J'espère que ce 1er anniversaire du confinement sera le point de rebroussement vertical à partir duquel les électeurs inscrits se prendront en charge à partir de 2022. Le 16 avril 2020, juste 1 mois après le début du confinement 1.0, j'avais écrit >>> Corovid-19 - les vieux ont troqué leur mort individuelle d'aujourd'hui contre la globalisation de la mort future des jeunes. Qu'est-ce que je m'étais fait engueuler! Le 1er février 2021, à une AG syndicale en présentiel on m'a regardé sans un seul mot comme un alien pour mes propos que j'avais longuement expliqués et on est passé à autre chose.

LBD: la question de la faute des CRS pas tranchée

J'actualise ici un article des DNA >>> À défaut de voir les  policiers, qui ont blessé des manifestants, poursuivis pénalement, les victimes ont par le biais de leurs avocats et de leurs conseils introduit des requêtes devant le ministère de l’Intérieur afin que la responsabilité de l’État soit engagée.

Depuis une semaine, les victimes commencent a obtenir gain de cause. Un œil éclaté par ci, une mâchoire défoncée par là, la République organise une mise à prix de ses gueules cassées de sa guerre civile à la petite semaine et en chapelets. Ce subit revirement des autorités de l'État me semble être une tentative de stratégie politique de sédation de la part de Macron, pour sécuritiser sa seconde candidature aux présidentielles de 2022 et pour soutenir son ministre de l'Intérieur Darmanin bien agité.

Pour mettre un tarif dans le catalogue des très nombreux organes humains déchiquetés, dont 32 yeux et 7 mains, et de 1 mort direct et de 10 morts collatéraux dans les rues de France en manifestations, le ministère de l’Intérieur s’est fondé sur l’article L211-10 du Code de la sécurité intérieure qui prévoit que « l’État est civilement responsable des dégâts et dommages résultant des crimes et délits commis, à force ouverte ou par violence, par des attroupements ou rassemblements armés ou non armés, soit contre les personnes, soit contre les biens ».

Si l’État assume la responsabilité civile des blessures occasionnées par le fait d’un fonctionnaire de police, il ne se prononce pas sur le caractère fautif ou non du tir de LBD et de grenade en cause. « Ce régime juridique dispense de prouver la faute », expliquent les avocats de plus d'une centaine de victimes des tirs de LBD-40 et de grenades de guerre GLI-F4 au TNT.

Les procédures d’indemnisation sont engagées. Les pourparlers sont en cours, de manière amiable, entre le ministère de l’Intérieur et les victimes.
Une fois le chiffrage transmis, le ministère de l’Intérieur aura à se positionner: en cas de désaccord, il effectuera une contre-proposition.
Si les parties ne trouvent pas de terrain d’entente sur le montant à allouer au titre des différents préjudices,
le litige échoira au tribunal administratif.   <<<

------------------------------------

Notre Vème République est tombée si bas, qu'elle négocie comme au marché de Rungis, le prix au kilo de la viande des habitants de notre pays.

Dans mon résumé des 232 ans de bavardage français propagé avec le marqueur de la Révolution, j'ai laissé le cent-cinquantenaire de la Commune de Paris, qui comme le bicentenaire en 1989, ne sert qu'à dissimuler l'état lamentable de notre démocratie et qu'à faire tinter le verre pour que l'on s'embrasse sans raison en oubliant le Triage par le Dumping Humain organisé par l'ordre politique du Consensus de Washington pour sécuritiser sa sanctuarisation. "Tell us again about freedom and democracy. Speak white and loud, une langue riche."

1 million de personnes de plus a sombré depuis 1 an dans la très grande pauvreté et ils s'ajoutent aux 10 millions; 2,7 millions d'étudiants sont sacrifiés avec une formation confinée décapitée, des diplômes au rabais et une entrée dans la vie sociale et professionnelle écrabouillée;
8 millions ont recours à l'aide alimentaire tous les jours; explosion du  nombre des chômeurs.

          Photo, Dimanche 14 mars 2021, Strasbourg: en attente de son explosion personnelle à la station d'essence

Pour faire une commune il faut les autres.
Pour faire une lutte, il faut de la mythologie.
Pour faire le maintien de l'ordre, il faut de la mythologie.
La France dédicace toujours son parl'être à la sédation par le fascisme élégant.

---------------------------------------------------------

Speak white, par Michèle Lalonde.            wikipédia

 
Speak white  [1]
il est si beau de vous entendre
parler de Paradise Lost
ou du profil gracieux et anonyme qui tremble
dans les sonnets de Shakespeare

nous sommes un peuple inculte et bègue
mais ne sommes pas sourds au génie d’une langue
parlez avec l’accent de Milton et Byron et Shelley et Keats
speak white
et pardonnez-nous de n’avoir pour réponse
que les chants rauques de nos ancêtres
et le chagrin de Nelligan

speak white
parlez de choses et d’autres
parlez-nous de la Grande Charte
ou du monument à Lincoln
du charme gris de la Tamise
De l’eau rose de la Potomac
parlez-nous de vos traditions
nous sommes un peuple peu brillant
mais fort capable d’apprécier
toute l’importance des crumpets
ou du Boston Tea Party
mais quand vous really speak white
quand vous get down to brass tacks

pour parler du gracious living
et parler du standard de vie
et de la Grande Société
un peu plus fort alors speak white
haussez vos voix de contremaîtres
nous sommes un peu durs d’oreille
nous vivons trop près des machines
et n’entendons que notre souffle au-dessus des outils

speak white and loud
qu’on vous entende
de Saint-Henri à Saint-Domingue
oui quelle admirable langue
pour embaucher
donner des ordres
fixer l’heure de la mort à l’ouvrage
et de la pause qui rafraîchit
et ravigote le dollar

speak white
tell us that God is a great big shot
and that we’re paid to trust him
speak white
parlez-nous production profits et pourcentages
speak white
c’est une langue riche
pour acheter
mais pour se vendre
mais pour se vendre à perte d’âme
mais pour se vendre

ah! speak white
big deal
mais pour vous dire
l’éternité d’un jour de grève
pour raconter
l’histoire de peuple-concierge
mais pour rentrer chez-nous le soir
à l’heure où le soleil s’en vient crever au dessus des ruelles
mais pour vous dire oui que le soleil se couche oui
chaque jour de nos vies à l’est de vos empires
rien ne vaut une langue à jurons
notre parlure pas très propre
tachée de cambouis et d’huile

speak white
soyez à l’aise dans vos mots
nous sommes un peuple rancunier
mais ne reprochons à personne
d’avoir le monopole
de la correction de langage

dans la langue douce de Shakespeare
avec l’accent de Longfellow
parlez un français pur et atrocement blanc
comme au Vietnam au Congo
parlez un allemand impeccable
une étoile jaune entre les dents
parlez russe parlez rappel à l’ordre parlez répression
speak white
c’est une langue universelle
nous sommes nés pour la comprendre
avec ses mots lacrymogènes
avec ses mots matraques

speak white
tell us again about Freedom and Democracy
nous savons que liberté est un mot noir
comme la misère est nègre
et comme le sang se mêle à la poussière des rues d’Alger ou de Little Rock

speak white
de Westminster à Washington relayez-vous
speak white comme à Wall Street
white comme à Watts
be civilized
et comprenez notre parler de circonstance
quand vous nous demandez poliment
how do you do
et nous entendez vous répondre
we’re doing all right
we’re doing fine
We are not alone

nous savons
que nous ne sommes pas seuls.

Note(s)

  1. ^ Injure utilisée par les anglophones envers les francophones du Canada quand la langue française était utilisée en public.