banner


 VIème République. 1ère République d'Europe. Convergence des Solidarités sociales, locales, régionales et globales. Attac
            Non à l'ethnocide biotechnologique, aux nécrotechnologies, au Pillage global des terres cultivables en Afrique
                   S'informer sur le site RzM67 mis en ligne il y a bientôt 15 ans le 06 VI 06  
                               Les Insoumis et Le Parti de Gauche.
                                   Finance Watch
                                   aux urnes citoyens !

Rénovez Maintenant 67, journal d'un Cimbre

Plus de 57% des électeurs inscrits ont boudé 7 fois les urnes en 2017, le 26 mai 2019 et en 2020. 100% évaluent leur plasticité devant la mort depuis 2020
Where the catallactic world ends... there starts our life    |    S'informer sur les articles du Traité de Lisbonne - Libre circulation des capitaux
Le 5 janvier 2020 - personne ne parlait de pandémie - j'annonçais les soaring twenties, les années-20 où tout explose
<     Combattre le Dumping Humain     >   -   I want my Europe back !   -   <    OWS - Occupy the WordS    >
2011, Michel Barnier: "les États ont racheté aux banques 4500 milliards de dettes" (spéculatives irrécouvrables)
2021, la BCE a racheté depuis 2008 aux banques plus de 17.000 milliards avec plus de 20 plans de QE
_____________________________________________________________________________

Mot-clé - jeunesse sacrifiée Covid 19

Fil des billets - Fil des commentaires

5 fév. 2021

2008: "Je ne tolérerai plus les criminels de la finance" / 2021: "Il faut faire racheter les dettes publiques par la BCE"... puis on repasse au Dumping Humain

- Post optimisé pour écran 16/9 et affichage taille réelle sans zoom sous Firefox   - Finalisation du 13 février 2021 à 19:52

PréambuleEurope Providence Bancaire >>>
2011, Michel Barnier, Commissaire Européen: BCE, rachat, sans conditions ni contrôle et réglementation, aux banques de 4500 milliards de dettes privées pourries
2021, plus de 17.000 milliards d'€ avec le cumul de plus de 20 plans "Grosse Bertha" et "Bazooka", OMT, LTRO, Emergency Liquidity Assitance...
Ce rachat de la dette privée spéculative et irrécouvrable des banques n'est rien d'autre que de la dette perpétuelle qui ne sera jamais remboursée.
----------------------------------
Comme de suite après le krach de 2008, une nouvelle capsule de mots marque le paysage sémantique pour amadouer d'avance un éventuel éveil de la conscience, de la critique et de la raison. 2021 est traversé par 2 revirements catharsistiques qui s'offrent du langage à brasser. Tous 2 sont un mauvais spin-off de la catharsis tout autant ratée de 2008, restée sans effet positif et qui avait fait passer le pishing global en 13 ans de l'intégral à l'institutionnel. Plus le contexte est épais, plus ils tentent de nous vider avec leurs phrases. Le Covid leur offre l'aubaine du packaging anxiogène du plus bel effet. Les influenceurs génèrent encore dans 2 directions en 2021 leurs mêmes ondes de brouillage avec le même lorem ipsum dans lequel ils se parlent à eux-mêmes en étant incapables de pratiquer la maïeutique avec les autres auxquels ils font semblant de s'adresser. Pas de place à notre texte. Ils parlent. Tu meurs. J'appelle ceci la politique par cavitation ou par idéation collective de la non-matière à penser. Les influenceurs, conscients de leur valeur marchande et fiers de leur community management, ne cherchent pas à nous injecter de la dissuasion ou du regret et de la conversion mais projettent des spirales de phrases tourbillonnaires pour générer du vide en nous, leurs cœurs de cibles, et pour poursuivre leurs propres affaires, à la différence de la politique par adhésion qui attend de la réflexion pour la chose partagée.

A côté du 1er revirement catharsistique qui raconte en boucle depuis fin 2020 le  1) "Il faut repenser l'État", on voit venir le 2) bruit d'une seconde nouvelle arme de dilution massive qui est encore bien plus une palinodie des fondamentaux idéologiques et catallactiques qui ont permis d'installer partout le Dumping Humain et l'extinction de l'inspiration depuis 2008. Cette nouvelle palinodie aussi ne sera que suspensive, fera pschitt et le Dumping Humain sera consolidé et la pensée matraquée avec le LBD en distanciel. Pour le change dans la contenance, la France adore se bavarder d'elle-même et se chercher, what ever it takes -  quoi qu'il en coûte, une grandeur dans ses chimères, quitte à ce qu'elle cultive son variant fasciste, au lieu de se partager une tendresse humaine, commune, collective et co-vitale.

Le 2ème revirement catharsistique, qui veut être depuis la fin de l'année 2020 le second pilier du nouveau langage à tenir, se formule parfaitement avec le  2) "Il faut que la BCE rachète la dette publique". Savourez cet overkill, c'est comme la Grande Conjonction de Jupiter avec Saturne, sa dernière conjonction avant qu'il ne se meurt étourdi par sa propre connerie. De suite après la mise en ligne de mon site le 06 VI 06, ma critique ininterrompue s'est concentrée à partir de 2008 sur le rachat à hauteur de € 17.000 milliards par la BCE aux banques, sans exiger de contre-partie depuis 2008 et sans arrêt jusqu'à aujourd'hui, de leur dette privée issue de leurs non performing assets résultant de leur spéculation criminelle sur les produits financiers et dérivés CDS, CDO, CDO², CDS², CDS3... Ce rachat par la BCE s'ajoute à celui effectué massivement en parallèle tout autant sans contrepartie dans chacun des 27 États Membres par chaque Banque Centrale et par leurs pouvoirs publics au détriment de tous et de l'économie réelle. Ce rachat par la BCE se poursuit encore mensuellement depuis 2008 et a même été boosté en décembre 2020 avec les Quick-Fix et le "paquet bancaire" du Conseil Européen. Les banques criminelles et systémiques en faillite technique depuis 2008 ont reçu aux yeux de tous leur vaccin anti-Covid privé quelques années avant nous-mêmes. Comme le  1) "Il faut repenser l’État", le  2) "Il faut faire racheter la dette publique par la BCE" a été lancé par la gauche insoumise qui est issue des nombreuses et régulières Conventions publiques tenues depuis 2014. Mais pour les vider, ils seront aussi maladivement, schizophréniquement et dolosivement repris en masse par cette phalange globaliste composée uniquement des multiples variants de la mort qui ont détruit l’État pour réduire les gens à leur plus petit dénominateur commun, celui du Dumping Humain, avant l'aboutissement de leur ultime pilotage du processus catallactique, celui de la Fin de l'Histoire. Mais cette Fin n'est pas cette fin endolorie de Fukuyama avec l'ironie de ceux qui en tirent profit tout en se donnant sage allure. Elle est pire. (Photo: Stockholm, 17 juillet 2016 à 15:16)

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

2 fév. 2021

2008: "Je ne tolérerai plus les criminels de la finance" / 2021: "Il faut repenser l'État"... (avec la Loi Sécurité Globale et la Loi Séparatisme)

- Post optimisé pour écran 16/9 et affichage taille réelle sans zoom sous Firefox   - Finalisation du 04 février 2021 à 16:20

Comme de suite après le krach de 2008, une nouvelle capsule séminale bruisse en staccatos, se fait voir, entendre et lire dans le paysage sémantique franco-français pour amadouer par avance un éventuel éveil de la critique et de la raison des habitants. On a l'impression que ce revirement catharsistique de 2021 est un spin-off de celui de 2008 tout autant raté, sans aucun effet positif mais ayant apporté et étalé pire sur nous et par dessus nos têtes avec le pishing global qui est passé en 13 ans de l'intégral à l'institutionnel. Et plus le catarrhe était épais, plus ils ont mis les bouchées doubles pour nous pincer les bronches. Les influenceurs génèrent encore une fois leur même brouillage avec le même lorem ipsum, sans aléatoire, sans inspiration et dans lequel ils se parlent, incapables de maïeutique, à eux-mêmes. Pas de place à notre texte. Ils parlent. Tu meurs.

Il m'amuse de voir les grands décideurs de l'Hémisphère des productifs et de l'hémisphère des nouveaux riches de la financiarisation globale subitement feindre de repenser le game des relations financières internationales, les chaines de l'ingénierie, les secteurs de développement, les centres de production, les réseaux de logistique, les proximisations des zones de distribution, l'appréciation à sa juste valeur de toute demande, les analyses des besoins des gens, les arrêts sur sites économiques, de service, sociaux, médicaux, culturels, éducatifs et de détente, les espaces de liberté et des conventions, les relations sociales et syndicales, l'accession à la pauvreté, la raison de vivre... tout en se contre-plaquant sans sourdine de leurs fondamentaux idéologiques mais en ayant une prosodie expiatoire et chamanique qui va, rendez-vous compte, jusqu'aux médias de grande diffusion et à leurs influenceurs inspirés qui les alimentent avec joie et engouement.

Même François de Closets, 87 ans, a dit hier tout guilleret qu'il faudrait que les vieux meurent maintenant, qu'ils ont assez duré.
Son death wish est-il contagieux? Avec la dysanthropie de la Réforme Macron/BlackRock des retraites nous le saurons.
En nous regardant nous compterons aux élections de 2021-22 les variants de la mort parmi les électeurs inscrits.

Maintenant, la nouvelle palinodie tricolore, qui s'impose seulement de manière incontournable depuis la découverte en 2020 du fiasco hospitalier français qui dure depuis plus d'une dizaine d'année et du fiasco de la recherche médicale française qui est encore plus vieux, est le "Il faut repenser l’État", et en France Macron et ses milliers d'amants savent y faire. Ils s'attachent depuis plus d'un an à organiser par la Loi Sécurité Globale la déclaration universelle de la criminalité immanente du citoyen, et par la Loi Séparatisme la défécation en dehors du giron matriciel d'une grande partie de ses habitants qui ont, pour ces décideurs, une religion moins séduisante pour le bon fonctionnement de la République et moins convenable que la leur. Il faut repenser l'État, Bonnes Gens, pour garder bonne figure sans se voiler la face.

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

19 janv. 2021

Vive la Jeunesse ! (Ce qui n'est pas appris maintenant aura des graves répercussions pour les prochaines 80 années)

Le 16 avril 2020 j'avais écrit cet article >>> Corovid-19 - les vieux ont troqué leur mort individuelle d'aujourd'hui contre la globalisation de la mort future des jeunes. Qu'est-ce que je m'étais fait engueuler!
-------------------------------

La solitude et la détresse existentielle de la jeunesse et de 2,7 millions d'étudiants sont la chose la plus grave dont je suis témoin en 67 ans. Sous le régime du Covid les apprentissages ne sont plus que gravement lacunaires ou ne sont pas faits du tout depuis une année, et ne seront pas non plus faits cette année 2021. Rappel: les études se font tout autant dans le groupe, dans l'échange et la comparaison que le soir, la nuit, devant sa table. L'autre en 3D est tout autant un référentiel que le polycopié. La jeunesse ne dispose même plus du luxe d'avoir un public pour commettre ses erreurs de jeunesse. Elle est aphone, aveugle, amorphe, atone, avie. Au revoir? Mais où? La plus belle période de la vie qui est fondamentalement et essentiellement structurante a disparu pour toujours du CV des jeunes. Il n'y aura pas de rattrapage, ce trou ne sera jamais comblé, ce n'est pas comme avec une guerre mondiale qui offrait à chaque fois le lendemain meilleur qui chante. Une construction de soi se fera cette fois dans la modestie, le silence, en cachette. Mais, je l'espère avec un passage aux urnes. J'espère que cette jeunesse ira voter, pour la planète, la leur, que 4 générations précédentes leur ont cassée. Il faut être lucide, ce qui n'est pas appris par eux maintenant aura des répercussions pour leurs 80 prochaines années et les nôtres restantes. Les promotions précédentes sont poussées vers la sortie avec un diplôme vide de sens, et les nouvelles promotions sont intégrées sur un dossier mouliné sans contenu. Les jeunes des milieux pauvres sont en décrochage, et il n'y a plus de petits boulots pour les 73% d'étudiants obligés de se financer les études parce que papa et maman ne rapportent pas assez de sous à la maison. Dans la grande précarité sous laquelle ils croulent, 20% des étudiants ont recours à l'Aide alimentaire. Dans l'immédiat, le court et le moyen terme, cette génération va connaître une chute sociale immense, comme il n'y en a plus eue depuis 1939. Cette chute sociale, des conditions sociales et du travail, est une aubaine pour la fintech et l'Europe qui, sur injonctions des lobbys, conduisent toute la population depuis 1989 dans le cône de déjection du dumping humain. Nous avons en France 7,5 millions de personnes dans la très grande pauvreté et en 2020 un million de plus. Le CAC40 vient de dépasser cette semaine son record historique, l’État verse des milliards aux grands groupes et ceux-ci versent des milliards de dividendes aux actionnaires et cassent les emplois. Plus de 57% des électeurs inscrits ont boudé 7 fois les urnes aux P&L-2017, le 26 mai 2019, et en 2020. 100% évaluent leur plasticité devant la mort depuis 2020. A bientôt! Mais où?

Nous verrons comment les électeurs inscrits seront aux élections de 2021 et de 2022. Misanthropes, dysanthropes ou humanistes?

Depuis 1 an déjà notre pays institutionnalise encore plus la génération spontanée, massive et durable de son nouveau lumpenprolétariat. Ceci est une sacrée aubaine pour les investisseurs !
A côté des étudiants en perdition, les lycéens de Lycées Professionnels mais aussi les étudiants des IUT n'ont plus non plus le stage de 6 mois nécessaire à l'obtention du diplôme.
Notre pays ne s'est pas donné même l'ombre de moyens pour apporter à la Jeunesse ce que tout pays leurs doivent.
Les millions de futurs emplois au plus grand rabais rapportera encore plus de cash additionnel aux Investisseurs.

-------------------------------------------------------------------

màj du 3 février 2020

Il y a 9 mois, le 16 avril 2020 j'ai écrit cet article >>> Corovid-19 - les vieux ont troqué leur mort individuelle d'aujourd'hui contre la globalisation de la mort future des jeunes. Je m'étais fait engueuler! Et le 19 janvier 2021 j'ai donné ce rappel >>> Vive la Jeunesse ! (Ce qui n'est pas appris maintenant aura des graves répercussions pour les prochaines 80 années), comme le 1 février 2021, à une AG syndicale départementale de professeurs. Personne n'y a repris mes propos sur notre jeunesse. Quand je leur parle de Dumping Humain, on me regarde comme un extra-terrestre, sans dire un seul mot. Je suis inventeur le 24 janvier 2007 de l'expression Dumping Humain, et avec cette expression mon site est aussi en Page 1 de Google depuis 2008. Sur mon site j'ai écrit 390 fois le mot Travail depuis le 06 VI 06 sur 659 articles.

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

29 déc. 2017

Le dumping humain: le modèle social à la française du Président Macron contrôle les chômeurs.

Je suis inventeur de cette expression Dumping Humain et avec elle aussi mon site est en Page 1 de Google, pour celle-ci depuis 2008.

Le dumping humain avec la violation des Droits de l'Homme et du Droit du Travail est un modèle de société alléchant de l'ouest à l'est de l'Europe pour de plus en plus de gouvernements, qui tout en n'ayant aucune légitimité électorale au regard du pourcentage des "majorités" obtenues (en France 15% et 18% aux élections présidentielles puis législatives de juin 2017), se précipitent pour démolir la société en prétextant vouloir la moderniser. Ces gouvernements organisent au profit de l'investisseur le dumping humain extérieur avec les Directives Européennes et les accords de libre échange de "nouvelle génération" comme le CETA / TTIP, et organisent le dumping humain intérieur avec la criminalisation des chômeurs et l'humiliation des Travailleurs (<<< terminologie officielle des Communautés Européennes). Au même moment et accompagnés des médias, la fraude fiscale des Lux-Leaks, Panama-Papers, Paradise-Papers etc et des paradis fiscaux intra-communautaires (Luxembourg, Double Irish et Dutch Sandwich de l'Irlande et des Pays-Bas), européens et off-shore est immédiatement remise sous le boisseau. Au même moment où le Président français, Macron, avait cosigné la nouvelle organisation du dumping humain au "Sommet Social Européen" tenu en cachette à Göteborg en Suède, la Commission Européenne avait enterré le Projet de Directive sur la Réforme de la Structure des Banques et du "too-big-to-fail". Ces évènements sont les mêmes facettes d'un seul modèle libéral qui promeut la sécurité des dividendes, qui élimine la sécurité sociale et qui organise sans discontinuité jusqu'à aujourd'hui depuis l'année Lehman-2008 le plus grand transfert de l'Histoire de la dette privée vers la dette publique en rachetant aux banques, aux investisseurs institutionnels et aux grands comptes leurs produits financiers spéculatifs, toxiques et irrécouvrables. C'est plus facile de faire du bashing sur le chômeur, d'autant plus qu'il n'y a pas de croissance économique, il n'y a qu'un surgonflement de la bulle échoïque financière qui donne l'illusion d'une stabilisation du PIB juste au dessus de 0%. La plus grand banque du monde par rapport à sa somme bilanaire, la Deutsche Bank, fait de nouveau aussi des pertes pour l'année 2017 et la 3ème année consécutive malgré les gigantesques facilitations quantitatives des la BCE et de la Fed'. Les facilitations quantitatives, QE, sont des liquidités au taux de 0% et le rachat des toxiques. J'ai inventé cette expression du dumping humain en 2007 quand j'écrivais sur Hayek et Jean Monnet.

Cette fois-ci je ne vous écris pas un article moi-même mais je vous fais un copié-collé de RMS, Revue de Management et de Stratégie: "Belgique: la 'Suédoise' et la criminalisation des chômeurs, trajectoire d’une vieille idée libérale". Il vous explique que la "modernisation du marché du travail" repose toujours sur cette pensée libérale qui va de John Locke, à Mandeville, Rousseau, Adam Smith, Malthus, Ricardo, Keynes.

Mais si de tels systèmes de dépravation sociale en bandes organisées et de destruction des économies nationales forment notre univers, c'est parce que la Lutte des Classes a de nouveau été gagnée sans nous et par-dessus nos têtes, cette fois-ci par cette élite globale, dont fait partie le nouveau Président français, le "président des riches". C'est aussi dû à 57% d'abstentions des électeurs français, pourtant une ou des alternatives démocratiques et parlementaires sont proposées. Mais les peuples sont assez idiots pour se ruer avec appétit sur le nationalisme identitaire au lieu de choisir leur dignité politique et de remettre en question ce modèle imposé. C'est évidemment plus facile de détester son voisin, de s'isoler dans une "patrie" et de continuer à courir au Aldi pour comparer les prix.
(Photos: Musée Husqvarna, Jönköping, Suède)

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager