banner


 VIème République. 1ère République d'Europe. Convergence des Solidarités sociales, locales, régionales et globales. Attac
            Non à l'ethnocide biotechnologique, aux nécrotechnologies, au Pillage global des terres cultivables en Afrique
                   S'informer sur le site RzM67 mis en ligne il y a plus de 15 ans le 06 VI 06  
                               Les Insoumis et Le Parti de Gauche.
                                   Finance Watch
                                   aux urnes citoyens !

Rénovez Maintenant 67, journal d'un Cimbre

De 57 à 68% des électeurs inscrits ont snobé 11 fois les urnes en 2017, le 26 mai 2019, en 2020 et en 2021. 100% évaluent leur plasticité devant la mort depuis 2020
Where the catallactic world ends... there starts our life    |    S'informer sur les articles du Traité de Lisbonne - Libre circulation des capitaux
Le 5 janvier 2020 - personne ne parlait de pandémie - j'annonçais les soaring twenties, les années-20 où tout explose
<     Combattre le Dumping Humain     >   -   I want my Europe back !   -   <    OWS - Occupy the WordS    >
2011, Michel Barnier: "les États ont racheté aux banques 4500 milliards de dettes" (spéculatives irrécouvrables)
2021, la BCE a racheté depuis 2008 aux banques plus de 17.000 milliards avec plus de 20 plans de QE
_____________________________________________________________________________

6 juin 2021

15ème ANNIVERSAIRE de mon site "Rénovez Maintenant 67, journal d'un Cimbre" mis online le 06 VI 06

- Ce post contient 14 liens documentaires  -   Post optimisé pour écran 16/9 et affichage taille réelle sans zoom sous Firefox     -    Finalisation du 17 juin 2021 à 20:46

Rappel: notre devoir d'expression   ➳   Réviser la taxonomie du fascisme.
Mon site lancé le 06 VI 06 a 675 analyses postées. Il a commencé avec des libelles de débutant
contaminées par la fièvre du poulet H1N1 de 2006-09 et il est arrivé au nouveau bornage politique exécuté en forme de réponse au Covid-19. 

 

Il n'a ni like ni donate, ne doit rien à personne, n'attend rien de personne, il écrit ce qu'il veut sans s'ajourer à des codes. Le rédacteur n'est rien que lui, que quelque part, sans domiciliation sociale ni encartement. Il ne se profile jamais selon un public à flatter, n'en tire aucun avantage. Il lit une trentaine de quotidiens français, belges francophones, suisses romans et germanophones, allemands, suédois, anglais britanniques et américains et le Helsinki Times. Il ne lit jamais de livre (sauf une fois). Il va à la source de l'information dans les organes nationaux ou internationaux ou les ONG. Les seuls livres qu'il lit sont des romans en suédois de Suède ou de Finlande suédophone qui le déplacent dans un autre monde près du Cercle Polaire. Ainsi, sa pensée est "libre".

Pour beaucoup d'items, le site est en page 1... ligne 1 de Google          <   OWS - Occupy the WordS   >
Cette année, avec le confinement, il est parti pour atteindre 1,6 million de lecteurs. Ce qu'ils cherchent et ce qu'ils y trouvent, le rédacteur l'ignore;
il ne cherche pas à le savoir, car son message en bas de chaque billet, selon lequel il n'alimente ni blog ni forum, est excellemment bien respecté.

Le site a été lancé par dépit face à la carence infocratique, mais depuis 2 ou 3 ans vous trouvez sur YouTube de la très bonne information politique de fond totalement indépendante de la finance et de la financiarisation du tout et du n'importe quoi. Et maintenant que Joe Biden donne à nos néolibéraux forcenés de l'Union Européenne le droit de repenser la globalisation du Consensus de Washington... le site commence à devenir un peu fade... et tout le monde commence à raconter, comme après le 8 mai 1945, qu'ils ont tous été des résistants de la 1ère heure et "qu'ils l'avaient toujours dit". De plus, tous ces subitement illuminés continuent à ramasser les dividendes de la renommée et du confort dans leur nouvelle immunité de groupe
en faisant le tapage avec les signes convictionnels de leur syndrome du vacciné.

Mon cadeau d'anniversaire      le G7 Finance s’est engagé le 5 juin 2021 sur un taux mondial pour l’impôt sur les sociétés "d’au moins 15%", ...et ce n'est pas la Gauche qui me l'a offert.
Le G7 envoie ainsi une impulsion importante pour la réunion du G20 qui se tiendra en juillet à Venise, où un accord plus concret et détaillé est à attendre.
Les prédateurs fiscaux comme l'Irlande, le Luxembourg, les Pays-Bas, l’Écosse devront se payer leur confort économique eux-mêmes.

Ce que le G7 Finance a initié ce samedi 5 juin 2021 est aussi le début de... la Renégociation des Traités Européens, de la libre circulation des capitaux avec la concurrence déloyale intra-européenne de l'EU et surtout, au démontage de l'optimisation fiscale devra suivre le démontage de l'optimisation sociale par l'élimination du Code du Travail et l'exploitation des Travailleurs Détachés.
Depuis
le 14 juillet 1990 à 14h30 j'attends que le Mur de Berlin tombe aussi à l'ouest. Depuis le 5 juin 2021 nous y sommes, et ce n'est pas la gauche qui l'a fait chuter.
"Nous voilà, même si tu ne le veux pas, nous on est là"... mais tu ne pourras pas lancer tes LBD contre tous les Joe Biden qui te remettront à ta place.
Alors, pour ce nouveau combat fiscaliste, êtes-vous misanthrope, dysanthrope, humaniste ou toujours tout simplement fasciste?
Ah oui, c'est vrai, en mai 2022, bonnet noir ou noir bonnet, le parl'être franco-français dans son ultime démence.
Pour vérifier que la démocratie est giflée de manière systémique, voir mon analyse précédente.
C'est drôle, depuis la gifle sur Macron, le monde s'indigne sur notre "démocratie menacée".
11 morts, 7 mains arrachées et 32 yeux éclatés n'ont pas dérangé le pays,
ni les fascistes Viktor Orbán de Hongrie et de la Pologne du PiS,
ni le Dumping Humain imposé par Macron et ses boys.
L'indignation, c'est tellement présentiel,
le sommet de l'élégance française,
la nasse sur la démocratie.

Dans notre démocratie giflée à mort par Macron,
la Lutte des Classes se fait sans nous et par-dessus nos têtes.
Le 1er Conseil des Ministres extraordinaire qui avait été dédié au Coronavirus,
est celui qui a décidé d'utiliser le 49-3 pour faire passer sans vote et contre le Parlement et le Sénat
la question de la réforme des retraites. Macron adore donner des gifles quand ça ne va pas dans le sens de BlackRock.

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

16 février 2021

OpenLux: la vapeur des financiaristes, leur pouvoir sans souveraineté en face du plasma social absent et d'une société inopérante sans place pour la légitimité

- Post optimisé pour écran 16/9 et affichage taille réelle sans zoom sous Firefox  - Finalisation du 20 février 2021 à 09:16
   L'année 2020 mon site a eu 1 058 213 visiteurs, mais la courbe est ascendante depuis septembre 2020, et pour janvier et février 2021 il a eu 273 106, ce qui pourrait faire 1 638 636 visiteurs pour 2021.
   Si vous cherchez sur Google mon expression Dumping Humain dont j'ai l'antériorité mon site est là aussi en Page 1 et même en Ligne 1. Aussi sur bing.
   Je vous invite à lire mon propre commentaire sous mon billet du 24 avril 2009, puis d'y lire ce billet vieux de 12 ans qui semble effronté, très provocateur, voire "de mauvais goût".

Tout autour de nous et en nous tous tourne cette vapeur des financiaristes qui ont entre leurs mains le pouvoir global qui n'a pas besoin de souveraineté et qui s'en est dispensé grâce à leur inatteignabilité. Et même si par exemple avec le nouveau "leak", qui n'est plus un leak et qui est appelé un OpenLux qui est domicilié au Luxembourg dans cette Europe, ce pouvoir global est parfaitement sans souveraineté, donc inatteignable et génotypiquement non-séquençable par ce que le plasma social ne veut pas l'identifier, ne veut pas se connaître la capacité d'y parvenir et de le démanteler. Ce plasma social impotent est impotent de par son unique faute: 1) il s'est donné une atomisation des partis politiques qui bavardent entre eux, 2) et, en France par exemple, il se cultive sa pataugeoire de syndicats atomisés dont chacun agite sa propre petite clochette pour mener dans chaque unité de production et de service sa petite guerre civile de petits français contents de leur petit entre-soi. Le libellé français est intraordinaire et veut encore et toujours se vendre comme un jardin d'universalité. Le plasma social qui devrait être le constituant cardinal et ordinal de toute société est à ce point inopérant que les Wiki Leaks, les Lux-Leaks, les Panama Papers, etc... n'ont jamais été obturés. Le plasma social est à ce point inopérant que les mêmes données et le même savoir sur le phishing global intégral, ou bien sur les dépeçages en bandes organisées et sur les  évasions fiscales ont cette fois été compilées uniquement à partir des données publiques. Ces données toutes publiques ne nécessitent même plus des Julian Assange et d'autre Whistle Blowers pour être contemptées dans les quotidiens des plus ordinaires et des plus courants. De toute façon, l'Europe Unie, un amalgame de petits pouvoirs dysanthropiques mais si tellement élégants, s'est donnée comme mission de ne pas tenir pour compte les déclencheurs d'alerte, mais de les criminaliser de par sa loi avec sa Directive Européenne sur le Secret des Affaires. Le plus brillant est que l'Europe a élégamment masqué de son texte barrière "Directive sur la protection des savoir-faire et des informations commerciales non divulgués (secrets d'affaires) contre l'obtention, l'utilisation et la divulgation illicites" que sa DIRECTIVE (UE) 2016/943 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 8 juin 2016, appelée communément Directive sur le secret des affaires, est la Directive sur le Secret universel garanti. A tous les plans de la BCE de maquillage de bilans bancaires depuis 2008 s'ajoutent les Accords secrets ANFA entre la BCE et les Banques Centrales nationales...

Notre société est à ce point inopérante qu'elle se permet d'avoir en face de cette vapeur de financiaristes, comblés par leur parfait pouvoir sans avoir à essuyer les gênes de la souveraineté, un plasma social vidé, évidé et qui s'est évidé de lui-même grâce aussi aux électeurs inscrits qui sont aussi à 57% abstentionnistes quand ils ne carmagnolent pas sur le tarmac une fois l'an et qui, le reste du temps, courent au Aldi pour comparer leurs têtes qu'ils veulent bien mettre à prix ou pour apprécier leur gondoles selon leurs pulsions qu'ils ne savent pas ultimes, comorbides ou létales. Ainsi, après les derniers émois des Wiki Leaks, Lux-Leaks, Panama Papers, le plasma social absent se permet même de bavarder avec confluences sur cette enquête OpenLux, qui est tellement plus agréable que les derniers des Leaks et Papers car elle ne respire plus le goût de la transgression des lanceurs d'alerte ou des petits et bonhommes pentitos de la spéculation financière comme les Jérôme Kerviel, Antoine Deltour, Kweku Adoboli qu'il fallait encore mettre sous scellés, sous bracelets électroniques pour leurs dernières déambulations qui peuvent même aller jusque chez le pape pour tâter de son émeraude orthodoxe. Cette enquête OpenLux a ce qui a de plus agréable dans ce plasma social absent, impavide et inodore. Elle ne s’appuie même plus sur une fuite de documents mais sur la simple exploitation de données publiques accessibles par tous sans masque bleu, sans gants et sans dents à avoir.

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

5 mai 2020

Le BDI - Baltic Dry Index - Chute catastrophique de 84,4% commencée... le 4 septembre 2019 - Plus bas que son plancher historique de 2008 avec le Covid-19

Le chaos économique des Années 20 a commencé 9 mois avant le Covid-19 exactement le 4 septembre 2019.
Le 15 mai 2020 le BDI est tombé à 393 $. Il était à 663 $ au plus bas historique lors de l'année-Lehman 2008.
LE BDI EST A SON PLANCHER HISTORIQUE DEPUIS SA CRÉATION !!!!!!!

Le BDI, qui annonce toujours 6 mois à l'avance le niveau de production industrielle de la planète, va toucher le fond.
Comme en 2008 énormément de cargos et de bulkers vont rester au mouillage de nouveau quelques mois voire quelques années.
En mer Baltique il y avait une ghost fleet d'une centaine de navires de fret dans la baie de Flensburg à l'est du Danemark de 2008 à 2011.

Le BDI annonce aujourd'hui le fracas humain de l'après Covid-19.
- Le BDI était à 12.000 $ en mai 2008 et était tombé à 663 $ en décembre 2008.
- Le BDI était à 410 $ le 10 II 2016, avec la crise de rétention des liquidités par les banques suite à la crise de 2008

- Le BDI était à 2518 $ le 4 IX 2019
- Le BDI est à 694 $ le 23 IV 2020,    à 665 $ le 25 IV 2020,    à 643 $ le 30 IV 2020
- Le BDI est à 635 $ le 1 V 2020,    à 617 $ le 2 V 2020,    à 598 $ le 5 V 2020

- Le BDI est à 575 $ le 6 V 2020 ou bien -77% depuis le 4 septembre 2020
- Le BDI est à 534 $ le 7 V 2020 et a perdu 160 $ en 15 jours !          - Le BDI est à 514 $ le 8 V 2020,    à 474 $ le 12 V 2020,    à 433 $ le 13 V 2020

- Le BDI est à 398 $ le 14 V 2020 ou bien -84,2% depuis le 4 IX 2019. Le BDI est à son plancher historique depuis sa création et 265 $ sous son prix le plus bas de l'année-Lehman 2008.
- Le BDI est à 398 $ le 15 V 2020

Dés le 1 mars 2020 j'écrivais que la Crise du Covid sera extrêmement plus grave que la Crise de l'année-Lehman 2008 qui était extrêmement plus grave que le Krach de 29.

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

12 septembre 2019

Transsubstantiation du langage par Mario Draghi et la BCE - Xième plan de Quantitative Easing / Facilitation Quantitative avant l'Armageddon et l'explosion des peuples d'Europe

Aujourd'hui le 12 IX 2019, il est très intéressant de voir, dans mon voyage au trou du langage que je fais en ligne depuis le 06 VI 06, comment un langage ordo-libéral se transformait d'abord en un martèlement psittacique de propagande et devient juste encore de simples phrases bénignes et anodines même s'il feint de mettre en avant une controverse dans un débat sensé être prégnant et profond. J'en veux pour illustration l'article paru dans le quotidien Le Monde aujourd'hui le 12 XI 2019.

Je vous en donne ici le titre et les passages dominants >>>

"La BCE prête à repousser ses limites pour enrayer le ralentissement de l’économie européenne: le président de l’institution de Francfort, Mario Draghi, qui va quitter ses fonctions fin octobre (pour son successeur Christine Lagarde), doit annoncer de nouvelles mesures jeudi.   /   Mario Draghi, devrait annoncer, jeudi 12 septembre, un nouveau plan de relance monétaire, pour tenter d’enrayer le ralentissement de l’économie de la zone euro.   /   Les habituels faucons, garants d’une orthodoxie monétaire stricte, sont bien sûr les premiers à monter au créneau.   /   Avec un deuxième programme d’achats d’actifs, la BCE va continuer à perturber les marchés, s’agace dans le Wall Street Journal Jürgen Stark, l’ancien chef économiste de la BCE.   /   Mais les doutes proviennent aussi de lieux d’habitude plutôt favorables à l’interventionnisme de la banque centrale.   /   François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France, s’interrogeait dans une récente interview à L’Agefi sur les besoins de relancer dès maintenant le quantitative easing (QE, les achats de titres par la BCE) .   /   Progressivement, la BCE s’est ensuite lancée dans un plan de rachats de titres (essentiellement les bons du Trésor des États de l’eurozone) de 2 600 milliards d’euros, l’équivalent de presque le quart du produit intérieur brut (PIB) de la zone euro, auquel elle n’a mis fin qu’en 2018."

Comme vous le voyez, ce texte du quotidien Le Monde se lit bien, a tout l'air d'être cohérent, ouvert, réfléchi et pas du tout manipulateur mais tout proche du lecteur lambda. Nous comprenons tous d'emblée sans effort le propos. Ça c'est du journalisme! Nous avons envie d'y adhérer et de continuer d'aller courir au Aldi pour comparer les prix du sucre.

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

2 novembre 2018

DIRECTIVE sur le SECRET des AFFAIRES ou comment sortir des Traités Européens sans jamais y être entré

 

DIRECTIVE sur le SECRET des AFFAIRES
ou comment sortir des Traités Européens sans jamais y être entré.
Cet exemple peut se décliner avec presque toutes les Directives et tous les Traités
 

——————————-
 

Pour contrôler ce que vos euro-députés ont voté au Parlement Européen de Strasbourg,
par exemple pour la Directive sur le Secret des Affaires vous avez cet excellent site votewatch.eu :
http://www.votewatch.eu/en/term8-protection-of-trade-secrets-against-their-unlawful-acquisition-use-and-disclosure-draft-legislative–2.html

Il y a une inscription gratuite et libre à faire en créant son compte en-haut à droite
avec en bleu « My account » ou parfois aussi « Sign up ».
Ça n’engage à rien, ils n’ont pas changé en cachette il y a deux mois leurs statuts.

Une fois inscrit dans le popup,
le tableau des votes que je vous propose sur les votes des euro-députés apparait.

 

(Photo: Tadeusz Kantor, février 2016 au Cricoteka de Tadeusz Kantor à Cracovie)

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

1 novembre 2018

Du Brexit à la MOAB, la Mother Of All the Bombs de la City jetée sur l'Europe qui s'est couchée devant Theresa May

en cours de rédaction

 

 

Comme je l'avais prédit le 28 juin 2016, le Brexit sera contourné comme le NON, le NEJ et le NO au TCE. Un "grand" accord est intervenu cette nuit entre la City et Bruxelles: c'est le business as usual. Les flux financiers européens passeront toujours à 90% par la City.

L'Europe reste l'Europe Providence Bancaire avec son communisme financier sélectif et avec son humanisme automatique du trickle-up-effect, le ruissellement par le haut, la transfiltration des richesses en faveur du 1% et de la croissance appauvrissante.

L'accord entre Theresa May et bxl est encore plus violent que les accords de libre échange de nouvelle génération comme le CETA / TTIP / TAFTA / JEFTA et comme les 28 autres accords qui sont en négociation à huis-clos (<<< ce n'est pas du conspirationnisme)

"Sortir des Traités Européens" n'est donc pas vraiment le bon slogan pour les Européennes de 2019, puisque par les Traités "l'Union Européenne" migre elle-même en-dehors de la Région Europe où habitent ses gens, pour aller dans l'enclos catallactique de son super-discount-market commun.

(Photo: Tadeusz Kantor, février 2016 au Cricoteka de Tadeusz Kantor à Cracovie)

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

8 juillet 2018

Deutsche Bank - de la faillite de la plus grande banque du monde à la Renégociation des Traités Européens

Depuis l'année Lehman-2008, l'année de ladite Crise des Subprimes, la France a 1,5 million de plus de chômeurs. Lehman Brothers est le nom de la banque américaine qui a fait faillite en 1er en 2008 et qui n'a pas été "sauvée". En 2012 le bail-out des banques, leur "sauvetage", avait déjà coûté en Europe 37% du PIB européen selon le Communiqué de Michel Barnier, UMP, Commissaire Européen au marché intérieur. Le bail-out ne représente que des fonds perdus à jamais. Aujourd'hui le PIB européen est de 14.000 milliards et aucune banque n'est sauvée.

Et ce ne sont pas les versements de presque 17.000 milliards de Quantitative Easing - Facilitations Quantitatives de la BCE directement aux banques, aux assurances, aux investisseurs institutionnels qui ont initié le moindre des "ruissellements" vers de l'économie réelle. Les banques ont fait de la trésorerie et ont mis sur le marché encore plus de produits financiers titrisés dérivés.  Depuis 2008 tout le monde raconte que "la croissance est de retour". La BCE a simplement racheté par milliers de milliards par paquets (opérations "Grosse Bertha" et "Bazooka", OMT, LTRO, Emergency Liquidity Assitance... etc) et à hauteur de 100 milliards d'€ par mois depuis 10 ans aux banques leurs toxiques, leurs cadavres pourris et irrécouvrables. Selon la FAO il faut 10 milliards pour éradiquer la faim dans le monde. Et plus la BCE en rachetait plus les banques remettaient au grand jour de nouveaux cadavres en fonction des maturités de ces produits financiers titrisés dérivés et de leurs échéances en en faisant aussi transiter dans leurs bad banks domiciliées sur le territoire national, à la Tour de la Défense à Paris pour les "actifs cantonnés" de la Société Générale, ou tout officiellement et légalement dans des espaces off-shore.

L'Europe, en violation de ses statuts, attributions, fonctions dévolus par les Traités et Directives Européenne est devenue sur le dos des Européens une Europe Providence Bancaire. Il n'est donc pas étonnant que des gens comme Macron et ses centaines de têtards de la finance sont des destructeurs affines de l’État Providence, du Welfare State, car "tous ces pauvres coûtent un fric de dingue" selon Macron en personne. Il faut bien financer ces dettes et pertes des banques et la BCE Bad Bank. Du Traité de Lisbonne à la Bad Bank de la BCE, l'Européen libre et non faussé va payer pendant 80 ans pour rembourser cette criminalité spéculative des marchés financiers dérivés qui a rendu totalement serviles les États et la société. Je pense que vous ne vous êtes pas non plus laissés duper par la théorie du "ruissellement" chère à Macron selon laquelle 1 € offert aux riches va créer de l'activité économique, de l'emploi, de la richesse, du bonheur.

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

30 octobre 2017

La Commission Européenne a enterré les propositions pour une Directive sur la Réforme de la Structure des Banques et du "too-big-to-fail"

Au même moment où Macron chante "ses premières victoires européennes" contre le dumping social, alors que la déprédation sur le Travailleur est consolidée par cette"réforme" de la Directive sur les Travailleurs détachés, la Commission de Bruxelles a enterré le 24 octobre 2017 par un court communiqué la réforme du secteur bancaire en retirant sa propre proposition de Directive sur la Réforme de la Structure des Banques qui aurait dû résoudre le problème du too-big-to-fail. Cette proposition de Directive avait était soumise en 2011, 3 ans après l'année-Lehman 2008 et ladite Crise des Subprimes, par un groupe d'experts auquel le Commissaire Michel Barnier avait interdit de consulter les lobbyistes de la branche. La Commission demandait un retour à ce qui prévalait à l'image du Glass-Steagall Act, c'est à dire que les activités des banques ou des banques systémiques soient de nouveau séparées après un démantèlement ordonné. Il fallait séparer les dépôts, les prêts aux consommateurs et aux entreprises, les assurances et le trading financier en nom propre.

Ainsi une faillite des activités de spéculation en leur nom propre comme celle de l'année-Lehman 2008 ne mettrait plus en péril les autres activités des banques. Pour éviter un krach économique majeur, une telle faillite entraine obligatoirement pour une banque universelle qu'elle soit sauvée par les épargnants (bail-in) et avec une opération de bail-out par les contribuables, les États souverains, les Banques Centrales et la BCE. Que la BCE ait claqué depuis 2008 plus de 17.000 milliards d'€ pour tenter de sauver les banques a donc déjà été oublié, même en fait avant que personne ne fasse un audit et un bilan public. Que nos États-Membres de l'UE aient accepté le plus grand transfert de l'histoire de la dette privée vers la dette publique, personne n'en parle, c'est un non-évènement. Que les États-Membres de l'Union Européenne ont, en compensation pour "se rembourser", appliqué et appliquent massivement des plans d'austérité, des plans de désengagement de l'État de tous ses devoirs régaliens et des services publics, une Règle d'Or pour voler aux Travailleurs leur dû dans leur part des richesses produites passe sous silence, ça ne fait rien.

Qui porte donc cette tunique de l'infamie? Qui?
Tous. Les gouvernements, la Commission de Bruxelles et tous les abstentionnistes aux élections qui mettent en place minutieusement cette Europe Providence Bancaire. Pour la Commission Européenne "il n'est plus nécessaire de séparer les activités bancaires parce que les autres mesures ont régulé les marchés". Pourtant depuis 2008 les États-Membres mais aussi la BCE à hauteur de 17.000 milliards d'€ à ce jour rachètent toujours aux banques leurs produits toxiques, illiquides et irrécouvrables, et encore en ce moment à hauteur de 60 milliards d'€ par mois avec une fin possible provisoirement annoncée pour 2019. La Commission se met aussi en cachette en accord avec les accords de libre échange de nouvelle génération CETA / TAFTA / TTIP qui imposent le droit et la liberté absolus de l'investisseur. Démanteler les banques universelles sera selon les investisseurs une attaque contre leur plan d'optimisation de leurs bénéfices laissés espérés par leurs investissements et leurs spéculations sur des produits financiers dérivés et titrisés. La Commission Européenne, qui préfère écouter les lobbies au détriment des peuples, refait de l'Europe un sanctuaire pour la circulation sauvage et faussée des capitaux et pour l'extinction des Travailleurs et des Citoyens Européens. La Commission Européenne, qui s'aligne aussi sur Trump, prépare la prochaine Crise financière, mais comme l'Europe et la BCE ont maintenant brûlé toutes leurs cartouches avec la Helikopter Money pour le rachat des toxiques, nous plongerons dans les racines du mal. I want my Europe back!

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

11 mai 2017

Renégociation des Traités Européens contre Excit, l'Exclusion des Citoyens Européens? Programme de L'Avenir en Commun des Insoumis

Avec le CETA tout comme avec le TTIP, c'est un tribunal privé d'arbitrage à Washington le Cirdi/ICSID - Centre International pour le Règlement des Différends relatifs aux Investissements, qui va décider des Lois des États-Membres de l'Union Européenne et de toutes les Directives européennes pour les mettre en conformité avec la liberté de l'investisseur. Il n'y a ni exemption ni contournement possible. C'est un cadeau d'Obama. Ne pas reconnaitre ce fait, est commettre le déni de réalité, comme Macron le nouveau Président Français. Admettre la main-mise de Washington sur la souveraineté européenne c'est se ranger ou rester dans le clan des néo-conservateurs ultralibéraux comme le think-tank Terra Nova autoproclamé "Progressiste", pro-CETA/TTIP, et qui est l'engrais mental de Macron. Macron avait été le seul candidat des Présidentielles à s'être ouvertement prononcé en faveur du CETA et avait déclaré à l'automne 2016 lors des Journées de Bruxelles, que ce traité « améliore objectivement les choses dans notre relation commerciale avec le Canada". Tout en jugeant « pertinentes » les questions posées par le Parlement Wallon lors de son veto contre le TTIP/CETA, en octobre 2016, Macron avait estimé que "le traité devrait être exclusivement ratifié au niveau européen et non devant les vingt-sept parlements nationaux. La politique communautaire commerciale, c’est la souveraineté de l'Europe". Macron est donc tout autant un acteur de l'Excit, l'Exclusion des Citoyens Européens au profit des technocrates libéro-conservateurs de la Commission Européenne. RzM67 avait bien sûr régulièrement informé depuis quelques années au sujet de ce TTIP/CETA et du Comité Citoyens "Stop TTIP". Si vous cherchez sur Google "Renégociation des Traités Européens" mon site est en 2ème page sur 199.000 résultats. Notre infocratie est malade, car je ne suis rien. D'habitude mon site RzM67 est en... 1ère page.

CJUE - Cour de Justice de l'Union Européenne, ARRÊT DU TRIBUNAL du 10 mai 2017:
"La décision C(2014) 6501 final de la Commission, du 10 septembre 2014, rejetant la demande est annulée."

 

Les attaques internes sur notre démocratie française sont si violentes que je me dois pour une fois d'accompagner ma description des faits d'un peu de polémique qui restera ciblée sur Juncker, Président de la Commission Européenne, et sur Macron, le nouveau Président français qui n'a pas de légitimité avec une assiette de départ de 18% du corps électoral, donc même pas un quart. Macron et Juncker sont des sosies sans légitimté électorale; le second n'a jamais été élu pour ses fonctions européennes et le premier a une assiette initiale de légitimité électorale de 18% et veut tout autant que le premier gouverner par ordonnance.

Avez-vous succombé depuis plus de 8 mois avec le début des Primaires à la mise en tarentelle généralisée, médiatique et politique des Présidentielles, et déjà des Législatives du 11 et du 18 juin, qui consiste à vous faire entendre qu'il y avait plus d'un parti qui revendiquaient dans leur programme la sortie de l'Europe? Certains, les xénophobes et racistes, le revendiquaient en tête de programme. D'autres revendiquaient la Renégociation des Traités Européens. Mais pour mettre en tête le parti de la finance internationale et des marchés du nouveau Président Français, il avait fallu, en fonction d'une loi non écrite ou d'une bienséance apprivoisée, mettre les volontaristes et optimistes européens dans le même sac que les xénophobes et fascistes. Les volontaristes optimistes européens ne résidant bien sûr pas dans ce chœur dudit "Marché libre et non faussé de la Concurrence pure et parfaite", donc de cette Europe catallactique et financière des banques. Et qu'il était alors agréable pour beaucoup de cacher sa peur et sa honte déléguées que de se dire que "non, il faut rester dans l'Europe, je dois voter pour lui pour mon pays, le progrès et les réformes". Cette démarche irréfléchie confortait cette grégarité de clan politique qui déployait cette tunique de l'infamie qui se donnait l'aspect sacré et mystique de la citoyenneté vendue comme un produit politique dérivé par ce nouveau Président Français. RzM67 a voté blanc au 2ème tour. (Tableaux: Akseli Gallen-Kallela, Finlande)

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

15 avril 2016

Directive Européenne Secret des Affaires / Illégalité des Panama Papers, de Lux Leaks, du journalisme d'investigation, des lanceurs d'alerte

Antoine Deltour, à l'origine le LuxLeaks, encourt 1,25 million d'€ d'amende et 10 ans de prison (signez la pétition pour soutenir Antoine Deltour).
Jean Claude Juncker, organisateur de la fraude fiscale massive pendant 20 ans au bénéfice de son pays et gérant du paradis fiscal du Luxembourg, n'encourt rien.

Sculptures_Cracovie.jpg
 

Le Parlement Européen a adopté avec 503 oui, 131 non et 18 abstentions avec le soutien du PS 10 jours après les révélations des Panama Papers la Directive sur le Secret des Affaires le 14 avril 2016 en suscitant la colère de syndicalistes, de 800.000 euro-citoyens qui ont signé les pétitions contre, de certains élus, de journalistes, d'avocats, de lanceurs d’alerte, d'influenceurs, de 67 ONG, du syndicat FO, du DGB Confédération syndicale allemande, de l'Association Européenne des Droits de l'Homme, de Julian Assange fondateur de Wikileaks, de RzM67. Pour la répartition des votes au Parlement Européen consulter votewatch.eu. Le PS avec la droite LR et l'extrême droite FN ont voté pour, les verts EELV et le Front de Gauche ont voté contre. Le "secret des affaires" est trop vague et ne précise justement pas expressément que les journalistes, les whistleblowers - lanceurs d'alerte ne peuvent pas être condamnés pour leurs révélations issues de l'obtention, de l'utilisation et de la divulgation illicites d'informations internes aux entreprises. (Photos: bronzes à Cracovie)

Monsanto, à qui l'on doit les bombes atomiques de Hiroshima et de Nagasaki, peut donc continuer à empoisonner au sol les populations avec le Round Up et le rapport d'experts européens sur le glyphosate financé par les lobbies peut donc rester éternellement caché. Sur la base de ce rapport le Parlement Européen s'est prononcé la semaine dernière en faveur d'une prolongation de 7 ans de l'autorisation du glyphosate réputé cancérigène.

Avec cette Directive les lanceurs d'alerte et les journalistes d'investigation n'ont plus aucune chance de détecter les pratiques illégales. Les révélations comme celles des Panama Papers ou du Lux-Leaks sur les scandales des paradis fiscaux off-shore ou du Luxembourg constitueront une violation de la loi, seront condamnées par les tribunaux et passibles d'une lourde sanction pénale.

TTIP_Leaks_Greenpeace002.jpg

Greenpeace
TTIP-Leaks.org

 

 

 

Cette Directive prépare aussi l'entrée en vigueur du TTIP/TAFTA/CETA qui rend exclusif le droit des investisseurs au détriment de la démocratie et des normes sociales, sanitaires et écologiques, fiscales, bancaires. Seuls les lobbies industriels ont été consultés en toute opacité pour rédiger cette Directive. 

Plus de 3,4 millions de signatures contre le TTIP (au 24 avril 2016 >>> 0,38 million pour la France, 1,63 million pour l'Allemagne, même pour ceci la France reste arriérée). Ne restez pas la nuit debout et agissez le jour. Les Nuits Debout, c'est du bof bisounours, et ça leur fait croire qu'ils font la révolution sans en payer le prix. Aux urnes, s'ils y vont, ils ne choisissent tout de même pas les alternatives démocratiques et parlementaires qui existent. Ça carmagnole sur le tarmac et ça court au Aldi pour comparer les prix. Les Nuits Debout, ça leur fait croire qu'ils font la démocratie sans en payer le prix. Et la conscience est bonne, oh, oh, oh.

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

4 avril 2016

Accord ANFA sur les Actifs Financiers Nets - Les Planches à Billets nationales de l'Eurosystème pour engraisser la bourse

Sculpture_Mitoraj.jpg

Signez la pétition "Sanctionner les banques" d'Eva Joly, de Sven Giegold, Députés Européens. D'un côté les banques ont organisé leurs activités autour de l'évasion fiscale et du shadow banking, et d'un autre côté elles lèguent aux États souverains et aux Banques Centrales leurs pertes issues de la spéculation financière et leurs titres pourris, toxiques et irrécouvrables. Jusqu'à la fin 2017, la BCE aura donc créé presque 10000 milliards d'€ ou 72% du PIB européen depuis 2008 dans diverses opérations (Boîte-à-Outils, Bazooka, Grosse Bertha, OMT, LTRO, Emergency Liquidity Assistance...) pour le sauvetage public des banques et pour relancer l'économie. Ces diverses Facilitations Quantitatives (QE - Quantitative Easing) n'ont servi à rien d'autre qu'à relocaliser, consolider et concentrer encore plus les richesses dans le milieu financier qui détruit l'économie et les pays en spéculant financièrement au lieu de les réinjecter dans l'économie réelle. Avec ces Facilitations Quantitatives il est plus juteux depuis 2008 de spéculer que de nourrir des projets économiques. Je vous entretiens depuis 10 ans (mon site a été mis online le 6 juin 2006) de cette question du dévoiement du keynésianisme qui est la seule réponse que nos gouvernants veuillent bien apporter à la Crise des Subprimes qui a été déclarée contre le grand public lors de l'année Lehman 2008. Par mois la BCE rachète sans exiger de contrepartie depuis 6 mois et en principe seulement jusque fin 2017 pour 90 milliards en € de titres pourris aux États et aux investisseurs institutionnels, aux banques et aux assurances, ou aux grands groupes industriels et commerciaux. 93% des activités bancaires de la planète sont réalisés à seul but financier spéculatif avec les produits dérivés de gré à gré OTC comme les CDS/CDO, ces instruments de paris financiers qui représentent 12 fois le PIB mondial ou $ 899940 milliards. L'augmentation de 200000 milliards depuis 2008 est simple à expliquer: les banques sont incitées à prendre encore plus de risques excessifs sachant qu'elles seront sauvées sur fonds publics et par les contribuables. 7% des activités bancaires servent à l’économie réelle selon l'ONG Finance Watch.

(Voir toutes les Sculptures de Mitoraj, Cracovie)

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

16 octobre 2011

Terminologie inusuelle et les impensés - OWS - Occupy the WordS - Rénovez Maintenant 67, journal d'un Cimbre

Occupy_Wall_Street.jpg Depuis 2008 il existe un domaine de la torture et de l'empowerment global de l'individu que même Snowden n'a pas révélé.
Il s'agit de la torture du langage et de l'extinction du dictionnaire qui rendent les mots inaudibles.
Il faut nourrir le feu de la parole et, disposant de signifiants communément partagés,
nous saurons laisser entendre la démocratie et redemander du sens

En ce moment la phénoménologie de confort se crispe autour de la "dette publique" pour expliquer le monde. Pour moi >>

Si vous cherchez sur Google CETA droit des brevets d'invention mon site est depuis 2007 en page 1.
Si vous cherchez lever brevet vaccin covid 19 libre échange. mon site est en page 1 ligne 2 dès le 1er jour de publication.
De même pour OMC CETA lever brevets vaccins. De même pour lever brevet vaccin libre échange

Si vous cherchez sur Google Europe shadow banking spéculation mon site est en Page 1 Ligne 12 sur 6 070 000 résultats, en seulement 4 jours !
Si vous cherchez sur Google brexit bruxelles fintech banques too-big-to-fail mon site est en Page 1 Lignes 5 et 6.

Si vous cherchez sur Google "argent magique dumping" mon site est en A1 sur 506.000 résultats.
Si vous cherchez sur Google dumping humain mon site est en A1 sur 1.050.000 résultats depuis 2008 !!!
      Je suis l'inventeur de cette expression depuis le 24 janvier 2007.

Si vous cherchez sur Google pas de reprise économique mon site est en A1 sur 27.800.000 résultats depuis 2008 !!!
                   (pour cet item mon site a été en page 1 de 2008 à mars 2020)

Si vous cherchez sur Google "Renégociation des Traités Européens" mon site est en 2ème page sur 199.000 résultats. Notre infocratie est malade, car je ne suis rien.
Si vous cherchez sur Google "règle d'or dumping social" mon site est en A2 sur 84.000 résultats depuis mars 2012.

Si vous cherchez sur Google croissance appauvrissante mon site n'est qu'en B4 sur 5040 résultats.
Un si petit nombre pour les résultats montre que "croissance appauvrissante" n'est pas un concept dans l'opinion publique francophone. Là où il n'y a pas de concept, il n'y a pas de conscience.

Si vous cherchez sur Google costa-gavras plan de relance grèce mon site est en B2 sur 13.100 résultats.
Si vous cherchez sur Google "dumping humain" mon site est en A7 sur 237.000 résultats
Si vous cherchez sur Google "catallactique europe" mon site est en A1 ligne 4
Si vous cherchez sur Google "bulle des cds" mon site est en A1 ligne 10 et 12 sur 547.000 résultats
Si vous cherchez sur Google "CJUE Arrêt 10 mai 2017 Stop TTIP" mon site est en B2 sur 21200 résultats.
Si vous cherchez sur Google "I want my Europe back", je suis en A1 sur 502 millions de résultats et je n'ai aucun imitateur. J'en suis l'inventeur.
Si vous cherchez sur Google "CNCDH accord libre échange nouvelle génération" mon site est en A1 sur 17000 résultats.
Si vous cherchez sur Google "Tribunaux arbitrage CETA TTIP" mon site est en A10 sur 13800 résultats.
Si vous cherchez sur Google historique de la privatisation mon site est en A1 sur 1.760.000 résultats depuis 2009
Si vous cherchez sur Google produits financiers titrisés mon site est en A2 sur 64.300 résultats.
Si vous cherchez sur Google privatisations services traité de lisbonne mon site est en A1 pour 348.000 résultats
Si vous cherchez sur Google G20 de Londres et paradis fiscaux mon site est en A1 sur 117.000 résultat
Si vous cherchez sur Google bad bank définition mon site est en A4 sur 3.930.000 résultats
Si vous cherchez sur Google chute système monétaire, mon site est en page A ligne 4 sur 549.000 résultats.
Si vous cherchez sur Google "le hard landing" mon site est en B3 sur 136.000 résultats

Si vous cherchez sur Google europe providence bancaire mon site est en A1, A2, A3 et A4 sur 13.000.000 de résultats. Mais c'est normal c'est moi qui ai inventé le signifiant. "Europe providence Bancaire" reste un impensé collectif, une lacune dans le contenu de conscience des peuples, mais un très gros vécu collectif. Un ami qui a peur du rouge, m'a encore traité de rouge récemment. Croyez-vous que je suis rouge, parce que je pense "europe providence bancaire"?

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager