banner


 VIème République. 1ère République d'Europe. Convergence des Solidarités sociales, locales, régionales et globales. Attac
            Non à l'ethnocide biotechnologique, aux nécrotechnologies, au Pillage global des terres cultivables en Afrique
                   S'informer sur le site RzM67 mis en ligne il y a plus de 15 ans le 06 VI 06  
                               Les Insoumis et Le Parti de Gauche.
                                   Finance Watch
                                   aux urnes citoyens !

Rénovez Maintenant 67, journal d'un Cimbre

De 57 à 68% des électeurs inscrits ont snobé 11 fois les urnes en 2017, le 26 mai 2019, en 2020 et en 2021. 100% évaluent leur plasticité devant la mort depuis 2020
Where the catallactic world ends... there starts our life    |    S'informer sur les articles du Traité de Lisbonne - Libre circulation des capitaux
Le 5 janvier 2020 - personne ne parlait de pandémie - j'annonçais les soaring twenties, les années-20 où tout explose
<     Combattre le Dumping Humain     >   -   I want my Europe back !   -   <    OWS - Occupy the WordS    >
2011, Michel Barnier: "les États ont racheté aux banques 4500 milliards de dettes" (spéculatives irrécouvrables)
2021, la BCE a racheté depuis 2008 aux banques plus de 17.000 milliards avec plus de 20 plans de QE
_____________________________________________________________________________

Mot-clé - Sommet Social Européen

Fil des billets - Fil des commentaires

6 juin 2021

15ème ANNIVERSAIRE de mon site "Rénovez Maintenant 67, journal d'un Cimbre" mis online le 06 VI 06

- Ce post contient 14 liens documentaires  -   Post optimisé pour écran 16/9 et affichage taille réelle sans zoom sous Firefox     -    Finalisation du 17 juin 2021 à 20:46

Rappel: notre devoir d'expression   ➳   Réviser la taxonomie du fascisme.
Mon site lancé le 06 VI 06 a 675 analyses postées. Il a commencé avec des libelles de débutant
contaminées par la fièvre du poulet H1N1 de 2006-09 et il est arrivé au nouveau bornage politique exécuté en forme de réponse au Covid-19. 

 

Il n'a ni like ni donate, ne doit rien à personne, n'attend rien de personne, il écrit ce qu'il veut sans s'ajourer à des codes. Le rédacteur n'est rien que lui, que quelque part, sans domiciliation sociale ni encartement. Il ne se profile jamais selon un public à flatter, n'en tire aucun avantage. Il lit une trentaine de quotidiens français, belges francophones, suisses romans et germanophones, allemands, suédois, anglais britanniques et américains et le Helsinki Times. Il ne lit jamais de livre (sauf une fois). Il va à la source de l'information dans les organes nationaux ou internationaux ou les ONG. Les seuls livres qu'il lit sont des romans en suédois de Suède ou de Finlande suédophone qui le déplacent dans un autre monde près du Cercle Polaire. Ainsi, sa pensée est "libre".

Pour beaucoup d'items, le site est en page 1... ligne 1 de Google          <   OWS - Occupy the WordS   >
Cette année, avec le confinement, il est parti pour atteindre 1,6 million de lecteurs. Ce qu'ils cherchent et ce qu'ils y trouvent, le rédacteur l'ignore;
il ne cherche pas à le savoir, car son message en bas de chaque billet, selon lequel il n'alimente ni blog ni forum, est excellemment bien respecté.

Le site a été lancé par dépit face à la carence infocratique, mais depuis 2 ou 3 ans vous trouvez sur YouTube de la très bonne information politique de fond totalement indépendante de la finance et de la financiarisation du tout et du n'importe quoi. Et maintenant que Joe Biden donne à nos néolibéraux forcenés de l'Union Européenne le droit de repenser la globalisation du Consensus de Washington... le site commence à devenir un peu fade... et tout le monde commence à raconter, comme après le 8 mai 1945, qu'ils ont tous été des résistants de la 1ère heure et "qu'ils l'avaient toujours dit". De plus, tous ces subitement illuminés continuent à ramasser les dividendes de la renommée et du confort dans leur nouvelle immunité de groupe
en faisant le tapage avec les signes convictionnels de leur syndrome du vacciné.

Mon cadeau d'anniversaire      le G7 Finance s’est engagé le 5 juin 2021 sur un taux mondial pour l’impôt sur les sociétés "d’au moins 15%", ...et ce n'est pas la Gauche qui me l'a offert.
Le G7 envoie ainsi une impulsion importante pour la réunion du G20 qui se tiendra en juillet à Venise, où un accord plus concret et détaillé est à attendre.
Les prédateurs fiscaux comme l'Irlande, le Luxembourg, les Pays-Bas, l’Écosse devront se payer leur confort économique eux-mêmes.

Ce que le G7 Finance a initié ce samedi 5 juin 2021 est aussi le début de... la Renégociation des Traités Européens, de la libre circulation des capitaux avec la concurrence déloyale intra-européenne de l'EU et surtout, au démontage de l'optimisation fiscale devra suivre le démontage de l'optimisation sociale par l'élimination du Code du Travail et l'exploitation des Travailleurs Détachés.
Depuis
le 14 juillet 1990 à 14h30 j'attends que le Mur de Berlin tombe aussi à l'ouest. Depuis le 5 juin 2021 nous y sommes, et ce n'est pas la gauche qui l'a fait chuter.
"Nous voilà, même si tu ne le veux pas, nous on est là"... mais tu ne pourras pas lancer tes LBD contre tous les Joe Biden qui te remettront à ta place.
Alors, pour ce nouveau combat fiscaliste, êtes-vous misanthrope, dysanthrope, humaniste ou toujours tout simplement fasciste?
Ah oui, c'est vrai, en mai 2022, bonnet noir ou noir bonnet, le parl'être franco-français dans son ultime démence.
Pour vérifier que la démocratie est giflée de manière systémique, voir mon analyse précédente.
C'est drôle, depuis la gifle sur Macron, le monde s'indigne sur notre "démocratie menacée".
11 morts, 7 mains arrachées et 32 yeux éclatés n'ont pas dérangé le pays,
ni les fascistes Viktor Orbán de Hongrie et de la Pologne du PiS,
ni le Dumping Humain imposé par Macron et ses boys.
L'indignation, c'est tellement présentiel,
le sommet de l'élégance française,
la nasse sur la démocratie.

Dans notre démocratie giflée à mort par Macron,
la Lutte des Classes se fait sans nous et par-dessus nos têtes.
Le 1er Conseil des Ministres extraordinaire qui avait été dédié au Coronavirus,
est celui qui a décidé d'utiliser le 49-3 pour faire passer sans vote et contre le Parlement et le Sénat
la question de la réforme des retraites. Macron adore donner des gifles quand ça ne va pas dans le sens de BlackRock.

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

15 avril 2021

Plans d'austérité 2022-2030 - Rapport Arthuis, "avenir des Finances Publiques, nouvelles règles du jeu post-Covid" ➳ François Boulo, Gilet Jaune, "Reprendre le Pouvoir"

- Ce post contient 104 liens documentaires  - Post optimisé pour écran 16/9 et affichage taille réelle sans zoom sous Firefox  - Finalisation du 26 avril 2021 à 11:33

D'une façon ou d'une autre nous ressortirons de la pandémie du Covid qui a permis à Macron de performer ses synergies autoritaristes de sa Vème République et ses chroniques violations de l’État de Droit. Le mouvement fascismo-macronien, existant depuis les P&L-2017 en la qualité de l'hybris franco-française incarnée pars ses électeurs inscrits, a conféré à Macron la prédétermination vide de toute empathie anthropologique. Le mot du maître est de 2014 à 2016, puis depuis 2017: je défonce l’État, les gens, les services quoi-qu'il-en-coûte. Et ça marche. Depuis le 06 VI 06 je reste sur mon analyse de la compromission universelle en soulignant que nous avons le système politique, social et économique que nous méritons; nous l'avons au minimum laissé-faire et laissé-aller depuis 1989, qui est pour moi la date sautoir. Bien sûr, Macron, le Messie botté européen de l'Extrême Centre anti-démocratique néolibéral, celui qui a commis son hyper-loop directement de la Banque Rothschild au management de l'État, est, en France, ce qui a pu être produit de maximal sous la Vème République dans la gouvernance arrogante et déprédatrice des Droits Fondamentaux et Sociaux, de l’État de Droit, du Code du Travail, des services publics, des infrastructures, de la vie des Petites Gens. Le plus effrayant, est que cette personne, seulement élue aux P&L-2017 à 17% des électeurs inscrits, est celle qui a le plus procédé point par point à la destruction et la destructuration de notre pays. Pour mettre à genoux mentalement un pays, nous savons depuis les libertariens Friedrich von Hayek ou Ludwig von Mieses, ou depuis la Société du Mont-Pèlerin de l’École de Fribourg, ou depuis le "père de l'Europe" Jean Monnet, qu'il faut assommer les gens avec les 2 mots "dette publique"... pour "libérer les synergies" de la circulation virale des capitaux spéculatifs. Et ça marche. J'espère qu'il ne vous échappe pas que depuis un an aussi Bruno Le Maire remet en marche son antienne qui conduit irrémédiablement et toujours à la réforme toujours annoncée comme "inévitable", à la réforme Macron-BlackRock des retraites du Macron, émule et pantouflard servile des revolving doors de Rothschild. Pour plans austérité rapport arthuis finances publiques post-covid mon site est en page 1 sur Google.

L'après Covid s'installe dans les débats depuis mars 2021, Macron s'inquiète pour son 2ème coming-out de 2022, des influenceurs parlent de "l'effet Churchill" qui dégage hors des fonctions d’État celui qui a été aux commandes lors d'un malheur global. Pour moi, je pose ici la question depuis plus d'un an aux électeurs inscrits: "Alors? Misanthrope, dysanthrope, humaniste ou simplement fasciste?". Alors que des alternatives politiques réelles et en capacité, et dont le Programme constamment réactualisé est issu depuis 2016 de multiples Conventions et Votations publiques et ouvertes à tous existaient pour les 7 derniers scrutins des P&L-2017, des Européennes du 26 mai 2019, des municipales de 2020, les électeurs inscrits ont préféré snober 7 fois la démocratie avec 57% d'abstentions et la casser en offrant à Macron leur extrême resserrement à droite.

Dans 11 mois, pour 2022, aura-t-on enfin la bifurcation consciente, réfléchie et décidée des électeurs inscrits? Pour ma part j'invite ici en ligne depuis le 06 VI 06 à comprendre et à endosser cette bifurcation fondamentale, humaine et humaniste. Par contre, notre gouvernement Macron agit clairement dans sa courte marche du resserrement à droite et a lancé le 18 mars 2021 comme tremplin à prétention salvatrice son Rapport Arthuis "Nos finances publiques post-Covid-19: pour de nouvelles règles du jeu" rendu par la Commission pour l’avenir des finances publiques.

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

1 avril 2021

Ubérisation volontaire de l'électeur inscrit élevée comme sommet de son expérience personnelle jusqu'à sa prochaine DLC de 2022

- Post optimisé pour écran 16/9 et affichage taille réelle sans zoom sous Firefox  - Finalisation du 3 avril mars 2021 à 17:07
L'année 2020 mon site a eu 1 058 213 visiteurs et la courbe est ascendante en continu depuis septembre 2020. Avec 273 106 en janvier et février 2021 nous pourrions avoir 1 638 636 visiteurs en 2021

 

 

L'électeur inscrit français organise avec régularité parfaite et sans défaut depuis les P&L-2017 sa propre disqualification pour l'élever au sommet de son expérience personnelle.
Avec 57% d'abstentions il se croit drôle et raconte qu'il a agi \ L'apogée du parl'être franco-français / Après il fait un genre de révolution, une Commune de Paris de 72 jours,
et il repart courir au Simply pour voir sa tête mise à prix jusqu'à sa prochaine DLC.
L'esthétique de référence française en passant par le Rwanda, le Yémen, le Mali et Paris.

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

16 février 2021

OpenLux: la vapeur des financiaristes, leur pouvoir sans souveraineté en face du plasma social absent et d'une société inopérante sans place pour la légitimité

- Post optimisé pour écran 16/9 et affichage taille réelle sans zoom sous Firefox  - Finalisation du 20 février 2021 à 09:16
   L'année 2020 mon site a eu 1 058 213 visiteurs, mais la courbe est ascendante depuis septembre 2020, et pour janvier et février 2021 il a eu 273 106, ce qui pourrait faire 1 638 636 visiteurs pour 2021.
   Si vous cherchez sur Google mon expression Dumping Humain dont j'ai l'antériorité mon site est là aussi en Page 1 et même en Ligne 1. Aussi sur bing.
   Je vous invite à lire mon propre commentaire sous mon billet du 24 avril 2009, puis d'y lire ce billet vieux de 12 ans qui semble effronté, très provocateur, voire "de mauvais goût".

Tout autour de nous et en nous tous tourne cette vapeur des financiaristes qui ont entre leurs mains le pouvoir global qui n'a pas besoin de souveraineté et qui s'en est dispensé grâce à leur inatteignabilité. Et même si par exemple avec le nouveau "leak", qui n'est plus un leak et qui est appelé un OpenLux qui est domicilié au Luxembourg dans cette Europe, ce pouvoir global est parfaitement sans souveraineté, donc inatteignable et génotypiquement non-séquençable par ce que le plasma social ne veut pas l'identifier, ne veut pas se connaître la capacité d'y parvenir et de le démanteler. Ce plasma social impotent est impotent de par son unique faute: 1) il s'est donné une atomisation des partis politiques qui bavardent entre eux, 2) et, en France par exemple, il se cultive sa pataugeoire de syndicats atomisés dont chacun agite sa propre petite clochette pour mener dans chaque unité de production et de service sa petite guerre civile de petits français contents de leur petit entre-soi. Le libellé français est intraordinaire et veut encore et toujours se vendre comme un jardin d'universalité. Le plasma social qui devrait être le constituant cardinal et ordinal de toute société est à ce point inopérant que les Wiki Leaks, les Lux-Leaks, les Panama Papers, etc... n'ont jamais été obturés. Le plasma social est à ce point inopérant que les mêmes données et le même savoir sur le phishing global intégral, ou bien sur les dépeçages en bandes organisées et sur les  évasions fiscales ont cette fois été compilées uniquement à partir des données publiques. Ces données toutes publiques ne nécessitent même plus des Julian Assange et d'autre Whistle Blowers pour être contemptées dans les quotidiens des plus ordinaires et des plus courants. De toute façon, l'Europe Unie, un amalgame de petits pouvoirs dysanthropiques mais si tellement élégants, s'est donnée comme mission de ne pas tenir pour compte les déclencheurs d'alerte, mais de les criminaliser de par sa loi avec sa Directive Européenne sur le Secret des Affaires. Le plus brillant est que l'Europe a élégamment masqué de son texte barrière "Directive sur la protection des savoir-faire et des informations commerciales non divulgués (secrets d'affaires) contre l'obtention, l'utilisation et la divulgation illicites" que sa DIRECTIVE (UE) 2016/943 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 8 juin 2016, appelée communément Directive sur le secret des affaires, est la Directive sur le Secret universel garanti. A tous les plans de la BCE de maquillage de bilans bancaires depuis 2008 s'ajoutent les Accords secrets ANFA entre la BCE et les Banques Centrales nationales...

Notre société est à ce point inopérante qu'elle se permet d'avoir en face de cette vapeur de financiaristes, comblés par leur parfait pouvoir sans avoir à essuyer les gênes de la souveraineté, un plasma social vidé, évidé et qui s'est évidé de lui-même grâce aussi aux électeurs inscrits qui sont aussi à 57% abstentionnistes quand ils ne carmagnolent pas sur le tarmac une fois l'an et qui, le reste du temps, courent au Aldi pour comparer leurs têtes qu'ils veulent bien mettre à prix ou pour apprécier leur gondoles selon leurs pulsions qu'ils ne savent pas ultimes, comorbides ou létales. Ainsi, après les derniers émois des Wiki Leaks, Lux-Leaks, Panama Papers, le plasma social absent se permet même de bavarder avec confluences sur cette enquête OpenLux, qui est tellement plus agréable que les derniers des Leaks et Papers car elle ne respire plus le goût de la transgression des lanceurs d'alerte ou des petits et bonhommes pentitos de la spéculation financière comme les Jérôme Kerviel, Antoine Deltour, Kweku Adoboli qu'il fallait encore mettre sous scellés, sous bracelets électroniques pour leurs dernières déambulations qui peuvent même aller jusque chez le pape pour tâter de son émeraude orthodoxe. Cette enquête OpenLux a ce qui a de plus agréable dans ce plasma social absent, impavide et inodore. Elle ne s’appuie même plus sur une fuite de documents mais sur la simple exploitation de données publiques accessibles par tous sans masque bleu, sans gants et sans dents à avoir.

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

25 décembre 2020

Brexit, le penalty de Bruxelles tiré contre l'Europe: le top des opting-out, le CETA au coeur de l'Europe - l'Europe sous la tutelle de la City de Londres et du Delaware

- Post optimisé pour écran 16/9 et affichage taille réelle sans zoom sous Firefox     - Finalisation du 28-12-2020 à 21:05

Depuis le Traité de Rome de 1958, l'Europe est un exquis rubato joué en faveur d'un Comprehensive Economic and Trade Agreement. Comme d'habitude - mais là je ne peux plus parler de mes prémonitions habituelles - je vous avais écrit le 1 XI 2018 >>> Du Brexit à la MOAB, la Mother Of All the Bombs de la City jetée sur l'Europe qui s'est couchée devant Theresa May où je vous annonçais que l'Europe s'était couchée devant la Grande Bretagne qui est le grand vainqueur (la grande vainqurice?) du Brexit qui dicte avec autorité sa volonté à l'Europe. J'avais laissé ostensiblement en suspens cet article avec des mentions inertes "en cours de rédaction" en sachant que je n'aurai qu'à le ressortir. Il n'est pas à réécrire autrement. Comme toujours ne pointons jamais de manière xénophobe ou misanthrope un autre que soi et regardons en face le problème là où il est. Dans les urnes. L'Europe catallactique de Jean Monnet et consorts n'a jamais eu l'intention d'être autre chose que ce comprehensive economic and trade agreement. L'Europe est une union commerciale et monétaire et ne sera jamais une union sociale et fiscale en proximité et au service des gens qui l'habitent. Les préposés de l'Europe, les 27 avec la Commission Européenne et le Parlement Européen, montrent immédiatement du doigt celui qu'ils désignent comme populiste quand il réclame une Europe humaniste, humaine, sociale, mais ils n'ont fait que de renégocier à huis clos et en boucle les Traités Européens à l'avantage du marché pour être au plus prêt de leurs aspirations just-in-time et quick fix. Ce Brexit, n'est pas la ruade ultime de la Grande-Bretagne contre l'est, mais le penalty de Bruxelles voulu et tiré avec méthode contre l'Europe. Cette Europe de l'intrication mercatique est le résultat de l'abstention massive des électeurs inscrits et des votes exprimés qui n'ont préféré qu'un extrême resserrement à droite comme au 26 mai 2019. L'Européen n'est pas faussé par le marché, il s'est défoncé tout seul sans aide extérieure.

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

19 décembre 2020

De l'année-Lehman 2008 à l'aubaine du Covid-19 jusqu'aux Quick Fix - l'Europe poursuit sa politique proactive pour le shadow banking et la spéculation financière

 - Post optimisé pour écran 16/9 et affichage taille réelle sans zoom    - Finalisation du 25-12-2020 à 14:30

Si vous cherchez sur Google Europe shadow banking spéculation mon site est en Page 1 Ligne 3 sur 4.500.000 résultats.

Il n'est pas nécessaire d'être pénétré par la foi pour savoir depuis toujours comment se projette dans l'avenir l'Europe, quelle orientation elle se donne pour ses mesures opérationnelles dans l'avenir, comment elle va amener jusqu'à sa quintessence le séparatisme entre ses habitants et les spéculateurs dans le cadre de son unique feuille de route, le Privilège de l'Investisseur.

Être illibéral pour l'Europe, ce n'est pas seulement adouber les régimes fascistes de la Hongrie de Viktor Orbán et de la Pologne du PiS comme cette nouvelle fois avec l'Accord sur le budget pluriannuel 2021-2027, c'est aussi faire de la zone européenne une zone dysanthropique où la spéculation financière de la fintech infiltre par capillarité sans geste barrière ni masque jusqu'à la dernière de nos fibres son art de vivre sans nous et pardessus nos têtes en organisant son pishing global intégral. Je n'hésite pas à employer mon langage de cabaret pour vous faire ressentir tout autant et en même temps le caractère ridicule, infatué et exterminatoire de cette Europe.

Elle n'a de toute façon aucun effort à faire, aucun paradigme à évacuer pour le remplacer par un autre, il est écrit en miroir dans les Traités et Directives Européens que l'Europe Unie est principalement une zone monétaire.

Pour mieux intégrer la réalité comme je vous la décris ici depuis le 06 VI 06, je vous redonne le tout début
du tout premier des Considérants de la toute dernière Motion sur les Droits Fondamentaux de l'Union Européenne >>>
"A. whereas the EU is not merely a monetary union, but also a social one,
               as enshrined in
the European Convention on Human Rights, the European Social Charter and the European Pillar of Social Rights...
"

Ce "Considérant que l'Union Européenne n'est pas seulement une union monétaire, mais aussi une union sociale..." n'aurait pas à exister, n'aurait pas à figurer en entête d'une Motion sur les Droits Fondamentaux et Sociaux votée par le Parlement Européen le 26 novembre 2020, si c'était une réalité, s'il ne fallait pas faire depuis le Traité de Rome de 1958 après 62 ans des efforts linguistiques et des explications de texte pour le faire savoir et le faire comprendre. Et ni le Traité de Maastricht ni le Traité de Lisbonne modificatif du Traité Constitutionnel Européen ne sont jamais parvenus à donner corps à l'autre moitié du souhait européen, l'union sociale, qui de toute manière ne figure jamais dans toutes les phrases eurolexiques en première position. L'union sociale n'est même pas une réalité parallèle ou une réalité de second-ordre, dans toutes les formulations de tous les textes européens c'est l'union monétaire et économique qui est en tête de la hiérarchie des normes et qui fixe la direction incontournable devant être servie par les Européens qui en sont les préposés, les subalternes n'ayant au menu que le Dumping Humain à consommer sans modération dans le marché libre et non faussé.          Ce n'est pas grave, on passe depuis juin 2020 au vaccin des Quick Fix réglementaires.

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

12 décembre 2020

Budget de l'Union Européenne: l'Europe déconfine dans la joie le fascisme just-in-time de Viktor Orbán de Hongrie et de la Pologne du PiS - Échec et mat pour la démocratie

- Post optimisé pour écran 16/9 et affichage taille réelle sans zoom    Mise à jour du 16-XII-2020 à 22:11

 

– Vem är du?

– Jag är döden.

– Kommer du för att hämta mig?

– Jag har redan länge gått vid din sida.


L'Accord sur le budget européen 2021-2027 est un fake échafaudé
autour d'une Déclaration Interprétative sans valeur juridique que les 27 n'avaient pas l'obligation de signer.

 

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

5 décembre 2020

"illibéral", "démocratie illibérale"... de Hayek à Zakaria en passant par Jean-Claude Juncker, Ursula von der Leyen, Christine Lagarde, Sylvie Goulard, Sarkozy, Hollande, Macron, Viktor Orbán

- Post optimisé pour écran 16/9 et affichage taille réelle sans zoom - Finalisation du 10-XII-2020 à 09:09

Where the catallactic world ends... there starts our life.       Je développe mon précédent article sur la Loi Sécurité Globale de Macron, maître d’œuvre du séparatisme en France. Fareed Zakaria, l'inventeur du concept "démocratie illibérale", a placé sa jauge du côté libertarien, et non pas libéral, au lieu de mettre au premier plan le Rule of law, l'État de Droit, même s'il a disserté sur cette question pour organiser en tant qu'influenceur la confusion sémantique et des genres. Zakaria sépare le marché de la démocratie, de l'État et de l’État en proclamant la préséance d'un marché devant être à l'origine de tout. Sa transmutation naturelle du libre marché optimal à l’État de Droit est un leurre. Dès 2006 je nommais ceci l'humanisme automatique de la catallaxie de l'État Providence Bancaire. Le libertarien Hayek, lui, n'était pas hypocrite et faisait son fond de commerce de sa haine de l’État, de la chose publique et des corps organisés.

Fareed Zakaria a organisé la promotion sur CNN dans son Book of the week du livre de David Boaz intitulé "The libertarian mind - A manifesto for freedom", qui est un canon dans ce genre de la pensée politique ordo-libérale. Sa promotion pour ce livre de propagande a été reprise par le think tank libertarien CATO Institute dont David Boaz est le vice-président exécutif. Ce think tank annonce lui aussi qu'il œuvre pour le bien de l'humanité.

L'insulte moderne "tu es illibéral" ne doit pas être comprise comme le reproche d'avoir des tendances fascistes, mais comme le reproche de ne pas mettre tout en œuvre pour engager les synergies du libre-échange, de la libre circulation des biens, des services, des capitaux, des Travailleurs détachés, de tout et de n'importe quoi d'autre dans une ownership societey des stake-holders et des share-holders. Pour rappel, la ownership society a conduit directement à la Crise des Subprimes de l'année-Lehman 2008 dont ni les USA ni l'Europe sont sortis. Les banques systémiques sont depuis 2008 en faillite technique et le dévoiement du keynésianisme avec les dizaines de milliers de milliards de Helikopter Money, de QI, de bail-out, de Facilitation Quantitative, déversés sans contrepartie pour préserver leur liberté de spéculer, n'ont fait que d'enfoncer encore plus nos pays dans la ruine. Le cataclysme financier issu de la Crise de l'année-Lehman 2008, qui s'étend jusqu'à 2021 et encore plus loin, est dû à l'irrégulation et à l'incontrôle des flux financiers et des banques que l'on a laissées redevenir universelles au nom de la liberté avec l'abandon du Glass Steagall Act par Nixon, les Bush et Obama.

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

12 août 2020

I want my Europe back - L'Europe catallactique, le Dumping Humain et le pishing intégral en bande organisée - "Adults in the room" de Costa-Gavras

OXI_5_Grece_juin_2015.jpg

Post optimisé pour écran 16/9
-
Finalisation du 22-09-2020 à 08:26

Il faudrait rédiger une thèse de doctorat sur l'anthropologie partagée du ballet triadique oubli-impensé-nouvelle normalité qui se dispense d'esprit et de paradigme pour constituer le réel dans l'espace public et privé.

En finalisant hier mon post précédent sur le Plan européen de Relance suite à la Crise de l'après-Covid-19 >>>
"Plan de Relance", la Nuit des Petits Couteaux: l'Europe catallactique enterre l'État de Droit / Unanimité en faveur des régimes fascistes de Hongrie et de Pologne, j'ai découvert en lisant Le Monde qu'il existe un film de Costa-Gavras de 2019
sur le Plan européen de Relance de la Grèce de 2015 >>>

"Le cinéaste n’épargne pas les dirigeants européens et leurs travers dans ce film sur la crise grecque de 2015."

« Ενήλικοι στην Αίθουσα - Adults in the Room »,

Costa-Gavras filme le ballet des tractations européennes

---------------------------------

Le 3 juillet 2015 j'avais écrit pour le lendemain du référendum en Grèce >>>
I want my Europe back - Rendez-moi mon Europe / La Grèce dit NON à la Troïka et OUI à l'Europe

Celui qui ne sait pas qu'il faut Renégocier les Traités Européens est au minimum naïf.
Il ignore que les Communautés Européennes violent en continu les Directives et Traités Européens,
ou propulsent des nouvelles Directives pour infirmer les plus anciennes et complimenter les besoins supérieurs du marché.
Depuis l'année-Lehman 2008, la BCE outrepasse gravement ses statuts définis par les Traités Européens.
Vous pouvez de nouveau l'expérimenter avec mes arguments dans mon 649ème posting.

Face à ceux qui veulent renégocier les Traités Européens, médias et influenceurs ne savent plus quel attribut employer pour les dénoncer.
Le ton de ces influenceurs autorisés occupe l'espace public qui est délimité par leur mainmise à 90% sur les médias,
que ce soit en France postdémocratique ou dans la Hongrie du fasciste élégant Viktor Orbán.
Les nationalistes, passez votre chemin, il n'y a rien pour vous ici.

J'espère que le réalisateur franco-grec Costa-Gavras est plus violent que moi dans son film politique, mais je lui fais confiance, il ne s'est jamais mouché du pied.

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

21 juillet 2020

"Plan de Relance", la Nuit des Petits Couteaux: l'Europe catallactique enterre l'État de Droit / Unanimité en faveur des régimes fascistes de Hongrie et de Pologne

màj du 19 août 2020: Les 27 et le Conseil Européen se sont payé le luxe de rejeter les élections en Biélorussie et d'annoncer des sanctions contre ses dirigeants.
       Pour eux,
« Les gens en Biélorussie savent ce qu’ils veulent , c'est pourquoi nous voulons une voie indépendante pour la Biélorussie où les conditions politiques sont décidées par le pays lui-même »
                C'est facile et agréable pour les 27 et le Conseil Européen de rejeter et d'annoncer, la Biélorussie ne fait pas partie de l'Europe Unie.

Post optimisé pour écran 16/9

  1. Big Deal
  2. Du Plan de Relance de l'après Crise des Subprimes 2008 au Plan de Relance de l'après-Covid-19 de 2020
  3. BlackRock, le corsaire de la Commission Européenne
  4. Évacuation de la Conditionnalité de l'État de Droit
  5. Le thaumatrope des mots de l'Insee

1) Bid Deal      Where the catallactic world ends... there starts our life. Mon site mis en ligne le 06 VI 06 est un travail d'analyse de l'environnement économique. Il ne sublime pas les marchés pour éviter à tous prix l'horreur délicieuse du rouge qui fait vivre tellement d'imbéciles qui ne saisissent pas que notre seul objectif doit être la persévérance de l'humanité et non pas le dumping humain.
Le "ruissellement vers le bas" est le geste barrière vaccinal de l'Investisseur contre le petit bonheur quotidien des gens.

Après quatre jours de colères échangées sans parcimonie, le Conseil Européen composé des Chefs d’État et de gouvernements des États-Membres de l'Union Européenne s'est mis d'accord sur un "Plan de Relance" de l'après Corona 1.0. J'ai écrit 1.0 car nous entrons dans la 2ème vague. Mais le Conseil Européen, qui ne répond pas à l'incapacité des systèmes hospitaliers, sociaux et médico-sociaux et dans les mouroirs pour retraités à surmonter la pandémie, ne construit pas les bases pour affronter et aller au-delà de la 2ème crise du Covid-19 qui se prépare à recouvrir la planète et les états échangistes qui n'ont qu'un seul objectif en tête: le départage catallactique des biens, des richesses et des influences. La persévérance et la pérennité des habitants de la planète organisés en sociétés ne les intéressent pas.
(ci-contre: je ne suis pas encore séro-po d'après mon test volontaire, mais ça ne saurait tarder)

Ainsi, le soi-disant "Plan de Relance européen" s'abaisse à 1,5% du Budget Européen, alors que la chute du PIB des États-Membres est historique depuis la 2ème guerre mondiale et se situe entre 10 et 20% pour l'instant. A la fin de l'été, quand les comptabilités nationales mettront à jour que la saison touristique n'a pas existé, le chiffre de la baisse du PIB sera encore plus violent.

Pour s'octroyer en fanfare ce "plan de relance" totalement ridicule et insultant, les 1ers de cordée de chaque État-Membre de l'Union Européenne ont décidé de supprimer à 100% le financement du programme européen de politique de santé, de supprimer à 80% le pilier de l'agriculture biologique de la PAC - Politique Agricole Commune, et de supprimer à 70% le programme européen d'innovation, de recherche et de développement. Si vous cherchez sur Google "catallactique europe" mon site est en A1 ligne 4.

Les 1ers-de-cordée se sont à plusieurs titres offert le droit d'imposer le déni envers les secteurs essentiels pourtant glorifiés lors du confinement et qui permettent une persévérance et une pérennité sanitaires et l'orientation vers l'avenir des techniques et technologies du futur destinées aussi à protéger et à régénérer la planète, le milieu et les tissus où vivent et s'unissent les gens. Le champ sémantique européen labellisé se limite au canton du commerce et à des placards à remplir.

Ce "plan de relance" de seulement € 750 milliards répartis à partir... du 1er janvier 2021 et sur les 7 années du cadre financier européen pluriannuel, dit le Budget Européen, est aussi au simple niveau du chiffre une insulte par rapport au PIB européen qui est de 12.000 milliards sans la GB. Si l'on divisait par 27 ces 750 milliards, nous avons 27,7 milliards par État-Membre de l'UE ou 3,9 milliards par an sur 7 ans pour chacun. Tout ce foin pour cela, mais ça prend ses grands airs à bxl en se serrant hilares et goguenards les coudes devant les caméras. Ce plan financier de relance contient deux parties: 1) des Euro-Bonds, un emprunt contracté par la Commission Européenne et qui est à rembourser au final par les États-Membres, 2) des subventions qui ne seront pas à rembourser.

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

5 mai 2020

L'après Covid-19 - business, rien de neuf - habemus Coronam

Sur le réseau professionnel LinkedIn j'ai encore lu ceci.
Ce n'est pas une caricature mais est dans ce milieu le parler nominal
et ces locuteurs poncifs n'ont strictement aucune distanciation face à leurs propos >>>

"Cette crise nous aura montré que les entreprises sont tout à fait capables de créer de la valeur sociale et non pas seulement économique. Elles doivent ainsi assumer leur place centrale dans notre société et s’imprégner des valeurs essentielles à notre survie: le partage, la solidarité et l’entraide. La question ne s’est alors jamais autant posée: quel rôle citoyen les entreprises veulent-elles jouer, en ces moments difficiles mais aussi au-delà ? Merci le Figaro et Marc Landré de m'avoir permis de partager mon regard sur le rôle essentiel que les entreprises peuvent jouer pour répondre aux défis d'urgence mais aussi du futur, et comment les citoyens peuvent les encourager à faire ce choix solidaire."

et j'ai répondu >>>

"Oui l'entreprise française doit se culpabiliser en premier. Mais l'entreprise n'a pas à se substituer à l'église !

Elle doit créer des richesses durables et non létales dans un projet économique, social et vert, et elle doit surtout respecter les Travailleurs (terminologie officielle des Communautés Européennes) en partageant le fruit du Travail avec de vrais salaires et en ne contribuant pas à l'extermination du Code du Travail et en respectant la Charte Européenne des Droits Fondamentaux et Sociaux. A chacun sa dignité.

Au lieu de faire de la financiarisation à 360°, le monde de l'entreprise français doit de nouveau apprendre son métier, l’entreprenariat, qu'elle a oublié depuis 30 ans. Pour l'instant la France est la lanterne rouge de l'Europe avec selon l'OFCE le niveau moyen de bénéfice des entreprises françaises en 2020 toujours inférieur à celui de 2007 qui se trouve derrière celui de l'Allemagne, de l'Italie et de l'Espagne. Malgré les cadeaux fiscaux depuis l'année-Lehman 2008 entre autre et malgré le CICE.

Le dumping humain: le modèle social à la française du Président Macron."

--------------------------

Toute l'existence correspond pour eux à un Nutella Run où ils tartinent au sol les petites gens à plate couture et à coup de pied.
C'est fou comme les gens de ce milieu font le marketing de leur ego, en attendant leur prime au cadavre, pour les tétaniser.
Pour les faire cracher cash et poumons, ils cultivent leur passion pour l'égoïsme rationnel de leur simili-messianisme solidaire.
Les morts quotidiennes qu'ils ne dénombrent jamais sont leur pain de chaque jour.
Il faut relancer la consommation. Meurt que meurt.

Nous voilà, même si vous ne le voulez pas, nous on est là. Notre mindset c'est ça.

En Suède, toute entreprise qui verse des dividendes aux actionnaires ne reçoit pas de subventions pour le chômage partiel.

@plus-tard,   en fonction des glorieuses glaires et humeurs de la nation.

(pix:  - Francis Bacon, 1909-1992, "Portrait du Pape Innocent X", 1953, d'après Velázquez
         - des Sámi dans la toundra au sud de Nordkapp )

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

15 juin 2019

La France est en instance - Violations multiples de l'Etat de Droit depuis le 16 octobre 2018, le 17 novembre 2018 et le 26 mai 2019

Occulter la violation de l’État de Droit et des Garanties des Droits Fondamentaux de la CEDH qui a eu lieu 17 fois en même temps dans tout le pays le 16 octobre 2018, ordonnée depuis le sommet de l'état français, perpétrée par le Procureur de Paris en collaboration avec la Garde des Sceaux Ministre de la Justice, et ne rappeler en boucle depuis 8 mois et encore plus intensément depuis le 26 mai que les "vociférations" d'un homme politique ont gravement nui à la santé d'un mouvement politique, c'est être complice à part entière de cette violation de l’État de Droit comme sous le IIIème Reich et sous le Régime de Vichy et c'est se déclarer être prêt à encore bien pire. Et ne me parlez pas du "point Godwin" s'il vous plait.

www.renovezmaintenant67.eu/index.php?post/2018/10/29/Les-17-perquisitions-politiques%2C-violation-de-la-Convention-Europ%C3%A9enne-des-Droits-de-l-Homme-et-du-Trait%C3%A9-Europ%C3%A9en%2C-saisine-de-la-CEDH
----------
Ce qui fut le cas et ces complicités et indignités nationales se sont amplifiées et pendant de très très longs mois depuis ce 16 octobre 2018 strictement personne en France n'a dénoncé les LBD de France en s'appuyant sur la règle de l’État de Droit et des Garanties des Droits Fondamentaux de la CEDH. On avait alors préféré voir un bisbille français dans les vies, yeux et mains perdus en occultant le caractère universel de la violation française de l'Humain.

www.renovezmaintenant67.eu/index.php?post/2019/03/17/L%E2%80%99Autriche-veut-en-finir-avec-le-balcon-de-Hitler-/-Et-la-France-des-GJ-veut-quoi
----------------------

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

3 mars 2019

VICTOIRE de la LUTTE des CLASSES en Allemagne vs. Gilets Jaunes en France

 

VICTOIRE  de la  LUTTE des CLASSES en Allemagne.

https://www.verdi.de/

8% d'augmentation de salaire dans les services publics, plus 380,- € brut par mois.

Comme d'habitude, les syndicats allemands engrangent les résultats.
Après IG Metall qui a obtenu plus 6% en janvier c'est le tour de ver.di

www.faz.net/aktuell/wirtschaft/einigung-im-tarifstreit-des-oeffentlichen-dienstes-16069326.html

La France se trompe d'existence,
mais se fait éclater des yeux, des mains, des vies, des existences.
La France carmagnole sur le macadam, puis court au Simply pour comparer les prix.

Dans le même temps l'Allemagne pratique la Lutte des Classes de manière démocratique et consensuelle lors des négociations salariales régulières et programmées.

 

 

 

 

 

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

2 janvier 2019

Je veux du RIC parce que je le vaux bien - L'illusion suprématiste du Jaune

Je vois la chose autrement:

le productivisme et la gabegie
ont joui de leur consensus partagé de la base au sommet
jusqu'au stade quasi ultime du dumping humain,
avec l'aboutissement suprême et sans heurts
- au Casse définitif sur le Code du Travail,
- au Casse définitif sur l’État, sa Constitution et toutes ses législations
par les accords de libre échange de nouvelle génération comme le CETA / TAFTA / JEFTA...

en comptant sur la foule qui commémore avec soin tous les 14 Juillet,
mais qui abandonne comme d'habitude ses Cheminots, ses EHPAD, ses logisticiens de la Poste, etc
Et qui s'abstient à 57% d'aller voter comme aux P&L 2017 ou à ~~ 70% aux Européennes.

--------------------

J'appelle ceci sur mon site et même depuis 1991
l'adhésion commune et partagée à la compromission universelle.

Personne ne pose parmi les GJ, leurs haut-parleurs,
la question sur ce que nous tous avons fait de travers
pendant ces deux ou ces trois décades perdues.

Car nous avions toujours eu accès à la parole par les urnes,
et les offres politiques alternatives de Gauche avaient toujours existé.
Mais il était plus commode de les toiser, de montrer son mépris,
et maintenant de faire comme si elles n'ont jamais existé.
C'est le comble du confort, ou de la "paresse dialectique"
que de se dédouaner sans payer pour sa nonchalance politique
comme le riche qui ne paye pas pour sa taxe.
Le dévoiement de notre démocratie
est aussi notre œuvre commune,
nous y avons tous notre commun parti pris.

 

(Photos: exposition Mythos, Leipziger Schule / Le Mythe de l’École de Leipzig
        
au 77770 Museum für aktuelle Kunst, Durbach, 30 décembre 2018)

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

30 décembre 2018

Les extrêmes-droites chez les Gilets Jaunes - Les Gilets Jaunes sont-ils à Gauche ?

Je pose intuitivement depuis 7 semaines ces questions:
- le rond-point est-il le stade zéro du nationalisme
- les GJ sont ils à Gauche
- un RIC pour quoi faire
- ou est passé Marrakech
- y a-t-il un universalisme chez les GJ
- les listes GJ pour les Européennes sont une nuisance
- pas de solidarités locales, régionales et globales
- la romantisation du GJ
- toujours Robespierre comme avatar, mais où est Danton
- les GJ dégagent tout syndicat
- le GJ dégage tout ce qui n'est pas du Soi
- ...

En ayant regardé ce samedi après-midi les 4 heures du direct de Acte VII à Paris,
sur les 4 calicots il n'y en avait strictement aucun à Gauche, et idem pour TOUS les slogans.
Juste 2 ou 3 fois "RIC". Moi, ça me fait peur.

Ce soir je tombe sur un article du journal Le Monde >>>
www.lemonde.fr/m-le-mag/article/2018/12/28/le-site-de-la-gauche-radicale-lundimatin-booste-par-l-effet-gilets-jaunes_5403206_4500055.html

qui mène à un site appelé "lundimatin" >>>
https://lundi.am/Les-Gilets-jaunes-et-la-question-democratique-Samuel-Hayat

qui dirige en note de bas de page sur un site antifasciste "La Horde" >>>
http://lahorde.samizdat.net/2018/12/19/un-point-de-vue-antifasciste-sur-les-gilets-jaunes/
Si ce lien devait ne plus fonctionner, j'ai une version pdf)

(Photos: exposition Mythos, Leipziger Schule / Le Mythe de l’École de Leipzig
        
au 77770 Museum für aktuelle Kunst, Durbach, 30 décembre 2018)

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

29 décembre 2018

Gilets Jaunes Acte VIII ou Convergence des solidarités locales, régionales et globales ?

    Toute forme d'obédience me fait peur.

    Et nous voyons bien que certains gilets,
    pour l'apprentissage du nouveau parler jaune,
    font une rude conversion narcissique
    ou une rude démarcation autour de soi.

    Ceci nuit gravement au mouvement des GJ
    et n'est qu'une façon de mettre au cadre
    et de ne pas respecter l'autonomie
    de penser, d'analyser et de décider.

    Après 7 semaines, je demande toujours à voir
    si la nouvelle identification au jaune
    procède de l'attirance, du rejet, de l'ignorance des autres
    ou d'une convergence des solidarités locales, régionales et globales.

    Pour ma part, j'en reste à mes questions:
    le mouvement des GJ est-il à gauche,
    le rond-point est-il le stade zéro du nationalisme.

    On verra en janvier 2019 si le GJ dégagera aussi de son champ
    les Intersyndicales de Gauche qui vont entrer dans la danse.

(Photos: exposition Arno Rink à 77770 Museum für aktuelle Kunst, Durbach, décembre 2015)

 

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

26 décembre 2018

Après les Gilets Jaunes les Intersyndicales de Gauche entrent dans la danse en janvier 2019

----------

Les GJ ne sont pas inventeurs ni titulaires du RIC - Référendum d'Initiative Citoyenne. Depuis 3 ans cette réflexion et ce travail de recréation de nos attractions et de nos ouvrages communs et ouverts se réalisent en Conventions par la base et pour la base avec comme dénominateur les solidarités sociales, locales, régionales et globales.

Il n'y a plus de Manifeste comme référence, le 3ème millénaire est engagé.

---------------------

Nos 17 élus prouvent depuis 18 mois qu'ils sont au service au public et pour les Petites Gens.

Tout leur travail, mais surtout tout leur mode de pensée met en œuvre et en action les Convergences.

Ils n'appellent pas à la leaderisation, et comme mouvement ils ouvrent et propagent la réunion.

---------------------------

Il ne faudra pas que les GJ dédaignent les syndicats de Gauche qui à partir de janvier
entrent dans la danse en intersyndicale dans tous les secteurs.

--------------------------

Il ne faudra pas mettre d'un côté aux Rond-Points l'avatar de Robespierre, instaurateur de la dictature des Montagnards et de la Terreur, en tant que membre élu du Comité du Salut Public, et de l'autre côté oublier Danton.

-----------

En cette période où la France va se donner la chance à partir de janvier 2019 d'occuper partout les mots, d'inverser les mots, la France n'aura plus besoin de s'inventer en boucle ses fausses et misérables grandeurs avec des resucées de Robespierre, elle changera de langage pour dire effectivement autre chose, et pour ne pas comme d'habitude depuis 1789 revenir en arrière dans son culte national.

---------

En France, jusqu'à présent, le savoir est la chose la moins bien partagée. Avec les intelligences connectées
nous avons une fenêtre climatique pour nous ouvrir à l'humain. L'humain n'a pas besoin de grands hommes,
ni de capsules intermédiaires pour être mené. Nous avons maintenant le choix de grandir.

Vous pouvez accéder à la vidéo sur l'image >>>

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

24 décembre 2018

Un RIC pour quoi faire ? Le rond-point est il le stade zéro du nationalisme?

 

 

En bonne dialectique,
si dialectique n'est pas non plus un mot dégagé par les GJ,
le peuple doit aussi faire son autocritique,
non pas pour se freiner mais pour mieux se penser.

Le riche doit payer sa taxe,
le riche doit rembourser et dédommager ttlmt le dumping humain
mais le peuple doit payer sa nonchalance de cette dernière décade au moins.

 

Depuis le début du mouvement des Gilets Jaunes
je pose la question au sujet de la France paradoxale
qui va réorganiser son front politico-sociologique
en déplaçant son socle épistémique.

Depuis le début des GJ, il y a 7 semaines,
j'écris que la France ne va plus se parler comme avant.

-----------

Pour l'instant je n'ai rien vu de Gauche dans les GJ.

 

(Photos: môle Seegmuller, Strasbourg, décembre 2018)

 

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

16 décembre 2018

La BCE a racheté depuis la Crise des Subprimes de 2008 plus de 17000 milliards de toxiques aux banques et non pas 2600 milliards

Tout le monde en ce moment, JLM compris dans son interview d’hier sur LCI, répète aveuglément ce qui est publié partout tout dernièrement par les médias comme un nouveau front de propagande: « La BCE a injecté € 2600 milliards ».

Ce chiffre est totalement faux et 6,5 fois inférieur à la réalité. Même les économistes comme Piketty mentent en reprenant ce chiffre.

La BCE a lancé à la ronde ce chiffre de 2600 milliards d’€, en sachant qu’il semblait suffisamment astronomique pour qu’il s’agrafe dans nos cerveaux, sans pour autant provoquer une « sidération » populaire. Car en ce moment nous assistons à un ballet des sidérations, chacun se sidère sans se considérer dans le bon plan de la litote française.

Je me demande pourquoi TOUT le monde ment à ce sujet ou ne s’enquière jamais de la vérité à la quelle tout le monde peut avoir accès dans les sites officiels des Communautés Européennes.

Michel Barnier, UMP et Commissaire au Marché Intérieur, avait déjà officiellement publié les chiffres réels le 6 juin 2012: la BCE avait versé € 4500 milliards de 2008 à fin 2011. Vous pourrez cliquer directement sur son communiqué du 6 juin 2012 pour constater par vous-même le nouveau mensonge propagé depuis une semaine dans toutes l'Europe par la BCE, et auquel tout l'éventail politique adhère sans hésitation.

Depuis il y a eu encore énormément d’autres plans de Facilitation Quantitative - Quantitative Easing de rachats aux banques, assurances et grands comptes de leurs toxiques, pourris et irrécouvrables qui ont élevé le transfert de leur dette privée vers les pouvoirs publics, donc vers nous, à 17.000 milliards d’€ alors que le PIB européen est de 14.000 milliards.

17.000 milliards d’€ sont dilapidés par la BCE depuis l’année-Lehman 2008 en rachat de toxiques au secteur financier, en récompense à leur criminalité financières avec les dérivés comme les CDS/CDO/LBO etc, en sans exiger réellement contre lui le moindre des contrôles et la moindre des réglementations.

A côté de la BCE chaque Banque Centrale de chaque État-Membre a aussi racheté par centaines de milliards. La France a racheté pour 800 milliards d’€ de toxiques aux banques.

La Commission, donc les Gouvernements des États-Membres de l’UE, cajole les grands comptes spéculatifs criminels, mais impose quasiment manu militari l’austérité du budget, les privatisations, la Règle d’Or du pacte fiscal, et pour tout un chacun le dumping humain et toute autre forme de déprédation.

Dois-je mettre un GJ + un pantalon jaune et un chapeau jaune
pour dénoncer ce plus grand transfert de l’histoire du privé vers le public des dettes ?

 

(Photo: Expositions Tadeusz Kantor et Oskar Schlemmer, février et octobre 2016 au Cricoteka,
musée extraordinaire dédié à Tadeusz Kantor à Cracovie )

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

9 décembre 2018

Gilets Jaunes, nuisance politique d'une liste aux Elections Européennes du 26 mai 2019

 

 

Il parait selon des sondages que les Gilets Jaunes obtiendraient 12% des voix aux Élections Européennes s'ils présentaient une liste de candidats.

Mais 12% pour quoi faire?

12% sans programme et sans avoir réfléchi
– aux Traités et Directives,
– au dévoiement du keynésianisme de la BCE,
– à l’harmonisation fiscale et sociale
– à l’exploitation des Travailleurs Détachés,
– à la Directive sur le secret des affaires, etc
- etc

J’espère que les GJ ne créeront pas de liste pour le 26 mai 2019, ça ne ferait qu’amplifier l’atomisation des groupes politiques à l’image de tous ces ersatz de gauche, et ça rendrait encore pus impuissante la France face à ce Diktat de la Commission de BXL et devant ce Parlement Européen.

Même si les GJ devaient être à gauche, ce que je ne crois toujours pas, ils ne seraient qu’une nuisance à cause de l’atomisation des groupes politiques.

Mais c’est tellement franco-français de créer une chapelle de plus, de stimuler une conscience locale et d’ignorer les consciences régionales et globales.

Nous voulons quoi? Un putsch, un Frexit, une isolation, un socialisme national ?

 

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

29 décembre 2017

Le dumping humain: le modèle social à la française du Président Macron contrôle les chômeurs.

Je suis inventeur de cette expression Dumping Humain et avec elle aussi mon site est en Page 1 de Google, pour celle-ci depuis 2008.

Le dumping humain avec la violation des Droits de l'Homme et du Droit du Travail est un modèle de société alléchant de l'ouest à l'est de l'Europe pour de plus en plus de gouvernements, qui tout en n'ayant aucune légitimité électorale au regard du pourcentage des "majorités" obtenues (en France 15% et 18% aux élections présidentielles puis législatives de juin 2017), se précipitent pour démolir la société en prétextant vouloir la moderniser. Ces gouvernements organisent au profit de l'investisseur le dumping humain extérieur avec les Directives Européennes et les accords de libre échange de "nouvelle génération" comme le CETA / TTIP, et organisent le dumping humain intérieur avec la criminalisation des chômeurs et l'humiliation des Travailleurs (<<< terminologie officielle des Communautés Européennes). Au même moment et accompagnés des médias, la fraude fiscale des Lux-Leaks, Panama-Papers, Paradise-Papers etc et des paradis fiscaux intra-communautaires (Luxembourg, Double Irish et Dutch Sandwich de l'Irlande et des Pays-Bas), européens et off-shore est immédiatement remise sous le boisseau. Au même moment où le Président français, Macron, avait cosigné la nouvelle organisation du dumping humain au "Sommet Social Européen" tenu en cachette à Göteborg en Suède, la Commission Européenne avait enterré le Projet de Directive sur la Réforme de la Structure des Banques et du "too-big-to-fail". Ces évènements sont les mêmes facettes d'un seul modèle libéral qui promeut la sécurité des dividendes, qui élimine la sécurité sociale et qui organise sans discontinuité jusqu'à aujourd'hui depuis l'année Lehman-2008 le plus grand transfert de l'Histoire de la dette privée vers la dette publique en rachetant aux banques, aux investisseurs institutionnels et aux grands comptes leurs produits financiers spéculatifs, toxiques et irrécouvrables. C'est plus facile de faire du bashing sur le chômeur, d'autant plus qu'il n'y a pas de croissance économique, il n'y a qu'un surgonflement de la bulle échoïque financière qui donne l'illusion d'une stabilisation du PIB juste au dessus de 0%. La plus grand banque du monde par rapport à sa somme bilanaire, la Deutsche Bank, fait de nouveau aussi des pertes pour l'année 2017 et la 3ème année consécutive malgré les gigantesques facilitations quantitatives des la BCE et de la Fed'. Les facilitations quantitatives, QE, sont des liquidités au taux de 0% et le rachat des toxiques. J'ai inventé cette expression du dumping humain en 2007 quand j'écrivais sur Hayek et Jean Monnet.

Cette fois-ci je ne vous écris pas un article moi-même mais je vous fais un copié-collé de RMS, Revue de Management et de Stratégie: "Belgique: la 'Suédoise' et la criminalisation des chômeurs, trajectoire d’une vieille idée libérale". Il vous explique que la "modernisation du marché du travail" repose toujours sur cette pensée libérale qui va de John Locke, à Mandeville, Rousseau, Adam Smith, Malthus, Ricardo, Keynes.

Mais si de tels systèmes de dépravation sociale en bandes organisées et de destruction des économies nationales forment notre univers, c'est parce que la Lutte des Classes a de nouveau été gagnée sans nous et par-dessus nos têtes, cette fois-ci par cette élite globale, dont fait partie le nouveau Président français, le "président des riches". C'est aussi dû à 57% d'abstentions des électeurs français, pourtant une ou des alternatives démocratiques et parlementaires sont proposées. Mais les peuples sont assez idiots pour se ruer avec appétit sur le nationalisme identitaire au lieu de choisir leur dignité politique et de remettre en question ce modèle imposé. C'est évidemment plus facile de détester son voisin, de s'isoler dans une "patrie" et de continuer à courir au Aldi pour comparer les prix.
(Photos: Musée Husqvarna, Jönköping, Suède)

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

18 novembre 2017

Le dumping humain européen est renforcé avec le 1er Sommet social européen tenu depuis 20 ans

I want my Europe back!

Il y a 15 jours la Commission Européenne a enterré les propositions pour une Directive sur la Réforme de la Structure des Banques et du "too-big-to-fail" tout en faisant semblant de s'appliquer à remédier à la destruction globale de l'économie par les banques depuis 2008 et même en se félicitant elle-même pour le chemin parcouru en ce sens. Et 15 jours après l'Europe fait semblant de réanimer la Charte Européenne des Droits sociaux et fondamentaux des Citoyens et des Travailleurs Européens, mais contribue à l'enterrer encore plus profondément, tout en annonçant un catalogue de 20 mesures qui auraient à être appliquées d'ici 10 ans. Depuis 20 ans il n’y a pas eu de Sommet Social Européen, ce qui prouve que l'Europe n'a jamais dépassé le stade du Marché Commun ou de la CEE - Communauté Économique Européenne. Pourtant l'Europe Unie avait donc voulu se former en s'identifiant à l'opposé de ce qu'est l'EFTA / AELE - l'Association Européenne de Libre Échange fondée par les anglais, qui existe toujours et qui regroupe juste encore la Suisse, la Norvège, le Liechtenstein et l'Islande. Les anglais espéraient concurrencer l'union européenne avec leur AELE pour ne voir prospérer que leur idée de libre-échange. Mais, en réalité notre Union Européenne n'est surtout depuis le Traité de Lisbonne de 2008 et tous les Traités et toutes les Directives qui ont suivi, elle aussi qu'une association européenne de libre échange, ce qu'elle vient encore de prouver le 17 novembre 2017 avec un Sommet Européen qu'elle voulait faire passer pour être un Sommet Social Européen. L'Europe a, elle aussi, été actrice et responsable de ses deux décades perdues alors qu'elle jouissait de toutes les occasions rêvées pour inverser le mouvement. En effet il y a eu les affolements pour le TCE - Traité Constitutionnel Européen, les Référendums Oui/Non/Nej/No pour faire passer ce TCE, les Référendums-bis ou les contournements du Référendum en 2006 ou avec le Congrès de Versailles de 2008, le TSE - Traité Simplifié Européen ou Traité de Lisbonne pour faire passer surtout en cachette le Chapitre III du TCE rejeté par la France, la Hollande, l’Irlande, etc… Les occasions n’ont jamais manqué pour intégrer le Citoyen Européen, le Travailleur Européen dans le projet européen. L'Europe est responsable de ces deux décades perdues et en rajoute encore une autre en supplément. Pendant 30 années, l'Europe aura délibérément bloqué la Charte Européenne des Droits Sociaux et Fondamentaux. 30 ans sont 3/4 d'une carrière professionnelle d'un Travailleur.

La Charte Européenne des Droits Fondamentaux et Sociaux a toujours été écartée ou piétinée, et depuis 20 ans ni les Gouvernements des États-Membres et ni la Commission de Bruxelles n’ont jugé opportun de convoquer un Sommet Social Européen tout en arrangeant au maximum la circulation sauvage et non-protégée des Travailleurs détachés, et en bétonnant la circulation des biens et des capitaux agrémentée de tous les dumpings sociaux et fiscaux possibles entre les Etats-Membres de l'Union Européenne. Les médias ne s’en intéressent pas en ce sens qu’ils propagent tous le jour même de ce-dit Sommet Social Européen un semblant de regret et de déception car selon eux « L’Europe n’est pas compétente dans le domaine social », ce qui est totalement et gravement faux. Ceci est faux et je vous en ai assez parlé il y a 15 jours dans mon billet Travailleurs détachés: le Dumping humain continue et le nouvel échec européen de Macron du 24 octobre 2017 mais aussi par exemple dans mon billet du 6 mars 2012 "TSCG - Pacte Fiscal européen: la Règle d'Or pour tuer le Travailleur, casser le Code du Travail et organiser le dumping social".

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

16 octobre 2011

Terminologie inusuelle et les impensés - OWS - Occupy the WordS - Rénovez Maintenant 67, journal d'un Cimbre

Occupy_Wall_Street.jpg Depuis 2008 il existe un domaine de la torture et de l'empowerment global de l'individu que même Snowden n'a pas révélé.
Il s'agit de la torture du langage et de l'extinction du dictionnaire qui rendent les mots inaudibles.
Il faut nourrir le feu de la parole et, disposant de signifiants communément partagés,
nous saurons laisser entendre la démocratie et redemander du sens

En ce moment la phénoménologie de confort se crispe autour de la "dette publique" pour expliquer le monde. Pour moi >>

Si vous cherchez sur Google CETA droit des brevets d'invention mon site est depuis 2007 en page 1.
Si vous cherchez lever brevet vaccin covid 19 libre échange. mon site est en page 1 ligne 2 dès le 1er jour de publication.
De même pour OMC CETA lever brevets vaccins. De même pour lever brevet vaccin libre échange

Si vous cherchez sur Google Europe shadow banking spéculation mon site est en Page 1 Ligne 12 sur 6 070 000 résultats, en seulement 4 jours !
Si vous cherchez sur Google brexit bruxelles fintech banques too-big-to-fail mon site est en Page 1 Lignes 5 et 6.

Si vous cherchez sur Google "argent magique dumping" mon site est en A1 sur 506.000 résultats.
Si vous cherchez sur Google dumping humain mon site est en A1 sur 1.050.000 résultats depuis 2008 !!!
      Je suis l'inventeur de cette expression depuis le 24 janvier 2007.

Si vous cherchez sur Google pas de reprise économique mon site est en A1 sur 27.800.000 résultats depuis 2008 !!!
                   (pour cet item mon site a été en page 1 de 2008 à mars 2020)

Si vous cherchez sur Google "Renégociation des Traités Européens" mon site est en 2ème page sur 199.000 résultats. Notre infocratie est malade, car je ne suis rien.
Si vous cherchez sur Google "règle d'or dumping social" mon site est en A2 sur 84.000 résultats depuis mars 2012.

Si vous cherchez sur Google croissance appauvrissante mon site n'est qu'en B4 sur 5040 résultats.
Un si petit nombre pour les résultats montre que "croissance appauvrissante" n'est pas un concept dans l'opinion publique francophone. Là où il n'y a pas de concept, il n'y a pas de conscience.

Si vous cherchez sur Google costa-gavras plan de relance grèce mon site est en B2 sur 13.100 résultats.
Si vous cherchez sur Google "dumping humain" mon site est en A7 sur 237.000 résultats
Si vous cherchez sur Google "catallactique europe" mon site est en A1 ligne 4
Si vous cherchez sur Google "bulle des cds" mon site est en A1 ligne 10 et 12 sur 547.000 résultats
Si vous cherchez sur Google "CJUE Arrêt 10 mai 2017 Stop TTIP" mon site est en B2 sur 21200 résultats.
Si vous cherchez sur Google "I want my Europe back", je suis en A1 sur 502 millions de résultats et je n'ai aucun imitateur. J'en suis l'inventeur.
Si vous cherchez sur Google "CNCDH accord libre échange nouvelle génération" mon site est en A1 sur 17000 résultats.
Si vous cherchez sur Google "Tribunaux arbitrage CETA TTIP" mon site est en A10 sur 13800 résultats.
Si vous cherchez sur Google historique de la privatisation mon site est en A1 sur 1.760.000 résultats depuis 2009
Si vous cherchez sur Google produits financiers titrisés mon site est en A2 sur 64.300 résultats.
Si vous cherchez sur Google privatisations services traité de lisbonne mon site est en A1 pour 348.000 résultats
Si vous cherchez sur Google G20 de Londres et paradis fiscaux mon site est en A1 sur 117.000 résultat
Si vous cherchez sur Google bad bank définition mon site est en A4 sur 3.930.000 résultats
Si vous cherchez sur Google chute système monétaire, mon site est en page A ligne 4 sur 549.000 résultats.
Si vous cherchez sur Google "le hard landing" mon site est en B3 sur 136.000 résultats

Si vous cherchez sur Google europe providence bancaire mon site est en A1, A2, A3 et A4 sur 13.000.000 de résultats. Mais c'est normal c'est moi qui ai inventé le signifiant. "Europe providence Bancaire" reste un impensé collectif, une lacune dans le contenu de conscience des peuples, mais un très gros vécu collectif. Un ami qui a peur du rouge, m'a encore traité de rouge récemment. Croyez-vous que je suis rouge, parce que je pense "europe providence bancaire"?

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager