Il faut rendre au langage ce qui est à l'humain >>> 2008-2023 chaos spéculatif permanent - Macron: ses "100 jours", son alma mater brun "Travail, Ordre, Progrès", son "monopole de la violence"

Ce post contient 36 liens documentaires internes, externes et officiels dont Public Sénat + 3 vidéos officielles + 2 autres vidéos + 5 annexes
    -   Optimisé écran 21/9 et affichage taille réelle sans zoom sous Firefox


Il faut rendre au langage ce qui est à l'humain.
Même sans verres de freination je l'ai observé de près
et je vous ai écrit un mémoire linguistique de 88 pages dans lequel
je vous ai de nouveau proposé mon travail herméneutique que j'ai glissé cette fois
-  sur les narrations à lire et à entendre au sujet des "100 jours" de Macron, de sa devise ternaire "Travail, Ordre, Progrès"
qui flatte le référentiel de Pétain, de Maurras, de l'appel au putsch du 21 avril 2021 des 21 généraux,
-  et sur les narrations à lire et à entendre au sujet de la violence financiariste de l’État Macron
sur fond d'événement de crédit et de faillite de Crédit Suisse qui secouent
les USA, la Suisse, l'Europe, l’Élysée, Matignon et les pivoines dorées.
----------------------------------
L'Alsace a transmis le 20 avril 2023 au département de l'Hérault la Casserole Olympique, mais par Arrêté Préfectoral du 19 avril 2023 N°2023.04DS.0187, Article 3, alinéa 1 >>> "Aux usagers de la voie publique est interdit l'usage de dispositifs sonores portatifs".   
En clair... l'usage de casseroles. Si Macron était Dada ce serait drôle.

< Magritte, La trahison des images, 1926
< Macron, L'alternance esthétique entre Téléologie et Type de langage, 2017-2027
----------------------------------

Macron - épris de téléologie, de droiture, de l'esprit des lois, de la souveraineté des peuples et de leur droit à disposer d'eux-mêmes - est aussi doué que moi dans son analyse herméneutique du langage qu'il perçoit dans les narrations à lire et à entendre. Macron a fustigé et dénoncé hier à Ostende "le type de langage inadapté pour un diplomate" utilisé le 23 avril 2023 par l'ambassadeur de Chine à Paris qui avait remis en cause le "statut de pays souverain" de l'Ukraine et des territoires de l'ex-URSS. Macron sait lire dans les pensées des peuples et souligne sa "pleine solidarité aux pays qui ont été attaqués dans la lecture de leur histoire et de leurs frontières". Je vous invite à lire les 5 annexes ci-dessous de l'ONU, du Conseil de l'Europe, du Commissaire au Droits de l'Homme du Conseil de l'Europe, du Parlement Européen de 2019, 2020, 2023 au sujet des multiples blâmes et condamnations adressés à la France au sujet de "l'usage disproportionné de la force et des atteintes aux droits de manifestation" perpétrées par Macron depuis 6 ans.  Ici, se terminait mon billet de 19 lignes qui se voulait très court... mais...

Le "positive banking" à la mode Macron est son véhicule législatif, puisqu'il a rompu depuis quelques années la séparation des TROIS pouvoirs. Pour être le seul garant de ce qu'il juge être l'unique efficacité - "Travail, Ordre, Progrès" - Macron préfère mener son colloque singulier avec ses donneurs d'ordre commandités par l'éthique du capital et pour ceci il interdit les manifestations partout où lui ou ses ministres passent. Macron a aussi fait totalement vider à 100% les Champs Élysées pour la commémoration du 8 Mai, mais il a autorisé la manifestation d'un groupe de 500 nazis, cagoulés, en noir et avec drapeaux contenant la signalétique nazie. Son préfet de Paris et sa 1ère ministre ont défendu à cette occasion "le droit de manifester garanti par la Constitution". Pour Macron et ses boys, nous, les derniers des manifestants démocrates, nous sommes too woke to win. Vous verrez qu'avec 10 ans de crush autocratique de Macron depuis 2017 nous aurons en 2027 une majorité fasciste... qui va introduire la VIème République avec une Constitution brune. C'est ce que depuis le 06 VI 06 j'appelle sur mon site le fascisme élégant just-in-time à la française.

J'observe la glossolalie de Macron, le robot conversationnel, sur mon site depuis 2014. Le 25 mai 2023, Macron tente furieusement de ponctuer sa récente salve de onze 49-3 et avant son article 40, en s'élargissant partout avec son street marketing, et pour cela il réalise un coup double: il vient de reconvoquer ses fondamentaux et de s'inventer une élévation du sens de sa croisade dans la métropole: Macron veut "contrer le processus de décivilisation". L'élégance française n'a pas de prix, le fasciste Viktor Orbán n'aurait jamais été capable d'inventer une glose aussi raffinée pour parler de "l'ensauvagement". Contrer le processus de décivilisation en détruisant le vivant avec LBD, 49-3 et matraque. Quand le singe montre les banques, Macron regarde les immigrants.

Macron est l'adepte de sa théorie selon laquelle ses fréquences sonores modifient le DNA des français. Macron s'arroge les pleins pouvoirs depuis 2017 avec sa main-mise sur le fonctionnement démocratique de notre pays organisé par la Constitution de la Vème République, poliment dit avec son "interprétation opportuniste" de notre Constitution, ou encore avec son déni de la séparation des TROIS pouvoirs, ou encore avec la conduite à la matraque du Parlement par l'exécutif. Macron, l'autocrate électoral qui fait raconter qu'il n'est ni de gauche ni de droite, vient une nouvelle fois de tenter de modifier le DNA des français avec ses fréquences sonores qu'il a émises hier en engueulant publiquement sa 1ère ministre Borne qui avait dit tout aussi publiquement avant-hier que "le RN est l'héritier de Pétain". Macron qui a honoré Pétain et Maurras personnellement il y a 2 ans dans ses allocutions, a taclé hier cette 1ère ministre avec ses fréquences selon lesquelles "le combat contre l'extrême-droite ne passe plus par des arguments moraux" et "qu'il faut décrédibiliser le RN par le fond et les incohérences" plutôt que "par des mots des années 90 qui ne fonctionnent plus". Macron fait donc croire à l'esprit de sa modernité. Macron a donc prouvé qu'il a de nouveau flouté son Type de langage, car dans ses actes et avec son ministre de l'Intérieur, Darmanin, il fait par anticipation avec détermination ce pour quoi le RN, les fascistes canal historique, mais aussi les fascistes nouvelle tendance et leurs imitateurs autorisés ont dans leur programme. Ces fréquences de floutage de Macron, parce que pour l'instant personne n'en connait la sémiologie ou des mots porteurs, permettent à Macron lui-même et surtout aux médias qui lui sont chers quoi qu'il en coûte à remplir le parl'être et le bavardage franco-français avec du rien pour renforcer l'appel d'air profitable à ces fascistes. Le floutage de Macron s'articule toujours sur la même fréquence selon laquelle il faut "endiguer la montée du RN qui arrivera au pouvoir si on ne sait pas répondre aux défis du pays et si on installe une habitude du mensonge ou du déni du réel". La Casse sociale, la Casse des Services Publics, la Casse de l'EDF, le Dumping Humain, la Casse politique au service de la start-up-nation, ça c'est du crush, c'est du moderne. C'est vrai, "Travail, Ordre, Progrès" c'est plus élégant que "Travail, Famille, Patrie". Et c'est tellement just-in-time comme la Brav-M qui arrive toujours à son point nommé pour son combat de personne qui ne passe jamais par des arguments moraux.

Nous ne sommes pas ses galets qui font la synthèse de ses bactéries, du moins je l'espère. Je l'espère encore, parce que des alternatives démocratiques et parlementaires respectant l'État de Droit existent et pourtant de 54 à 71% des électeurs inscrits ont snobé 15 fois les urnes aux P&L 2017, le 26 mai 2019, en 2020, en 2021, aux P&L 2022. Si les électeurs inscrits avaient voulu autre chose que ce Type de langage moderne, ça se saurait. On est là, mais pas avec les fachos, CQRàD. L'AFD, amende forfaitaire délictuelle, l'occlusion institutionnelle de manifester - sauf pour les 500 nazis officiels du 8 mai - le dronage des parcours des manifestations leur conviennent sans broncher. C'est moderne. C'est le combat public. Ça répond aux nouveaux défis de la société. Et tout en bas de mon analyse vous pourrez apprécier en toute confiance la modernité des mots du Macron visionnaire à Versailles, au Fort de Brégançon ou avec le dictateur maréchal Sissi.

Macron installe le hardcore de sa confusion langagière et construit sa citadelle d'entente avec la fasciste canal historique qui édulcore son héritage de Pétain, de Maurras, de Hélie de Saint Marc. Les cafards couchent dans sa bouche[1]. Dans son système de walking dead il transpose sa modélisation sur les petites gens en les montant les uns contre les autres: Séparatisme, Laïcité, Sécurité Globale, RSA, Chômeurs, Retraite, Code du Travail, Loi Travail

La succession en chaines de plus en plus rapprochées des coups de force constitutionnels de Macron contre le Parlement, la Démocratie et l’État de Droit accumule ses petits putsch en push-pull pour toujours générer de la trésorerie chez ses actionnaires sur le dos du budget de l’État et de tous les habitants de notre pays et de ceux à naitre. Ces 20 dernières années les dividendes des groupes français ont augmenté de... 275% - le record mondial absolu, et surtout depuis 2019 avec des pics historiques consécutifs - mais les salaires ont baissé et le chômage, la précarisation ont largement augmenté. Juste pour ces 3 dernières années le nombre de personnes vivant en France sous le seuil de très grande pauvreté est passé de 8 à 9 millions. Tout ceci ne représente que des chiffres officiels. Ce langage moderne ne fait pas partie des désirs langagiers de Macron. Il faut traverser la rue, surtout ceux qui sont des moins que rien.

----------------------------------------------------------

A l'origine, mon billet sur le "Type de langage" de Macron ne se limitait qu'à l'introduction et ne servait qu'à appuyer en d'autres termes mes deux billets précédents >>>
- Il faut rendre au langage ce qui est à l'humain >>> 2008-2023 chaos spéculatif permanent - Macron: ses "100 jours", son alma mater brun "Travail, Ordre, Progrès", son "monopole de la violence"
- Il faut rendre au langage ce qui est à l'humain >>> 2008-2023 crise financière permanente - CDS-CDO, CoCos-AT1, CumEx-CumCum, marchés de dérivés de crédits - Criminalité financière, shadow banking

MAIS, deux jours après la rédaction de mon billet, j'ai fait sur Google la recherche "Macron Type de Langage"...
...et j'ai trouvé une drôle et fabuleuse analyse publiée par Public Sénat le 11/08/2021      >>> 

 

Au-delà des « carabistouilles » et du « pognon de dingue »,

ce que disent les mots de Macron

 
Avant 2022, publicsenat.fr fait le bilan du quinquennat Macron. Le Président a marqué les esprits par un langage bien à lui, à la fois lettré et parfois très direct. Nous avons demandé à des linguistes et sémiologues d’analyser les mots du Président. Damon Mayaffre, chercheur au CNRS, a même appris à une intelligence artificielle à « parler le Macron ». Résultat, on sait si ses discours sont plus à gauche ou à droite. La machine a même déjà écrit sa déclaration de candidature pour 2022…
 
« Carabistouilles », « Croquignolesque », « in petto », « poudre de perlimpinpin », « captatio benevolentiae »… Si une chose a marqué le quinquennat d’Emmanuel Macron, ce sont bien ses mots et ses petites phrases. On les connaît. Ils ont provoqué, parfois marqué l’actualité.

Le parler Macron, c’est un savant mélange. Un langage châtié, une langue au registre soutenu, mêlée d’expressions plus directes, un brin désuètes, voire qui sentent bon la naphtaline. Le charme de l’ancien. Un paradoxe pour celui qui a été élu le plus jeune chef de l’Etat de la Ve République, à 39 ans. Ce Président lettré manie le langage avec plaisir. Il aime les mots. Ça se voit et ça s’entend. Tel un sportif qui maîtrise son sujet, il adapte son registre selon la situation, du discours très écrit à l’improvisation, plus ou moins heureuse. Une aisance certaine dans la prise de parole, dont il jouit, quitte parfois à se faire piéger à son propre jeu.

« Je vous fiche mon billet »

Ses expressions sont particulièrement marquantes. Petit florilège. On pourrait citer les désormais célèbres « je vous fiche mon billet »,
« par votre truchement », « on tourne casaque ». Juste avant les Gilets Jaunes, il dit :

" Le carburant, c’est pas bibi."

« Il ne faut pas raconter des craques, ce n’est pas parce qu’on remettra l’ISF que la situation d’un seul Gilet Jaune s’améliorera. Ça, c’est de la pipe », assène-t-il en janvier 2019 lors du grand débat (voir la vidéo de Public Sénat). Le même jour, visiblement inspiré, il dit encore : « Ceux qui leur avaient dit de voter le Brexit se sont tiré les flûtes ». Sans oublier « vous avez raison de me rappeler que j’ai passé l’hémistiche et que je suis sur une pente descendante de mon quinquennat ». Un vrai poète.

Réforme de l’ISF : « Si des mesures n’ont pas marché, elles seront corrigées » assure Emmanuel Macron   03:23

« Je traverse la rue, je vous en trouve du travail »

Parmi les nominés, on pourrait citer encore « les gens qui réussissent et les gens qui ne sont rien ». La « nation de 66 millions de procureurs ». Des phrases aussi dites à l’étranger : depuis la Grèce, le chef de l’Etat n’entend rien céder, « ni aux fainéants, ni aux cyniques ». Ou encore « les Gaulois réfractaires », phrase prononcée depuis le Danemark. A croire que la parole se libère au-delà de nos frontières.

Vous avez aimé ? Vous en voulez encore ? Le top 3 très subjectif des petites phrases d’Emmanuel Macron est peut-être celui-ci. En partant de la troisième place du podium, le très bravache « qu’ils viennent me chercher », lancé après l’affaire Benalla. A la seconde place, on verrait bien « on met un pognon de dingue dans les minima sociaux », de juin 2018 (voir ci-dessous). Mais la phrase qui a peut-être le plus marqué, c’est celle-ci : en septembre 2018, s’adressant à un jeune dans les jardins de l’Elysée, il dit : « Je traverse la rue, je vous en trouve » du travail. Il parlait de « l’hôtellerie, des cafés, de la restauration » et du « bâtiment ». Mais le décalage, entre le ton et le sens de la parole présidentielle et le vécu des Français qui galèrent, passe mal.

« Une certaine distinction de langage vous pose comme légitime »

Mais que disent, au fond, les mots de Macron, au-delà des petites phrases ? Ont-ils évolué depuis 2017 et sont-ils l’expression d’une « pensée complexe » ? Premier point : parler selon un registre soutenu n’est pas l’apanage d’Emmanuel Macron. « François Mitterrand employait l’imparfait du subjonctif. Il y a un moment, une certaine distinction de langage vous pose comme légitime, comme quelqu’un de cultivé, qui maîtrise la langue. Tous les gouvernants français ont ce côté un peu lettré, à l’exception de Nicolas Sarkozy, qui est complètement atypique. Et on a passé son temps à lui reprocher, justement », nous explique Dominique Maingueneau, linguiste, spécialiste de l’analyse du discours et professeur émérite à l’université de la Sorbonne.

« Jean-Luc Mélenchon a aussi un français très châtié. Jean-Marie Le Pen parlait une langue admirable. Ce n’est pas spécifique à Emmanuel Macron », insiste l’universitaire. Quant aux expressions plus baroques, « de Gaule ou Chirac, avec « abracadabrantesque » faisait la même chose ». On pourrait ajouter le « pschitt » prononcé par l’ancien maire de Paris. Dominique Maingueneau ajoute :

La maîtrise de la langue, c’est jouer avec elle, jouer avec les emplois passés, les niveaux de langue. C’est ça la maîtrise.

Langage oral extrêmement bien travaillé

« Il a un langage oral extrêmement bien travaillé, choisi, d’une construction linguistique très élaborée. Il envisage les problèmes à différents niveaux, politiques, philosophiques, en prenant beaucoup de hauteur sur les choses. C’est comme s’il rejouait le Macron riquerien, l’ancien disciple du philosophe Paul Ricoeur », confirme Denis Bertrand, sémiologue et professeur à l’université Paris VIII. Pour lui, « les grandes références aux mots de Macron, c’est sur la première moitié de son quinquennat. Ce sont plutôt des dérapages verbaux. Mais j’ai le sentiment qu’il se surveille depuis cette période », croit le sémiologue. Denis Bertrand est aussi « frappé par un certain usage du superlatif ». Il ajoute : « Je me demande s’il n’utilise pas le superlatif comme une espèce de protection. C’est comme un écran. Ça ne coûte pas grand-chose et ça montre une forme d’engagement, mais le risque, c’est la désémantisation ».

Selon le sémiologue, « si ce n’est pas suivi d’effet, ça devient une parole verbale, avec une espèce d’épuisement de l’efficacité pragmatique de la parole. Quelqu’un qui fera sans arrêt des hyperboles finit par affaiblir la force du superlatif, et la prise sur le réel s’affaiblit ».

Il n’a pas de noyau stable, c’est évolutif

Reste qu’Emmanuel Macron n’est au premier abord pas si facile à étudier pour les spécialistes du langage et des mots. « C’est un OVNI en politique Macron », « ce n’est pas vraiment le bon client pour ça. C’est quelqu’un qui navigue entre plusieurs eaux. Vous aurez beaucoup de mal à trouver un vocabulaire spécifique. Ça veut dire quelque chose, mais c’est beaucoup plus difficile à étudier », explique Dominique Maingueneau. D’ailleurs, « on a toujours étudié les discours de gauche et de droite mais pas ceux du centre, car c’est insaisissable »…

Pour le linguiste, « il n’y a pas de consistance du discours d’Emmanuel Macron, tout dépend des circonstances. Il y a une habileté, une manière de faire. Il n’a pas de noyau stable, c’est évolutif ». Si bien qu’« il ne faut pas regarder tellement ce qu’il dit, mais la conjoncture dans laquelle il parle ».

De tous les Présidents de la Ve République, c’est vraiment Macron qui a le vocabulaire le plus riche… à l’exception de Pompidou

Un autre spécialiste a voulu prendre Emmanuel Macron aux mots, en les étudiant au plus près. Il s’est appuyé sur ses discours pour les analyser en profondeur. Pour cela, Damon Mayaffre, chercheur au CNRS, spécialiste de l’analyse du discours et chargé de cours à l’université Côte d’Azur, à Nice, s’est appuyé sur les techniques les plus modernes. Il a carrément utilisé l’intelligence artificielle (IA) pour analyser tous les mots de Macron. Littéralement. Plutôt que des traitements statistiques plus classiques, « on s’est mis depuis deux ans à l’intelligence artificielle, avec des algorithmes un peu plus compliqués, qui sont vraiment capables d’apprendre à parler le Macron. On donne à manger à ces modèles une grande quantité de textes d’Emmanuel Macron, de la campagne de 2016/2017 et les discours de 2017 à 2021 », explique le chercheur.

Damon Mayaffre en a tiré un livre, « Macron ou le mystère du verbe - Ses discours décryptés par la machine » (paru en mai dernier, aux éditions de L’Aube). Plus de 100.000 phrases sont passées au crible pour constituer le « corpus de Macron ». Elles ont été comparées aussi aux discours des précédents chefs de l’Etat. Bilan des courses, « de tous les Présidents de la Ve République, c’est vraiment Emmanuel Macron qui a le vocabulaire le plus riche… à l’exception de Pompidou. Il a une richesse lexicale, une rareté de vocabulaire et de mot utilisés, supérieur à un De Gaulle ou un Mitterrand », tranche et confirme le chercheur du CNRS, qui ajoute :

Il y a une vraie volonté chez Macron de marquer la hauteur présidentielle par le vocabulaire.

« Transformation profonde » : expression la plus courante dans son discours

Une « richesse du discours », que Damon Mayaffre explique aussi par « la pluralité des inspirations de Macron, capable de prendre des formules des humanités classiques, comme d’utiliser des mots technos anglo-saxons, comme le deep learning ». La machine justement confirme qu’il a « une variété de registres », selon son auditoire, « très académique, jargonnant » devant des intellectuels, « beaucoup plus populaire devant les Gilets Jaunes ». Par ailleurs, « il multiplie les thématiques ». En « omniprésident », il y a « chez Emmanuel Macron cette gourmandise de prétendre avoir quelque chose à dire sur tout et n’importe quoi, l’économie, le féminisme, la Syrie et les matchs de l’OM ».

Le mot ou plutôt l’expression qu’on retrouve « le plus souvent dans son discours, c’est la « transformation profonde ». C’est aussi « « l’innovation », la « révolution », qui sera « profonde », « inédite », « réelle », car il y a une forme de suspicion, au bout d’un moment, à force de répéter. « Sincère » aussi revient », nous livre le père de la machine.

Discours caché chez Emmanuel Macron, qui est celui du discours dominant néolibéral

A vouloir affirmer sa sincérité, faut-il y voir un signe ? Peut-être. Car Damon Mayaffre analyse une part de « discours caché », chez Emmanuel Macron, qui est en réalité celui du « discours dominant néolibéral, dans lequel on baigne depuis une vingtaine d’années. Le discours selon lequel il faut libéraliser le marché du travail, privatiser, amaigrir l’Etat providence s’impose par l’évidence, c’est-à-dire par la non-explication. Il ne va pas dire qu’il faut privatiser à tout prix, mais le faire par des détours lexicaux qui n’utilisent pas les mots qui fâchent. Il va contourner en parlant plus généralement de la liberté d’entreprendre, économique, ou même en parlant de « plus d’allant économique ». On voit la dépolitisation du terme ».

Un autre « mot qu’il adore », note le chercheur, « c’est celui de « territoires », qu’Emmanuel Macron utilise à toutes les sauces. Ce mot monte en puissance depuis 1981 ». Il y voit « un basculement peut-être historique, d’une République jacobine vers une République girondine. On voit aussi qu’on passe d’un discours qui reste autour de la lutte des classes chez Mitterrand, à la fracture sociale chez Chirac, puis la fracture territoriale chez Macron ».

Avec Emmanuel Macron, on arrive toujours en gros à 60 % de discours à droite et 40 % à gauche

Mais stop, on arrête tout. L’intelligence artificielle est allée plus loin. Elle a permis de découvrir l’un des mystères les plus vieux de l’univers : Emmanuel Macron est-il de droite ou de gauche ? Résultat : il est plutôt de droite. Cette IA vient en réalité confirmer l’analyse faite par les commentateurs et une partie de la classe politique, au regard de la politique menée. Mais elle s’appuie ici sur les données que sont les mots du Président.

« On a fait ingurgiter à la machine des milliers de discours qui étaient qualifiés de gauche. On a mis du Jaurès, du Blum, du Marchais, du Mitterrand. Et on a fait de même avec la droite : de Poincaré à Chirac, en passant par Pétain. Et à partir de là, l’algorithme peut déterminer le pourcentage de gauche et de droite d’un discours », explique Damon Mayaffre, qui donne le résultat : « Avec Emmanuel Macron, on arrive toujours en gros à 60 % de discours à droite et 40 % à gauche. Ce qui est intéressant, c’est que c’est stable pendant presque tout le quinquennat, quel que soit le discours, et dès le départ, en 2017, avec la suppression de l’ISF et le Code du travail ».

Signe de cette tendance, l’algorithme a « remarqué dans le corpus de Macron des phrases plutôt empruntées à Sarkozy. Statistiquement, son Président inspirateur premier, c’est Nicolas Sarkozy, autour de la thématique travail, et depuis 2020, autour de l’autorité et de la sécurité ». CQFD. La machine trouve aussi un peu de de Gaulle, « quand Emmanuel Macron parle de la Nation ».

Le discours de candidature d’Emmanuel Macron pour 2022 écrit par l’intelligence artificielle

Le chercheur a poussé le vice plus loin encore, ou plutôt s’est amusé à demander à l’intelligence artificielle de concevoir le discours qu’Emmanuel Macron pourrait prononcer pour annoncer sa candidature à la présidentielle de 2022… Extrait, presque aussi vrai que nature : « L’exigence, le respect, la réussite et la souveraineté partagée seront, pour vous, mon horizon. C’est collectivement, réconciliés et en responsabilité, que nous gagnerons face aux chimères politiques qui mettent notre monde au bord de l’abîme et face aux écocides qui mettent la planète en danger. Parce que mon projet est votre ambition, soyez sûrs que mon engagement sera au service du pays, de l’écologie et de notre destinée continentale, pour relever ensemble le défi climatique, le défi technologique, le défi migratoire, le défi sanitaire et le défi démocratique d’une Europe souveraine réunifiée ».

On sent l’IA tentée de caser un maximum de mots correspondant au corpus Macron, mais l’idée est là. Point étonnant, ce discours, conçu par la machine, est « à 55 % à gauche et à 45 % à droite ». Un bug dans la matrice ? C’est en fait logique. « On lui a appris à parler le Macron, mais aussi le Macron période électorale », explique le chercheur du CNRS, qui constate que « les discours de candidats sont plus lexicalisés à gauche, avec l’équité, le partage, la promesse, le futur. On l’a vu avec Jacques Chirac et la fracture sociale ».

Reste à voir quels mots Emmanuel Macron utilisera vraiment pour la suite. Il devrait à nouveau, comme il l’a fait, « dire le chemin mais sans dire la destination. Il va être en marche. Il est en mouvement, il est dans le changement, la transformation. Il adore les mots en « tion » », note Damon Mayaffre. Mais le risque de cette « sorte d’imprécision politique, cette façon d’affirmer qu’il n’a pas d’idéologie », c’est « une sorte de vacuité idéologique de son discours », analyse le chercheur. « Emmanuel Macron n’est pas défini par un corpus surplombant. Il fabrique son discours. Il s’adapte », corrobore Dominique Maingueneau. Damon Mayaffre souligne d’ailleurs que « le processus, étymologiquement, ça veut dire en marche ». On y revient.     <<<   

----------------------------------------------------------------------------

Si Dominique Maingueneau, linguiste, spécialiste de l’analyse du discours et professeur émérite à l’université de la Sorbonne, et si Damon Mayaffre, chercheur au CNRS, spécialiste de l’analyse du discours et chargé de cours à l’université Côte d’Azur, devaient refaire une analyse du "Type de langage" de Macron, ils souligneraient un point qu'ils ont laissé de côté en 2021, peut-être parce qu'eux-mêmes ne voulaient pas encore y croire. Je pense à ce Macron de l'autocratie électorale et de l'extrême resserrement à droite avec lesquels il rejoint le club des fascistes Viktor Orbán de Hongrie et Duda / Kaczyński de Pologne. Pourtant la matraque, les LBD, les 17 perquisitions illégales du 16 octobre 2018 de la Sainte Hedwige, ses Lois Sécurité Globale/Séparatisme passées au 49-3 avaient considérablement renforcé son "Type de langage" non-démocrate, illibéral. Oui, ce côté illibéral a été laissé de côté par cette analyse de ces chercheurs et de Public Sénat. Illibéral ?  Même pas 3 ans après l'annexion de la Crimée en 2014 par Poutine, Macron accueille Poutine le 22 mai 2017 avec agapes et hommages de la République au Château de Versailles. Macron avait vendu à son ami Poutine, en violation de l'embargo international décrété contre la Russie suite à son annexion de la Crimée, du matériel militaire électronique de dernière génération. En plus des Uber Files, consultez les Egypt Papers et les Ukrain Papers publiés par Disclose. En métropole, Macron fait la chasse aux immigrants, aux chômeurs en leur donnant une déculottée décennale. Le mot "illibéral" ?  Illibéral est un mot que Macron aime employer dans ses allocutions et communiqués publics, enfin seulement longtemps après ce 22 mai 2017 et longtemps après le 19 août 2019 où il avait reçu Poutine avec les pompes de la République dans sa villégiature estivale au Fort de Brégançon. Le "Type de langage" de Macron, par exemple de ce 19 août 2019, est tout autant à fustiger et à dénoncer que ces propos de l'ambassadeur chinois à Paris. Poutine avait tranquillement annexé en 24 heures la Crimée en 2014 et Macron n'avait alors pas souligné ce 19 août 2019 sa "pleine solidarité aux pays qui ont été attaqués dans la lecture de leur histoire et de leurs frontières". Bien au contraire. In fine, cette analyse publiée par Public Sénat n'est pas drôle.   Pix: Macron accueille Poutine à Versailles, le 22 mai 2017, juste 3 ans après l'annexion de la Crimée par Poutine >>>

Le Monde Diplomatique >>> Au Fort de Brégançon, Macron avait proposé à Poutine le 19 août 2019 "l’architecture de sécurité et de confiance entre l’UE et la Russie". Macron avait déclaré devant les caméras >>> "La Russie est européenne, très profondément" et avait annoncé qu'il entendait "réarrimer la Russie à l’Europe", qu'il croyait "à cette Europe qui va de Lisbonne à Vladivostok. C’est d’ailleurs pour cette raison que la France avait défendu la réintégration de la Russie [4 ans après son annexion de la Crimée] au Conseil de l’Europe. La Russie est une grande puissance des Lumières. Elle a sa place dans l’Europe des valeurs auxquelles nous croyons". Pour Macron, les débats sur l’illibéralisme revendiqué par Poutine ne relevaient que de l’incompréhension mutuelle: "Derrière le mot libéral, on met parfois des choses qui ne sont pas les mêmes" déclarait Macron. Macron avait méprisé publiquement le Corps des diplomates français qui le mettaient régulièrement en garde quand il interprétait les exigences des critères de convergence démocratique de manière trop positive et laxiste envers Poutine. Macron a supprimé par décret le Corps Diplomatique avec effet au 1er janvier 2023. Lui seul dirige l'action de l'État. Macron n'est pas fan de l’État de Droit chez lui.

Macron est l'exemple illibéral parfait de l'irrespect de l’État de Droit et de la Charte Européenne des Droits Fondamentaux. Macron se vend comme le modèle ultime du respect inconditionnel des conditions libérales de la Commission Européenne. Pendant ses 3 premières années de son quinquennat, avant le Covid, Macron a supprimé 17.000 lits d'hôpitaux, et encore 5700 pendant ses 2 dernières années de son 1er quinquennat pendant le Covid. Avec violence Macron, illibéral au service de la financiarisation, BlackRock, McKinsey etc, a accéléré et amplifié le saccage de l’État, des services publics, santé, éducation, justice, eaux&forêts, barrages hydroélectriques, voiries et le rail, ponts &chaussées, l’État de Droit, tout le pays et plaqué ses habitants du Dumping Humain au fracas humain.

<<< Pix: Fort de Brégançon, le 19 août 2019, juste 4 ans après l'annexion de la Crimée par Poutine.
Il ne faut pas faire à la Macron comme en février 2023 un mea culpa du type de "j'avais péché par naïveté à l’égard de Poutine".
Pour ma part je n'ai jamais été naïf de rien du tout, mais c'est normal, je ne suis rien.

Disclose avait révélé avec ses Egypt Papers dans "Cartographie d'un mensonge d’État" que le mensonge est un marqueur du Type de Langage de Macron, Chef des armées, qui décide de la vente des armes Made in France (wiki), dont la plupart des entreprises qui les construisent sont à 100% détenues par l’État. Avec sa Françafrique et ses interventions militaires sur place, avec ses soutiens politiques à ses amis putschistes successifs du Mali, du Niger, du Burkina Faso... la France s'implique depuis 8 ans dans la plus grande Catastrophe humanitaire de l'histoire de l'Humanité avec radars Cobra, pod laser Damoclès, 70 chars Leclerc, 154 canons Caesar, blindés Aravis, 2 corvettes Gowind 2500, hélicoptères Cougar et Dauphin, 9 avions ravitailleurs Airbus A330MRTT, ses Mirage 2000-9 et ses 80 Rafale qui bombardent le Yémen dans l'armée de... MBS - Mohammed Ben Salmane de l'Arabie Saoudite et avec 54 Rafale vendus au dictateur égyptien Sissi et... payés à plus de 50% par l'Arabie Saoudite. Selon le Rapport du 3 mars 2021 du UNOCHA - Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires de l'ONU, la famine atteint 17 millions de Yéménites. Les Rafale vendus par la France à l'Arabie Saoudite, aux Émirats et à l'Égypte bombardent les aéroports et les ports maritimes du Yémen qui sont les uniques voies d'accès aux denrées alimentaires et à l'aide humanitaire. Selon le Rapport de l'ONG Save the Children 2/3 de la population du Yémen, 21 millions de Yéménites, 11,3 millions d'enfants dépendent de l'aide alimentaire et de l'assistance humanitaire. La guerre au Yémen a entrainé avec elle la plus grande catastrophe humanitaire de toute l'Histoire de l'Humanité. En le remerciement pour son bon goût, Macron avait décoré le dictateur Sissi sur le pavillon de l’Élysée de la Grand-Croix de l'Ordre de la Légion d'Honneur le 8 décembre 2020, bien sûr en conformité avec la loi en portant tous deux le masque FFP2 pour honorer la grandeur de la France (voir images). La France n'a rien à envier à la Russie. Macron, adore se raconter en montrant du doigt quelques crapules. Ça embellit son visage Instagram à ses yeux. Voir ci-contre la Vidéo: Macron décore, en cachette et à l'abri des médias français le 8 décembre 2020, de la Légion d'Honneur le dictateur égyptien Maréchal Sissi, qui bombarde au même moment le Yémen avec MBS - Mohammed Ben Salmane d'Arabie Saoudite >>>

Le Média tv vous offre une vidéo >>> Macron et ses dictateurs bien-aimés dans laquelle vous pouvez constater le Type de langage de Macron qu'il tient avec tous ses amis dictateurs africains et auxquels il donne en chaine sa caution, un à un, putsch après putsch, de père en fils. Le Média tv a aussi mis en ligne En tournée africaine: les incroyables dérapages de Macron où nous voyons le naufrage du Type de langage de Macron avec les deux dictateurs du Congo Kinshasa / RDC et du Congo Brazzaville. Je vous dispense des photos des rencontres de ces deux dernières années de Macron en Afrique avec tous ces dictateurs, mais le moteur de recherche Google vous les montre. In fine, cette analyse publiée par Public Sénat sur "les éléments de langage" de Macron est exécrable et veut rendre drôle le pdt de notre pays. Mais bon, la Françafrique ce n'est pas l'Ukraine et le "Type de langage inadapté pour un diplomate" comme a fustigé Macron contre l'ambassadeur de la Chine à Paris, est tout naturellement adapté pour notre pdt Macron de notre pays. C'est lui qui décide du niveau du bon-parler. Macron n'est pas "pris dans un piège cognitif", il a plaisir à faire dire aux articles de la Constitution de la Vème République ce qu'il veut en fonction de sa convenance personnelle et à faire passer depuis 2017 toutes les lois capitales avec 49-3 et Ordonnances en n'entendant surtout pas le langage du Parlement, du Sénat, des Corps Intermédiaires et de la rue. Macron a aussi plaisir de faire marcher le pays à la matraque, toujours pour être agréable à ses donneurs d'ordre financiaristes. Finalement, mon analyse linguistique herméneutique du Type de langage de Macron est bien meilleure que celle de Public Sénat. Mais c'est normal, je suis du rien et sans périmètre et mon site n'a pas de "donate"; je ne tire aucun bénéfice pécuniaire, matériel, social ou convivial de mon site, c'est un acte isolé. Je sais juste que j'ai raté en 53 ans seulement 1 seule fois des élections parce j'étais en salle d'OP.

Ma conclusion >>> La norme discursive de Macron est un fait très étroit, même si les linguistes en charge de l'analyse de discours, comme Dominique Maingueneau, professeur émérite à l’université de la Sorbonne et comme Damon Mayaffre, chercheur au CNRS et à l’université Côte d’Azur, semblent pouvoir/vouloir/devoir l'admirer. La grammaticalisation dramaturgique de Macron désigne la perte du sens désignatif de mots bruns à la Pétain comme "Travail, Ordre, Progrès" au profit de l'emploi fonctionnel de thèmes comme séparatisme/laïcité/sécurité qui sous-tendent racisme, immigration depuis le Maghreb musulman et en conséquence fraude sociale sur le dos des classes moyennes françaises, son nouveau petit amuse-gueule. Dans son Type de langage, la consécution de Macron suit sa trajectoire de la soustraction de l'Etat et de l'élimination des devoirs régaliens, des infrastructures et des services publics qui coûtent un pognon de dingue qui, lui, n'est pas attribué aux marchés financiers. Discours et allocutions de Macron sont longs mais limités au simple contenu prédicatif "dette publique", parce qu'il attribue - "quoi qu'il en coûte" aux petites gens - le monopole à sa dimension résomptive de sa synergie entre capitalisation et ruissellement vers le haut, pour lui la seule motricité d'une société optimale possible.

En France, quand on fait un Rock around the Bunker réactualisé, quand on décroche du mur de la mairie le  portrait officiel de celui qui dit devant le drapeau de notre pays "je les emmerde" "les gens qui ne sont rien" "certains, au lieu de foutre le bordel" "une majorité de femmes, pour beaucoup illettrées" "ça m'en touche une sans faire bouger l'autre" ➳ ... et quand on fait un making of, un film documentaire relatant le tournage ou la production d'un film politique ou d'une composition gouvernementale, ou quand on fait une description du process de construction d'une politique sous l'angle de ce qui serait autrement resté dans l’ombre, on doit décupler de prudence surtout depuis le 16 janvier 2023, pour ne pas être attaqué et enfermé par une enquête ouverte pour « injure publique envers une personne dépositaire de l'autorité publique » après des propos sur les unités de la puissance du pouvoir signalés par les préfets de police, le Parquet de Paris et les acteurs du régime. Macron conçoit sa start-up nation, comme sa communauté financière qui, dans les limites de son territoire néoliberal,
revendique pour son propre compte " le monopole de la violence physique légitime ".

Sans "faire son point Godwin", c'est le retour de la Stasi.   Cliquez sur la Plateforme des pétitions citoyennes de l'Assemblée Nationale    >>>
Je vous invite à regarder l'analyse de Le Média sur "Le journalisme de Préfecture", un titre qui est repris d'Acrimed - Observatoire des Médias / Action Critique Médias.

Note(s)

  1. ^ La brochure électorale de MLP au P&L-2022 avait en pleine page une photo d'elle, plein sourire, serrant la main de Poutine dans les salons dorés du Kremlin. Vu les critiques elle avait fait cesser la distribution de son tract électoral, mais 1,7 million avait déjà été distribué.Ensuite les prêts russes pour ses deux campagnes de 2017 et de 2022.Et les prêts de 10,7 millions donnés à MLP de la part de la banque hongroise Magyar Külkereskedelmi Bank - MKB appartenant à l'oligarque hongrois Lorinc Mészáros et ami d'enfance de Viktor Orbán. La Commission Européenne a stoppé toutes les subventions européennes pour la Hongrie parce que Orbán viole depuis plus de 10 strictement toutes les Conditionnalités du Respect de l'État de Droit.D'accord avec Macron, il faut parler de l'héritage du RN et de MLP avec un langage moderne.----------------------- 3 ans après l'annexion de la Crimée par Poutine, Macron l'accueille le 22 mai 2017 à Versailles et il lui a vendu, en violation de l'embargo international décrété contre la Russie suite à son annexion de la Crimée, du matériel militaire électronique de dernière génération.4 ans après l'annexion de la Crimée par Poutine, Macron l'avait le 19 août 2019 au Fort de Brégançon en grandes pompes et il lui avait proposé "l’architecture de sécurité et de confiance entre l’UE et la Russie". Macron avait déclaré devant les caméras >>> "La Russie est européenne, très profondément" et avait annoncé qu'il entendait >>> "réarrimer la Russie à l’Europe", qu'il croyait "à cette Europe qui va de Lisbonne à Vladivostok. C’est d’ailleurs pour cette raison que la France avait défendu la réintégration de la Russie au Conseil de l’Europe. La Russie est une grande puissance des Lumières. Elle a sa place dans l’Europe des valeurs auxquelles nous croyons".

Commentaires

1. Le 27. avril 2023, par Thomas, le Cimbre

L'étude du CEPII - Centre d’Études Prospectives et d’Informations Internationales du 19 avril 2023 vient de prouver que les étrangers ne sont pas plus délinquants que nos indigènes de nationalité française.

Le CEPII - dépendant directement de Matignon et de la 1ère ministre Borne - assure que les immigrés ne sont pas à l’origine d’une augmentation des taux d’infraction dans les pays d’accueil.

Le CEPII dresse un état des lieux des travaux de la recherche sur le sujet dans plusieurs pays et constate qu’aucune étude ne trouve d’effet de l’immigration sur la délinquance et que le nombre de délits commis dans un pays n’augmente pas à la suite d’une vague migratoire.

Le "1er de cordée" ouvre, avec une x-ième "loi sur l'immigration" pour cacher ses casseroles, tout grand la fenêtre d'Overton pour satisfaire aux racistes, canal historique, nouvelle tendance et imitateurs autorisés. Harcèlement, haine, 49-3 au "Pays des Lumières".
-------------------

Inutile de faire son blame shifting avec "enfer", "Corée du nord", il suffit de lire les pdf relatifs à l'abonnement aux blâmes et condamnations adressés depuis 2019 à Macron-1 et -2 par l'ONU, le OHCHR - Haut Commissariat de l'ONU aux Droits de l'Homme, par le Conseil de l'Europe, le Parlement Européen, la DROI - Sous-Commission Droits de l'Homme du Parlement Européen, le Commissaire aux Droits de l'Homme du Conseil de l'Europe, Amnesty International, LDH - Ligue des Droits de l'Homme à cause de son "usage disproportionné de la force par la police et la justice". Celui qui nie et cache ces nombreuses condamnations contre la France est complice. Avec la Hongrie, la France est le boulet de l'Europe.                 --------------------------------

Le dernier blâme contre le "Type de langage" et la matraque française remonte au 24 mars 2023: le Conseil de l'Europe - Commissaire aux Droits de l'Homme.

Aller à Joux pour polir son Type de langage au sujet de l'esclavage, après avoir rendu visite cette année strictement à tous les dictateurs en Françafrique et après avoir décoré à l'Élysée loin des médias le dictateur égyptien Sissi qui bombarde avec MBS d'Arabie Saoudite et les Rafale la population au Yémen qui souffre de la plus grande catastrophe humanitaire de toute l'Histoire de l'Humanité.  ------------------------------------

 

 

 

Ce que vous écrivez est une menace ciblée et avec identifiant.

Pour votre gouverne et celle d'un autre je signale à Pharos et à Arcom avec des scan toute menace, tout cyberharcèlement, toute insulte sur la voie publique au travers des fils de commentaires.

Pour faire vos signalements à Pharos >>>  https://www.internet-signalement.gouv.fr/PharosS1/Signalements Cyberharcèlement Pharos

 

 

 

2. Le 29. avril 2023, par Thomas, le Cimbre

3. Le 30. avril 2023, par Thomas, le Cimbre

J'avais tenté de proposer aux DNA mon commentaire >>> La grammaticalisation dramaturgique de Macron désigne la perte du sens désignatif de mots bruns Travail Ordre Progrès au profit de l'emploi fonctionnel de thèmes comme Lois séparatisme/laïcité/sécurité qui sous-tendent racisme, immigration depuis le Maghreb musulman et fraude sociale sur le dos des classes moyennes françaises, son nouveau petit amuse-gueule. Dans son Type de langage, la consécution de Macron suit sa trajectoire de la soustraction de l’État et de l'élimination des devoirs régaliens, des infrastructures et des services publics qui coûtent un pognon de dingue qui n'est pas attribué aux marchés financiers. Discours et allocutions de Macron sont longs mais limités au simple contenu prédicatif "dette publique", parce qu'il attribue - "quoi qu'il en coûte" aux petites gens - le monopole à sa dimension résomptive de sa synergie entre capitalisation et ruissellement vers le haut, pour lui la seule motricité d'une société optimale possible.

----------------------

<<<  Bien sûr les DNA - Dernières Nouvelles d'Alsace ont rejeté mon commentaire, mais là parce qu'ils n'avaient rien compris.

Par contre les DNA avaient publié un commentaire d'un troll... "il faut enfermer les manifestants derrière des barbelés et les forcer à travailler". J'avais dû leur signaler pendant plusieurs jours que c'est une invite à ouvrir des KZ - camps de concentration.

Les médias français, les DNA, font une compétition avec le gouvernement Macron pour savoir qui ouvrira le plus grand la Fenêtre d'Overton. C'est sûr il ne faut surtout pas émettre l'idée que le Type de langage de Macron est en empathie avec le référentiel des dictateurs et de nos fascistes français, canal historique, nouvelle tendance et imitateurs autorisés. Il faut les amener au pouvoir, leur décerner la Légion d'Honneur pour que ça glisse mieux. Je radote? Non. Le lendemain matin de ce que vous écris ici, donc le jour du 1er Mai, la Journée internationale de lutte pour les droits des travailleurs, les DNA ont mis en ligne à la une en pleine page, la photo de la cheffe du parti fasciste français, canal historique, en plus dans une pose comme si elle était à l’Élysée. Ce parti détourne officiellement le 1er Mai, la Fête du Travail, en... "fête de la nation", pour le plus grand plaisir des DNA. Le matin du 1er Mai, on se réveille, et café en main, boums vous saute à la gueule cette photo avec grand titre. Pour inverser la tendance fasciste omni-présente vous pouvez signer ci-dessous la pétition >>>

 

 

4. Le 18. mai 2023, par Thomas, le Cimbre

Cela fait plus de 10 ans que j'écris sur le fascisme élégant just-in-time à la française, mais une/les alternative/s politique/s démocratique/s et parlementaire/s existe/nt,
donc je ne pardonne pas que de 54 à 71% des électeurs inscrits ont snobé 15 fois les urnes aux P&L 2017, le 26 mai 2019, en 2020, en 2021, aux P&L 2022.
En France on n'a pas besoin d'un putsch, on a un président pour endosser le negative goodwill des électeurs inscrits.

5. Le 1. juin 2023, par Thomas, le Cimbre

La brochure électorale de MLP au P&L-2022 avait en pleine page une photo d'elle, plein sourire, serrant la main de Poutine dans les salons dorés du Kremlin. Vu les critiques elle avait fait cesser la distribution de son tract électoral, mais 1,7 million avait déjà été distribué.

Ensuite les prêts russes pour ses deux campagnes de 2017 et de 2022.

Et les prêts de 10,7 millions donnés à MLP de la part de la banque hongroise Magyar Külkereskedelmi Bank - MKB appartenant à l'oligarque hongrois Lorinc Mészáros et ami d'enfance de Viktor Orbán. La Commission Européenne a stoppé toutes les subventions européennes pour la Hongrie parce que Orbán viole depuis plus de 10 strictement toutes les Conditionnalités du Respect de l'État de Droit.

D'accord avec Macron, il faut parler de l'héritage du RN et de MLP avec un langage moderne.

-----------------------

 3 ans après l'annexion de la Crimée par Poutine, Macron l'accueille le 22 mai 2017 à Versailles et il lui a vendu, en violation de l'embargo international décrété contre la Russie suite à son annexion de la Crimée, du matériel militaire électronique de dernière génération.

4 ans après l'annexion de la Crimée par Poutine, Macron l'avait le 19 août 2019 au Fort de Brégançon en grandes pompes et il lui avait proposé "l’architecture de sécurité et de confiance entre l’UE et la Russie". Macron avait déclaré devant les caméras >>> "La Russie est européenne, très profondément" et avait annoncé qu'il entendait >>> "réarrimer la Russie à l’Europe", qu'il croyait "à cette Europe qui va de Lisbonne à Vladivostok. C’est d’ailleurs pour cette raison que la France avait défendu la réintégration de la Russie au Conseil de l’Europe. La Russie est une grande puissance des Lumières. Elle a sa place dans l’Europe des valeurs auxquelles nous croyons".

..

6. Le 1. juin 2023, par Thomas, le Cimbre

 

Non, il ne faut pas inverser les rôles, ni mentir.

49-3 et Ordonnances sont l'unique ChatGPT du monopole conversationnel de Macron.

Depuis 2014 avec Macron-ministre sous Hollande (Lois Macron Travail 1, Macron Travail-2 dite Loi-El Khomri) et depuis 2017 avec Macron-1 et Macron 2, pour strictement toutes les Lois capitales passées en force en contournant Parlement et Sénat, dont Ordonnances Travail, Loi Sécurité Globale, Loi Séparatisme, Lois Travail, etc

Cette autocratie électorale de l’Élysée est une violence compulsive contre la démocratie et contre L’État de Droit qui interpelle TOUTE la presse européenne, qu'il est urgent de lire.

Laissons ces méthodes anti-démocratiques à Viktor Orbán. Depuis le 19 octobre 2022, Macron nous offre le sommet de son savoir-défaire notre République. Il en est l'unique responsable depuis 2014, soit depuis 9 ans.

7. Le 2. juin 2023, par Thomas, le Cimbre

Selon HUNGARY today du 9 mars 2022, "MKB Bank, majority owned by PM Viktor Orbán’s fast-emerging, childhood friend Lőrinc Mészáros and pro-government construction mogul László Szíjj, has financed by loan the campaign of French radical right presidential candidate, Marine le Pen" - "MKB Bank, détenue majoritairement par Lőrinc Mészáros, ami d'enfance en plein essor du Premier Ministre Viktor Orbán, et par le magnat de la construction pro-gouvernemental László Szíj". La banque hongroise Magyar Külkereskedelmi Bank - MKB appartenant à l'oligarque hongrois Lőrinc Mészáros et ami d'enfance de Viktor Orbán, a donné sous forme de "prêt" 10,7 millions d'euros à MLP, la fasciste canal-historique de la France, pour financer sa campagne électorale pour les Présidentielles de 2022. Le Conseil Constitutionnel français l'a publié le 4 mars 2022 avec les déclarations de patrimoine des candidats à l'élection présidentielle française. Viktor Orbán, premier-ministre fasciste de Hongrie soutient MLP, la fasciste française, pour les Présidentielles 2022 de France. Le 10mars 2022 le site Euractiv rappelle que Viktor Orbán est aussi actionnaire de la MKB Bank: "Le Pen, who said she is an admirer of President Vladimir Putin, promised a softer line on Russia over Ukraine, urging the West to drop economic sanctions on Moscow - Le Pen, qui a déclaré être une admiratrice du président Vladimir Poutine, a promis une ligne plus douce sur la Russie au sujet de l'Ukraine, exhortant l'Occident à abandonner les sanctions économiques contre Moscou". Le fasciste du parti PiS, Jarosław Aleksander Kaczyński, Vice-président du Conseil des Ministres de Pologne, le Premier Ministre fasciste du parti Fidesz de Hongrie, Viktor Orbán, la fasciste canal-historique de la France, MLP, et tous leurs homologues des États-Membres de l'UE s'étaient réunis sans masque FFP2 le 5 décembre 2021 à Barcelone pour créer le parti fasciste européen, dénommé "parti souverainiste européen" ou "parti européen des extrêmes droites", ou "...de droite ultra-conservatrice", ou "...souverainiste" par les médias français sur un ton bien policé. La polysémie médiatique française facho-compatible rend habituel et courant un fascisme just-in-time, encore plus depuis le 21 février 2022 pour aguerrir notre État face à Poutine. Nous sommes justes, grands et beaux, alors que ces chefs de gouvernements fascistes PiS de Hongrie et du Fidesz de Pologne ont rencontré le 5 décembre 2022 en Espagne à l'appel de Vox, le parti fasciste néo-franquiste espagnol et tous leurs homologues et présidents de partis fascistes des États-Membre de l'EU, dont MLP, la candidate fasciste française aux Présentielles 2022. Après avoir adapté à son goût la Constitution hongroise, la loi électorale, le découpage des circonscriptions, les médias, la censure, la justice, la police, les universités, l'enseignement, le fasciste Viktor Orbán a été remis pour la 4ème fois sur son siège de 1er ministre de la Hongrie après des élections à 1 tour le dimanche 3 avril 2022. Macron n'a pas pipé mot. Macron n'a pas déploré la reconduction du président fasciste Viktor Orbán en Hongrie. Macron compte sur ce rally around the flag, qui s'est rappelé à nous ce dimanche 3 avril 2022 en Hongrie, et qui pourra lui rapporter gros à sa propre réélection.

 

8. Le 4. juin 2023, par Thomas, le Cimbre

 

 

 

Répéter comme ChatGPT x-fois la même chose pour afficher sa foi indéfectible en faveur du Type de langage de Macron, évite de chercher à être honnête et en se faisant passer pour quelqu'un qui sait.

Le parl'être qui donne la sensation d'exister et de parler avec autorité.

66,9% des 60-64 ans sont au chômage (Chiffres officiels OCDE).
64 ans sera l'âge du départ du chômage pour 66,9% des 60-64 ans.

En novembre 2022 a été adoptée aussi au 49-3 la Réforme de l'assurance chômage,
proposée par le ministre du chômage, de la microworkerisation et du dumping humain,
et qui réduit de 25% les indemnités chômage.

La période du chômage avec revenus effondrés de 25% ou plus pour 66,9% des Travailleurs,
entraîne 4 ans de grave décote du niveau de la pension.
C'est une double peine qui ne sert qu'à démonétiser le travail.

Comment peut-on faire partie de la classe la moins favorisée / la classe défavorisée, et être d'accord avec Macron ?

.

9. Le 13. juin 2023, par Thomas, le Cimbre

Sanofi, revendu aux américains, juste après reçu DES centaines de milliards de subventions publiques. Il y a 10 ans la France fabriquait 80% de ses médicaments, aujourd'hui elle en importe 80%.

Ce qui pourrait ne passer que pour une "collusion opaque" entre Uber et Macron - avec un financement de campagne en 2017 - ne l'est plus du tout dans les cas de Alstom, General Electric, Sanofi vendus au rabais à l'étranger avec leurs très riches portfolios des brevets d'invention, garants de notre avenir technologique. La pire des collusions entre Macron et les intérêts privés est déployée par le plus grand gestionnaire d'actifs au monde, l'américain BlackRock qui est depuis plus de 8 ans le "consultant" privilégié de Macron pour ladite "réforme des retraites" BlackRock-Macron.

10. Le 11. décembre 2023, par Thomas, le Cimbre

Mon commentaire dans les DNA du 11.12.2023 | 14h55

Je suis sûr que 100% de ceux qui râlent se font livrer la saucisse par les Ubérisés qui n'ont aucune couverture santé-chômage-retraite-assurance accident,
qui ont un semblant de "salaire" et qui n'ont aucun contrat de travail. Sans doute aussi que ces 100% de râleurs leur donnent la ptit' pièce en se prenant pour des gens biens.

Il faut militer pour le rétablissement du Code du Travail cassé depuis 2017 avec les rafales de 49-3.

Oui, c'est confortable de les montrer du doigt au lieu de revendiquer le retour complet du Code du Travail.

 

 

 

N'abandonnez plus notre démocratie, notre État de Droit, notre Code du Travail ! Allez voter ! (pour la VIème République)
Le Parlement Européen de Strasbourg a été abandonné à des médiocres le 7 juin aux Élections Européennes 2009.
Le Parlement Européen de Strasbourg a été abandonné aux médiocres le 26 mai aux Élections Européennes 2019.
Le Parlement Européen de Strasbourg sera abandonné à l'extrême-droite le 9 juin aux Élections Européennes 2024.

copie non commerciale partielle à l'identique autorisée avec citation de source.
Un site est un acte public. Ce n'est pas un blog, je n'alimente pas de forum.
Je consulte une trentaine de quotidiens online en 4 langues (français, allemand, anglais, suédois).
A propos de l'auteur et roman non-figuratif prémonitoire.

Conforme à la Charte

( En ligne depuis le 06 VI 06 / Pas de "donate", je ne tire aucun bénéfice pécuniaire, matériel ou social de mon site, c'est un acte isolé )

La fonction "commentaire" s'affiche du côté public,
mais ne fait pas toujours aboutir les commentaires sur le back-office, modération ou pas (problème informatique).

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Egalement dans la catégorie "Economie de bulles, crises systémiques, subprime"

Fil des commentaires de ce billet