Les jeunes écologistes, les jeunes, les 73% d'étudiants et de lycéens des Lycées Professionnels qui sont obligés d'avoir un boulot ubérisé, les personnes touchant le SMIC, les 9 millions de personnes vivant sous le seuil de pauvreté, les 8 millions de personnes dépendant de la banque alimentaire, les 12 millions de personnes ne pouvant pas se chauffer l'hiver, les retraités pauvres, les habitants des départements de la Seine-Saint Denis ou d'autres banlieues, les volontaires pour la bifurcation écologique, n'ont surtout pas à dire "qu'aucun des candidats ne se sont intéressés à eux". Le Programme de l'Union Populaire et de JLM en faisait son objectif central. Ils ont préféré snober les élections ou donner la primeur aux fascistes qui n'ont rien à faire d'eux. Qu'ils sen mordent les doigts maintenant.

Macron s'est dispensé d'assumer la part du débat démocratique et n'a pas fait campagne, n'a pas payé de sa personne et s'est fait payer avec son étiquette de président toute la médiatisation de ses Distancielles 2022 par les médias et les chaines publiques. Macron méprise depuis 2017 les habitants de notre pays. Pour ma part, comme en 2017, je vais voter blanc au 2ème tour,
mais je vais VOTER. Je ne vais pas vider leurs poubelles.

Maintenant, notre pays doit mettre son nez tout seul dans sa merde et être blâmé par toute l'Europe. Toute la presse européenne fait déjà ses gros titres, ce qu'elle a laissé passer pour la Hongrie et la Pologne, elle ne le laissera pas passer pour notre pays. C'est trop facile de nous prendre en otage comme en 2002 et en 2017 et d'en appeler au "Front Républicain". Macron annonce ce lundi que "le projet peut être enrichi" alors que de 2017 jusqu'à hier le 10 avril 2022 il n'a jamais tenu compte du Front Républicain et qu'avec 17% des voix des électeurs inscrits il a saccagé notre pays et les services publics selon ses désirs de spéculateur financier. Notre pays a besoin d'un électrochoc. J'espère que notre pays va de nouveau récolter les blâmes de tous les organismes internationaux de l'ONU, du OHCHR, du Conseil de l'Europe, du Parlement européen, du Conseil de l'Europe, de la Cour Européenne des Droits de l'Homme, etc    comme c'était le cas en 2018 et en 2019 contre Macron pour sa gestion au LBD contre les manifestations des Gilets Jaunes et contre sa réforme de la retraite BlackRock-Macron. J'en ai fait un inventaire. Aucun média ne l'a fait pendant ces Distancielles 2022 de Macron. La complicité des médias et des influenceurs est aussi à blâmer. L'électeur inscrit l'est tout autant, les programmes ont été largement publiés sous forme de brochures, de livres, de vidéos en ligne.

                                                                                                                                                                                                                     Pensez aux Législatives pour notre Avenir en Commun.