2008: "Je ne tolérerai plus les criminels de la finance" / 2021: "Il faut faire racheter les dettes publiques par la BCE"... puis on repasse au Dumping Humain

- Post optimisé pour écran 16/9 et affichage taille réelle sans zoom sous Firefox   - Finalisation du 13 février 2021 à 19:52

PréambuleEurope Providence Bancaire >>>
2011, Michel Barnier, Commissaire Européen: BCE, rachat, sans conditions ni contrôle et réglementation, aux banques de 4500 milliards de dettes privées pourries
2021, plus de 17.000 milliards d'€ avec le cumul de plus de 20 plans "Grosse Bertha" et "Bazooka", OMT, LTRO, Emergency Liquidity Assitance...
Ce rachat de la dette privée spéculative et irrécouvrable des banques n'est rien d'autre que de la dette perpétuelle qui ne sera jamais remboursée.
A tous ces plans de maquillage de bilans bancaires s'ajoutent les Accords ANFA avec les Banques Centrales nationales...
----------------------------------
Comme de suite après le krach de 2008, une nouvelle capsule de mots marque le paysage sémantique pour amadouer d'avance un éventuel éveil de la conscience, de la critique et de la raison. 2021 est traversé par 2 revirements catharsistiques qui s'offrent du langage à brasser. Tous 2 sont un mauvais spin-off de la catharsis tout autant ratée de 2008, restée sans effet positif et qui avait fait passer le pishing global en 13 ans de l'intégral à l'institutionnel. Plus le contexte est épais, plus ils tentent de nous vider avec leurs phrases. Le Covid leur offre l'aubaine du packaging anxiogène du plus bel effet. Les influenceurs génèrent encore dans 2 directions en 2021 leurs mêmes ondes de brouillage avec le même lorem ipsum dans lequel ils se parlent à eux-mêmes en étant incapables de pratiquer la maïeutique avec les autres auxquels ils font semblant de s'adresser. Pas de place à notre texte. Ils parlent. Tu meurs. J'appelle ceci la politique par cavitation ou par idéation collective de la non-matière à penser. Les influenceurs, conscients de leur valeur marchande et fiers de leur community management, ne cherchent pas à nous injecter de la dissuasion ou du regret et de la conversion mais projettent des spirales de phrases tourbillonnaires pour générer du vide en nous, leurs cœurs de cibles, et pour poursuivre leurs propres affaires, à la différence de la politique par adhésion qui attend de la réflexion pour la chose partagée.

A côté du 1er revirement catharsistique qui raconte en boucle depuis fin 2020 le  1) "Il faut repenser l'État", on voit venir le 2) bruit d'une seconde nouvelle arme de dilution massive qui est encore bien plus une palinodie des fondamentaux idéologiques et catallactiques qui ont permis d'installer partout le Dumping Humain et l'extinction de l'inspiration depuis 2008. Cette nouvelle palinodie aussi ne sera que suspensive, fera pschitt et le Dumping Humain sera consolidé et la pensée matraquée avec le LBD en distanciel. Pour le change dans la contenance, la France adore se bavarder d'elle-même et se chercher, what ever it takes -  quoi qu'il en coûte, une grandeur dans ses chimères, quitte à ce qu'elle cultive son variant fasciste, au lieu de se partager une tendresse humaine, commune, collective et co-vitale.

Le 2ème revirement catharsistique, qui veut être depuis la fin de l'année 2020 le second pilier du nouveau langage à tenir, se formule parfaitement avec le  2) "Il faut que la BCE rachète la dette publique". Savourez cet overkill, c'est comme la Grande Conjonction de Jupiter avec Saturne, sa dernière conjonction avant qu'il ne se meurt étourdi par sa propre connerie. De suite après la mise en ligne de mon site le 06 VI 06, ma critique ininterrompue s'est concentrée à partir de 2008 sur le rachat à hauteur de € 17.000 milliards par la BCE aux banques, sans exiger de contre-partie depuis 2008 et sans arrêt jusqu'à aujourd'hui, de leur dette privée issue de leurs non performing assets résultant de leur spéculation criminelle sur les produits financiers et dérivés CDS, CDO, CDO², CDS², CDS3... Ce rachat par la BCE s'ajoute à celui effectué massivement en parallèle tout autant sans contrepartie dans chacun des 27 États Membres par chaque Banque Centrale et par leurs pouvoirs publics au détriment de tous et de l'économie réelle. Ce rachat par la BCE se poursuit encore mensuellement depuis 2008 et a même été boosté en décembre 2020 avec les Quick-Fix et le "paquet bancaire" du Conseil Européen. Les banques criminelles et systémiques en faillite technique depuis 2008 ont reçu aux yeux de tous leur vaccin anti-Covid privé quelques années avant nous-mêmes. Comme le  1) "Il faut repenser l’État", le  2) "Il faut faire racheter la dette publique par la BCE" a été lancé par la gauche insoumise qui est issue des nombreuses et régulières Conventions publiques tenues depuis 2014. Mais pour les vider, ils seront aussi maladivement, schizophréniquement et dolosivement repris en masse par cette phalange globaliste composée uniquement des multiples variants de la mort qui ont détruit l’État pour réduire les gens à leur plus petit dénominateur commun, celui du Dumping Humain, avant l'aboutissement de leur ultime pilotage du processus catallactique, celui de la Fin de l'Histoire. Mais cette Fin n'est pas cette fin endolorie de Fukuyama avec l'ironie de ceux qui en tirent profit tout en se donnant sage allure. Elle est pire. (Photo: Stockholm, 17 juillet 2016 à 15:16)

Selon l'Article 21.1 du Traité sur le Fonctionnement de l'Union Européenne - Traité de Lisbonne (TCE-bis), le rachat de la dette publique sur le marché secondaire par la BCE n'est pas interdit, ni par le Traité de Maastricht fondateur de l'€. Les États se financent avec l'emprunt sur les marchés financiers auprès des banques. L'emprunt consiste à émettre une obligation qui sera souscrite soit par des agents résidents, soit par des agents non-résidents comme des particuliers, banques, fonds souverains, hedge funds, spéculateurs, Investisseurs, investisseurs institutionnels. Ces obligations s'échangent ensuite sur le marché secondaire ou dans des opérations swaps. L'avis de la BCE, qui de toutes façons viole ses statuts en permanence depuis 2008 avec Trichet, Draghi et Lagarde avec sa "politique non conventionnelle" comme il est dit dans les sphères, c'est du pipeau.  

Christine Lagarde, qui a contribué à tuer la Grèce après 2008 quand elle était à la tête du FMI, tance depuis quelques jours toute l'Europe de nouveau avec l'un de ses "Adults in the room" et avec l'autorité de sa fonction de présidente de la BCE. Le secteur privé s'oppose violemment au rachat de dettes publiques par la BCE qui pourrait le priver des QE - Assouplissements Quantitatifs destinés à monétiser/nationaliser la dette privée des banques, même s'ils sont en complète violation de ses statuts conférés par les Traités Européens. Ces Investisseurs adossent leur argumentaire sur le socle des accords de libre échange de seconde génération TAFTA, CETA, JEFTA, EU-Mersocur: "le Privilège de l'Investisseur". Déjà tout ce qui peut mettre une ombre sur son désir de profits est interdit et lui permet d'attaquer devant une cour arbitrale privée l'autorité publique qui voudrait légiférer. Selon ces accords, les autorités publiques n'ont pas le droit d'attaquer l'Investisseur. L'investisseur dispose ainsi contre les États aussi du privilège absolu et du privilège du chantage. Le Privilège de l'Investisseur a réussi son coup-double, il a été placé au-dessus de tous les droits et est passé en même temps par effet de ruissellement dans le Droit Commun. Le droit privé commercial est devenu du droit international public et même du... droit constitutionnel global en remplacement de l'État de Droit, de la Constitution de chaque pays de cette planète, de la Déclaration Universelle des Droits de l'Homme, du Code du Travail, etc.

Lorsque l'on dénie les Droits humains, le Droit du Code du Travail et des Conventions Collectives, le Droit des normes sociales, médicales, sanitaires et hospitalières, les Droits de l’État de Droit, les Droits issus de la Constitution, le Droit aux services publics, etc, alors il n'est plus de barrière pour justifier d'un point de vue catallactique de dépouiller tout autour de soi tout ce qui vit de son être. L'élégance de ce système est justement qu'il s'est affranchi de toute idéologie politique mettant en œuvre des foules, et qu'il se met en œuvre de lui-même par la seule idée de la globalisation ultime et du Privilège de l'Investisseur qui n'a plus besoin de figure d'un donneur d'ordre suprême, d'un guide de la nation, d'une couronne, d'un bicorne, d'un képi ou d'un uniforme, de médaille. La globalisation, c'est le progrès. Qui s'y opposerait? Plus d'internement, plus de milice, plus de snipers, juste encore quelques LBD pour déporter hors de la scène publique les derniers variants de la dignité et de la légitimité du Travailleur qu'elle s'est déterminée à réifier. Travailleur = terminologie officielle de l'Union Européenne. La globalisation financiariste est en réalité une boucle fermée qui ne génère aucun brouhaha propagandiste, sans exhortation idéologique ni même de chuchotement, une boucle qui se resserre de plus en plus et qui programme l'étouffement en dernier ressort de ce qu'elle considère comme des bouches inutiles et à réifier.

C'est quoi l'aboutissement de l'ultime pilotage du processus catallactique? Pendant les années 80-90 les capitalistes et industriels ont délocalisé toutes productions industrielles dans cette énorme dictature qu'est la Chine et se sont attribués un gigantesque cash additionnel en fermant ici les sites de production et en mettant massivement au chômage. Par exemple 80% de la fabrication des médicaments ont été délocalisés en 10 ans, et ils sont payés par la Sécurité Sociale, mais la mantra est et reste "La globalisation, c'est le progrès". Ils disaient "L'ingénierie chez nous, la production en Chine", en pensant que les chinois sont juste assez idiots pour aller à l'usine. Ensuite, avec le Privilège de l'Investisseur, libellé officiel de tout accord de libre échange de nouvelle génération TAFTA, TTIP, JEFTA, CETA, EU-Mercosur, etc, les capitalistes et industriels voyant leur marge opérationnelle croître moins vite que dans les années 90 et 2000 se mutent en financiaristes et s'attaquent au dernier reste vivant de leur zone de chalandise en ayant mis sous séquestre les Droits de l'Homme, l’État de Droit, la Constitution, toute forme de législation, le Code du Travail, le Parlement et ses Commissions Parlementaires, le Gouvernement, la démocratie et tout Travailleur. L'investisseur, qui n'investit plus mais qui spécule sur du vent et de la volatilité, pense que nos Travailleurs sont juste assez idiots pour l'accepter. L'Allemagne dépense deux fois plus que la France dans la recherche pharmaceutique, et a augmenté ces 10 dernières années ce budget de 11% alors que pour la même période la France l'a diminué de 30%. Mais plus de 50% de la production industrielle de la France sont destinés à l'armement et à ses guerres de prestige sur des terrains de jeu à l'étranger qui sont plus convaincants et lumineux que le Salon du Bourget. La France, inventrice de la Déclaration universelle des Droits de l'Homme, finance majoritairement des abonnements à la mort et se croit très drôle et glorieuse jusqu'à l'usage du LBD en métropole dans ses rues et son syndicalisme atomisé et à multi-clochettes cultive avec délectation la guerre civile dans chaque unité de production et de service au lieu de ne n'être dans chaque branche qu'un seul syndicat en face du donneur d'ordre comme en Allemagne, en Suède. C'est bien la Fin de l'Histoire, mais pas celle de Fukuyama, c'est la pire des Fins. Il va se passer quoi après ce capitalisme roundup autonettoyant? "La globalisation est le progrès", mais le niveau salarial dans notre pays est égal à celui des années 60. Et le télétravail va laminer une fois pour toute le syndicalisme. Le dernier reste vivant ne représente plus que 10%, en effet selon le FMI, 90% des flux financiers internationaux relèvent de la spéculation sur des produits financiers et titrisés, sur des chimères, du vent et de la volatilité. Nous avons bien atteint la Fin et le PIB n'est depuis longtemps plus qu'un PIB fictif, furtif et d'initiés. Notre écosystème de vie franco-française est frappé majoritairement de comorbidités. Tout peut changer simplement, les alternatives politiques, démocratiques et parlementaires existaient et existent, il suffit d'aller voter pour l'accomplir et le champ lexical nouveau ne manque pas d'inspiration et est sans accroches idéologiques avec le passé. Il n'y a plus que les financiaristes globaux qui s'accrochent à leur vieille idéologie catallactique pour se consolider leur bunker depuis lequel ils dégradent le Travailleur à de la non-valeur, à du non performing asset.
Travailleur = terminologie officielle de l'Union Européenne. Survival of the fittest est pour le financiariste à sa manière son modus vivendi.

Le 29 décembre 2020, l'Europe et la Chine signent l'Accord Global sur les Investissements, alors que la Chine organise le génocide du peuple musulman des Ouïghours 維吾爾 et en détient 1 million dans des camps de concentration. 12 jours avant la signature de cet Accord sur les Investissements EU-Chine le Parlement Européen a condamné la Chine - ce qui ne lui coûte rien - dans sa Motion du 17 XII 2020 contre le travail forcé et le massacre des Ouïghours. Mais ce n'est pas grave, l'Europe catallactique nivèle avec élégance. Une fois vous comprendrez mon expression que j'ai inventée il y a 30 ans, celle du fascisme élégant qui est érigée en un mouvement culturel dominant mais qui vit sous couvert et de toute façon en chacun de nous ou qui nous façonne. Nous sommes cibles et acteurs de la violence archivale. Un accord global sur les investissements est toujours ce qui précède la Grosse Bertha cannibale des Accords de libre échange de nouvelle génération TAFTA, CETA, EU-Mercosur... tous adossés au Privilège de l'Investisseur et à la nécromancie du Travailleur.

Après le krach de 2008, le langage à faire brasser sans main devant la bouche était la mother-of-all-the-bombs qui avait été violemment agitée par la Troïka composée de la France, l'Allemagne, les Pays-Bas, etc, et de Christine Lagarde du FMI et Jean-Claude Juncker, Président de l'Euro-Groupe puis Président de la Commission Européenne (...Lux-Leaks) pour interdire le rachat de la dette publique de la Grèce qui avait été trompée et volée dans des accords financiers swaps entre ses propres banques nationales et principalement Deutsche Bank et Société Générale. Ces banques systémiques de l'Europe plus au nord avaient titrisé les dettes bancaires adossées sur des obligations publiques grecques grâce aux coaching comptable frauduleux de Mario Draghi, vice-président de Goldman Sachs Europe, qui a été couvert directement par Eurostat. Suite au krach de 2008, la Grèce avait, comme les autres pays européens, alors racheté une grosse partie des dettes privées (connues) de ses banques nationales en faillite technique pour en faire de la dette publique. Mais avec l'aide financière de la BCE accordée à l'État grec, celui-ci était obligé par le Conseil Européen et par la BCE de rembourser directement à Deutsche Bank, Société Générale la majeure partie de cette dette privée qu'il avait transformée en dette publique en la nationalisant. La dette publique grecque n'a alors jamais cessé de croître depuis 2008. Elle est avec 182% la plus haute dette publique de cette Europe Unie et de l'Euro-Groupe. Selon les Traités Européens, un État Membre de l'Europe peut crever, mais jamais une banque criminelle en feu, en ruine, en faillite. La Deutsche Bank est en faillite depuis 2008, mais cela ne compte pas chez les gens biens de cette Europe qui est maître d’œuvre du plus violent des séparatismes qui tue tout un pays avec ses habitants dedans. Son eugénisme est grandiose. Après avoir spolié la Grèce dans ses fonctions de Vice-Président de Goldman Sachs Europe, Mario Draghi a continué à pilonner, brimer et oppresser la Grèce comme Directeur de la BCE. Oups! Aujourd'hui Mario Draghi est nominé comme prochain 1er Ministre italien et la presse internationale l'encense de son dithyrambisme de connivence >>> "Celui qui a sauvé l'Euro, va sauver l'Italie". C'est fou ce que ce meilleur des mondes se serre la main sans fist-bump et s'embrasse sans masque. La Grèce, État Membre de l'Europe Unie, est aussi abandonnée à elle-même avec ses camps de réfugiés et de boat people de Syrie. "Il faut repenser l'État", mais pas cette Europe qui gagne. Comme des noyés quotidiens de la Méditerranée et de la Mer Égée, comme des nouveaux chômeurs du Dumping Humain, on s'en fout comme des "nouveaux morts", on s'en fout de ce titre quotidien des quotidiens. C'est tellement chic de mourir en cachette sous cellophane bleue devant des écrans au lieu de le faire sur un champ de bataille. Et ça fait tellement propre, ça lustre notre modèle de société.
C'est plus joli qu'un noyé syrien ou qu'un Ouïghour.

L'Europe qui gagne, l'Europe qui se ment. Ce que j'adore, c'est de voir depuis janvier 2021 les analystes financiers s'esbaudir en faisant semblant de croire avec les nouveaux plans de QE-Quantitative Easing - Assouplissement Quantitatif, appelés cette fois-ci depuis le Covid-19 par la BCE le PEPP - Pandemic Emergency Purchase Programme, que la BCE avait fait subitement son coming out en direction de son bond quantique pour le salut de toute l'humanité et en rachetant aux banques leurs obligations douteuses, toxiques, pourries et irrécouvrables issues de leur spéculation financière plus ancienne et actuelle. Le PEPP lancé en mars 2020 fait partie de la famille des politiques monétaires non conventionnelles de la BCE mises en oeuvre depuis 2008 et en violation des Traités européens.

Voilà ce que l'on peut lire dans La Libre Belgique sur les marges de manœuvre des banques centrales >>> "Il y a plus d’un an, Christine Lagarde rentrait en fonction en tant que présidente de BCE dans un contexte où il semblait que ses marges d’action étaient faibles. Pourtant, en quelques mois, les banques centrales partout dans le monde ont déployé des mesures extraordinaires face à la crise. Non seulement les taux d’intérêt directeurs ont atteint leur niveau le plus bas mais en plus leurs bilans ont explosé". Ces analystes financiers et commentateuristes mentent. Avec ses deux prédécesseurs Trichet puis Draghi, les taux directeurs de la BCE sont au plus bas depuis 2008, égaux à Zéro ou même très souvent négatifs, mais en plus sa somme bilanaire avait déjà explosé en continu depuis 2008 à cause de plus d'une vingtaine de programmes de rachats aux banques de leurs toxiques pourris et irrécouvrables. En français belge on parle de somme bilantaire. Autrefois on aurait dit que ce langage est de la propagande, mais pschüttt, ma terminologie fait marxisant, est de l'intoxication, est arriérée, fait gauche de la gauche et épouvantail pour les Présidentielles de 2022. Pour Christine Lagarde "il est inenvisageable que la BCE rachète la dette publique"... car la BCE doit rester indépendante de tout calendrier électoral et de tout programmes politique... Mais pas indépendante du lobbying bancaire et financier en rachetant la dette des banques depuis la Conférence Bilderberg d'Athènes de 2009 qui s'était donnée deux objectifs: 1) la destruction par les marchés, 2) reconstruire l'économie politique globale. La BCE, banque centrale européenne, est indépendante, n'est pas un organe étatique mais un acteur du marché, et cet acteur du marché détruit sur les marchés toutes ces non performing assets des banques. Ce qui explique pour l'instant qu'avec ces dizaines de milliers de milliards d'€ de liquidités versés dans les banques depuis 2008, mais pas sur les marchés, il n'y a pas d'inflation galopante, ni d'inflation du tout. Là aussi les financiaristes font semblant de s'étonner que l'inflation n'arrive toujours pas et que la "trappe monétaire ne s'est toujours pas ouverte". Je vous invite à lire mes articles sur les lobbys de la finance TheCityUK, EIFR, IRSG, AFME, etc, sur les Maîtres de l'€ et le Larosière Group, et sur Sylvie Goulard. La somme bilanaire de la BCE avait aussi déjà explosé depuis 2008 avec les 17.000 € cumulés de rachats massifs aux banques des obligations, des dettes pourries, toxiques et irrécouvrables. Mais, le rachat de dettes publiques saines est "inenvisageable".

Dans les mois à venir ces 2 nouvelles mantras du  1) "Il faut repenser l'État" et du  2) "Il faut faire racheter la dette publique par la BCE" bourdonneront jusqu'au centre droit et ne nous relâcheront plus. Par contre vous serez aussi témoins que 8 millions de nos voisins dépendent de l'Aide alimentaire, que la condition sociale de la Jeunesse abandonnée, en perdition et privée d'études, de diplômes et d'avenir, que la condition sociale des 7,5 millions de personnes en très grande pauvreté, que la condition sociale des 13 millions de personnes en situation de pauvreté, que la condition sociale des Travailleurs, que la condition sociale des Travailleurs détachés, que le Code du Travail cassé par les 2 Lois Travail Macron-Ministre et par les Ordonnances Travail Macron-Président, que le contrôle et la réglementation des marchés financiers, que le démantèlement des banques systémiques too-big-to-fail... resteront délicatement au placard par la volonté de la "majorité" et dans un convergisme général tellement franco-français avec une répartition de plus en plus capillaire du fascisme élégant de Macron BlackRock. Que la France dégringole dans le classement des pays démocratiques publié par le OHCHR - Haut Commissariat de l'ONU aux Droits de l'Homme, que ces trois dernières années la France ait reçu coup sur coup les blâmes solennels de la part du OHCHR, de la part de l'ONU, du Conseil de l'Europe, de la Commission Européenne et du Parlement Européen, de la Cour Européenne des Droits de l'Homme à cause de sa gestion violente et armée de LBD contre les manifestations des Gilets Jaunes et contre les opposants à la réforme Macron-BlackRock des retraites, on continuera à s'en f****e. Ça vous a plu, ce modèle social à la française? Eh bien! allez voter maintenant. Ou préféreriez vous adopter l'ennemi que jupiter dans sa crise désigne pour vous? Trouverez-vous votre inspiration dans la Hongrie de Viktor Orbán et la Pologne du PiS? Misanthrope, dysanthrope ou humaniste?

Je suis inventeur depuis le 24 janvier 2007 de l'expression Dumping Humain, et avec cette expression mon site est aussi en Page 1 de Google depuis 2008. Sur mon site j'ai écrit 392 fois le mot Travail depuis le 06 VI 06 sur 660 articles et 123 fois le mot dumping, 239 fois le morphème lexical huma.

Conclusion: Au lieu de débattre sur l'urgence de la pauvreté des habitants de notre pays, qui s'aggrave considérablement depuis le krach de 2008 jusqu'au krach du Covid-19 et avec celui-ci, et au lieu de débattre sur le processus sacrificiel exercé par notre pays sur la jeunesse et sur nos 2,7 millions étudiants pour parer à la pandémie, Macron vient de faire détourner le Parlement pendant 15 jours complets pour le forcer à débattre sur sa Loi Séparatisme. Avec cette urgence just-in-time que Macron a sortie de son chapeau avec sa Loi Sécurité Globale et sa Loi Séparatisme, Macron met son sale engrais sur la capacité de ces français à s'unir et se complaire dans la haine de ce qu'ils considèrent comme n'étant pas constituant de leur pays, qu'ils ont l'insolence d'appeler République sous cette forme qu'ils lui confèrent. Le fascisme élégant et électoral de Macron mis au pouvoir et confirmé aux 5 élections consécutives des P&L-2017 et du 26 mai 2019 par les électeurs inscrits procède en france tout autant d'un ruissellement vers le bas que d'un ruissellement vers le haut. Il sont synchrones et ravis d'eux-mêmes. En ce sens Macron a très bien compris les électeurs inscrits, et il les occupe avec ses bidules pour permettre et consolider sa politique catallactique globale, sa nécromancie du Travailleur et de l'État et pour rendre encore plus absent du débat le Dumping Humain. Macron détourne aussi de partout le Parlement et ses Commissions Parlementaires avec ses comités de toute sorte qu'il crée dans des cafés et auquel il adjoint le prédicat de "consultatifs". Ne parlons même pas du Conseil de Défense qui est pour l'usage qu'il en fait une violation de la Constitution. Les députés républicains américains qui s'opposent à la destitution de Trump sont similaires à tous ces députés français qui ne s'opposent pas à ce qui compose le même terreau de guerre civile que Macron alimente pour lui.

Commentaires

1. Le 5. février 2021, par Thomas, le Cimbre

 

 

Ce post ci-dessus a exactement 65 liens hypertextes, bonnes lectures.

 

---------------------------

 

C'est drôle, exactement à la seconde où j'avais finalisé le 5 février la version non corrigée de mon posting ci-dessus, j'ai reçu ce mail de www.collectifstoptafta.org.
Mon posting n'est pas ici, comme si souvent, le fruit de mes prémonitions habituelles, il faut juste vivre avec son temps.
Retenez-bien, en France, on ne change pas une équipe qui profite, quoi qu'il en coûte - what ever it takes !

Rappel: l'accord EU-Mercosur donne son quitus à la déforestation massive de l'Amazonie par le fasciste Bolsonaro et à son extermination des Indios qui y vivent.


=> Pour signer la pétition >>> lire l'intégralité des explications ici  et cliquez sur cette image >>>

 

.

2. Le 8. février 2021, par Thomas, le Cimbre

"D’après ce que j’ai pu voir, l’Europe est restée à l’écart du fait d’encourager les vaccins, de participer activement à leur développement et à leurs tests.
L’Europe a agi au niveau de l’achat des vaccins, pas de la recherche et du développement.
Le résultat, c’est qu’elle n’est pas au premier plan en termes d’accès aux doses de vaccin, c’est pour ça que le taux de vaccination est plus bas.
Il y a des leçons à en tirer
",
a développé ce lundi matin sur France inter le Pr Moncef Slaoui, immunologue, responsable de la stratégie vaccinale des États-Unis.

3. Le 11. février 2021, par Thomas, le Cimbre



Là aussi, ci-dessous, je tombe juste exactement à la finalisation définitive de mon article commencé ce 5 février 2020, sur un article du quotidien La Libre Belgique qui vient exactement fort à propos quasiment en preuve de tout ce que j'avance dans mon récit sociétal que je mets en ligne depuis le 06 VI 06. Certains n'y voient qu'un blog économique alors que l'humain en est le gond. La porte est grande mais le gond la tient et sans celui-ci elle n'a pas d'existence. Je suis inventeur depuis le 24 janvier 2007 de l'expression Dumping Humain, et avec cette expression mon site est aussi en Page 1 de Google depuis 2008. Sur mon site j'ai écrit 392 fois le mot Travail depuis le 06 VI 06 sur 660 articles et 123 fois le mot dumping, 239 fois le morphème lexical huma.

On peut alors se demander si je suis tout simplement en phase avec ce déphasage de notre société, plutôt franco-française, si mes réelles prémonitions avérées (ci-contre l'un de ma vingtaine de tableaux de 1986-87 montrant la Chute du Mur de Berlin) ne sont pas tout simplement une lecture par anticipation des conséquences induites par le champ décisionnel de notre société, induites par son champ des chimères et de ses parl'êtres ou de ce que je prends comme tels, de ce champ d'évictions, de son champ des écrasements effectués ou subis. On peut aussi se demander si mes approches frontalières, françaises, francophones, allemandes, germaniques, anglophones, suédophones et finlandaises forment ma pensée ou si je n'en picore comme un poulet que quelques uns de leurs grains pour lier une cohérence à mon propos simple et que j'étire online depuis ce 06 VI 06 et par écrit depuis le 14 juillet 1990 à 14:30. La cohérence de mon propos que je tapisse sur la rivière humaine telle qu'elle m'apparait et telle que je la comprends et telle que je veux la comprendre n'est peut-être qu'un simple objet hors sol et déconnecté. Ne pourrait-il être que résumé à une histoire d'une fixation un peu borderline ou d'un passe-temps.

 

Et curieusement exactement en écrivant cette explication de l'interconnectabilité de mon travail online avec cet article de La Libre Belgique j'entends sur France Culture un extrait radiophonique de 1947 de Antonin Artaud, "Pour en finir avec le jugement de Dieu", que je ne connaissais pas. Pour comprendre les propos d'Antonin Artaud, que j'ai beaucoup lu dans mon adolescence, je vous invite à lire une explication succincte sur le Wiki. "Là où ça sent la merde, ça sent l'être". J'avais écrit par exemple dans mon article ci-dessus une autre expression que j'ai inventée en l'écrivant >>> La nécromancie du Travailleur.
Voici donc ci-dessous cet article de La Libre Belgique.

---------------------------------------

 

Heureusement qu'il y a le quotidien La Libre Belgique pour nous informer sur les violations des Droits de l'Homme en France !

 

Une délégation de la CNCDH [voir mon lien], qui s'est rendue mi-décembre sur le littoral nord, a constaté une "dégradation" des conditions de vie pour le millier d'exilés qui y vivent dans l'espoir de gagner l'Angleterre.

Pour "dissuader" l'implantation des exilés, l'Etat a "mis en place une politique intransigeante de lutte contre les +points de fixation+ sur l'ensemble du littoral", observe la CNCDH dans son avis rendu public jeudi.

"Sur le terrain, cela se traduit par des opérations quasi-quotidiennes de démantèlement et de destruction des abris provisoires et une multiplication des obstacles afin d'empêcher les actions citoyennes d'aide. En conséquence, les personnes exilées s'épuisent à errer, sans cesse à la recherche d'abris de fortune et de moyens de survie dans des lieux toujours plus hostiles, plus insalubres, plus isolés et ainsi plus dangereux", déplore la Commission.

Les démantèlements devraient être assortis de solutions de mise à l'abri, un "impératif humanitaire", insiste l'institution,
"compte-tenu de la détresse et de l'extrême dénuement" de ces personnes, qui font l'objet d'un "déni d'existence".

La "détérioration des conditions dans lesquelles survivent les personnes exilées sur la zone frontalière
ainsi que la violation récurrente de leurs droits fondamentaux sont inacceptables
", tacle encore la CNCDH.

"L'État doit comprendre que la politique dissuasive qu'il met en place n'affectera pas la détermination des exilés dans leur projet migratoire.
Il faudrait donc plutôt trouver des solutions que de poursuivre cette politique inhumaine
", a affirmé à l'AFP Geneviève Colas, une des rapporteurs de la CNCDH.

L'institution recommande par exemple l'implantation de "petites unités de répit" sur le littoral.

"L'idée n'est pas de reproduire la +jungle+", immense campement démantelé fin 2016 à Calais, mais d'offrir un répit, insiste la rapporteure.

A Calais, dit-elle, la violence envers les migrants "devient institutionnalisée":
"On n'en parle jamais, mais tous les trois jours on a l'équivalent de ce qui s'est passé place de la République" à Paris,
où le démantèlement violent de tentes par la police fin novembre avait suscité une vague d'indignation jusqu'au sein du gouvernement.

Selon l'Observatoire des expulsions de lieux de vie informels, ces démantèlements sur le littoral nord représentent à eux-seuls 88% des expulsions de campements au niveau national.

4. Le 22. mars 2021, par Thomas, le Cimbre

Droits de l'Homme Ouïghours : la Chine sanctionne à son tour des Européens

La Chine a annoncé ce lundi des sanctions contre dix Européens et quatre organisations. Une décision prise en représailles à des sanctions de l’UE pour la répression de Pékin contre la minorité musulmane des Ouïghours.

Par La rédaction des DNA avec AFP le 22 mars 2021

|
 
L'UE avait validé ce lundi des sanctions contre quatre dirigeants de la région chinoise du Xinjiang.
 
 

La Chine riposte. Le pays a indiqué ce lundi avoir pris des sanctions contre dix Européens et contre quatre organisations. Une mesure qui fait suite à des sanctions prises par l’Union européenne en raison de la répression menée par Pékin contre la minorité musulmane des Ouïghours. 

L'UE avait approuvé ce lundi des sanctions contre quatre dirigeants de la région chinoise du Xinjiang, où les droits des Ouïghours sont régulièrement violés. "Cette décision, qui ne repose sur rien d’autre que des mensonges et de la désinformation, ignore et déforme les faits", a annoncé le ministère chinois des Affaires étrangères.

Raphaël Glucksmann dans le viseur des Chinois

Pékin "condamne vivement" les sanctions européennes et reproche à Bruxelles une ingérence "grossière" dans ses affaires intérieures. En réponse, le régime chinois a sanctionné des parlementaires et des universitaire.

Parmi les dix personnes visées figurent notamment les eurodéputés français Raphaël Glucksmann et allemand Reinhard Bütikofer, ou encore le chercheur allemand Adrian Zenz. Les rapports de ce dernier sur le sort des Ouïghours dans la province du Xinjiang ont suscité de vives remontrances de Pékin.

Interdits de séjour et de faire des affaires

Les défenseurs des droits estiment que plus d’un million de Ouïghours et d’autres minorités majoritairement musulmanes sont ou ont été détenus dans des camps dans cette région du nord-ouest. La Chine est aussi accusée d’avoir stérilisé de force des femmes et imposé des travaux forcés.

D'après le ministère des Affaires étrangères chinois, les sanctions concerneront aussi bien les citoyens européens cités que leurs familles. Ils ne pourront pas entrer en Chine continentale, à Hong Kong et Macau. Ces derniers "et les entreprises et institutions qui leur sont associées ont également l’interdiction de faire des affaires avec la Chine", a ajouté le ministère.

Le Comité politique et de sécurité du Conseil de l’Union européenne et le Sous-comité aux droits humains du Parlement européen font partie des quatre organismes visés par les sanctions chinoises.

5. Le 24. mars 2021, par Thomas, le Cimbre

Résolution du Parlement Européen on forced labour and the situation of the Uyghurs in the Xinjiang Uyghur Autonomous Region du 17 XII 2020 >>> https://www.europarl.europa.eu/doceo/document/RC-9-2020-0432_EN.html

 

et Uyghurs Human Rights Project >>> https://uhrp.org/statement/uhrp-praises-european-parliament-resolution-urges-strong-collective-action-against-uyghur-forced-labor/

 

Enquête et vidéo pour continuer à s'informer >>> https://www.lemonde.fr/international/video/2021/01/06/enquete-video-ce-que-les-reseaux-sociaux-chinois-revelent-des-camps-d-internement-et-du-travail-force-des-ouigours_6065324_3210.html

N'abandonnez plus notre démocratie, notre État de Droit, notre Code du Travail ! Allez voter ! (pour la VIème République)
Le Parlement Européen de Strasbourg a été abandonné à des médiocres le 7 juin aux Élections Européennes 2009.
Le Parlement Européen de Strasbourg a été abandonné aux médiocres le 26 mai aux Élections Européennes 2019.
Le Parlement Européen de Strasbourg sera abandonné à l'extrême-droite le 9 juin aux Élections Européennes 2024.

copie non commerciale partielle à l'identique autorisée avec citation de source.
Un site est un acte public. Ce n'est pas un blog, je n'alimente pas de forum.
Je consulte une trentaine de quotidiens online en 4 langues (français, allemand, anglais, suédois).
A propos de l'auteur et roman non-figuratif prémonitoire.

Conforme à la Charte

( En ligne depuis le 06 VI 06 / Pas de "donate", je ne tire aucun bénéfice pécuniaire, matériel ou social de mon site, c'est un acte isolé )

La fonction "commentaire" s'affiche du côté public,
mais ne fait pas toujours aboutir les commentaires sur le back-office, modération ou pas (problème informatique).

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Egalement dans la catégorie "Economie de bulles, crises systémiques, subprime"

Fil des commentaires de ce billet