"L’État a le monopole de la violence légitime" - le slogan des fascistes, canal historique, nouvelle tendance et imitateurs autorisés pour justifier LBD et Brav-M

Finalisé le 1er avril 2023  -  Ce post contient 41 liens documentaires internes, externes, et officiels + 6 annexes    -   Optimisé écran 21/9 et affichage taille réelle sans zoom sous Firefox...

L'Alsace a transmis le 20 avril 2023 au département de l'Hérault la Casserole Olympique, mais par Arrêté Préfectoral N°2023.04DS.0187, Article 3, alinéa 1 >>> 
  "Aux usagers de la voie publique est interdit l'usage de dispositifs sonores portatifs".    En clair... l'usage de casseroles. Si Macron était Dada ce serait drôle.

màj du 9 mai 2023: Macron fait interdire les manifestations contre la "réforme" de la retraite partout où lui ou ses ministres passent, Macron a fait totalement vider à 100% les Champs Élysée pour la commémoration du 8 Mai, mais il a autorisé la manifestation d'un groupe de 500 nazis, cagoulés, en noir et avec drapeaux contenant la signalétique nazie. Son préfet de Paris et sa 1ère ministre ont défendu à cette occasion "le droit de manifester garanti par la Constitution". Vous verrez qu'avec 10 ans de crush autocratique de Macron depuis 2017 nous aurons en 2027 une majorité fasciste... qui va introduire la VIème République avec une Constitution brune. C'est ce que j'appelle sur mon site depuis le 06 VI 06 le fascisme élégant just-in-time à la française.

Pour justifier LBD et Brav-M, et autres réjouissances de la fin de la Vème République, les fascistes, canal historique, nouvelle tendance et imitateurs autorisés, détournent à leur compte une phrase de Max Weber répétée en boucle par Zemmour, le ministre de l'intérieur Darmanin, Macron >>>
" Il ne peut pas y avoir de violence de la police car l’État a le monopole de la violence légitime."

En réalité le sociologue Max Weber avait écrit en 1919: "Il faut concevoir l’État contemporain comme une communauté humaine qui, dans la limite d'un territoire déterminé, revendique avec succès pour son propre compte le monopole du pouvoir physique légitime". Il ne s'agit pas de Démocratie, ni d’État de Droit, ni de la Charte européenne des Droits fondamentaux et sociaux, mais de gestion d'un État.

Le terme allemand de référence, Gewalt, est cyniquement traduit en français par "violence" alors qu'en allemand il signifie ici "pouvoir" au sens de l’État qui s'affirme en interne et au niveau géopolitique face à d'autres états.

À la suite de l'Armistice de la Première Guerre mondiale, les forces de la Triple-Entente occupent une partie du territoire allemand, la Rhénanie, pendant 12 ans, de fin 1918 jusqu'en 1930, et la France administre et exploite à son compte le territoire du Bassin houiller et sidérurgique de la Sarre pendant 17 ans, jusqu'en 1935. Après la 1ère Guerre Mondiale, Max Weber a participé à la rédaction de la Constitution de la République de Weimar qui s'était aussi donnée comme mission de redonner un contour à l’État allemand qui a été bien amputé à sa capitulation du 11 novembre 1918. Ceci explique la source d'inspiration national-souverainiste identitaire des fascistes français, historiques, nouvelle tendance, et imitateurs autorisés, qui se sentent amputés de leur fortitude quand ils ne sont pas admirés pour leur audace.

                 "Wie Herr Hitler das Wort « legal » in den Mund nimmt - Comment Hitler a le mot « légal » à la bouche" / Illustration de Jacobus Belsen, 1932.
  < clic <    Яков Яковлевич Бельзен, Jakow Jakowlewitsch Belsen, artiste letton russophone qui a émigré en 1919 à Berlin pour fuir les sovjets puis en 1933, il y a 90 ans aux USA pour fuir les nazis.
Il y a 90 ans, le 1er avril 1933, a été organisé avec violence par les nazis le 1er boycott contre les juifs, quelques semaines après que Adolf Hitler, député élu démocratiquement au suffrage universel sans "bourrage des urnes", obtienne une majorité au parlement de Berlin, le Reichstag, pour devenir chancelier. Il y a 90 ans, Hitler avait recouru à la Loi des pleins pouvoirsGesetz zur Behebung der Not von Volk und Reich - Loi de réparation de la détresse du peuple et du Reich du 24 mars 1933, qui lui donna le droit de gouverner par décret, c'est-à-dire de prendre ses textes ( " incontournables " ) à portée législative sans aucune procédure parlementaire comme un genre de 49-3. Une loi qui lui donna dès 1933 des pouvoirs équivalents à ceux d'un dictateur.


<<< clic: mon grand-père à droite, devant le Reichstag:
"Expédition du Général français Mr. Nollet / Souvenir de mon séjour à Berlin / Lambert, 18 V 1923"

Max Weber avait fait en 1883 son service militaire à Strasbourg qui faisait avec l'Alsace et la Lorraine annexées partie du IIème Reich allemand. Max Weber était aussi un nationaliste engagé intellectuellement pour la politique impériale et impérialiste de l’Allemagne qui avait été unifiée lors de la proclamation de l'Empire allemand, du IIème Reich, le 18 janvier 1871 dans la Galerie des Glaces du Château de Versailles. Ceci éclaire aussi sa notion de "Gewaltmonopol", monopole de la puissance physique légitime de l’État. Par la suite les nazis et Hitler se sont aussi référés à Max Weber et à son schème du Gewaltmonopol.

Il y a 100 ans, en 1923, mon grand-père, strasbourgeois de l'Alsace libérée de l'Annexion du Kaiser, avait été envoyé à 23 ans "en expédition" à Berlin sous le commandement du Général Nollet qui présidait la Commission militaire interalliée de contrôle en Allemagne, visant à assurer le désarmement de cette dernière conformément aux Articles du Traité de Paix de Versailles du 28 juin 1919. Pendant la 2ème guerre mondiale mon grand-père était un résistant dans le réseau de la Banque Fédérative du Crédit Mutuel. Il était un FFI, mais dès la 1ère heure bien sûr, et avait été placé d'office par les américains comme maire de son village d'origine à la Libération dès novembre 1944 pour déloger le nazi collabo, un SA, qui a été incarcéré à la prison d'Oermingen et condamné à 10 ans de travaux forcés pour "intelligence avec l'ennemi" et à 20 ans d'Indignité Nationale.

En France, quand on fait un Rock around the Bunker réactualisé, quand on décroche du mur de la mairie le  portrait officiel de celui qui dit devant le drapeau de notre pays "je les emmerde" "les gens qui ne sont rien" "certains, au lieu de foutre le bordel" "une majorité de femmes, pour beaucoup illettrées" "ça m'en touche une sans faire bouger l'autre" ➳ ... et quand on fait un making of, un film documentaire relatant le tournage ou la production d'un film politique ou d'une composition gouvernementale, ou quand on fait une description du process de construction d'une politique sous l'angle de ce qui serait autrement resté dans l’ombre, on doit décupler de prudence surtout depuis le 16 janvier 2023, pour ne pas être attaqué et enfermé par une enquête ouverte pour « injure publique envers personne dépositaire de l'autorité publique » après des propos sur les unités de la puissance du pouvoir signalés par les préfets de police, le Parquet de Paris et les acteurs du régime. Macron conçoit sa start-up nation, comme sa communauté financière qui, dans les limites de son territoire néolibéral, revendique pour son propre compte " le monopole de la violence physique légitime ".

La Commission du Parlement avait classé...
                                                         la 1ère pétition contre la Brav-M >>>

 

...voici la Deuxième pétition contre la Brav-M >>> clic

Pour faire diversion les autorités publiques agitent une haine raciale bien française contre les immigrants, ou font passer uniquement avec le 49-3 comme d'habitude des Lois Laïcité et des Lois Sécurité Globale comme Macron qui ne cesse de dire "Il faut repenser l'Etat". Là aussi, à cause de sa Loi Sécurité Globale, la France avait été rappelée à l'ordre le 12 novembre 2020 par l'ONU. Mais avec Macron notre pays est abonné aux blâmes et condamnations adressés et prononcés par les grands organismes internationaux à cause de son "usage disproportionné de la force par la police et la justice".

Sans "faire son point Godwin", c'est le retour de la Stasi.    <<<   Cliquez sur la Plateforme des pétitions citoyennes de l'Assemblée Nationale    >>>
Je vous invite à regarder l'analyse de Le Média sur "Le journalisme de Préfecture", un titre qui est repris d'Acrimed - Observatoire des Médias / Action Critique Médias.

--------------

Macron a mis fin à la Vème République le 16 mars 2023. Il rejoint le club des fascistes Viktor Orbán de Hongrie et Duda / Kaczyński de Pologne. Macron utilise dans la Constitution de notre Vième République les Articles qui lui conviennent pour satisfaire, quoi qu'il en coûte, aux exigences incontournables des marchés financiers en écrasant tout et tous ceux qui lui en coûtent. Depuis 2017, très rapidement après les P&L-2017, je vous informe régulièrement de l'abonnement de Macron-1 et de Macron-2 aux multiples blâmes et condamnations de la France faits par l'ONU, l'OHCR, le Parlement Européen, la Commission Européenne, la Cour Européenne des Droits de l'Homme, etc. Sur le Site du Conseil de l'Europe - Commissaire aux Droits de l'Homme, en date du 24 mars 2023, vous trouverez >>> "Déclaration: Manifestations en France : les libertés d’expression et de réunion doivent être protégées contre toute forme de violence", le dernier blâme et la dernière condamnation émis et prononcée contre Macron et Darmanin, son ministre de l'Intérieur, et contre le ministre de la Justice.

Les 3 premières années du quinquennat de Macron, la France avait été condamnée par l'ONU, par le OHCHR - Haut Commissariat de l'ONU aux Droits de l'Homme, par le Conseil de l'Europe, par le Parlement Européen, par la DROI - Sous-Commission Droits de l'Homme du Parlement Européen, par le Commissaire aux Droits de l'Homme du Conseil de l'Europe, par Amnesty International, par LDH - Ligue des Droits de l'Homme et elle a même été interpellée par la Commission Européenne, etc... pour sa gestion violente armée de LBD et pour sa répression judiciaire contre les manifestations des Gilets Jaunes et contre les opposants à la réforme Macron-BlackRock des retraites et à la casse du Code du Travail (voir ci-dessous les 2 annexes du Conseil de l'Europe et du Parlement Européen). Aviez-vous entendu parler de ce sinistre abonnement français de Macron aux blâmes décernés contre la France par tous les grands organes internationaux de la planète? Ni Macron ni ses ministres ni les médias n'ont communiqué sur notre indignité nationale, notre parce que le début est en France, comme en Hongrie, encore le choix des électeurs inscrits. La violation des Droits de l'Homme est entrée dans le droit commun de l’État de Macron, elle est sa "matrice intellectuelle". Quand les Gilets Jaunes avaient manifesté, c'était plus drôle pour le gouvernement Macron et son album d'images d'utiliser les LBD et de comptabiliser 10+1 morts, 7 mains arrachées, 300 crânes fendus et 32 yeux explosés que de prendre "des décisions historiques" pour rendre la Dignité aux 8 millions de Travailleurs pauvres, aux 11 millions qui vivent sous le seuil de pauvreté, aux 9 millions qui dépendent de la banque alimentaire, aux 12 millions qui n'ont pas un appartement chauffé. Pour renforcer votre choix politique à avoir le 12 et 19 juin 2022 aux Législatives avez-vous pris connaissance du Mémorandum du Commissaire aux Droits de l'Homme du Conseil de l'Europe, de la Résolution du Parlement Européen ou du Rapport de l'OHCHR - Haut-Commissariat aux Droits de l'Homme de l'ONU >>> "France: des experts de l'ONU dénoncent des restrictions graves aux droits des manifestants « gilets jaunes »" ?

    <<<  Cliquez sur le site du Commissaire aux Droits de l'Homme du Conseil de l'Europe.

 

Le 24 mars 2023 la Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe, Dunja Mijatovic >>>

« Il appartient aux autorités de permettre l’exercice effectif de ces libertés, en protégeant les manifestants pacifiques et les journalistes, couvrant ces manifestations, contre les violences policières et contre les individus violents agissant dans ou en marge des cortèges ».

« ... les actes de violence sporadiques de certains manifestants ne sauraient justifier l'usage excessif de la force par les agents de l’État. Ces actes ne suffisent pas non plus à priver les manifestants pacifiques de la jouissance du droit à la liberté de réunion ».

« … un tel usage ne doit intervenir qu’en dernier ressort et dans le strict respect des conditions de nécessité et de proportionnalité, l’obligation première incombant à tout État membre du Conseil de l’Europe étant de protéger les personnes sous sa juridiction et leurs droits humains ».

« La libération sans poursuite de nombreuses personnes questionne la nécessité et la proportionnalité des mesures dont elles ont fait l’objet ».

« Le retour de pratiques qui avaient suscité son inquiétude en 2019, lors du mouvement des « gilets jaunes ». « Les violences doivent cesser. C’est une condition nécessaire à l’exercice effectif des libertés d’expression et de réunion, ainsi qu’à la confiance entre la population et les forces de l’ordre » conclut la Commissaire Dunja Mijatovic, tout en invitant les autorités à suivre les recommandations formulées dans son Mémorandum [du 26 février 2019] sur le maintien de l’ordre et la liberté de réunion dans le contexte du mouvement des « gilets jaunes », ainsi que celles émises cette semaine par la Défenseure des droits et la CNCDH - Commission nationale consultative des droits de l’homme. »

-----------------------

Nous avons une énorme chance, que cette fois-ci, contrairement à février 2019, strictement tous les médias TV et presse de notre pays, régionaux comme nationaux, reprennent à la Une et plusieurs fois dans leurs autres pages la Condamnation solennelle de la Commissaire au Droits Humains du Conseil de l'Europe du 24 mars 2023. Rassurez-vous, les nouvelles condamnations de l'ONU, du Haut Commissariat aux Droits de l'Homme de l'ONU, du Parlement Européen, de la Commission Européenne, de la Cour Européenne des Droits de l'Homme, etc, vont suivre comme en 2019. Je me réjouis de ces rappels à l'État de Droit.

Heureusement que nous avons l'ONU, le OHCHR - Haut Commissariat de l'ONU aux Droits de l'Homme, le Conseil de l'Europe, le Parlement Européen, par la DROI - Sous-Commission Droits de l'Homme du Parlement Européen, par le Commissaire aux Droits de l'Homme du Conseil de l'Europe, la Commission Européenne pour rappeler et démontrer à la France depuis février 2019, et à la Hongrie depuis 2013, ce qu'est l’État de Droit, le respect des Droits Humains, la démocratie. Pour l'instant n'ont été rappelés à l'ordre dans ce cadre là que la Hongrie, la Pologne et la France.

---------------------

Depuis des années en ligne 1 page 1 de Google pour "extrême resserrement à droite",
et pour "Macron autocratie électorale" mon site est en page 1 ligne 6

------------------------      |             Pix: stress-test, Paris, 14 avril 2023   >>>  

 

Commentaires

1. Le 4. avril 2023, par Thomas, le Cimbre

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

La Tribune de Genève a publié le 7 avril 2023 une caricature >>>  Macron et Xi Jinping sont interviewés.

Macron a le visage froissé et fulmine.   Xi Jinping sourit à la journaliste, lève la main et lui dit:     "Par courtoisie nous n'avons pas abordé le sujet du droit du peuple en France". 

  Tous les médias des pays de l'Europe sont estomaqués par l'autocratie électorale de notre pays. La France "Pays des Lumières - Pays des Droits de l'Homme"... en français dans la presse allemande.

  Tchin Tchin.

...........................................................................

 

Quand je laissais dans le quotidien régional DNA - Dernières Nouvelles d'Alsace
des commentaires allant dans le même sens que cet éditorial ci-dessous, et bien sûr de mon côté toujours polis, sans insulte, sans grossièretés, respectant "la Charte", ils étaient rejetés et je recevais un email m'en informant.


Mais depuis 5 à 6 semaines, mes commentaires sont systématiquement publiés par le boy de service et ils ne sont même plus jamais rejetés quelques heures ou un à deux jours plus tard.
Ceci ne témoigne bien sûr pas d'un sens subit du pluralisme de la direction des DNA mais de l'ordre donné par les actionnaires de laisser un peu croire aux abonnés à la liberté de la presse.

Le président du Medef, Geoffroy Roux de Bezieux, a sonné la fin de la récré en disant ce matin que « le gouvernement doit changer de méthode ».

Aujourd'hui les DNA ont publié cet éditorial époustouflant et si inhabituel qui démolit Darmanin, le ministre de l'Intérieur de Macron, avec un argumentaire tout à fait sensé et non vindicatif. Ce n'est d'ailleurs pas le première fois ces derniers temps que les DNA retournent leur veste.


Épouvantail

>>> La ficelle est énorme bien sûr, mais toutes les outrances étant désormais permises, il n’y avait aucune raison pour que Gérald Darmanin se gêne, ce n’est de toute façon pas tellement le genre de la maison.

Appelé à témoigner ce mercredi devant la commission des lois de l’Assemblée pour répondre de la gestion du maintien de l’ordre, voilà donc le ministre de l’Intérieur qui ressort le vieil et poussiéreux épouvantail de « l’ultra-gauche » et du « terrorisme intellectuel » qui faisait autrefois frémir dans les chaumières. Après « l’éco-terrorisme » ou l’islamo-gauchisme, au moins faut-il lui reconnaître une certaine cohérence idéologique. La réalité est qu’il doit assumer une politique de maintien de l’ordre dépassée et désastreuse.

Puisqu’il semble en effet établi qu’il n’y a ni plus ni moins de « terroristes d’ultra-gauche » en France qu’ailleurs (ou alors c’est à démontrer), il faut ainsi peut-être se demander pourquoi il n’y a quasiment que dans notre pays que les manifestations virent à la guérilla urbaine et occasionnent autant de blessés. Et se souvenir qu’alors que nos voisins participaient il y a dix ans, et trois années durant,
à un programme européen destiné à échanger sur les pratiques policières et à travailler à une désescalade, la France avait décliné l’invitation, tellement fière de son modèle basé sur le rapport de forces et l’affrontement.

On a vu le résultat avec les gilets jaunes ou à Sainte-Soline, mais aussi au Stade de France l’an dernier. Partout ailleurs, un ministre de l’Intérieur pris en flagrant délit de mensonges comme ça a été le cas aurait été limogé. Pas chez nous au nom d’un principe de fermeté et d’infaillibilité qui ne saurait souffrir le moindre signe de faiblesse. M. Darmanin peut donc tout mélanger, à dessein et en toute impunité. Mettre dans le même sac manifestants pacifiques et auteurs de violences pour les discréditer tous. Il peut, sous prétexte de dénoncer la radicalisation d’une infime minorité, radicaliser encore davantage. Ancrant l’idée qu’il n’y a aucun combat politique légitime et que toute opposition au gouvernement est par nature un terrorisme. Et c’est ce qui est peut-être au fond le plus inquiétant dans tout ça. <<<

2. Le 4. avril 2023, par Thomas, le Cimbre

et voici mon commentaire que les DNA ont publié et n'ont pas rejeté >>>

Merci aux DNA pour ce réveil à la lucidité,

    et qui va dans le sens de l'abonnement aux blâmes et condamnations adressés les 3 premières années du 1er quinquennat de Macron par l'ONU,
le OHCHR - Haut Commissariat de l'ONU aux Droits de l'Homme, par le Conseil de l'Europe, par le Parlement Européen,
par la DROI - Sous-Commission Droits de l'Homme du Parlement Européen,
par le Commissaire aux Droits de l'Homme du Conseil de l'Europe, par Amnesty International, par LDH - Ligue des Droits de l'Homme [1]

   à notre pays en 2019 à cause de son "usage disproportionné de la force par la police et la justice"

   et de nouveau depuis le 24 mars 2023 par le Conseil de l'Europe - Commissaire aux Droits de l'Homme.

A ceci j'ajoute pour la réflexion quelques secteurs linguistiques:

- le parler franco-français
- le fascisme élégant just-in-time à la française
- extrême resserrement à droite
- autocratie électorale
-

Note(s)

  1. ^ et par la Commission Européenne, le Conseil Européen
3. Le 4. avril 2023, par Thomas, le Cimbre

Il faut ajouter à cet abonnement addictif de notre pays depuis juin 2017 et Macron-1  
    aux blâmes et condamnations adressés et prononcés  
       par TOUTES les grandes Organisations Internationales publiques  

le Rappel à l'Ordre prononcé,    
   aux mêmes motifs que tous les autres,
   contre la France le 12 novembre 2020
       au sujet de sa Loi "Sécurité Globale",  
        qui bien sûr était tout autant passée avec le 49_3.

Le pdf du Communiqué se trouve sur le site de l'ONU
        >>> OHCHR >>> DownLoadPublicCommunicationFile >>> numéro 25705  

                   OHCHR =  Haut-Commissariat des Nations unies aux Droits de l'Homme

----------------------

 

Extrait du Rappel à l'Ordre de ONU - OHCHR
Haut-Commissariat des Nations unies aux Droits de l'Homme 

   prononcé contre la France le 12 novembre 2020
      au PALAIS DES NATIONS • 1211 GENEVA 10, SWITZERLAND 

   " Nous craignons que l'application de cette proposition de loi
puisse entraîner des atteintes importantes aux Droits de l'Homme et aux Libertés fondamentales,
notamment le Droit à la vie privée, le Droit à la liberté d’expression et
d’opinion,
et le Droit à la liberté d'association et de réunion pacifique,
tels qu’établis
dans la Déclaration universelle des Droits de l’Homme (respectivement aux articles 12, 19 et 20),
le Pacte international relatif aux droits civils et politiques (le « PIDCP »)
(respectivement aux articles 17, 19 et 21) et la Convention européenne des droits de l’homme (respectivement aux articles 8, 10 et 11).

 

 

 

4. Le 6. avril 2023, par Thomas, le Cimbre

 

Macron de l’Élysée prend pour un "désaccord"

  1. son renversement de régime constitutionnel (49-3, 47-1, 44-2, PLFSSR, Article 38 et Article 112-3)
  2. et sa violation des Droits de l'Homme et aux Libertés fondamentales, du Droit à la liberté d’expression et d’opinion, du Droit à la liberté d'association et de réunion pacifique, de la Déclaration universelle des Droits de l’Homme, du Pacte international relatif aux droits civils et politiques, de la Convention européenne des droits de l’homme, du Droit à la vie privée comme l'ont condamné en 2019, 2020 et de nouveau depuis mars 2023 le OHCHR - Haut Commissariat de l'ONU aux Droits de l'Homme, le Conseil de l'Europe, le Parlement Européen, la Commission Européenne, le Conseil Européen, la DROI - Sous-Commission Droits de l'Homme du Parlement Européen, le Commissaire aux Droits de l'Homme du Conseil de l'Europe, par Amnesty International, et par LDH - Ligue des Droits de l'Homme
  3. LDH que Darmanin, le ministre de l'Intérieur, veut dissoudre. 

Note(s)

  1. ^ En Alsace on dit tchin-tchin pour trinquer. L'expression a été introduite en France et dans l'Alsace, annexée par le Kaiser pendant 50 ans, par les soldats revenus de la Campagne de Chine. Les soldat français, sous le drapeau français et les soldats alsaciens... sous le drapeau impérial allemand.

 

Merci de ne pas insulter avec le terme "bolchévisme"  

  toutes les grandes organisations internationales publiques  

  et merci de rester dans l’État de Droit 

  comme nous l'ont rappelé x-fois et nous le rappellent depuis janvier 2019 et sans interruption le OHCHR - Haut Commissariat de l'ONU aux Droits de l'Homme, le Conseil de l'Europe, le Parlement Européen, la Commission Européenne, le Conseil Européen, la DROI - Sous-Commission Droits de l'Homme du Parlement Européen, le Commissaire aux Droits de l'Homme du Conseil de l'Europe, et aussi Amnesty International et LDH - Ligue des Droits de l'Homme, etc. 

   La déconstruction économique, du Code du Travail, des Services Publics, ubérisation systémique, démonétisation du travail avec depuis 2017 l'abonnement aux 49-3 et Ordonnances, et maintenant avec la réforme BlackRock-Macron des retraites. 

   Ne pas inverser tenants et aboutissants.

 


Tchin-tchin.[1]

 

Note(s)

  1. ^ En Alsace on dit tchin-tchin pour trinquer. L'expression a été introduite en France et dans l'Alsace, annexée par le Kaiser pendant 50 ans, par les soldats revenus de la Campagne de Chine. Les soldat français, sous le drapeau français et les soldats alsaciens... sous le drapeau impérial allemand.
5. Le 6. avril 2023, par Thomas, le Cimbre

 

En Allemagne il y a presque partout à  tous les niveaux, en Autriche il y a partout  
   le Droit de vote à partir de 16 ans.

Merci de na pas insulter la Jeunesse.  

   La tâche qui lui est laissée de réparer la planète et l’État de Droit est immense.

Pour la Planète je n'aimerais pas être à sa place dans 20, 30 ans.  

  Pour le retour à l’État de Droit je peux encore à 70 ans contribuer en allant voter bien sûr.
   Dans ma vie je n'ai raté qu'un seul scrutin, j'étais en Salle d'OP.  
     Et j'ai toujours été syndiqué depuis le lycée et jusqu'à ma retraite prise à 67 ans.

 

 

6. Le 6. avril 2023, par Thomas, le Cimbre

 

 J'ai écrit ce soir ce commentaire sous un article des DNA,
<<< mais il a été rejeté avec ce mail qui m'en informe (je l'ai mis en couleur).

 

Mon commentaire rejeté >>>

J'étais à ma 11ème manifestation depuis le 16 janvier,
alors qu'à 70 ans en étant parti à la retraite à 67 ans, je n'ai rien à y défendre pour moi.  

   Comme les 10 autres manifestations précédentes, c'était une belle manifestation, joyeuse, bon-enfant,
avec de la bonne musique, de bonnes sonos, et bien sûr respectueuse des passants,
de l'environnement, du mobilier urbain, des boutiques.  

 

 

 

7. Le 12. avril 2023, par Thomas, le Cimbre

La LDH - Ligue des Droits de l'Homme existe depuis 125 ans [ Affaire Dreyfus ], condamne la France comme toutes les grandes organisations publiques internationales. Pas plus ni moins.

Sous Macron-1 la France était abonnée aux Condamnations par l'ONU, le OHCHR - Haut Commissariat de l'ONU aux Droits de l'Homme, le Conseil de l'Europe, le Parlement Européen, la DROI - Sous-Commission Droits de l'Homme du Parlement Européen, le Commissaire aux Droits de l'Homme du Conseil de l'Europe, la Commission Européenne, le Conseil Européen, la CEDH - Cour Européenne des Droits de l'Homme, Amnesty International et LDH Ligue des Droits de l'Homme... pour son "usage non approprié de la force et pour sa répression judiciaire et policière contre les manifestations."

Sous Macron-2 cet abonnement reprend plus gravement. La Commission Européenne refuse à la Hongrie les subventions européennes à cause du non respect systémique de l’État de Droit organisé par Viktor Orbán depuis plus de 10 ans.

--------------------

8. Le 12. avril 2023, par Thomas, le Cimbre

Frankfurter Allgemeine Zeitung - FAZ, centre-droite, vient de publier à 20:45 un article
   >>> Der unzeitgemäße Präsident  

  Je vous en donne juste l'introduction et la conclusion:  

  "Le président inopportun /  La conception verticale de la politique d'Emmanuel Macron n'est pas la solution - mais la cause de nombreux dysfonctionnements en politique étrangère et intérieure. Avant même la fin de sa première année de mandat, un air de 'Fin de règne' (en français dans le texte) plane sur le gouvernement.  /    En minimisant la différence entre le système démocratique de Taïwan et la direction autocratique de Pékin, il lève les inhibitions. On attend d'une présidente Le Pen qu'elle s'acoquine avec les dictateurs, mais pas de Macron. "  

  CQFD  /  Mais comme nous le voyons le parl'être franco-français a encore de très nombreux mauvais jours devant lui.

9. Le 15. avril 2023, par Thomas, le Cimbre

 

 

La France n'a jamais fait son Devoir de Mémoire
depuis 1945, depuis l'Indochine, depuis Madagascar, depuis l'Algérie.

 

10. Le 20. avril 2023, par Thomas, le Cimbre

 

Le strasbourgeois Jean Hans Arp, 
     co-fondateur en 1916 du mouvement Dada au Café Voltaire de Zurich,  

n'aurait lui-même jamais été capable d'inventer une telle phrase   
   comme celle publiée le 19 avril 2023 dans l'Arrêté Préfectoral
       du département de l'Hérault N°2023.04DS.0187, Article 3, alinéa 1 pour encadrer la visite du pdt >>>    

  "Aux usagers de la voie publique est interdit l'usage de dispositifs sonores portatifs".   

                 En clair... l'usage de casseroles.

 

 

11. Le 20. avril 2023, par Thomas

Depuis 55 ans, depuis 1968, il n'y a plus jamais eu au 1er mai un défilé unitaire de tous les syndicats du pays. Chaque syndicat se trouvait tour à tour raison pour ne pas défiler au 1er mai, et surtout pour ne surtout pas se mélanger avec d'autres syndicats. Et chaque syndicat allait séparément à des dates différentes arroser les pivoines de l'Élysée, parce qu'il le vaut bien

Ce 1er mai 2023 il y aura un défilé unitaire de tous les syndicats.

---------

Je me souhaite que les syndicats français cessent leur petite gueguerre civile
et fondent un seul syndicat unique par branche.

La multitude des syndicats français dans chaque unité de production de biens et de services n'est qu'un splitting du mikado syndical français. Ce mikado de syndicats est une aubaine pour le patronat et une insulte pour les Travailleurs.

-------

De même je me souhaite que la Nupes devienne une vraie Nupes, et que les composantes autour de LFI ne se fassent plus la gueguerre entre eux.

-------

S'il n'y a pas ces deux unions unitaires, les fascistes - canal historique, nouvelle tendance et imitateurs autorisés - gagneront les prochaines élections.

 

12. Le 23. avril 2023, par Thomas, le Cimbre

 

 

 

Mais bien sûr nous assistons à la nouvelle séquence de Macron-2 qui lance le 17 avril 2023 avec ses "100 jours" son x-ième "changement de méthode" accompagné cette fois de sa nouvelle devise ternaire "Travail, Ordre, Progrès"... pour flatter l'alma mater fasciste de Vichy "Travail, Famille, Patrie" cher à Maurras, Pétain en conformité avec l'appel au putsch du 21 avril 2021 des 21 généraux et des 1500 militaires. Le site officiel Public Sénat vient de publier une très impressionnante photo !!! Mais Bruno Le Maire, ministre de l'économie et des finances de Macron, vient de faire une allocution pour canaliser sa haine contre les habitants de notre pays qui viennent de l'autre côté de la Méditerranée. Bruno Le Maire a parlé "des aides sociales qui partent au Maghreb" et son Darmanin, ministre de l'intérieur, toujours à l'affut de mettre en convergence les racismes franco-français, martèle que "la délinquance et la criminalité sont issues de l'immigration". Bien sûr tous les fascistes racistes (+de 30% d'électeurs votants dans notre pays) applaudissent. L'étude du CEPII - Centre d’Études Prospectives et d’Informations Internationales (CEPII) du 19 avril 2023 vient de prouver que les étrangers ne sont pas plus délinquants que nos indigènes de nationalité française. L'étude du CEPII, dépendant directement de Matignon et de la 1ère ministre Borne, assure que « les immigrés ne sont pas à l’origine d’une augmentation des taux d’infraction dans les pays d’accueil ». Pour étayer leur propos, le CEPII dresse un état des lieux des travaux de la recherche sur le sujet, dans plusieurs pays. Le CEPII constate qu’« aucune étude ne trouve d’effet de l’immigration sur la délinquance » et que « le nombre de délits commis dans un pays n’augmente pas à la suite d’une vague migratoire ». Macron et ses boys ouvrent tout grand pour le plus grand bonheur des fascistes français, canal historique, nouvelle tendance et imitateurs autorisés >>> La fenêtre d'Overton - Secteurs linguistiques en tension - Présentielles 2022 - Confirmation de l'Extrême resserrement à droite après 11 scrutins depuis 2017.

13. Le 1. mai 2023, par Thomas, le Cimbre

 

 

Les DNA viennent de publier aujourd'hui  1er mai 2023 un autre article à 14:05 >>>>

"ONU La France épinglée pour les discriminations raciales et les violences policières"

Malheureusement cet article n'est pas accessible aux commentaires.

Ceci n'est pourtant que le dernier blâme décerné par toutes les grandes Organisations Internationales publiques contre la France de Macron-1 et Macron-2.

Le plus récent des blâmes dans un abonnement d'une vingtaine de condamnations prononcées contre la France depuis 2019. Et ce n'est... qu'un commencement. Le plus dur reste à venir.

 

 

14. Le 18. mai 2023, par Thomas

Cela fait plus de 10 ans que j'écris sur le fascisme élégant just-in-time à la française, mais une/les alternative/s politique/s démocratique/s et parlementaire/s existe/nt,
donc je ne pardonne pas que de 54 à 71% des électeurs inscrits ont snobé 15 fois les urnes aux P&L 2017, le 26 mai 2019, en 2020, en 2021, aux P&L 2022.
En France on n'a pas besoin d'un putsch, on a un président pour endosser le negative goodwill des électeurs inscrits.

N'abandonnez plus notre démocratie, notre État de Droit, notre Code du Travail ! Allez voter ! (pour la VIème République)
Le Parlement Européen de Strasbourg a été abandonné à des médiocres le 7 juin aux Élections Européennes 2009.
Le Parlement Européen de Strasbourg a été abandonné aux médiocres le 26 mai aux Élections Européennes 2019.
Le Parlement Européen de Strasbourg sera abandonné à l'extrême-droite le 9 juin aux Élections Européennes 2024.

copie non commerciale partielle à l'identique autorisée avec citation de source.
Un site est un acte public. Ce n'est pas un blog, je n'alimente pas de forum.
Je consulte une trentaine de quotidiens online en 4 langues (français, allemand, anglais, suédois).
A propos de l'auteur et roman non-figuratif prémonitoire.

Conforme à la Charte

( En ligne depuis le 06 VI 06 / Pas de "donate", je ne tire aucun bénéfice pécuniaire, matériel ou social de mon site, c'est un acte isolé )

La fonction "commentaire" s'affiche du côté public,
mais ne fait pas aboutir les commentaires sur le back-office, modération ou pas.
Seul l'auteur du site peut déposer ses commentaires à partir du back-office (problème informatique).

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Egalement dans la catégorie "Peurs, dogme et puanteur"

Fil des commentaires de ce billet