Modélisation du pays par haine, violence et mépris - Le modèle de gouvernance de Macron depuis 2017

Finalisation du 05 février 2024  |  Ce post contient 10 liens documentaires internes et 6 liens externes officiels en annexe   -   Optimisé écran 21/9 et affichage taille réelle sans zoom sous Firefox.

1] La mise sous la tutelle du mépris et de la haine contre les professeurs est le résultat de la volonté de la gouvernance de notre pays.
Elle s'est gravement accélérée depuis 2017, elle avait commencé avec le "mammouth" de Claude Allègre.

Il s'agit pour la gouvernance de notre pays d’obtenir l'adhésion à sa remodélisation du pays et d'effectuer sa prise en main des mœurs et non pas de la conscience politique. Mépriser et haïr ne relèvent pas de la conscience mais de la pulsion musculaire qui autorise à l'échelle du pays de se dispenser de réfléchir. Cette démoralisation est une absolue victoire de cette gouvernance, surtout depuis 2017, encore plus depuis 2022, qu’elle veut maintenant soumettre à un « réarmement » collectif avec un uniforme pour tous pour faire des momies mobiles, sans abaya.

2] Il s'agit pour la gouvernance, quoi qu'il en coûte pour l'avenir de notre pays, de nos enfants, de nos futurs adultes, de nos futures capacités à valoriser et pérenniser notre pays, de faire admettre par la communauté globale résidente dans notre pays que l’État doit abandonner les services publics, supprimer des dizaines de milliers de postes, laisser au délabrement les bâtiments, faire passer le nombre officiel et légal de 24 élèves par classe à plus de 30 et jusqu'à plus de 40, etc... tout ceci pour libérer le maximum de moyens financiers que cette gouvernance veut allouer au décuplement de la financiarisation privée de tout et de n'importe quoi.

A la pulsion du mépris et de la haine, la gouvernance a accolé une dévotion, qui elle aussi dispense de réfléchir, une dévotion au "ruissellement vers le bas".
Le bilan est le tout-à-l'égout.

3] Concrètement et matériellement, en ce qui concerne le salaire des professeurs:
ces 20 dernières années le salaire a régressé de... 25%, avec point d'indice bloqué depuis 2008. La retraite des profs est de 75% du dernier salaire.
Une retraite actuelle de prof est 50% < inférieure à une retraite de prof d'il y a 20 ans.  

En Allemagne, le salaire des profs est 2 fois plus élevé que dans notre pays avec des rémunérations brutes de  + de 50.000 € annuels pour un débutant; en France un débutant avec Bac +5 reçoit 200,- € de plus que le Smic = 23.592 € bruts annuels. Selon l'OCDE, le salaire moyen d'un enseignant allemand après 15 ans s'élève à plus de 65.000 euros annuels, contre moins de 31.000 euros en France. En France, la progression de carrière avec changement d'échelon est alors considérablement freinée après ce seuil. Les professeurs allemands sont mieux payés que leurs collègues français pour autant d’heures annuelles devant les élèves.

4] Concrètement et matériellement, en ce qui concerne la retraite des professeurs:
en France, pour obtenir une pension complète (taux maximum de 75%), il faut justifier d'une durée de service de 166 trimestres (41 ans de travail). En Allemagne, un professeur doit avoir 67 ans et avoir cumulé 71,75 points à raison de 1,8 point par année travaillée (soit une durée de service de 40 ans) pour avoir droit à la pension complète (taux maximum de 71,75 %).

5] Concrètement et matériellement, en ce qui concerne le destin de la profession des professeurs: avec Bac +5, on ne postule plus pour un poste payé 200,- € de plus que le Smic et pour une si mièvre carrière au niveau matériel. A tous les niveaux de l'EN il y a énormément moins de postulants que de postes ouverts, à cause de ce mépris organisé. Le différentiel est de quelques milliers. Alors la gouvernance de notre pays organise partout des Speed dating et les Académies mettent même souvent des offres d'emploi sur Le Boncoin.

Fin ]   Pour ma part je suis parti à la retraite à mes 67 ans avec 176 trimestres.    Et je n'en veux à personne et je n'exprime jamais de haine, mais toujours une solidarité avec les 11 millions d'habitants de notre pays vivant sous le seuil de très grande pauvreté, ou avec les millions de Travailleurs ubérisés et détachés qui n'ont pas de Contrat de Travail, qui n'ont pas de couverture santé-chômage-retraite-accident du travail. Contre ces millions de personnes, mépris et haine sont tellement plus violents, et ce mépris et cette haine sont le modèle et un genre de ciment de notre société. Macron redouble de haine et de mépris contre les Gens de notre pays en organisant par étapes la Casse systématique du Code du Travail, avec ses Loi Travail-Macron 1, Loi Travail Macron 2 (vite renommée Loi El Khomri avant les P&L-2017) passées avec le 49-3, ensuite avec ses Lois Organiques Travail passées avec Ordonnance toujours en contournant le Parlement. Il vient de promettre en janvier 2023 par son xème 1er ministre Attal de poursuivre cette Casse du Code du Travail. Pour amplifier son mépris et sa haine contre les Gens de notre pays, Macron a fait passer depuis 2017 tout seul, autocratiquement, plusieurs Lois Immigration, Laïcité, Sécurité Globale, Retraite, Chômage, et toujours avec le 49-3, ou le PFLSSR, le 47-1, l'Article 38, le 44-2, le 44-3, l'Article 112-3, l'Article 122 au mépris du Parlement.

Lire mes analyses

L'accaparement des salaires - allant de violent à extrêmement violent - opéré sur la valeur ajoutée apportée par toute personne ayant un emploi, l'accaparement de la masse salariale destinée aux emplois nécessaires pour le fonctionnement de notre État mais supprimés ou non pourvus, constituent le socle du management d'état de la gouvernance depuis 2017. Et Macron veut maintenant faire définitivement oublier la valeur-travail en opérant ses réarmements multiples, son "réarmement civique", son "réarmement démographique" parce que "nous sommes en guerre". Vive l'utérus civique! Macron déplace le front dans sa lucarne, mais pour combien de temps encore? N'ayez crainte, la voie est tracée, les électeurs inscrits acceptent la gouvernance par les 49-3, par le mépris et la haine contre Parlement, démocratie et État de Droit.  De 54 à 71% des électeurs inscrits ont snobé 15 fois les urnes aux P&L-2017, le 26 mai 2019, en 2020, en 2021, aux P&L-2022. Au lieu d'aller voter ils foncent avec malice vers l'extrême resserrement à droite, le fascisme élégant just-in-time à la française de Macron et de son autocratie électorale.
Le dumping humain, la téléologie de Macron sous la tutelle des électeurs inscrits.

Depuis des années en ligne 1 page 1 de Google pour "extrême resserrement à droite",
et pour "Macron autocratie électorale" mon site est en page 1 ligne 6
Il faut rendre au langage ce qui est à l'humain

La gouvernance par 49-3, ou le PFLSSR, le 47-1, l'Article 38, le 44-2, le 44-3, l'Article 112-3, l'Article 122 depuis 2017, et en plus en imposant de ne pas demander le Vote de Confiance du Parlement envers ses 1ers ministres et de nouveau envers son nouveau 1er ministre sont des mépris et des haines exprimés contre le Parlement, la démocratie et l'État de Droit. Notre pays collecte depuis 2017 les blâmes répétés des Organes internationaux publics pour ses "manquements à l’État de Droit", pour son "usage disproportionné de la force", etc.

Il n'y a que les extrêmes droite et gauche et l'extrême-centre de l'autocratie électorale de Macron qui ne respectent pas tous ces Blâmes, Ordonnances, Résolutions, Avertissements de l'ONU, de l'OHCHR - Haut-Commissariat de l'ONU aux Droits de l'Homme, du Conseil de l'Europe, du Parlement Européen, de la DROI - Sous-Commission Droits de l'Homme du Parlement Européen, du Commissaire aux Droits de l'Homme du Conseil de l'Europe, de la Commission EU, du Conseil EU, du Parlement EU, de la CEJ - Cour Européenne de Justice, de la CEDH - Cour Européenne des Droits de l'Homme, etc.

Heureusement que tous ces Organes internationaux existent pour dire à la France ce qu'elle est! Faire comme s’ils n'existaient pas quand ça n'arrange pas et ne pas organiser, au nom de l’État de Droit, le moindre des débats publics, sociétaux, parlementaires sur tout cet abonnement aux blâmes collectés par notre pays depuis 2017 constitue un manquement au Devoir d'information, et une complicité avec la violation de l’État de Droit et avec le mépris et la haine à son égard et à l'égard des habitants de notre pays.

Et mes analyses

-----------------------------

N'abandonnez plus notre démocratie, notre État de Droit, notre Code du Travail ! Allez voter ! (pour la VIème République)
Le Parlement Européen de Strasbourg a été abandonné à des médiocres le 7 juin aux Élections Européennes 2009.
Le Parlement Européen de Strasbourg a été abandonné aux médiocres le 26 mai aux Élections Européennes 2019.
Le Parlement Européen de Strasbourg sera abandonné à l'extrême-droite le 9 juin aux Élections Européennes 2024.

copie non commerciale partielle à l'identique autorisée avec citation de source.
Un site est un acte public. Ce n'est pas un blog, je n'alimente pas de forum.
Je consulte une trentaine de quotidiens online en 4 langues (français, allemand, anglais, suédois).
A propos de l'auteur et roman non-figuratif prémonitoire.

Conforme à la Charte

( En ligne depuis le 06 VI 06 / Pas de "donate", je ne tire aucun bénéfice pécuniaire, matériel ou social de mon site, c'est un acte isolé )

La fonction "commentaire" s'affiche du côté public,
mais ne fait pas aboutir les commentaires sur le back-office, modération ou pas.
Seul l'auteur du site peut déposer ses commentaires à partir du back-office (problème informatique).

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Egalement dans la catégorie "Peurs, dogme et puanteur"

Fil des commentaires de ce billet