- Ce post contient 52 liens documentaires   - Post optimisé pour écran 16/9 et affichage taille réelle sans zoom sous Firefox  - Finalisation du 3 mai 2021 à 13:40

Macron, juillet 2017: "des gens qui réussissent et d'autres qui ne sont rien".

Dans ma dernière analyse d'avenir sur "Reprendre les Finances publiques" du Rapport Arthuis et sur "Reprendre le Pouvoir" du Gilet Jaune François Boulo, j'avais écrit >>> Vous savez tous que, toujours aujourd'hui 11 mois avant l'échéance électorale la plus cruciale de la France depuis la guerre d'Algérie, hormis un seul mouvement politique citoyen, il n'y a aucun parti politique en France qui a un programme pour 2022 à 2027. En l'écrivant je n'étais pas au courant de l'appel à l'insurrection lancé par 1000 militaires gradés et l'ancien ministre et député François de Villiers. L'image à la fin de ma dernière analyse "until debt tear us apart - jusqu'à ce que la dette nous sépare" prend encore plus de sens, d'autant plus que Macron a fait du "séparatisme" sa religion civilisationnelle et son programme politique de 2014 à 2016, puis depuis 2017 et ensuite pour son second coming-out de 2022 en mettant son masque sur les 100.000 morts par la France à cause d'un système de santé et hospitalier détruit par son abandon par l’État et par les 200.000 lits supprimés ces dernières années. Nos gouvernants organisent eux-mêmes sans insurrection de militaires, avec leur politique néolibérale incivilisationnelle, un mouvement de contestation qui pourrait devenir insurrectionnel s'ils lui répondent encore avec leurs LBD.

Démonstration du travail de propagande du Journal le Monde en date du 27 avril 2021

Le 21 avril 2021 - en réplique aux généraux sortis des casernes e 21 avril 1961 avec troupes et chars dans les rues d'Alger pour faire un putsch militaire - en France, 21 généraux, une centaine de hauts gradés et plus d’un millier d’autres militaires à la retraite ont appelé les militaires d'active à une insurrection, à faire un Coup d’État. Ils ont adressé une lettre au président, au gouvernement, aux parlementaires, à tous les représentants de la République. Il semble qu'il y ait aussi des militaires d'active et des réservistes qui ont signé cet appel au putsch militaire. Cette lettre a été publiée en pleine page, à la une, et en couverture dans le magazine d'inspiration fasciste "Valeurs Actuelles". Cette lettre mêle explicitement tous les thèmes habituels franco-français, racistes, xénophobes, séparatistes et fascistes. Ce magazine a aussi publié à la une cet appel à l'insurrection lancé par Philippe de Villiers, ancien ministre et député. Un tel appel est puni par le Code de Procédure Pénale (Articles 412, 413, 414) par une très lourde peine d'emprisonnement et une très forte amende.
Macron, Président de la République et Chef des Armées, ou son Ministre de l'Intérieur, Darmanin, sarkozyste forcené, qui s'occupe avec violence des Gilets Jaunes et des manifestants contre la réforme BlackRock-Macron des retraites, sont restés totalement muets depuis cet appel au putsch militaire. Il y a deux mois ils ont été volubiles de longues semaines en inventant leur cabale de "l'islamo-gauchisme" pendant qu'ils faisaient passer par Ordonnance leur Loi Séparatisme contre les musulmans. La Ministre chargée de l'Enseignement Supérieur, Frédérique Vidal, avait aussi outrepassé ses statuts en demandant sans retenue au CNRS de faire une "étude scientifique" sur ce terme. Le CNRS s'était empressé de refuser au nom de "la liberté académique, indispensable à la démarche scientifique et à l’avancée des connaissances" et parce que "ce terme ne correspond à aucune réalité scientifique". Le CNRS "condamne les tentatives de délégitimation de différents champs de la recherche, comme les études postcoloniales et dénonce une regrettable instrumentalisation de la science". Je ne dépasserai pas aujourd'hui le "Point Godwin".

Si vous cherchez sur Google appel au putsch 21 avril généraux militaires macron maurras mon site est en page 1 ligne 1.