseil des Droits de l’Homme. Les procédures spéciales, l’organe le plus important d’experts indépendants du Système des droits de l’homme de l’ONU, est le terme général appliqué aux mécanismes d’enquête et de suivi indépendants du Conseil qui s’adressent aux situations spécifiques des pays ou aux questions thématiques partout dans le monde. Les experts des procédures spéciales travaillent à titre bénévole ; ils ne font pas partie du personnel de l’ONU et ils ne reçoivent pas de salaire pour leur travail. Ils sont indépendants des gouvernements et des organisations et ils exercent leurs fonctions à titre indépendant.

Droits de l’homme de l’ONU – Page d’accueil de La France.   /   Pour des informations additionnelles et des demandes des médias, prière de contacter Mme. María Vivar Aguirre (+41 22 917 9179 / mvivaraguirre@ohchr.org; freeassembly@ohchr.org )  /  Pour les demandes médias liées à d’autres experts indépendants de l’ONU: M. Jeremy Laurence – – Unité Média (+ 41 22 917 9383 /jlaurence@ohchr.org)

Ce rapport d'expertise a été délivré par Procédures Spéciales, l'Organe le plus important d'experts indépendants du Système des Droits de l'Homme de l'ONU. Il a été établi seulement 3 mois après le début des manifestations du samedi des Gilets Jaunes. En même pas 3 mois Macron avait versé la France dans son côté de malfrat constitutionnel, à ce point que la plus haute instance d'investigations aux Droits de l'Homme en soit alertée et que les experts dénoncent publiquement la gestion par Macron de la paix civile et du débat politique. Vous y voyez, après lecture des premiers bilans chiffrés des 3 premiers mois de manifestations, que ce texte de l'ONU n'est pas une prémonition, mais que l'évolution de la politique publique française des répressions policières et judiciaires ne pouvait que conduire à des chiffres encore bien plus estomaquant de blessés, de mutilés, de morts, d'interpellations, de gardes à vue, de mandats de dépôt, d'incarcérés, de prison ferme. Discours de "résilience" de Macron du 2 mars 2022 suite aux bombardements en Ukraine sur des cibles militaires et civiles par Poutine >>> "La démocratie n'est plus considérée comme un régime incontestable, elle est remise en cause sous nos yeux. Pour notre liberté et celle de nos enfants, nous répondrons par des décisions historiques." Macron est un Bic à 4 couleurs face à ses voisins ou aux orgues de Staline.

Le même jour que l'OHCHR, le 14 février 2019, le Parlement Européen avait voté une Résolution explicite en direction de la France,
mais sans la nommer, ce qui a permis à Macron, son aréopage et ses playmobil de s'admirer sans piquer un fard.
Le Mémorandum du 26 février 2019 du Commissaire aux Droits de l'Homme du Conseil de l'Europe nomme la France et est accablant.

Résolution du Parlement Européen du 14 février 2019 sur le droit à manifester

pacifiquement et l’usage proportionné de la force (2019/2569(RSP))

Parlement Européen  /  2014-2019  /  TEXTES ADOPTÉS  /  P8_TA(2019)0127

Le Parlement Européen,

vu les Traités de l’Union Européenne, et notamment les articles 2, 3, 4, 6 et 7 du traité sur l’Union Européenne (traité UE),
vu la Charte des Droits Fondamentaux de l’Union Européenne (ci-après «la charte»),
vu la Convention Européenne des Droits de l’Homme (CEDH) et la jurisprudence de la Cour Européenne des Droits de l’Homme en la matière,
– vu sa résolution du 16 janvier 2019 sur la situation des droits fondamentaux dans l’Union européenne en 2017,
– vu l’article 123, paragraphe 2, de son règlement intérieur,

A. considérant que l’Union est fondée sur les valeurs de respect de la dignité humaine, de liberté, de démocratie, d’égalité, de l’état de droit, ainsi que de respect des droits de l’homme, y compris des droits des personnes appartenant à des minorités; que ces valeurs sont communes aux États membres dans une société caractérisée par le pluralisme, la non-discrimination, la tolérance, la justice, la solidarité et l’égalité entre les femmes et les hommes;
B. considérant que l’état de droit est la clé de voûte de la démocratie et l’un des principes fondateurs de l’Union européenne, fonctionnant sur la base de la présomption de confiance mutuelle en vertu de laquelle ses États membres respectent la démocratie, l’état de droit et les droits fondamentaux, comme le prévoient la charte et la CEDH;
C. considérant que l’Union s’est engagée à respecter la liberté d’expression et d’information, ainsi que la liberté de réunion et d’association;
D. considérant que l’article 11 de la CEDH et l’article 12 de la charte disposent que toute personne a droit à la liberté de réunion pacifique et à la liberté d’association, y compris le droit de fonder avec d’autres des syndicats et de s’y affilier pour la défense de ses intérêts;
E. considérant que l’article 11 de la CEDH précise que «l’exercice de ces droits ne peut faire l’objet d’autres restrictions que celles qui, prévues par la loi, constituent des mesures nécessaires, dans une société démocratique, à la sécurité nationale, à la sûreté publique, à la défense de l’ordre et à la prévention du crime, à la protection de la santé ou de la morale, ou à la protection des droits et libertés d’autrui»;
F. considérant que l’article 11 de la CEDH dispose également que la liberté de réunion n’empêche « pas que des restrictions légitimes soient imposées à l’exercice de ces droits par les membres des forces armées, de la police ou de l’administration de l’État »;
G. considérant que l’article 12 de la charte précise également que les « partis politiques au niveau de l’Union contribuent à l’expression de la volonté politique des citoyens ou citoyennes de l’Union »;
H. considérant qu’il y a lieu de protéger la liberté d’association; qu’une société civile dynamique et des médias pluralistes jouent un rôle essentiel dans la promotion d’une société ouverte et pluraliste et de la participation des citoyens au processus démocratique et dans la consolidation de la responsabilité des gouvernements;
I. considérant que la liberté de réunion va de pair avec la liberté d’expression, comme le garantissent l’article 11 de la charte et l’article 10 de la CEDH, disposant que toute personne a droit à la liberté d’expression, ce qui comprend la liberté d’opinion et la liberté de recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu’il puisse y avoir ingérence d’autorités publiques et sans considération de frontières;
J. considérant que comme le prescrit l’article 10 de la CEDH, l’exercice de ces libertés comportant des devoirs et des responsabilités, il peut être soumis à certaines formalités, conditions, restrictions ou sanctions prévues par la loi, qui constituent des mesures nécessaires, dans une société démocratique, à la sécurité nationale, à l’intégrité territoriale ou à la sûreté publique, à la défense de l’ordre et à la prévention du crime, à la protection de la santé ou de la morale, à la protection de la réputation ou des droits d’autrui, pour empêcher la divulgation d’informations confidentielles ou pour garantir l’autorité et l’impartialité du pouvoir judiciaire;
K. considérant que l’article 52 de la charte dispose que « toute limitation de l’exercice des droits et libertés reconnus par la présente Charte doit être prévue par la loi et respecter le contenu essentiel desdits droits et libertés »;
L. considérant que, conformément à l’article 4, paragraphe 2, du traité UE, l’Union européenne «respecte les fonctions essentielles [des États membres], notamment celles qui ont pour objet d’assurer leur intégrité territoriale, de maintenir l’ordre public et de sauvegarder la sécurité nationale»; qu’« en particulier, la sécurité nationale reste de la seule responsabilité de chaque État membre »;
M. considérant que, selon la jurisprudence de la Cour Européenne des Droits de l’Homme et de la Cour de justice de l’Union Européenne, toutes les restrictions des droits fondamentaux et des libertés civiles doivent respecter les principes de légalité, de nécessité et de proportionnalité;
N. considérant que les autorités répressives de plusieurs États membres ont été critiquées pour avoir restreint le droit de manifester et avoir recouru de façon excessive à la force;

1. demande aux États membres de respecter le droit à la liberté de réunion pacifique, la liberté d’association et la liberté d’expression;
2. souligne que le débat public est essentiel au bon fonctionnement des sociétés démocratiques;
3. condamne l’adoption de lois qui restreignent la liberté de réunion dans plusieurs États membres ces dernières années;
4. condamne le recours à des interventions violentes et disproportionnées par les autorités publiques lors de protestations et de manifestations pacifiques; encourage les autorités compétentes à garantir une enquête transparente, impartiale, indépendante et efficace en cas de soupçon ou d’allégation de recours disproportionné à la force;
rappelle que les services répressifs doivent toujours rendre compte de l’exercice de leurs fonctions et de leur conformité avec les cadres juridiques et opérationnels applicables;
5. invite les États membres à veiller à ce que le recours à la force par les services répressifs soit toujours légal, proportionné et nécessaire
et qu’il ait lieu en ultime recours et à ce qu’il préserve la vie et l’intégrité physique des personnes; fait observer que le recours aveugle à la force contre la foule est contraire au principe de proportionnalité;
6. prend acte du rôle important des journalistes et des photojournalistes dans le signalement des cas de violence excessive et condamne toutes les situations dans lesquelles ils ont été délibérément pris pour cible;
7. estime que la violence contre des manifestants pacifiques ne peut jamais constituer une solution ni dans un débat ni en politique;
8. constate que la police, qui a compté elle aussi de nombreuses victimes dans ses rangs, travaille dans des conditions difficiles, compte tenu notamment de l’hostilité dont font preuve certains manifestants, mais également de la charge de travail excessive; condamne tout acte de violence, de quelque nature que ce soit, perpétré sur des personnes ou des biens par des manifestants violents et radicaux qui ne participent aux manifestations que pour semer la violence et sabotent la légitimité des manifestations pacifiques;
9. encourage les forces de l’ordre des États membres à participer activement à la formation dispensée par l’Agence de l’Union européenne pour la formation des services répressifs (CEPOL) sur le thème « Ordre public – missions de police lors d’événements majeurs »; encourage les États membres à échanger les bonnes pratiques à cet égard;
10. souligne qu’il importe de garantir la sécurité des agents des forces de l’ordre, des agents de police et des militaires chargés des opérations de maintien de la sécurité lors des manifestations publiques de protestation;
11. charge son Président de transmettre la présente résolution au Conseil, à la Commission, aux gouvernements et aux parlements des États membres, au Conseil de l’Europe, à l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe et aux Nations unies.

La Résolution du Parlement Européen a rappelé à Macron qu'il était en désobéissance face 1) aux Traités de l’Union Européenne, 2) et notamment aux Articles 2, 3, 4, 6 et 7 du Traité sur l’Union Européenne, 3) à la Charte des Droits Fondamentaux de l’Union Européenne, 4) à la Convention Européenne des Droits de l’Homme (CEDH), 5) et à la Jurisprudence de la Cour Européenne des Droits de l’Homme.

Le Monde Diplomatique >>> Au Fort de Brégançon, Macron avait proposé à Poutine le 19 août 2019 "l’architecture de sécurité et de confiance entre l’UE et la Russie". Macron avait déclaré devant les caméras >>> "La Russie est européenne, très profondément" et avait annoncé qu'il entendait "réarrimer la Russie à l’Europe", qu'il croyait "à cette Europe qui va de Lisbonne à Vladivostok. C’est d’ailleurs pour cette raison que la France avait défendu la réintégration de la Russie [4 ans après son annexion de la Crimée] au Conseil de l’Europe. La Russie est une grande puissance des Lumières. Elle a sa place dans l’Europe des valeurs auxquelles nous croyons". Pour Macron, les débats sur l’illibéralisme revendiqué par Poutine ne relevaient que de l’incompréhension mutuelle: "Derrière le mot libéral, on met parfois des choses qui ne sont pas les mêmes" déclarait Macron. Macron avait méprisé publiquement le Corps des diplomates français qui le mettaient régulièrement en garde quand il interprétait les exigences des critères de convergence démocratique de manière trop positive et laxiste envers Poutine. Le superviseur, sa tactique catallactique et ses mutilés. Le dictateur, sa bombe atomique et ses tombes. Pour faire leur connaissance, je vous invite à relire le § n°4 sur les belligérants en Ukraine.

Gilets Jaunes est pour moi le terme générique des dizaines de millions de précaires. Je n'ai pourtant pas été naïf, et dès l'automne 2018 j'avais ouvert dans mon site la catégorie >>>> Les Gilets Jaunes ne sont pas de gauche. En novembre 2018, j'étais deux fois dans des manifestations des GJ, mais avec ma casquette rouge de FO. A chaque fois deux gars m'ont tiré sur le côté hors de la manife en me disant "t'as rien à faire ici". Donc je ne suis plus jamais allé à une manife GJ. Je rappelle que FO est indépendant et apolitique contrairement à la CGT (que je ne rejette pas du tout au demeurant). Comme je m'y attendais, au 1er tour des Distancielles 2022, la fasciste MLP arrive en tête chez les Gilets Jaunes. Les Gilets Jaunes n'étaient pas aux manifestations pour >>> Appel au 12 juin 2021 ➳ Pour les Libertés, l’État de Droit. Il y avait très peu de monde à ces manifestations. Les "Convois pour les Libertés" du 12 et 13 février 2022 n'étaient pas non plus destinés à récupérer l’État de Droit déclipsé par Macron.

Conseil de l'Europe  -  Commissaire aux Droits de l'Homme 


Mémorandum sur le maintien de l’ordre et la liberté de réunion

dans le contexte du mouvement des « gilets jaunes » en France

Version originale pdf ci-dessous en annexe

 

 

7 commentaires 2 annexes

1. mai 2022

faire péter le "plafond de de verre" pour amuser l'audience ou se ressaisir dans sa dignité de Travailleur et d'habitant de notre pays ?

-    Ce post contient 35 liens documentaires internes ou externes sûrs, officiels et publics   -   Post optimisé pour écran PC 16/9 et affichage taille réelle sans zoom sous Firefox.

màj du 28 VI 2022: La XVIème Législature de la Vème République du Parlement a été ouverte le 28 VI 2022 comme il se doit par le doyen des députés. Celui-ci, un député extrême-droite RN, n'a pas hésité à exprimer dans son allocution sa nostalgie pour l'Algérie française et ensuite pour... l'OAS. La France glisse avec délice dans son passé colonialiste de ses crimes contre l'Humanité et dans son déni de sa Guerre en Algérie et de sa tentative de coup d’État des 4 généraux de 1961, etc. Dans notre pays, le fascisme just-in-time à la française a été élevé au rang des notabilités en ce mois de juin 2022, ce qui n'est pas étonnant, la France n'ayant jamais fait son devoir de mémoire, ses Devoirs de Mémoire. Au Parlement, des présidents, vice-présidents, questeurs RN sont élus avec des voix des partis de Macron et de droite qui méprisent maintenant en plus le Cordon Sanitaire du Front Républicain du Barrage contre les fascistes, racistes et xénophobes. En France, la Fenêtre d'Overton s'ouvre de plus en plus, avec la condescendance de Macron et de ses portes-monnaie. Si vous cherchez sur Google "extrême resserrement à droite" mon site est depuis des années en ligne 1 page 1 sur 1.040.000 résultats.

----------------------------

Aujourd'hui c'est le 1er mai, les syndicats, qui se sont de nouveau tapés dessus pendant 5 ans sous le régime commercial Macron,
vont faire ensemble le guignol dans la rue pour leur rappel utilitaire de 24 heures et se dissiper sitôt après pour arroser séparément les pivoines à l’Élysée.

Un de mes anciens étudiants en Master Grande École de l'EM-S - École de Management-Strasbourg (la seule école publique de management de France), qui avait malgré son excellent classement aux examens et après plus de 15 ans de tentatives raté son intégration dans les affaires, et qui avait ouvert une agence de photographe à Bruxelles, m'avait dédié son site web sur sa page d'accueil, en écrivant "qu'il doit sa bifurcation professionnelle à son ami qui est l'auteur d'un site économique...". Je lui avais répondu qu'il se fourvoie une fois de plus dans son appréciation, mon site n'est pas un site économique, je ne m'intéresse qu'aux questions de l'intercommunicabilité existante ou refusée entre les humains dans le monde économique. Il avait changé sa dédicace et visiblement ajusté sa mise au point sur mon accent. Il continue à se bavarder et dans le milieu des Communautés Européennes il appuie sur le déclencheur quand un capteur politique de la Commission Européenne ou de la haute administration bruxelloise mouline sur ses talons. En dépit de son intelligence et de son objectif de montrer, il n'est pas capable de faire péter le verre de son zoom. Sur LinkedIn il met un like à chaque hoquet de Macron. Tout en ayant raté son infusion dans le monde de la finance et des affaires, il expose en boucle son vol-au-vent, sa charcuterie pâtissière composée d'une garniture liée d'une sauce et d'une croûte cylindrique faite de pâte feuilletée, protégée des contestations insolentes. Sa croustade de pâte feuilletée inclue sa garniture derrière son rempart et ne peut que se concevoir comme telle dans son cadrage. Dans le perçu commun, vol-au-vent reste à jamais stabilisé comme cette chose campée, debout dans l'assiette, imperturbable, incorruptible et il ne vire jamais dans l'image de sa bouillie beige en bouche et dans son résultat 24 heures plus tard, comme le cadenas Macron-Le Pen aux P&L 2017 et aux Distancielles 2022. Un vol-au-vent reste un vol-au-vent quoique l'on mastique comme il faut. Carafer du champagne n'améliore pas non plus la goutte et le goulot.

En ce 1er mai 2022 je souligne par ce portait une fois de plus la codicologie du régime commercial de Macron, du Marché Commun de l'EU et de sa nouvelle rampe de lancement, les "accords de libre-échange de nouvelle génération", comme les désigne leur libellé officiel. Je vous renvoie à mon analyse précédente >>> "Déliquescence des corps intermédiaires", barbotage universel, "conventions citoyennes permanentes", accords de libre-échange de "nouvelle génération" où j'avais pour une fois écrit un essai littéraire à la place de mes 689 exposés documentaires appuyés largement sur des sources officielles, publiques et sûres comme par exemple la CNCDH - Commission Nationale Consultative des Droits de l'Homme. Sûres au sens que "fake conspiration" ne peuvent les atteindre pour me boucler. Dans un régime totalitaire ou dans le régime commercial, la réalité n'est pas agréable si elle n'est pas conforme au dogme, si bien que l'intercommunicabilité est condensée - selon le cahier de charge des médias et le mimétisme qu'ils induisent et imposent sous couvert d'anonymat - en un bruit rose qui couvre sens, paroles et vues. L'essentiel est de montrer des gens qui s'agitent et s'alignent au lieu de les faire entendre et raisonner. Gestuelle, flash et arrêts-sur-image sont devenus les sièges du mordant et de l'incisif. Vous savez que depuis 5 ans, il est obligatoire de montrer langue blanche avant d'ouvrir la bouche, et qu'il faut la tirer régulièrement pour tenter de conserver une attention non meurtrie de votre auditeur. L'altérité est déclassée au degré zéro de l'attention, le combat dans la communication ne se charpente plus sur la structure de l'exposé, mais sur les meurtrières que l'auditeur travaille à découper en vous pour exister par dessus ce trac. Adresser la parole, en appeler à l'attention, sont aujourd'hui modélisés comme des clôtures glauques à fracturer, mais pas comme une couche d'air à visiter et à faire vibrer. Suis-je bien clair ou seulement malentendant? A voir les non-débats installés pour les Distancielles 2022 avec son cadenas Macron-Le Pen fermé à double-tour, à entendre les non-débats installés pour les Législatives qui les emberlificotent, il saute aux yeux que l'argument étayé ennuie, que couper la parole prépondère sans pondération. Il faut casser, quoi qu'il en coûte, celui qui expose autre chose que la raison séminale nationale lui demande d'exposer. Le temps d'exposition médiatique n'attend de lui que surexposition et floutage de gueule. La gageure coiffe le ton.

Lire la suite...

Entendez-vous la pelle-mécanique en la voyant? Vous voyez comme c'est ennuyeux quand on fait des phrases pour se faire plaisir. Dans notre paysage-audio-visuel français vous n'êtes pas lecteur d'autre chose. J'ai juste un accent que nous n'avons pas convenu ensemble. Depuis le jour de Poutine du 24 février 2022, le langage s'est désintégré et ce qui est déjà raconté et sera à raconter par la suite a changé, même si du Marché Commun de l'Europe nous passons à un nouveau bloc atlantique mais qui n'est pas le doux OTAN 2.0 "protecteur". C'est agréable, un monstre est né, un monstre nous est donné, nous sommes devenu l'Occidental d'entre tous. Le monstre est devenu le sauveur de l'occident qui ne savait plus depuis 1989 s'il vivait ou pas en dehors de la capitalisation boursière et des "Dividendes de la Paix". Depuis Poutine, l'Occidental a une autre gueule, il nous sied, il est l'invincible, il va de soi sans s'être donné la peine de pratiquer un schisme, une révolution, un renversement de pouvoir. La manife du mikado syndical du 1er mai 2022 pour "une hausse des salaires" n'en est que plus ridicule, puisqu'ils s'en iront demain gérer les affaires courantes dans leur monde toujours pas bousculé. Un autre monde, n'est pas possible pour eux, leur monde est la donnée conceptuelle, il faut soutenir le chef et la Bourse ou celui qui vit de sa militance sans dispense d'assiduité. Ah, dans ce bruit rose, il y en a encore qui militent?

Je vous donne ici une page, qui vous ennuie. Je vais exposer la chose comme un gauchiste. Vous savez depuis le 06 VI 06, la date de mise on-line de mon site, que je ne me réfère jamais à Marx ou à ses resucées. Si on aime l'Humain, on n'a pas besoin non plus de cette codicologie comportementale destinée pour celui qui la professe à se sentir comme étant quelqu'un de bon. Exactement 2 minutes après 20 heures au soir du 1er tour des Distancielles 2022, j'avais envoyé un mail à un ancien pote, professeur d'économie, en lui reprochant ceci: "Voilà! Es-tu content de chier sur les Travailleurs et les Petites Gens? Ton PC a fait 1,65% des électeurs inscrits". La dernière fois aux Présidentielles de 2017 il m'avait répondu qu'il "fait un travail de militant engagé". Oui, ce genre de codicologues fait un travail de chirurgie esthétique sur son visage, mais ses yeux révulsés manifestent qu'il ne voit pas les autres. Il se berne pour du militantisme et ne pète pas le verre de son kaléidoscope. Des habitudes de vie, du confort existentiel, du confort mental, il faut que ça bouge. Sur du sur-place.

Ce manager diplômé banque/finance dans la Grande École de Management de Strasbourg ou ce militant communiste qui a sa carte du PC et qui avait déjà postulé à la députation 2017, font des moulinettes dans le même sens comme deux ondes qui s'associent sur la surface de la flaque quand deux cailloux y ont été jetés en même temps. Les 3 ricochets de cailloux sont perdus après une seconde d'observation de surface. S'admirer de soi avant sa prise de parole et sa prise de vue. Intercommunicabilité, solidarité, avenir et futur communs sont pour eux des impensés. Mais ça bouge et ça le fait savoir. Ils s'apprêtent, au fond.

Ça touille jusqu'aux recoins mais le Travailleur se meurt. Si j'avais écrit le Travailleur meurt, ça aurait fait marxiste extrême qui vient faire vengeance couteau entre les dents. Avec Travailleur se meurt, ça fait guindé, un Molière imaginaire qui tente une page tolérable. Dans un de mes prochains billets, je vous offre bientôt une analyse sur la hiérarchie des normes, sur le prix de la viande au kilo et sur la casse du Code du Travail appliquée avec soin sur 12 années par le gouvernement "socialiste" de Hollande avec Macron-ministre et ensuite avec Macron-Saison 1 et Macron-Saison 2. Habitudes de vie, confort existentiel, confort mental, il faut que ça bouge. En sur-place. Mais depuis le 24 février 2022 tout le monde va à Kiev et piaffe, le rally around the flag pour se dégourdir les lèvres mortes après 30 années de corsos fleuris du libre-échange. Depuis le 24 février 2022 tout se peut sans faire patatras. On est encore plus fort vu de loin, vous m'avez vu, je suis occidental. Vous prenez encore un peu de chars ou des lances-roquettes? En pièces détachées ou tout monté? A emporter ou à consommer sur place? L'Europe projet de Paix? C'est pas moi, c'est sa faute!

Ça tombe en dessous du sens tout ce que je vous ai écrit. D'accord. Au fait, Total a fait un profit de 15 milliards en 2021, son plus grand profit depuis sa création il y a 98 ans le 28 mars 1924. Total vient de faire au 1er trimestre 2022 un profit de 9 milliards, et fera un profit de 36 milliards en projection annuelle pour 2022. Total ne paye aucun impôt en France. Juste avec le label Total, l’État va faire en 2022 un profit de 36 milliards avec les taxes sur l'essence, avec la guerre d'Ukraine et sur le dos des habitants de notre pays. Le 25 mars 2022 le Chairman & CEO de Total a annoncé son augmentation de son salaire de 52%. Les manifestations des Gilets Jaunes avaient commencé en 2018 avec une augmentation bien inférieure qu'aujourd'hui du litre du carburant. Quand les Gilets Jaunes avaient manifesté, c'était plus drôle pour le gouvernement Macron d'utiliser les LBD et de comptabiliser 11 morts, 7 mains arrachées et 32 yeux explosés que de prendre "des décisions historiques" pour rendre la Dignité aux 8 millions de Travailleurs pauvres, aux 9 millions qui vivent sous le seuil de pauvreté, aux 9 millions qui dépendent de la banque alimentaire, aux 12 millions qui n'ont pas un appartement chauffé.

Selon Les Échos et l'Observatoire des Inégalités, le patrimoine des 5 plus grandes fortune de France est passé sous Macron de 112 à 419 milliards. Le décollage vertical de leur croissance a exactement commencé en 2017 avec la présidence Macron-1. Avec la pandémie leur patrimoine a été multiplié par 3,5. Il a augmenté de 60% en 2021. Selon Les Échos, OpenLux et Le Monde, 3/4 des sociétés françaises ont domicilié leur capital au Luxembourg pour échapper au fisc français. Cette optimisation fiscale / fraude fiscale, permise par la stricte obéissance à la libre-circulation européenne des capitaux, s'est décuplée sous Macron. Quand le député François Ruffin, LFI, avait interpellé le Ministre des Finances de Macron à ce sujet, celui-ci lui avait répondu "je vais me renseigner et je reviendrai à vous". Dans le programme électoral de Macron il n'y a rien sur la fraude fiscale mais partout on y trouve "fraude sociale". Macron avait fait sauter au travers de son Ministre des finances Bruno Le Maire, le 23 octobre 2018 le "Verrou de Bercy" du ministère des finances. Le Verrou de Bercy était un dispositif qui encadrait la poursuite pénale des auteurs d'infraction financière et de fraude fiscale. Tous les députés de Macron étaient open pour ça. Macron ayant verrouillé le Parlement "députés de Macron" tombe sous le sens, et non pas Député du Parlement en face d'un 1er Ministre comme l'entend la Constitution de la Vème République de 1958. Il en est de même pour tous les autres ministres de Macron qui n'ont décidé de rien pendant tout ce 1er quinquennat et qui ont cherché leurs ordres à l'Élysée après y avoir arrosé les pivoines et être conditionnés par Alexis Kohler, le secrétaire de la présidence et la police politique de Macron. Rappel: pas de "fake conspiration" sur mon site. Souvenez-vous, Macron avait publié pour les P&L 2017 son livre "Révolution". Il avait fait péter le plafond de verre du cynisme, et ça a plu. Je mets tous les électeurs inscrits dans le même sac, les électeurs inscrits sont coresponsables avec leurs voix et leurs abstentions et ils ont repris un abonnement plein tarif pour 5 ans. Macron a brassé les lettres après le 2ème tour de ses Distancielles 2022 et de "Révolution" il passe à "Ère nouvelle" avec "l'invention collective d'une méthode refondée pour 5 années de mieux au service de notre pays". A coup sûr, "de mieux" pète le plafond du vocabulaire et sans pouffer. Observatoire des Inégalités:  "Le montant cumulé de la fortune professionnelle des 500 personnes les plus riches frôle les 1 000 milliards d’euros, un montant qui a progressé de 30 % en un an. Les grandes fortunes ne connaissent pas la crise. Ni la crise financière de 2008, ni le choc boursier de mars 2020, ni le ralentissement économique dû à la pandémie de la Covid-19 n’ont entamé ces immenses fortunes. Les valeurs boursières de certaines entreprises du luxe ou du numérique ont même bénéficié des circonstances sanitaires. Le patrimoine de Bernard Arnault a quasiment doublé en deux ans, et les dix premiers de ce classement pèsent aujourd’hui 50 % de plus qu’en juillet 2019." Ces capitaux sont délocalisés au Luxembourg, paradis fiscal en Europe, avec un taux d'imposition quasi nul. Il faut désobéir aux Traités Européens en ce sens que l'Europe doit instaurer l'harmonisation fiscale et éliminer la déprédation des États-Membres par d'autres États-Membres.

Alors? Quel est le plus hystérique des discours? Ma prose qui saute d'un jeu de mots à l'autre, ou celles que je vous énumère? Ça tombe sous le sens. Vous voyez, dans mon article il n'y a rien. Ça tombe bien, il faut voter dans 6 semaines. Je suis échevin du monde, n'est-ce pas, et toi? La viande de laboratoire est la solution écologique, mais va-t-elle sauver la planète? "Les menaces de bombe atomique ne sont que le signe de tensions à Moscou", tu peux rentrer à la maison, tu n'auras pas ton augmentation. Encaisse les dividendes de la paix, vas-y et casse-toi. Je vous ai fait perdre votre temps. Des monstres sont nés, des monstres nous sont donnés.
Nous restons en bons termes, nous sommes occidental. Poutine a fait péter notre plafond de verre. Et tu n'as rien vu. T'es dans le ton.

9 commentaires

24. avril 2022

2022, extrême resserrement à droite ➳ Pas d'avenir en commun _ Pas de bifurcation écologique ➳ "Ère nouvelle" de Macron, massacre social 2.0, casse du Code du Travail 3.0

-    Ce post contient 45 liens documentaires internes ou externes sûrs, officiels et publics   -   Post optimisé pour écran PC 16/9 et affichage taille réelle sans zoom sous Firefox.

màj du 28 juin 2022: La XVIème Législature de la Vème République du Parlement a été ouverte le 28 VI 2022 comme il se doit par le doyen des députés. Celui-ci, un député extrême-droite RN, n'a pas hésité à exprimer dans son allocution sa nostalgie pour l'Algérie française et ensuite pour... l'OAS. La France glisse avec délice dans son passé colonialiste de ses crimes contre l'Humanité et dans son déni de sa Guerre en Algérie et de sa tentative de coup d’État des 4 généraux de 1961, etc. Dans notre pays, le fascisme just-in-time à la française a été élevé au rang des notabilités en ce mois de juin 2022, ce qui n'est pas étonnant, la France n'ayant jamais fait son devoir de mémoire, ses Devoirs de Mémoire. Au Parlement, des présidents, vice-présidents, questeurs RN sont élus avec des voix des partis de Macron et de droite qui méprisent maintenant en plus le Cordon Sanitaire du Front Républicain du Barrage contre les fascistes, racistes et xénophobes. En France, la Fenêtre d'Overton s'ouvre de plus en plus, avec la condescendance de Macron et de ses portes-monnaie. Si vous cherchez sur Google "extrême resserrement à droite" mon site est depuis des années en ligne 1 page 1 sur 1.040.000 résultats.

12 ans de casse sociale et de Dumping Humain = Macron-ministre + Macron-président.
Où est passé le vote des ouvriers, des Gilets Jaunes et des jeunes au 1er et 2ème tour?
C'est plus facile de ne rien faire, de voter pour Hans Trapp ou son sosie Rüpelz "qui va leur en donner", que d'avoir une action syndicale
et de voter pour défendre ses intérêts et sa condition. Se mettre soi-même depuis 20 ans dans son cul-de-sac, geindre, se choisir un "chef qui en a".

Le Pen = plus 8 millions de votes exprimés par rapport à 2017.
Je décris sur mon site depuis le 06 VI 06 l'extrême resserrement à droite, on m'a toujours ri au nez. Dans un régime totalitaire ou dans un régime commercial, la réalité n'est pas agréable si elle n'est pas conforme au dogme. En Russie, le dogme vient d'en haut. En Occident il vient de partout du libre-échange; ubiquité avec ses bombes à fragmentation, absence de contre-attaque et c'est pratique d'être nationaliste au lieu de relever la tête, et en plus ça ne coûte rien, il suffit de gueuler.
Mon analyse du 16 février 2022 >>> "La fenêtre d'Overton - Secteurs linguistiques en tension - Présentielles 2022
                                                         - Confirmation de l'Extrême resserrement à droite après 11 scrutins depuis 2017
" retrace cette histoire de france qui pue.

Mon analyse du 8 juin 2019: "Européennes du 26 mai 2019: extrême resserrement en ordre à droite,
                                          le choix par le vote et l'abstention des électeurs inscrits et des Gilets Jaunes
"

Si vous cherchez sur Google extrême resserrement à droite mon site est aussi en page 1 depuis des années pour cette occurrence.

Macron 2017 à 2022 = moins 2 millions de voix. En 53 ans, le pdt le plus mal élu depuis 1969.

Aux P&L-2017 Macron avait une "majorité" au Parlement de 17% des électeurs inscrits.
     17% ont cassé le pays et ses habitants pendant 5 ans.
Aux P&L-2022 Macron aura une "majorité" au Parlement de ? % des électeurs inscrits. 
     ? % vont continuer à casser pendant 5 ans.

Pourcentages réels par rapports aux électeurs inscrits >>>

Macron n'est pas élu avec 58,5% mais avec 38,5% des électeurs inscrits.
Macron-2 = moins 2 millions de votes exprimés depuis 2017
  Bloc n°1 = 38,52% = Macron = 18,77 millions
  Bloc n°2 = 34,2% = Abstentions 28,01% + Votes blancs 4,57% + Votes nuls 1,62% = 16,67 millions
  Bloc n°3 = 27,28 % 13,29 millions

< Sources du Ministère de l'Intérieur, cliquez sur le tableau >

Lire la suite...

Le barbotage universel, dans le non débat du cadenas Le Pen-Macron,
dans le million de sondages imposteurs et manipulateurs ce n'est pas le Suffrage Universel.
Le Sénat a adopté il y a quelques semaines l'Interdiction à l'avenir des sondages 1 mois avant les élections.

---------------------------

Pour 2022-2027  >>>  Commission Européenne, Mécanisme de protection de l’État de droit:
                                  le mécanisme européen de protection de l’État de droit est un outil préventif
                                  visant à promouvoir l’état de droit et à prévenir l’apparition de problèmes ou leur aggravation.

.

Trois pays fascistes:   Le Pen, France   -   Viktor Orbán, Hongrie   -   Kaczyński + Duda, Pologne

Trois liens  ➳

 

 

 

 


 

Petit condensé de l'histoire de France sous Macron 1 de 2017 à 2022 >>>

Le lendemain de l'élection du pdt Macron qui a perdu 2 millions de voix par rapport à 2017,
son ministre de l’Économie Bruno Le Maire a dit "ne pas pouvoir exclure un éventuel recours au 49-3 pour la réforme des retraites".

Sur mon site je n'arrête pas de vous rappeler que Macron a fait passer toutes ses Lois capitales
avec le 49-3 et les Ordonnances: Ordonnances Travail, première loi sur réforme des retraites, Loi Sécurité Globale et Loi Séparatisme, etc

Macron va de nouveau avoir au Parlement une majorité de députés, mal élus eux aussi comme en juin 2017,
où seulement 17% des électeurs inscrits se sont prononcés pour LREM son parti.

Après les LBD il va utiliser les drones tueurs ou seulement balayer la rue ?

Macron n'aime pas l’État de Droit, ça se savait, mais les électeurs inscrits l'ont ramené pour 5 nouvelles années.
Où est la Dignité du Travailleur, de l'habitant de notre pays? Rester un caillou, n'envoyer aucun message de détermination.

-----------------------------

Macron n'est pas amateur de démocratie et d’État de Droit.

  1. Avec Macron la France a été rétrogradée au 34ème rang des pays démocratiques
    dans le classement publié par le OHCHR - Haut Commissariat de l'ONU aux Droits de l'Homme,
  2. Les 3 premières années du quinquennat de Macron, la France avait été solennellement blâmée par l'ONU, par le OHCHR, le Conseil de l'Europe, la Commission Européenne, le Parlement Européen, par la Cour Européenne des Droits de l'Homme et Amnesty International pour sa gestion violente et armée de LBD contre les manifestations des Gilets Jaunes et contre les opposants à la réforme Macron-BlackRock des retraites et à la casse du Code du Travail. Aviez-vous entendu parler de cet abonnement français aux blâmes décernés par tous les grands organismes internationaux de la planète? Ni le président Macron, ni ses ministres n'en ont parlé. Ni les médias. La violation des Droits de l'Homme est entrée dans le droit commun de l’État macronien et elle est la "matrice intellectuelle" de son "civilisationnel". Quand les Gilets Jaunes avaient manifesté, c'était plus drôle pour le gouvernement Macron d'utiliser les LBD et de comptabiliser 11 morts, 7 mains arrachées et 32 yeux explosés que de prendre "des décisions historiques" pour rendre la Dignité aux 8 millions de Travailleurs pauvres, aux 9 millions qui vivent sous le seuil de pauvreté, aux 9 millions qui dépendent de la banque alimentaire, aux 12 millions qui n'ont pas un appartement chauffé. Depuis la Crise du Covid ces trois secteurs linguistiques en tension, Travailleurs Pauvres / Vivre sous le seuil de pauvreté / Dépendance de la Banque alimentaire sont passés juste avant le 1er tour des Distancielles 2022 du déni de Macron à la conscience médiatique collective. Mais juste pour bavarder un court instant, comme nous le remarquons déjà même pas 12 heures après la proclamation des résultats du 2ème tour.

Le 5 janvier 2020 j'avais écrit >>> 2020: après les "roaring twenties" nous entrons dans les soaring twenties,
en sachant que nous entamions les années vingt où tout explose.
Il n'y avait pas encore le Covid ni la guerre d'Ukraine pour nous priver de visage.
Il nous reste les Législatives 2022 pour apporter un Avenir en Commun par le Pouvoir Législatif.

 

3 commentaires

14. avril 2022

Je vote blanc au 2ème tour des Distancielles Macron / Le Pen - Je vote bien sûr aux deux Tours des Législatives 2022

-    Ce post contient 45 liens documentaires internes ou externes sûrs, officiels et publics   -   Post optimisé pour écran PC 16/9 et affichage taille réelle sans zoom sous Firefox.

Mon voyage est achevé. Le 5 janvier 2020, quand personne ne parlait de Covid, j'annonçais les soaring twenties, les années-20 où tout explose. Après la Chute du Mur de Berlin en 1989, j'ai crié que le mur vertical était tombé (vertical sur une carte), que le mur horizontal était levé (contre le déferlement migratoire du Sud), et que Vauban est vivant, Vauban est vivant, car tout autour de nous, individuellement et collectivement, nous érigerons un mur qu'aucun langage ne voudra et ne saura percer. Les échanges matériels, philosophiques, linguistiques n'auront pas trouvé un langage d'entente, sauf sur la démocratie nassée dans la politique du commerce global. Le tout avec de la glu qui, comme avec ces 2 années de lockdown du Covid, mêlera pour tous misère personnelle et détresse collective. Poutine envahit l'Ukraine, y extermine les civils, mon roman prémonitoire commencé le 14 juillet 1990 à 16h30 a reçu par la voie des airs son point final le 24 février 2022. Le dimanche 10 avril 2022 à 20h01 mon roman prémonitoire a reçu par la voie des urnes sont second point final. Les électeurs inscrits ont déroulé pour notre pays le tapis rouge au fascisme officiel, ce que j'avais prévu, peint et décrit. Les murs ne sont que des phantasmes mouvants tout comme aucun langage n'est consolidé. Nous ne faisons que de grouiller et de bêcher. Depuis la Chute du Mur de Berlin j'ai fait un Voyage au Trou du Langage. Et vous? Ah, vous n'étiez pas né.

Voici le génotype Le Pen

  • Selon HUNGARY today du 9 mars 2022, "MKB Bank, majority owned by PM Viktor Orbán’s fast-emerging, childhood friend Lőrinc Mészáros, has financed by loan the campaign of French radical right presidential candidate, Marine le Pen" - La banque hongroise Magyar Külkereskedelmi Bank - MKB détenue majoritairement par l'oligarque hongrois Lőrinc Mészáros, ami d'enfance en plein essor du Premier Ministre Viktor Orbán, a donné sous forme de prêt 10,7 millions d'euros à Le Pen, la fasciste canal-historique de la France, pour financer sa campagne électorale pour les Présidentielles de 2022. Le Conseil Constitutionnel français l'a publié le 4 mars 2022 avec les déclarations de patrimoine des candidats à l'élection présidentielle française. Viktor Orbán, premier-ministre fasciste de Hongrie soutient Le Pen, la fasciste française, pour les Présidentielles 2022 de France. Le 10mars 2022 le site Euractiv rappelle que Viktor Orbán est aussi actionnaire de la MKB Bank: "Le Pen, who said she is an admirer of President Vladimir Putin, promised a softer line on Russia over Ukraine, urging the West to drop economic sanctions on Moscow - Le Pen, qui a déclaré être une admiratrice du président Vladimir Poutine, a promis une ligne plus douce sur la Russie au sujet de l'Ukraine, exhortant l'Occident à abandonner les sanctions économiques contre Moscou". Aux Régionales de 2014 et aux Présidentielles de 2017, Le Pen avait reçu un prêt d'une banque d'un oligarque russe ami de Poutine, qu'elle n'a pas encore remboursé selon ses dires le 20 avril 2022 au débat des Distancielles 2022.

Lire la suite...

  1. Les chefs de gouvernements fascistes du Fidesz de Hongrie, Viktor Orbán, et Kaczyński du PiS de Pologne ont rencontré le 5 décembre 2022 en Espagne à l'appel de Vox le parti fasciste néo-franquiste espagnol et tous leurs homologues et présidents de partis fascistes des États-Membre de l'EU, dont Le Pen, la candidate fasciste française aux Présentielles 2022. Pour le 2ème tour des Distancielles 2022, Le Pen a déclaré le 13 avril 2022 qu'elle engagera "un changement radical des relations franco-allemandes et une intensification des relations avec la Hongrie et la Pologne".
  2. Le tract électoral de 8 pages tiré à 1,7 million d'exemplaires pour sa candidature aux Distancielles 2022 contient une photo de Le Pen avec le dictateur Poutine dans un salon du Kremlin.
  3. Le 21 juillet 2020 je soulignais dans >>> Plan de Relance, la Nuit des Petits Couteaux: l'Europe catallactique enterre l'État de Droit / Unanimité en faveur des régimes fascistes de Hongrie et de Pologne que Macron et ses homologues du Conseil Européen avaient officiellement adoubé les régimes fascistes du PiS de Pologne et de Viktor Orbán de Hongrie pour garantir le "Deal" à l’Europe catallactique. Ces deux fascistes avaient violemment fait du chantage pendant les 4 jours de négociation en menaçant de partir "en claquant la porte si le plan de relance européen devait être lié à la Clause de Conditionnalité du Respect de l'État de Droit et si la Procédure selon l'Article 7 en cours contre la Hongrie et contre la Pologne était maintenue". Plusieurs procédures contre ces deux pays fascistes sont pendantes devant la CJUE - Cour de Justice de l'Union Européenne et devant la CEDH - Cour Européenne des Droits de l'Homme depuis plus de 10 ans, et ni Macron ni personne ne s’était attaché à les faire aboutir.
  4. Le Pen a annoncé qu'elle organisera un référendum pour rétablir la peine de mort. (A défaut de VIème République nous retombons dans les heures noires de notre pays, Pétain, Maurras, Le Pen)
  5. ... pas besoin d'énumérer le reste de son programme. La famille Le Pen, le cauchemar d'une dynastie fasciste de France, imposé au pays depuis la guerre d'Algérie avec les massacres de civils, jusqu'à 2027 et plus. Des massacres de Setif, Guelma et Méllila de 1945, aux "ratonnades" de 1961 à Paris, jusqu'à 2027 et plus, la France n'a jamais fait son devoir de mémoire.

C'est pourquoi notre pays doit maintenant mettre son nez tout seul dans sa merde et être blâmé par l'Europe, (moins les 2 fascistes hongrois et polonais, Viktor Orbán et Kaczyński). Toute la presse européenne fait déjà ses gros titres; ce qu'elle a laissé passer pour la Hongrie et la Pologne, elle ne le laisse pas passer pour notre pays. C'est trop facile de nous prendre en otage comme en 2002 et 2017 et d'appeler un "Front Républicain". Macron annonce ce lundi que "le projet peut être enrichi", qu'il veut... "la planification écologique" alors que de 2017 jusqu'à hier le 10 avril 2022 il n'a jamais tenu compte du Front Républicain et qu'avec 17% des voix des électeurs inscrits il a saccagé notre pays et les services publics selon ses désirs de spéculateur financier. Notre pays a besoin d'un électrochoc. J'espère que notre pays va de nouveau récolter les blâmes de tous les organismes internationaux de l'ONU, du OHCHR, du Conseil de l'Europe, du Parlement européen, du Conseil de l'Europe, de la Cour Européenne des Droits de l'Homme, etc    comme en 2018 et 2019 contre Macron pour sa gestion au LBD des manifestations des Gilets Jaunes contre sa réforme de la retraite BlackRock-Macron et contre sa casse du Code du Travail. J'en ai fait un inventaire. Aucun média ne l'a fait pendant ces Distancielles 2022 de Macron. La complicité des médias et des influenceurs est aussi à blâmer. L'électeur inscrit est tout autant à blâmer, les programmes politiques des candidats ont été largement publiés sous forme de brochures, de livres, de vidéos en ligne, et ont été expliqués dans tous les quartiers de tout le pays. Tout le monde a un smartphone maintenant pour cliquer.

Voici le génotype Macron

  1. Macron n'est pas amateur de démocratie et d’État de Droit. 1) Avec Macron la France a été rétrogradée au 34ème rang des pays démocratiques dans le classement publié par le OHCHR - Haut Commissariat de l'ONU aux Droits de l'Homme, 2) Les 3 premières années du quinquennat de Macron, la France avait été solennellement blâmée par l'ONU, par le OHCHR, le Conseil de l'Europe, la Commission Européenne, le Parlement Européen, par la Cour Européenne des Droits de l'Homme et Amnesty International pour sa gestion violente et armée de LBD contre les manifestations des Gilets Jaunes et contre les opposants à la réforme Macron-BlackRock des retraites et à la casse du Code du Travail. Aviez-vous entendu parler de cet abonnement français aux blâmes décernés par tous les grands organismes internationaux de la planète? Ni le président Macron, ni ses ministres n'en ont parlé. Ni les médias. La violation des Droits de l'Homme est entrée dans le droit commun de l’État macronien et elle est la "matrice intellectuelle" de son "civilisationnel". Quand les Gilets Jaunes avaient manifesté, c'était plus drôle pour le gouvernement Macron d'utiliser les LBD et de comptabiliser 11 morts, 7 mains arrachées et 32 yeux explosés que de prendre "des décisions historiques" pour rendre la Dignité aux 8 millions de Travailleurs pauvres, aux 9 millions qui vivent sous le seuil de pauvreté, aux 9 millions qui dépendent de la banque alimentaire, aux 12 millions qui n'ont pas un appartement chauffé. Depuis la Crise du Covid ces trois secteurs linguistiques en tension, Travailleurs Pauvres / Vivre sous le seuil de pauvreté / Dépendance de la Banque alimentaire sont passés du déni de Macron à la conscience médiatique collective. Mais juste pour bavarder un court instant.
  2. Disclose révèle avec ses Egypt Papers que Le mensonge d’État est un marqueur du gouvernement Macron, Chef des armées, qui décide de la vente des armes Made in France (wiki), dont la plupart des entreprises qui les construisent sont à 1