8% - IG Metall, 1.165.000 grévistes non dupés par Crises des spéculateurs et Plans de Sauvetage du crédit

C'est la nuit de la dernière chance avant des grèves dures dans la métallurgie allemande qui vont sans doute commencer dès jeudi.

Le syndicat allemand IG Metall, qui regroupe 3.6 millions de Travailleurs dans la métallurgie et l'électrotechnique  réclame 8% d'augmentation. Le secteur régional IG Metall de Francfort s'est déjà mis aujourd'hui d'accord avec le patronat sur une base de négociations de 5.2%, ce qui ne suffit évidemment pas, mais qui est déjà un acquis régional. Au niveau national, IG Metall joue la rencontre de la dernière chance cette nuit avec le patronat à Sindelfingen. Le IG Metall coupe l'Allemagne en 7 zones régionales pour son activité syndicale et, 7 fois sur 8, l'accord tarifaire du secteur du Baden-Württemberg est repris au niveau fédéral.
Au matin du 11 X 2008 les négociations n'ont pas abouti sur la base de discussion revendiquée par IG Metall. Jeudi sera organisé le référendum de grève (Urabstimmung) et la semaine prochaine un système de grève générale sur toute la surface de l'Allemagne fédérale.


Regardez sur le site IG Metall le thermomètre des intentions de grève en rouge à droite avec la carte de l'Allemagne. Aussi rouge n'a jamais été la moindre des cartres de France depuis 1789. 89 a été tout autant une révolution bourgeoise, je vous l'accorde. Ici, il s'agit de la démocratie économique dans le monde du travail.

Regardez aussi le diaporama à droite, il est explicite et démarre après qq secondes d'attente.

Aujourd'hui il y a eu en Allemagne la Warnstreik (Grève d'avertissement) avec, pour la journée du 8 X 2008 une participation record de 550.000 grévistes et 100.000 métallos ont défilé dans les rues à Francfort. Avant cette "Réunion de la dernière chance", est mis en œuvre un système de grève tournantes: il y a eu chaque jour le 4, le 5, le 6 et le 7 et le 8 X 2008 entre 115.000 et 150.000 ouvriers en grève. Il y a donc eu la semaine dernière 1.165.000 ouvriers en grève. Le syndicalisme allemand est un syndicalisme a priori qui obtient des résultats. Le syndicalisme français est un système a posteriori et de petites baronnies.

Les Travailleurs allemands ne se laissent pas impressionner par la Crise, ni par les jérémiades des "industries-clefs" qui ont rationalisé, mis au chômage, délocalisé et dépaysés leurs bénéfices dans des filiales à l'étranger pour ne pas payer leurs impôts en Allemagne... et qui réclament en plus une subvention de l'État pour combler leurs trous de trésorerie qui se sont creusés avec les spéculations toxiques des titrisations systémiques.

Allez sur cette page française du site de IG Metall et lisez les modalités de négociations tarifaires. Vous y verrez aussi que la durée légale du travail est toujours de 35 heures en Allemagne, contrairement à ce que médias et politiciens français vous racontent. La Motion C du PS ferait bien de s'inspirer du système de négociation annuel tarifaire allemand et de mettre en pratique ce que "dieu" (le surnom de Miterrand) avait annoncé dans ces 100 propositions au sujet d'une refonte du système français et jamais tenu. En cet anniversaire du "putsch" d'Epinay - qui s'est effondré dès 1983 (encore une révolution bourgeoise) - il serait temps de s'en souvenir au Congrès de Reims du PS et de ceux qui aiment se conjuguer dans les trahisons.

Les métallos autrichiens viennent déjà d'obtenir aujourd'hui entre 4,2 et 4,5 % d'augmentation (inflation = 3.5%). En Autriche comme en Allemagne, l'autonomie tarifaire est garantie par la Loi Fondamentale. Cette Convention Collective est toujours en Autriche le point de départ de toutes les négociations tarifaires annuelles et sert de ligne directrice qui est en général adoptée par la suite par les autres branches d'activité industrielles, le commerce et les services publics.

A la Conférence Macroéconomique (Makroökonimische Konferenz) annuelle organisée par IG Metall (tu connais un équivalent en France?) du 30 X 2008, son Président Berhold Huber exige une régulation durable des marchés financiers. Selon lui, "nous vivons avec la crise financière internationale la fin d'un modèle financier désastreux. Le radicalisme du marché, avec son cri de guerre 'Plus de marché et moins d'État' a éclaté en mille morceaux."
 
La Conférence Macroéconomique a posé la question de la justice et de l'équité dans un monde globalisé. A cette conférence avaient pris part Berthold Huber, 1er Président de IG Metall, Perr Steinbruck, Ministre fédéral des finances (SPD), Gustav Horn, Directeur de l'Institut de la macroéconomie et des analyses conjoncturelles. Perr Steinbrück a souligné que l'écart entre les revenus du travail et les revenus des capitaux s'était beaucoup agrandi ces dernières années. Perr Steinbruck, ministre fédéral allemand actuel de la Grande Coalition SPD/CDU a dit: "Je pense qu'une augmentation de salaire n'est pas simplement défendable en cette période de crise financière internationale, mais qu'elle est en plus juste. La crise actuelle n'est pas une crise des coûts mais de la faiblesse de la demande." Pour ces trois dernières années, les industries de la métallurgie et de l'électrotechnique ont réalisé des marges opérationnelles historiques depuis 60 (soixante) ans.

Le Monde d'Avance n'est pas en France et ne sera pas défendu pas le PS, ni par sa Motion C.

Au sujet de la répartition des richesses en France, de la pyramide des salaires, des jours de grève, de l'attitude exemplaire du Travailleurs français... vous trouverez une suite d'articles ici en descendant vers le bas après avoir cliqué.

Voir le billet suivant pour les résultats de la négociation.

N'abandonnez plus notre démocratie, notre État de Droit, notre Code du Travail ! Allez voter ! (pour la VIème République)
Le Parlement Européen de Strasbourg a été abandonné à des médiocres le 7 juin aux Élections Européennes 2009.
Le Parlement Européen de Strasbourg a été abandonné aux médiocres le 26 mai aux Élections Européennes 2019.
Le Parlement Européen de Strasbourg sera abandonné à l'extrême-droite le 9 juin aux Élections Européennes 2024.

copie non commerciale partielle à l'identique autorisée avec citation de source.
Un site est un acte public. Ce n'est pas un blog, je n'alimente pas de forum.
Je consulte une trentaine de quotidiens online en 4 langues (français, allemand, anglais, suédois).
A propos de l'auteur et roman non-figuratif prémonitoire.

Conforme à la Charte

( En ligne depuis le 06 VI 06 / Pas de "donate", je ne tire aucun bénéfice pécuniaire, matériel ou social de mon site, c'est un acte isolé )

La fonction "commentaire" s'affiche du côté public,
mais ne fait pas toujours aboutir les commentaires sur le back-office, modération ou pas (problème informatique).

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Egalement dans la catégorie "France, arriérée sociale"

Fil des commentaires de ce billet