3,7 millions défilent en Allemagne contre l'extrême droite / Le Président allemand défend la Démocratie et l’État de Droit # le "réarmement" de Macron en faveur de l'extrême droite

en cours de rédaction   Ce post contient ... liens documentaires internes   -   Optimisé écran 21/9 et affichage taille réelle sans zoom sous Firefox.

màj du 19 février 2024: en deux semaines 3,7 millions ont défilé dans les rues en Allemagne contre le parti fasciste AfD.
màj du 28 janvier 2024: ce dimanche 24 janvier 2024, il y a de nouveau eu en Allemagne... 800.000 manifestants contre les fascistes de l'extrême droite. Du coup ils ont perdu aux élections pour l'arrondissement Saale-Orla en Thuringe. Mais vous compatbilisez l'énergie pour obtenir 52,4% contre 47,6%... en Allemagne avec son passé chargé! 4,8% d'écart pour 2,3 millions de manifestants. Donc en France, avec zéro manifestant, et surtout avec un passé moins lourdement ressenti - à cause du parl'être français du "pays des lumières" - les fascistes passeront les doigts dans le nez et feront de notre pays un binôme brun avec la Hongrie du fasciste Viktor Orbán.
Au Parlement Européen, les partis fascistes français, le Rassemblement National (RN), et allemand, Alternative für Deutschland (AfD) siègent dans le même groupe – Identité et démocratie (ID).

--------------------------

Aujourd'hui, dimanche 21 janvier 2024, plus de 1,5 million de personnes ont défilé en Allemagne contre le parti extrême droite AfD.
Discours du Président allemand, Frank-Walter Steinmeier >>> https://www.bundespraesident.de/SharedDocs/Reden/DE/Frank-Walter-Steinmeier/Reden/2024/01/240121-Demonstrationen-gegen-Rechtsextremismus.html

Hunderttausende Menschen waren auch an diesem Wochenende auf den Straßen, überall in Deutschland. Ganz unterschiedliche Menschen. Aber sie alle haben eines gemeinsam: Sie stehen jetzt auf gegen Menschenfeindlichkeit und Rechtsextremismus. Sie wollen auch in Zukunft frei und friedlich zusammenleben.
Diese Menschen machen uns allen Mut. Sie verteidigen unsere Republik und  unser Grundgesetz gegen seine Feinde. Sie verteidigen unsere Menschlichkeit.
Wir brauchen jetzt ein Bündnis aller Demokratinnen und Demokraten: egal ob sie auf dem Land leben oder in der Stadt, ob jung oder alt, ob mit oder ohne Migrationsgeschichte.
Die Zukunft unserer Demokratie hängt nicht von der Lautstärke ihrer Gegner ab - sondern von der Stärke derer, die die Demokratie verteidigen.

Zeigen wir, dass wir gemeinsam stärker sind.

Ce week-end encore, des centaines de milliers de personnes étaient dans les rues, partout en Allemagne. Des personnes très différentes. Mais elles ont toutes une chose en commun: elles se dressent désormais contre la misanthropie et l'extrémisme de droite. Ils veulent continuer à vivre ensemble librement et pacifiquement à l'avenir.
Ces personnes nous donnent du courage à tous. Ils défendent notre République et notre Loi fondamentale
[ Ndtr: la Constitution ] contre ses ennemis. Ils défendent notre humanité.
Nous avons maintenant besoin d'une alliance de tous les démocrates: qu'ils vivent à la campagne ou en ville, qu'ils soient jeunes ou vieux, qu'ils aient un passé d'immigration ou non.
L'avenir de notre démocratie ne dépend pas du volume sonore de ses adversaires - mais de la force de ceux qui défendent la démocratie.

Montrons qu'ensemble nous sommes plus forts.

Le Tribunal constitutionnel fédéral d'Allemagne étudie en ce moment l'interdiction du parti fasciste AfD.
Au Parlement Européen, les partis français, le Rassemblement National (RN), et allemand, Alternative für Deutschland (AfD) siègent dans le même groupe – Identité et démocratie (ID).

en cours de rédaction

___________________________

Ce discours solennel du Président de la République fédérale d'Allemagne, Frank-Walter Steinmeier,  prononcé aujourd'hui au Schloß Bellevue contre l'extrême-droite en Allemagne, peut s'écouter et se lire sur >>> bundespraesident.de

En France on fait juste le contraire et le président Macron amplifie le mouvement de l'extrême resserrement à droite. Et depuis 2017 il paralyse et casse le Parlement avec ses rafales de 49-3, c'est le président qui dirige seul l'action du gouvernement, comme le fasciste Viktor Orbán en Hongrie. Ses 1ers ministres - qui sont responsables de l'action du gouvernement devant NOTRE Parlement, refusent en plus d'engager le Vote du Parlement sur le programme du gouvernement conformément aux Articles 49-1 et 50 de la Constitution de la Vème République.

En France Macron envoie depuis 2017 la Brav-M, les LBD, les CRS sur les gens qui souffrent, les Travailleurs, les Chômeurs, les Gilets Jaunes, les Ubérisés, les Travailleurs Détachés, les Défenseurs du Code du Travail, les Défenseurs des Immigrés, les Jeunes, les Retraités, mais pas les Agriculteurs parce que Darmanin, le ministre de l'Intérieur, ancien membre du Gud, le mouvement fasciste, a dit "On n'envoie pas les CRS sur les gens qui souffrent".

Depuis jeudi il y a tous les jours d'énormes manifestations dans toute l'Allemagne contre le parti fasciste AfD. Une procédure d'interdiction de ce parti d'extrême droite est en cours devant le Bundesverfassungsgericht, qui, à la différence de la France, est une Cour Constitutionnelle indépendante qui n'existe pas grâce au pantouflage / revolving doors de quelques ministres recalés.

Les français, eux, font des Lois contre l'immigration, sur la Laïcité, sur la Sécurité Globale, et ont oublié

  1. leurs Rafles du Veldiv', Lisieux, Drancy,
  2. leurs Massacres de Sétif, Guelma et Kherrata où 45.000 manifestants algériens ont été tués par les soldats français le 8 mai 1945... la veille du jour de la victoire contre les nazis,
  3. leurs Ratissages des 89.000 malgaches manifestant en 1947 contre la colonisation à Madagascar et exterminés sous les balles de nos soldats français,
  4. leurs Ratonnades de Paris du 17 octobre 1961 où 165 algériens ont été jetés dans la Seine par des fonctionnaires de police aux ordres de leurs supérieurs,

Et en plus Macron, du sommet de notre Etat, édulcore Maurras ( penseur fasciste du "pays légal / pays réel" repris par Macron au sujet du "régalien" ), Hélie Denoix de Saint-Marc (putsch des généraux de 1961), Pétain.

A la date du 21 janvier 2024 les ministres passés et présents de Macron-1 et de Macron-2 depuis 2017  ont des inélégances à leur actif: 18 condamnations, 7 mises en examen et 7 enquêtes en cours. La liste se rallonge de beaucoup avec ce nouveau cabinet qui, comme d'habitude, ne va même pas solliciter le Vote du Parlement selon les Articles 49-1 et 50 de la Constitution de 1958. Ce "gouvernement" ne veut surtout pas parler du fond avec les habitants de notre pays. Il adore parler depuis les Gilets Jaune, depuis les 14 manifestations Retraite, de "réarmements" sous toutes leurs formes dans la gestion des Affaires Intérieures, de costume à l'école, de SNU, d'abonnement téléphonique, mais pas des 10 millions de nos concitoyens qui vivent sous le seuil de la très grande pauvreté, etc. Pire, il y aura la Saison 4 de la Casse du Code du Travail, bien sûr avec LES 49-3 à venir.

Notre pays est le SEUL pays d'Europe (moins la Hongrie de Viktor Orbán totalement absente de l’État de Droit),  dans lequel le/les 1er/s ministre/s   ne demande/nt pas au Parlement le Vote de Confiance.  La presse étrangère (D, GB, S, et CH /  B / L) est sidérée. Depuis 2017, nous sommes passés de Macron-1 et son "Révolution" à Macron-2 et son "révolutionnaires" avec son régime autoritaire électoral, le tout avec un extrême resserrement à droite.

La brochure électorale de MLP au P&L-2022 avait en pleine page une photo d'elle, plein sourire, serrant la main de Poutine dans les salons dorés du Kremlin. Vu les critiques elle avait fait cesser la distribution de son tract électoral, mais 1,7 million avait déjà été distribué.Ensuite les prêts russes pour ses deux campagnes de 2017 et de 2022. Et les prêts de 10,7 millions donnés à MLP de la part de la banque hongroise Magyar Külkereskedelmi Bank - MKB appartenant à l'oligarque hongrois Lorinc Mészáros et ami d'enfance de Viktor Orbán. La Commission Européenne a stoppé toutes les subventions européennes pour la Hongrie parce que Orbán viole depuis plus de 10 ans strictement toutes les Conditionnalités du Respect de l'État de Droit. D'accord avec Macron, il faut parler de l'héritage du RN et de MLP avec un langage moderne. Mais, 3 ans après l'annexion de la Crimée par Poutine, Macron l'avait accueilli le 22 mai 2017 à Versailles et il lui avait vendu, en violation de l'embargo international décrété contre la Russie suite à son annexion de la Crimée, du matériel militaire électronique de dernière génération. 4 ans après l'annexion de la Crimée par Poutine, Macron l'avait reçu le 19 août 2019 au Fort de Brégançon en grandes pompes et il lui avait proposé "l’architecture de sécurité et de confiance entre l’UE et la Russie". Macron avait déclaré devant les caméras >>> "La Russie est européenne, très profondément" et avait annoncé qu'il entendait >>> "réarrimer la Russie à l’Europe", qu'il croyait "à cette Europe qui va de Lisbonne à Vladivostok. C’est d’ailleurs pour cette raison que la France avait défendu la réintégration de la Russie au Conseil de l’Europe. La Russie est une grande puissance des Lumières. Elle a sa place dans l’Europe des valeurs auxquelles nous croyons".

en cours de rédaction

 

N'abandonnez plus notre démocratie, notre État de Droit, notre Code du Travail ! Allez voter ! (pour la VIème République)
Le Parlement Européen de Strasbourg a été abandonné à des médiocres le 7 juin aux Élections Européennes 2009.
Le Parlement Européen de Strasbourg a été abandonné aux médiocres le 26 mai aux Élections Européennes 2019.
Le Parlement Européen de Strasbourg sera abandonné à l'extrême-droite le 9 juin aux Élections Européennes 2024.

copie non commerciale partielle à l'identique autorisée avec citation de source.
Un site est un acte public. Ce n'est pas un blog, je n'alimente pas de forum.
Je consulte une trentaine de quotidiens online en 4 langues (français, allemand, anglais, suédois).
A propos de l'auteur et roman non-figuratif prémonitoire.

Conforme à la Charte

( En ligne depuis le 06 VI 06 / Pas de "donate", je ne tire aucun bénéfice pécuniaire, matériel ou social de mon site, c'est un acte isolé )

La fonction "commentaire" s'affiche du côté public,
mais ne fait pas aboutir les commentaires sur le back-office, modération ou pas.
Seul l'auteur du site peut déposer ses commentaires à partir du back-office (problème informatique).

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Egalement dans la catégorie "Peurs, dogme et puanteur"

Fil des commentaires de ce billet