Dans le gouvernement Borne-Macron 2, la Secrétaire d’État chargée de la Jeunesse est rattachée au Ministère des armées. Avec Macron, la Citoyenneté passe par les armes.
En passant je vous redonne >>> un Petit condensé de l'histoire de France sous Macron 1 de 2017 à 2022 pour faire regretter les 69 à 71% d´abstentionnistes 
qui laissent faire le Dumping Humain et le modèle social à la française sous lequel ils croulent sans réagir et dont ils sont eux-mêmes acteurs compulsifs ➳ ➳ ➳
Plus de 50% des français se font livrer sans gène leur bouffe par les esclaves Uber/Delivroo sans assurance accident-maladie-chômage-retraite.
A chaque petite croquette ils jubilent de leur joli concentré de racisme sublimé avec la charité de la ptit'pièce pour un black
en étant les accélérateurs zélés de la Casse du Code du Travail sur ces esclaves à roulettes
pendus à la fine fourchette des consommateurs scrupuleux et avertis.
Pas de plateformes, exigez le retour du Code du Travail.
Pas de contrat de travail, pas de licenciement,
ou bien, un pneu crevé et tu es viré,
et saisie du VAE payé à crédit.
Question de Rachel Keke.

L'élimination de l'atmosphère, du Code du Travail et de l’État de Droit relèvent du même appétit.

Dans notre pays 10 millions de personnes vivent sous le seuil de pauvreté, 8 millions dépendent de l'aide alimentaire.
Tous les abstentionnistes sont à 100% fautifs et responsables de l'état dans lequel ils continueront à se trouver et à noyer les autres.
Il y en a assez d'entendre "on a manqué de pédagogie" ou "on n'a pas su leur parler", l'électeur inscrit n'est pas infantile et doit se regarder en face.

màj du 11 VII 2022: les Uber Files, le rapport du Consortium International des Journalistes d’Investigation (ICIJ) >>> Macron, à l'époque ministre de l’Économie sous Hollande, avait exercé un lobbying très actif auprès de Uber pour déréguler le marché, casser la Législation du Travail, amplifier le Dumping Social au profit de ce groupe international et au détriment des Travailleurs. Ceci n'était pas encore révélé en 2017 au public par cette enquête internationale qui a abouti aujourd'hui, mais tout le monde, tous les électeurs inscrits, tous les abstentionnistes, tous les ouvriers, tous les jeunes savaient que Macron-ministre sous Hollande avait réalisé en deux chasses la casse du Code du Travail avec ses Loi Travail-Macron 1 et Loi Travail-Macron 2 (renommée juste avant les Présidentielles 2017 Loi Travail-El Khomri). Pourtant Macron avait été élu président en 2017 et avait obtenu dans la foulée au Parlement une majorité absolue. Macron, devenu Président, avait poursuivi sa casse sur le Code du Travail avec ses Ordonnances Travail qu'il avait imposées en contournant sans débat et sans vote Parlement et Sénat, et pourtant il a été réélu en avril 2022 et a obtenu une majorité au Parlement en juin 2022. L'enquête du ICIJ prouve dans son rapport de 124.000 pages avec témoignages, documents, et échanges de SMS à l'appui, que Macron a même eu un « deal » avec Uber pour favoriser la dérégulation du marché. Macron avait pourtant été mis en garde par les autres membres du gouvernement, mais il avait obtenu l'aval du président Hollande. « En un mot: spectaculaire. Du jamais-vu. Beaucoup de boulot à venir, mais on va bientôt danser. Meeting méga top avec Emmanuel Macron ce matin. La France nous aime après tout », avait écrit Mark MacGann, lobbyiste d'Uber pour la zone Europe selon les révélations des Uber Files du ICIJ. Uber et Macron avaient été en contact au moins 17 fois en 18 mois. Macron avait conseillé à Uber de rédiger des "amendements clés en main" pour les remettre à un député favorable à Uber, ce qui a permis à Macron d'en faire passer par décret le copié-collé. Uber s'en était remis à Macron lorsque des décisions allaient à leur encontre, par exemple quand des agents de DGCCRF - Direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des fraudes voulaient perquisitionner le siège d'Uber France, ou quand un arrêté interdisait Uber à Marseille. Uber "enfreint la loi, trompe la police et les régulateurs du marché, exploite la violence, fait pression en secret sur le gouvernement" sous le régime Macron et de ses portes-monnaie. Mais Macron
se permet de ne pas discuter avec la Nupes, avec LFI.    2027 - 2014 = 13 ans de mise au trépas sous le régime Macron, grâce aux électeurs inscrits.
C'est MacGann, devenu lanceur d'alerte, qui a fourni les 124.000 documents à ICIJ.

"ça m'en touche une sans faire bouger l'autre" - "je les emmerde" - "les gens qui ne sont rien" - "certains, au lieu de foutre le bordel" - "une majorité de femmes, pour beaucoup illettrées". Interrogé sur son scandale Uber, Macron répond face-caméra devant le drapeau français >>> "ça m'en touche une sans faire bouger l'autre". Quand des manifestants avaient décroché ses effigies dans des mairies, il s'était prévalu de "l'offense au président de la République inscrite dans la loi de 1881". Le mâle-alpha de la "Renaissance d'Ensemble" fait du yoga disruptif avec ces choses mais doit inscrire dans la Loi que outrage, offense et injure publiques du président de la République au nez et à la barbe des citoyens constituent un délit mis sans allégeances à l'amende avec de sévères remontrances du Parquet saisi sans recul par les magistrats du siège. Son affaire est pendante depuis 5 ans, il doit être jugé et condamné par les tribunaux. En sus de sa cochonnerie, exprime-t-il un genre de "death wish". Contre nous ou lui-même? Il le ressent au plus profond de lui-même, il n'est plus intouchable devant le Parlement, il va être démantelé par les partis dès qu'il va prendre langue avec ses écarts de posture. Uber, le canal référent de la concussion à l'explosion sociale de l'automne 2022, va le prendre à revers. Il ne s'épanchera plus en philippiques pour son job en traversant la rue, il n'endossera plus depuis sa digue opposée les stigmates bienséants avec son intrication sémantique. Il n'est plus le " président vertical " malgré les cordons de la bourse tirés à grandes suées par LR et les 91 fascistes ébranlés du Parlement. La Fenêtre d'Overton est grande ouverte par sa main et l'entremise de ses réseaux accumulés. Pour "extrême resserrement à droite" Google repositionne en Ligne 1 Page 1 mon site depuis des années.   A l'extrême-droite: Arno Breker, 1900-1991, sculpteur nazi du IIIème Reich.

Macron n'est pas touché par l'expression des urnes, il vitupère contre LFI dont il réfute l'engagement républicain, mais il accueille Poutine avec les agapes de la République au Château de Versailles et en grandes pompes dans sa résidence d'été au Fort de Brégançon. Macron a vendu a son pote Poutine, en violation de l'embargo international décrété contre la Russie suite à son annexion de la Crimée, et a vendu à son pote criminel MBS de l'Arabie Saoudite, aux Émirats, à son pote Sissi, le dictateur égyptien, du matériel militaire électronique de dernière génération, des blindés lourds, des mortiers Caesar, des corvettes, des lance-missiles, 80 avions de combat Rafale, etc. En plus des Uber Files, consultez les Egypt Papers et les Ukrain Papers publiés par Disclose. Les mortiers Caesar et les avions de chasse Rafales sont impliqués au Yémen dans la plus grande catastrophe humanitaire de toute l'histoire de l'Humanité. En métropole, Macron fait la chasse aux chômeurs en leur donnant une déculottée décennale.

Quand je lis la turbulescence franco-française du crétinisme médiatique Bolloré-Lagardère sur notre Macron-Saison 2 incapable de comprendre qu'un État de Droit est fondé sur une vie parlementaire heureuse et bouillonnante, je comprends très bien ces jeunes diplômés de nos Grandes Écoles qui entament la mise en œuvre pratique des FFF - Fridays For Future / Fredagar För Framtiden lancés par Greta Thunberg. Lors de mon expédition nordique à vélo en octobre 2019 au début de ma retraite entre Finlande et Suède (Helsinki-Tampere-Åbo-Stockholm-Karlskrona-Trelleborg), je m'étais organisé dans mon long périple pour être un vendredi à Stockholm pour manifester avec les Jeunes pour le Climat / Ungdom för Klimatet au Sveriges Riksdag - Parlement de Suède (... où il n'y a aucun député d'extrême-droite # 91 en France). Nos diplômés kiffent enfin que nous sommes en plein dans l'urgence climatique et sociale. Je suis très effaré qu'en France 71% des Jeunes de 18-34 ans et 69% des Ouvriers se soient abstenus au 2ème tour des Législatives le 19 juin 2022, l'urgence climatique et sociale n'est pas de leur monde. Notre Parlement est monopolisé par des vieux aisés qui n'attendent que leur dernière flambée au crématorium du coin en espérant qu'elle ne sera pas trop chère. Faut-il passer par des Grandes Écoles pour nous ramener à la vie sur terre?

Attention, les vieux ⚠️  Il faut se dépêcher de déguerpir, Macron veut privatiser tous les fours crématoires de Paris,
et avec l'inflation du prix du gaz russe, l'ultime tarte flambée va coûter doublement plus cher; il faudra prendre un crédit à mort.

Ces Jeunes se révoltent, mais au Parlement français la normalité glauque brune prend ses aises avec l'accord des médias >>> La XVIème Législature de la Vème République du Parlement a été ouverte le 28 VI 2022 comme il se doit par le doyen des députés. Celui-ci, fasciste d'extrême-droite RN, a exprimé dans son allocution avec sanglots sa nostalgie pour l'Algérie française et ensuite pour... l'OAS en faisant avec un ton rieur du négationnisme et l'apologie du terrorisme français. L'OAS était une organisation française terroriste fasciste, responsable de plus de 2000 crimes, et qui voulait le maintien de l'Algérie française avec la création d'un régime d'apartheid sous domination française. En ce jour si solennel de l'ouverture de la XVIème Législature du Parlement, cette merde française obtient une légion d'honneurs grâce aux électeurs français exprimés, et abstentionnistes. Le discours de ce député fasciste, au passé extrêmement fasciste et raciste, a aussi été applaudi par la droite de Macron et de LR. La France glisse avec délice dans son passé colonialiste de ses crimes contre l'Humanité et dans son déni de sa Guerre en Algérie et de sa tentative de coup d’État des 4 généraux de 1961, etc. Dans notre pays, le fascisme just-in-time à la française a été élevé au rang des notabilités en ce mois de juin 2022, ce qui n'est pas étonnant, la France n'ayant jamais fait son devoir de mémoire, ses Devoirs de Mémoire. Au Parlement, des vice-présidents et des questeurs RN sont élus avec 200 voix du parti de Macron qui méprise maintenant en plus le Cordon Sanitaire du Front Républicain du Barrage contre les fascistes, racistes, xénophobes, anti-sémites, anti-musulmans. En France, la Fenêtre d'Overton s'ouvre de plus en plus et avec la détermination de Macron et de ses portes-monnaie. Sur Google, pour "extrême resserrement à droite" mon site est depuis des années continuellement repositionné en ligne 1 page 1.

Faut-il passer par des Gilets encore plus Jaunes et les LBD du duo létal Macron-Darmanin associé au parti RN d'extrême-droite qui vient de multiplier par 14 son nombre de députés élus - sans programme aux P&L 2022 et sans avoir fait campagne - et qui est le 1er parti d'opposition, si nous ne comptons pas la Nupes, l'union multipartite gauche-verte? Aujourd'hui, samedi 25 juin 2022, le pdt Macron toujours sans programme connu et élu par défaut avec le Front Républicain pour faire barrage aux fascistes de RN, vient de déclencher la révolte d'automne 2022 des Gilets-Jaunes+ en annonçant "qu'il écarte la LFI des discussions pour un nouveau gouvernement". Macron n'est pas fan de l’État de Droit, l'urgence sociale n'est pas son monde, il préfère la violence et reprendre un abonnement aux blâmes décernés de nouveau par tous les organismes internationaux à cause de son "usage disproportionné de la force et de sa répression policière et judiciaire". Les électeurs adorent aussi cette musculation française, s'ils s'y opposaient ça se saurait (300 crânes fendus, 32 yeux éclatés, 7 mains arrachées, 11 morts). Voir la vidéo sur Macron au Parlement Européen de Strasbourg. Macron ne se comprend que dans son régime commercial de démocratie illibérale. Je vous l'annonce depuis 5 ans, il devient de plus en plus comme le fasciste Viktor Orbán. En prévision des chaudes journées d'automne 2022, le duo létal Macron-Darmanin a augmenté entre les Présidentielles et les Législatives de € 900 millions le budget du ministère de l'Intérieur et commandé une série de blindés urbains dernier-cri pour étouffer les millions d'électeurs inscrits abstentionnistes, Jeunes et Ouvriers, les 69-71 %, qui leur ont pourtant servi grassement la soupe en oubliant de respirer, mais qui réclameront entre les pavés une bouffée de gaz lacrymogène.

Macron et ses portes monnaie allant jusqu'à leur extrême droite et les fascistes font comme si l'extrême-gauche n'était pas à gauche du PC, et comme si le PC n'était pas à gauche de LFI, et comme si le PC était républicain mais pas LFI. PC et LFI respectent l'État de Droit, lisez leurs programmes. Les 707 candidats des partis d'extrême gauche (POI, NPA, LO, EG) ont été éliminés au 1er tour des Législatives avec des scores inférieurs à 0,8%, sauf 1 au 2ème à la Réunion. L'élimination de l'atmosphère, du Code du Travail, de l’État de Droit et de la Démocratie relèvent du même appétit. màj du 06 VII 2022: l'abonnement-Macron aux blâmes décernés contre la France par tous les organismes internationaux se poursuit, et pour l'instant il ne s'agit que de la saison Macron 1. Le  tribunal de Nanterre a condamné aujourd'hui l’État pour une tentative de perquisition menée en 2019 dans les locaux de Médiapart dans le cadre de l'affaire Benalla (voir vidéo en entier !!!). Selon son jugement, cette perquisition avait porté atteinte à la liberté d'expression et au secret des sources. « La perquisition litigieuse n'était ni nécessaire dans une société démocratique, ni proportionnée à l'objectif poursuivi au sens de la jurisprudence de la CEDH - Cour européenne des droits de l'Homme » sur la liberté de la presse, a estimé le tribunal. Pour les juges cette perquisition « constituait une ingérence dans la liberté d'expression, d'autant plus sérieuse qu'un risque d'atteinte au secret des sources ne peut se concevoir que dans des circonstances exceptionnelles ». C'est sûr, l'affaire Benalla ressortira avant 2027, à un moment jugé opportun par le cloaque Lagarde-Bolloré. La député Yaël Braun-Pivet, du parti de Macron, tout juste élue la semaine dernière présidente du Parlement, avait écarté en 2018 l'affaire Benalla quand elle était présidente de la Commission des Lois à laquelle était soumise la Commission d'Enquête devenue, pour plaire à Macron, "une parodie" avec "des auditions bâclées, des pièces non demandées" et des "travaux empêchés". Yaël Braun-Pivet avait précipitamment clos la Commission d'enquête le 1er août 2018 quelques semaines après son ouverture sans produire de rapport. Quand 6 mois plus tard d'autres éléments à charge contre Benalla avaient été révélés, cette élue de la majorité Macron les avait refusés car selon elle "ne relevant pas du périmètre précis fixé en juillet". Benalla, à lui tout seul, a tenu et tiendra toujours en otage Macron, le pdt de notre République, et il continue en toute impunité avec sa société de "consulting" depuis 2018 ses trafics d'armes et d'influence avec les Émirats, la Syrie, la Libye, des pays en Afrique, la Françafrique, etc. Le coffre-fort, subtilisé dans la nuit avant 6 heures du matin de son appartement placé sous scellés avant la perquisition, ressortira aussi un jour. L'élimination de l'atmosphère, du Code du Travail, de l’État de Droit et de la Démocratie relèvent du même appétit. Selon le calendrier, les prochaines élections nationales ont lieu seulement en 2027.
Enfin, c'est sûr, nous serons appelés bien plus tôt à aller de nouveau voter. Le vote est notre seule issue.

Macron poursuit sa Casse de l’État, du Code du Travail, de la Sécurité Sociale et des Caisses de Retraite pour poursuivre sa "réforme des retraites" BlackRock-Macron
avec sa Loi "Pouvoir d'achat" qui impose la défiscalisation des HS et des primes Macron qui nous précarisent tous selon le modèle managérial déprédateur
des livreurs Uber/Delivroo sans assurance accident-maladie-chômage-retraite. Sécurité Sociale et Caisse de Retraite sont privées des cotisations.
La Loi Pouvoir d'achat réduit la valeur du Travail, du salaire immédiat et du salaire différé, et ne rattrape pas de loin l'inflation galopante.
Il faudra repenser l'allocation des richesses gigantesques engrangées par la spéculation et les dividendes au détriment des Gens.
Le refus total au Parlement du compromis par Macron-Borne-Le Maire sera remis en route dans la rue à l'automne.

-------------------------

Je viens de retrouver mercredi après plus de 11 ans, l'un de mes anciens étudiants qui avait en plus fait deux M2 et Sciences Po, et qui a 35 ans. Il m'a donné un rapport de l'ONU à la Krutenau avertissant sur le "Total Civilizational Collapse Due to Breaching of Planetary Boundaries" (GAR2022 - Global Assessment Report on Disaster Risk Reduction). Je lui ai dit que je critique ce texte de l'ONU, pourtant parfaitement juste, parce que pour moi >>> Mankind has not to be seen as embedded in a deleterious mechanism, mais que l'humain doit enfin se mettre face à sa faute finale et à sa responsabilité originelle et qu'en France savoir et réflexion sont les choses les moins partagées, justement parce que nous surfons par voie automatique depuis avant la naissance, et conformément à notre carte d'identité, sur notre idée de "Grande Nation" et de "Pays des Lumières". Je suis tombé le même jour sur cet article de La Libre Belgique qui éclaire encore mieux la prémonition de mon roman non-figuratif que j'ai eue le 14 juillet 1990 à 14h30, suite à la Chute du Mur de Berlin, et que je redéveloppe le 21 février 2022, 3 jours avant l'invasion de l'Ukraine par la Russie, ou ici depuis le 06 VI 06 avec 699 analyses à ce jour. J'ai dit à cet ancien étudiant, qui veut quitter son poste de directeur et devenir maraicher, que planter des choux, c'est bien, mais avec la tête et le regard des Gens dans leur lointain, car il dispose de l'Humain et de l'autorité de tous ses Diplômes. Voilà.

Ci-dessous je vous fais un copié-collé de cette analyse parue dans La Libre Belgique. J'y ai mis mes photos prises ce matin à la journée portes ouvertes
sous un toit de la HEAR - Haute École des Arts du Rhin. Un étudiant, vexé que je n'ai pas pris en photos ses dessins, m'avait dit "mais le toit, c'est pas de nous".

début du copié-collé >>>

"Les enfants que je reçois à mon cabinet ont parfois déjà un corps de petit vieux"

Si nous les sacrifions au nom du maintien d’un contrat social qui n’a plus aucun sens, nous aurons perdu au final et nos enfants, et nos démocraties.
Alors, de grâce, la prochaine fois qu’un enfant fait un “caprice”, arrêtez-vous.

Une réaction de Fanny Charpentier, thérapeute énergétique,
à l'article intitulé "Il faut laisser les enfants surmonter des épreuves sans la présence étouffante des parents"

Chérir et protéger nos enfants induirait des personnes narcissiques, individualistes et peu capables de s'effacer au profit de l'intérêt collectif; avec comme conséquence de mettre en péril nos démocraties. Faut-il faire passer "le reste" avant nos enfants? Faut-il les sacrifier à l'autel de la société?

Nos démocraties sont bâties sur un contrat social mais en aucun cas sur une notion de sacrifice. Le contrat social - fondateur de nos démocraties- implique que je renonce à une partie de mes libertés au nom d’une protection collective, une sécurité à laquelle je n’aurais pas accès si j’étais restée entièrement libre mais isolé. C’est un échange “win- win”: faire société parce que c’est plus avantageux pour tous. La notion de sacrifice nait du déséquilibre de ce contrat. La propagande, du type à mener des générations sur les champs de guerre ou au terrorisme, en a fait son fonds de commerce: je perds beaucoup trop (la vie par exemple) à défendre un collectif (hypothétiquement protecteur).

En filigrane, l’idée d’exiger des enfants la notion de sacrifice invite à réfléchir à ce que notre société implique déjà de sacrifices, chez nos enfants. Charlotte, 4 mois, à la crèche de 6h à 18h. Ethan, 6 ans, à l’école, et son cortège de garderies et de parascolaires, de 7h à 18h30. Mila, 8 ans, gardée par une armée de babysitters et nannies, pendant que ses parents font des gardes de nuit. A quels sacrifices font-ils face? Qui se souvient de ce que ça représente à 4 mois, 6 ou 8 ans, de ne pas voir ses parents plus que deux fois une heure chaque jour?

Ce sont ces enfants que je reçois à mon cabinet, pétris de doutes, d’insomnies, de peurs, d’anxiété, de tristesse, de colère. Ils ont parfois déjà un corps de “petit vieux”. Regardez-les, ces enfants: des petits bouts qui montent sur la table de massage avec un marche-pieds.

Ce sont eux, nos enfants, chéris et protégés, nos enfants prétendument rois. Pensez-vous vraiment qu’ils mettent en péril nos démocraties?

Ne serait-ce pas plutôt ceux - nous, les adultes - qui ont construit un monde où nos enfants sont devenus un problème à gérer, les responsables? Bien entendu, le premier réflexe que nous avons, nous, adultes, c’est de dire que nous aussi, nous souffrons. Nous aussi, nous nous sacrifions. “Je bosse jour et nuit pour toi”... Mais pourquoi, en fait? Payer un stage parce qu’on doit les occuper pendant qu’on bosse? Acheter une voiture pour les conduire à l’école car on n’a plus le temps de faire cent mètres le nez au vent? Rémunérer un psy, une kinésiologue voire même un chien (ou un raton-laveur) pour s’occuper des problèmes créés ainsi par cette perte de connexion? Pourquoi acceptons-nous de nous sacrifier? Pourquoi acceptons-nous d’être des parents nerveux, stressés, complètement incapables, en fait, de vivre deux petites heures par jour avec nos enfants, en pleine attention bienveillante? Ce qu’est devenue notre démocratie, notre société, ne nous met-il pas en péril?

Regardez ces enfants, vos enfants.

Quelle sécurité leur offrons-nous encore?

Quel est le sens d’un contrat social où les parents courent en tous sens, épuisés, fragilisés par une crise économique après une crise sanitaire? Des parents pour la plupart malades: sous anti-dépresseurs ou somnifères, en burn-out ou dépression, avec des problèmes d’alcool… Toutes ces “petites choses” devenues aujourd’hui quasiment anodines tant elles sont répandues. Des parents intelligents qui comprennent qu’on les fait tourner fous dans une roue de Hamster, sans même au moins la douceur d’une utopie. Des parents profondément inquiets, qui voient bien que le monde part en vrille et que, pris dans ce contrat social- là, personne n’a de solution, que ce soit pour la pollution, l’énergie, l’alimentaire, la santé. Des parents pris dans l’ambre.

Regardez ces enfants.

S’ils ont 11 ans comme les miens, ils connaissent mieux la géopolitique de l’Est que leurs tables de multiplication. Ils seraient soi-disant anxieux parce que surprotégés par leur casque de vélo. Pas du tout par la perspective d’un monde qui s’écroule parce que l’on continue à chanter musette sur le Titanic qu’est notre Planète. Pas du tout parce qu’on leur crie dessus au moindre papier tombé par terre ou à la moindre ampoule allumée inutilement - tout en commandant des trucs sur Amazone ou des vacances via Ryanair. Non, bien entendu. Ils sont probablement peu doués de raison, peut-être n’ont-ils même pas une âme - ou une demie, alors, comme les femmes autrefois... Voilà. Bienvenue au 21è siècle, succédané d’un monde archaïque, où l’on construisait le détachement de nos enfants parce que nous étions incapables de leur assurer, pour la plupart d’entre eux, une protection suffisante pour les mener à l’âge adulte.

En thérapie énergétique, on croit que des personnes sont suffisamment fortes - en fait menacées au plus profond de leur instinct de survie - pour se sauver, guérir tous les maux accumulés par leur famille. Si j’ai une conviction profonde, c’est que la génération qui pousse en est là. Elle a cette lucidité que rien ne va et cette capacité à tout envoyer promener, se délier des croyances, des “il faut”, des “c’est comme ça”, des “moi à ton âge” et autres “tu verras quand tu auras quarante ans”.

Elle peut, elle veut, construire autre chose. Elle n’y arrivera cependant qu’à la condition de pouvoir réellement se réaliser, être pleinement elle-même et sortir des chemins tout tracés qui mènent à se frapper la tête contre les murs. Elle n’y arrivera qu’en faisant alliance avec les adultes actuels au nom d’une seule chose: “laissez-nous essayer de vous sauver”. C’est à ce titre que nos enfants doivent être chéris et protégés: ils sont les seuls à pouvoir penser le (nouveau) contrat social dont nous avons besoin urgemment. C’est leur vision du monde, leur refus d’être épuisés avant l’âge, leur volonté de faire autrement, en pleine congruence, qui nous permettra de sortir de la roue de Hamster.

Si nous les sacrifions au nom du maintien d’un contrat social qui n’a plus aucun sens, nous aurons perdu au final et nos enfants, et nos démocraties. Alors, de grâce, la prochaine fois qu’un enfant fait un “caprice”, arrêtez-vous. Rappelez-vous le jour de sa naissance, quand vous avez pensé qu’il était l’être plus précieux dans votre vie. Prenez votre courage à deux mains: écoutez ce qu’il vous crie, voyez comme ça résonne en vous, et osez faire partie de ceux qui affrontent leurs peurs et ne se sacrifieront plus jamais.

Ouvrez à vos enfants une voie: celle que vous auriez voulu que l’on ouvre pour vous.

<<<              Voir les peintures de Wolfgang Mattheuer, peintes longtemps avant la Chute du Mur de Berlin.

____________________________

Ce qui pourrait ne passer que pour une "collusion opaque" entre Uber et Macron - avec un financement de campagne en 2017 - ne l'est plus du tout dans les cas de Alstom, General Electric, Sanofi vendus au rabais à l'étranger avec leurs très riches portfolios des brevets d'invention, garants de l'avenir technologique. La pire des collusions entre Macron et les intérêts privés est encore actuellement déployée par le plus grand gestionnaire d'actifs au monde, l'américain BlackRock qui est depuis plus de 8 ans le "consultant" privilégié de Macron pour ladite "réforme des retraites" BlackRock-Macron avec prolongation de l'âge du départ à 67 ans. (Rappel: 50% des seniors à partir de 60 ans sont au chômage). Le pactole des 330 milliards du budget cotisé et redistribué des retraites rend fou d'envie les investisseurs privés et autres fonds de pension qui voudraient y adosser leurs créations de produits financiers dérivés CDS/CDO, LBO, CDS-Square, CDO-Cube, etc, qui n'auront comme toujours qu'une seule vocation, celle de devenir inéluctablement toxiques et irrécouvrables avec un massif éclatement de bulle et un rachat de leurs dettes pourries par les pouvoirs publics, par les États, par nous tous comme c'est toujours aujourd'hui, 14 ans après, le cas en 2022 depuis l'éclatement de ladite "Crise des Subprimes" de l'année Lehman 2008. Depuis 2008 il n'y a eu qu'un PIB furtif, fictif et d'initiés. A cause de cette crise il n'y a plus eu de croissance économique, les salaires ont été gravement amputés, les services publics ont été gravement vidés, dépouillés et tués. Pour satisfaire à la financiarisation de l'économie, les moyens financiers de tout le pays sont relocalisés au maximum vers les spéculateurs, la bourse et les dividendes qui rendent de plus en plus up-to-date et inintéressant la création de valeurs, de richesses par le Travail, l'activité économique, industrielle, commerciale et de services. Ainsi le maximum disponible des moyens financiers d'un pays est avec violence extrême accaparé, volé, soutiré de l'Etat, des services publics, des infrastructures, mais aussi des habitants avec la compression maximale de leurs salaires, avec la désindexation de l'indice des salaires des fonctionnaires depuis plus de 40 ans, avec l'extermination des emplois et la mise au chômage et l'éviction dans la très grande pauvreté de plus de 10 millions de personnes. Cette extrême violence n'est pas perçue comme violence, elle est devenue la norme de notre société. Elle n'est même pas un dogme contre lequel nous pourrions nous mobiliser. Et à cette urgence sociale s'ajoute l'urgence climatique pour laquelle les moyens financiers n'existent pas, ils ont été volés par le régime illibéral commercial de Macron. Dénommer la norme vous rend "extrême gauche cancélo-bolchéwokiste".

La parade du duo Macron/RN-extrême-droite est d'occuper nerveusement les habitants de notre pays à se détester violemment entre eux.
Et exactement au 60ème anniversaire de l'Indépendance de l'Algérie et au 80ème de la Rafle du Vel d'hiv, c'est chic et tellement français.
Hier, Darmanin a souhaité expulser du pays les étrangers ayant enfreint la loi, conformément au « programme régalien » de Macron,
« quelle que soit la condition de présence sur le territoire national, la couleur de peau, la religion, le pays d’origine ».
Haïr, pointer du doigt les immigrés, ça occupe tellement mieux les boyaux que d'aller voter pour l'avenir en commun,
détester, haïr, pointer du doigt les musulmans, les noirs, tout n'est qu'une quotidienne question d'appétit.