banner


 VIème République. 1ère République d'Europe. Convergence des Solidarités sociales, locales, régionales et globales. Attac
            Non à l'ethnocide biotechnologique, aux nécrotechnologies, au Pillage global des terres cultivables en Afrique
                   S'informer sur le site RzM67 mis en ligne il y a bientôt 15 ans le 06 VI 06  
                               Les Insoumis et Le Parti de Gauche.
                                   Finance Watch
                                   aux urnes citoyens !

Rénovez Maintenant 67, journal d'un Cimbre

Plus de 57% des électeurs inscrits ont snobé 7 fois les urnes en 2017, le 26 mai 2019 et en 2020. 100% évaluent leur plasticité devant la mort depuis 2020
Where the catallactic world ends... there starts our life    |    S'informer sur les articles du Traité de Lisbonne - Libre circulation des capitaux
Le 5 janvier 2020 - personne ne parlait de pandémie - j'annonçais les soaring twenties, les années-20 où tout explose
<     Combattre le Dumping Humain     >   -   I want my Europe back !   -   <    OWS - Occupy the WordS    >
2011, Michel Barnier: "les États ont racheté aux banques 4500 milliards de dettes" (spéculatives irrécouvrables)
2021, la BCE a racheté depuis 2008 aux banques plus de 17.000 milliards avec plus de 20 plans de QE
_____________________________________________________________________________

Mot-clé - I want my Europe back

Fil des billets - Fil des commentaires

7 avril 2021

Lever le brevet sur les vaccins Covid-19: destruction de la santé publique depuis l'OMC, les Accords AGCS+ et ADPIC+ jusqu'au coup de grâce de l'Europe, du CETA, du TAFTA, de l'EU-Mercosur

- Post optimisé pour écran 16/9 et affichage taille réelle sans zoom sous Firefox  - Finalisation du 11 avril 2021 à 19:25
L'année 2020 mon site a eu 1 058 213 visiteurs et la courbe est ascendante en continu depuis septembre 2020. Avec 273 106 en janvier et février 2021 nous pourrions avoir 1 638 636 visiteurs en 2021

Ayant enseigné l'allemand appliqué au management international en Master Grande École à l'EM-Strasbourg et au droit de la propriété artistique, intellectuelle et littéraire au CEIPI, et ayant aussi été pendant 11 ans traducteur juridique pour l'Office Européen des Brevets de Münich, je n'avais jamais renoncé ni renié ni caché mon engagement intellectuel pour les solidarités locales, régionales et globales en gardant toujours exactement devant mes yeux et en mettant exactement devant les yeux de mes étudiants l'orchestration du capital humain qui s'est élevé en management du Dumping Humain global. Mes cours, qui ne fonctionnaient que sous forme de débats, adossés sur mes énormes polycopiés, étaient toujours houleux, car le cœur de cible de ces formations universitaires et de Grande École était composé de jeunes issus de "bonne famille" qui avaient soif de s'accomplir dans des carrières opulentes et brillantes avec un hyper-loop linguistique qui leur permettait de considérer la planète comme leur supérette où la donne n'est que de fermer le porte-monnaie, cercueil de leur conscience, pour combler l'approvisionnement systémique de leur propre demande. Plus que très majoritairement mes étudiants m'avaient apprécié et redemandé; j'étais leur sparring-partner, sur moi ils exerçaient leur argumentaire pour que, quand ils seront des décideurs, ils sauront comment faire baisser le ton à leurs opposants et surtout aux syndicats. Mes étudiants allaient en cours, moi j'allais au spectacle. Pendant 41 ans. Avec la crise issue de l'année-Lehman 2008, mais aussi avec la crise économique liée au Covid-19, certains reviennent à moi par les réseaux professionnels avec une pensée affectueuse, ou simplement pour voir si j'étais déjà mort. Peut-être qu'une urne peut être entendue comme une borne kilométrique. L'un de mes anciens étudiants n'avait effectivement pas dépassé le stade du Covid. A 31 ans.

Si vous cherchez sur Google CETA droit des brevets d'invention mon site est depuis 2007 et comme si souvent pour beaucoup d'entrées en page 1. Pour cette analyse d'aujourd'hui je suis en page 1 et ligne 2 de Google si vous cherchez lever brevet vaccin covid 19 libre échange. De même pour lever brevet vaccin libre échange. De même pour OMC CETA lever brevets vaccins aussi dès le jour de sa publication.

J'avais donc lancé mon site web le 06 VI 06 en traitant d'abord de la biodiversité, des génocides bio-technologiques, des libéralisations tous azimuts du commerce au service de l'hémisphère riche et de la brevetabilité du vivant. En fin de semestre mes supérieurs hiérarchiques, doyens et directeurs, me donnaient dans une chemise les évaluations anonymes de mes étudiants sur mes cours et sur mon présentiel détonant mais jovial. J'avais quasiment toujours le top des rankings et souvent apparaissait la remarque: "Monsieur ThR est de gauche, mais avec lui on peut parler." Maintenant je vois sur LinkedIn qu'ils ont des postes scintillants autour de la planète, qu'ils sont des financiaristes chez UBS, HSBC, EY, Deloitte & Touche, Airbus, etc, qu'ils sont des Senior Directors of Business Performance at Parthenia & Charybdis, etc dans des entreprises dont la prosodie publicito-informative me fait baisser les yeux de honte, pas de honte pour eux, car ils ne sont pas capables d'éprouver de l'empathie anthropologique et parce qu'ils se mettent en avant dans du "social business" tout en appliquant avec bonheur et félicité la prédation sans disruption. Évidemment, la différence entre eux et moi, est que je ne suis qu'un bavard et que eux ils bossent. J'avais inventé le concept du Dumping Humain dès 2008 sur mon site RzM67 pour l'opposer à ce avec quoi mes étudiants se gargarisaient, à savoir le Capital Humain; c'était leur manière à eux de s'imaginer qu'ils pensaient, agissaient et vivaient avec la jauge de l'humain dans leur poche. Mais je n'étais bien sûr pas dupe et je leur répétais souvent >>> tu penses que tu es génial, soit, mais souviens-toi que sous tes ordres il y aura au moins 1000 personnes qui travaillent pour vivre. Aujourd'hui ils récitent en carrousel à tout subalterne présentié, distancié ou licencié >>> "You are more than just a number".

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

1 avril 2021

Ubérisation volontaire de l'électeur inscrit élevée comme sommet de son expérience personnelle jusqu'à sa prochaine DLC de 2022

- Post optimisé pour écran 16/9 et affichage taille réelle sans zoom sous Firefox  - Finalisation du 3 avril mars 2021 à 17:07
L'année 2020 mon site a eu 1 058 213 visiteurs et la courbe est ascendante en continu depuis septembre 2020. Avec 273 106 en janvier et février 2021 nous pourrions avoir 1 638 636 visiteurs en 2021

 

 

L'électeur inscrit français organise avec régularité parfaite et sans défaut depuis les P&L-2017 sa propre disqualification pour l'élever au sommet de son expérience personnelle.
Avec 57% d'abstentions il se croit drôle et raconte qu'il a agi \ L'apogée du parl'être franco-français / Après il fait un genre de révolution, une Commune de Paris de 72 jours,
et il repart courir au Simply pour voir sa tête mise à prix jusqu'à sa prochaine DLC.
L'esthétique de référence française en passant par le Rwanda, le Yémen, le Mali et Paris.

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

16 février 2021

OpenLux: la vapeur des financiaristes, leur pouvoir sans souveraineté en face du plasma social absent et d'une société inopérante sans place pour la légitimité

- Post optimisé pour écran 16/9 et affichage taille réelle sans zoom sous Firefox  - Finalisation du 20 février 2021 à 09:16
   L'année 2020 mon site a eu 1 058 213 visiteurs, mais la courbe est ascendante depuis septembre 2020, et pour janvier et février 2021 il a eu 273 106, ce qui pourrait faire 1 638 636 visiteurs pour 2021.
   Si vous cherchez sur Google mon expression Dumping Humain dont j'ai l'antériorité mon site est là aussi en Page 1 et même en Ligne 1. Aussi sur bing.
   Je vous invite à lire mon propre commentaire sous mon billet du 24 avril 2009, puis d'y lire ce billet vieux de 12 ans qui semble effronté, très provocateur, voire "de mauvais goût".

Tout autour de nous et en nous tous tourne cette vapeur des financiaristes qui ont entre leurs mains le pouvoir global qui n'a pas besoin de souveraineté et qui s'en est dispensé grâce à leur inatteignabilité. Et même si par exemple avec le nouveau "leak", qui n'est plus un leak et qui est appelé un OpenLux qui est domicilié au Luxembourg dans cette Europe, ce pouvoir global est parfaitement sans souveraineté, donc inatteignable et génotypiquement non-séquençable par ce que le plasma social ne veut pas l'identifier, ne veut pas se connaître la capacité d'y parvenir et de le démanteler. Ce plasma social impotent est impotent de par son unique faute: 1) il s'est donné une atomisation des partis politiques qui bavardent entre eux, 2) et, en France par exemple, il se cultive sa pataugeoire de syndicats atomisés dont chacun agite sa propre petite clochette pour mener dans chaque unité de production et de service sa petite guerre civile de petits français contents de leur petit entre-soi. Le libellé français est intraordinaire et veut encore et toujours se vendre comme un jardin d'universalité. Le plasma social qui devrait être le constituant cardinal et ordinal de toute société est à ce point inopérant que les Wiki Leaks, les Lux-Leaks, les Panama Papers, etc... n'ont jamais été obturés. Le plasma social est à ce point inopérant que les mêmes données et le même savoir sur le phishing global intégral, ou bien sur les dépeçages en bandes organisées et sur les  évasions fiscales ont cette fois été compilées uniquement à partir des données publiques. Ces données toutes publiques ne nécessitent même plus des Julian Assange et d'autre Whistle Blowers pour être contemptées dans les quotidiens des plus ordinaires et des plus courants. De toute façon, l'Europe Unie, un amalgame de petits pouvoirs dysanthropiques mais si tellement élégants, s'est donnée comme mission de ne pas tenir pour compte les déclencheurs d'alerte, mais de les criminaliser de par sa loi avec sa Directive Européenne sur le Secret des Affaires. Le plus brillant est que l'Europe a élégamment masqué de son texte barrière "Directive sur la protection des savoir-faire et des informations commerciales non divulgués (secrets d'affaires) contre l'obtention, l'utilisation et la divulgation illicites" que sa DIRECTIVE (UE) 2016/943 DU PARLEMENT EUROPÉEN ET DU CONSEIL du 8 juin 2016, appelée communément Directive sur le secret des affaires, est la Directive sur le Secret universel garanti. A tous les plans de la BCE de maquillage de bilans bancaires depuis 2008 s'ajoutent les Accords secrets ANFA entre la BCE et les Banques Centrales nationales...

Notre société est à ce point inopérante qu'elle se permet d'avoir en face de cette vapeur de financiaristes, comblés par leur parfait pouvoir sans avoir à essuyer les gênes de la souveraineté, un plasma social vidé, évidé et qui s'est évidé de lui-même grâce aussi aux électeurs inscrits qui sont aussi à 57% abstentionnistes quand ils ne carmagnolent pas sur le tarmac une fois l'an et qui, le reste du temps, courent au Aldi pour comparer leurs têtes qu'ils veulent bien mettre à prix ou pour apprécier leur gondoles selon leurs pulsions qu'ils ne savent pas ultimes, comorbides ou létales. Ainsi, après les derniers émois des Wiki Leaks, Lux-Leaks, Panama Papers, le plasma social absent se permet même de bavarder avec confluences sur cette enquête OpenLux, qui est tellement plus agréable que les derniers des Leaks et Papers car elle ne respire plus le goût de la transgression des lanceurs d'alerte ou des petits et bonhommes pentitos de la spéculation financière comme les Jérôme Kerviel, Antoine Deltour, Kweku Adoboli qu'il fallait encore mettre sous scellés, sous bracelets électroniques pour leurs dernières déambulations qui peuvent même aller jusque chez le pape pour tâter de son émeraude orthodoxe. Cette enquête OpenLux a ce qui a de plus agréable dans ce plasma social absent, impavide et inodore. Elle ne s’appuie même plus sur une fuite de documents mais sur la simple exploitation de données publiques accessibles par tous sans masque bleu, sans gants et sans dents à avoir.

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

29 décembre 2020

Brexit: mutisme de Bruxelles sur la fintech et les zombie-banques too big-to-fail de la City et de l'Europe - Comment a été vidé l'accord de libre-échange EUUK sur le Brexit?

- Post optimisé pour écran 16/9 et affichage taille réelle sans zoom sous Firefox  - Finalisation du 11 janvier 2021 à 21:13

Comment a été préparé l'accord EUUK sur le Brexit entre la City et l'Europe?

Sur Google avec Europe shadow banking spéculation mon site est Page 1 deux fois et page 2 sur 4.500.000 résultats.
Comme je vous l'ai écrit ci dessous, mon article précédent est issu d'une intuition vieille de 4 ans, renforcée il y a 2 ans, exacerbée avec ma colère du 24 XII 2020 de voir avec cet accord sur le Brexit comment l'Europe catallactique, addicte du paradigme du libre-échange débridé, s'est de nouveau couchée, cette fois devant la ville de Londres.
Sur Google avec  "brexit bruxelles fintech banques too-big-to-fail" mon site est en Page 1 Lignes 1 et 2.
Vous avez de la lecture jusqu'aux présidentielles de 2022, cet article contient 102 renvois en hypertexte.

Les médias feignent depuis 4 jours la vigilance, vous pouvez lire partout que pour biens et services
la Grande Bretagne pourra continuer sous la réserve qu'elle respecte les règles européennes.
Les médias répètent bêtement le Communiqué officiel du Brexit en 8 points de Bruxelles.
Ma colère exprimée est de cinq ordres, ma pensée est démarquée ou singulière:
      1. je compare  l'accord du Brexit à un CETA régional européen avec
        cour arbitrale privée, une trappe inventée des lobbys de la fintech,
      2. je rappelle que l'Europe ici aussi démantèle les Droits des Travailleurs,
      3. que l'Europe n'est qu'un amalgame d'opting out dans tous les domaines,
      4. que l'Europe gomme toujours d'elle-même ce qu'elle écrit dans ses Traités
             dans la pratique, les faits ou parfois avec des Quick Fix Réglementaires,
      5. et j'affirme que l'Europe se couchera devant la City et les banques et la fintech.

Attention âmes sensibles, j'ai de nouveau écrit cet article dans l'esprit du Cabaret rhénan.
Pour ceux que ça gène, Travailleur est la terminologie officielle des Communautés Européennes.
Pour mes points 1 et 5, je ne trouve nulle part quelque chose d'équivalent. Rdvz dans 1, 2 et 3 ans.
Avez-vous aussi constaté que le mot bankster tellement dans la bouche de tout Monsieur-tout-le-monde,
même de Sarkozy et Hollande, en 2008 et 2009, a totalement été éradiqué du paysage audio visuel européen?
Par contre "dette" publique" et "réforme des retraites" sont des Evergreens et les électeurs inscrits se flagellent
de soumissions en chœur devant ceux qui les martèlent de concert et de conserve. C'est la symbiose névrodémocratique.
En écho à "La fin de l'Histoire" de Fukuyama et de "l'ère post-démocratique", vous avez aussi vu qu'avec le Covid et le Brexit,
une nouvelle linguistique liturgique s'installe autour du Citoyen et du Travailleur "qui ne se conduisent plus qu'en consommateurs",
au lieu d'être avec enthousiasme solidaires avec les plans Post Covid du soutien aux banques et au financement de la Sécurité Sociale.
Elles attendent du Travailleur et du Citoyen l'acte de contrition devant l'illusion de liquidité et de stabilité des marchés qui nous sauve tous.
Le Citoyen et le Travailleur doivent se détourner de leur fourchette et se disposer à encaisser l'assistance aux banques pour recouvrer la dignité.
Un nouveau co-pape est BlackRock, membre de TheCityUK. TheCityUk, est en Europe le lobby le plus puissant de l’industrie des services financiers
créé en 2008 par Boris Johnson, maire de Londres, qui souhaitait maintenir et renforcer la réputation de Londres comme Capitale mondiale de la fintech.

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

25 décembre 2020

Brexit, le penalty de Bruxelles tiré contre l'Europe: le top des opting-out, le CETA au coeur de l'Europe - l'Europe sous la tutelle de la City de Londres et du Delaware

- Post optimisé pour écran 16/9 et affichage taille réelle sans zoom sous Firefox     - Finalisation du 28-12-2020 à 21:05

Depuis le Traité de Rome de 1958, l'Europe est un exquis rubato joué en faveur d'un Comprehensive Economic and Trade Agreement. Comme d'habitude - mais là je ne peux plus parler de mes prémonitions habituelles - je vous avais écrit le 1 XI 2018 >>> Du Brexit à la MOAB, la Mother Of All the Bombs de la City jetée sur l'Europe qui s'est couchée devant Theresa May où je vous annonçais que l'Europe s'était couchée devant la Grande Bretagne qui est le grand vainqueur (la grande vainqurice?) du Brexit qui dicte avec autorité sa volonté à l'Europe. J'avais laissé ostensiblement en suspens cet article avec des mentions inertes "en cours de rédaction" en sachant que je n'aurai qu'à le ressortir. Il n'est pas à réécrire autrement. Comme toujours ne pointons jamais de manière xénophobe ou misanthrope un autre que soi et regardons en face le problème là où il est. Dans les urnes. L'Europe catallactique de Jean Monnet et consorts n'a jamais eu l'intention d'être autre chose que ce comprehensive economic and trade agreement. L'Europe est une union commerciale et monétaire et ne sera jamais une union sociale et fiscale en proximité et au service des gens qui l'habitent. Les préposés de l'Europe, les 27 avec la Commission Européenne et le Parlement Européen, montrent immédiatement du doigt celui qu'ils désignent comme populiste quand il réclame une Europe humaniste, humaine, sociale, mais ils n'ont fait que de renégocier à huis clos et en boucle les Traités Européens à l'avantage du marché pour être au plus prêt de leurs aspirations just-in-time et quick fix. Ce Brexit, n'est pas la ruade ultime de la Grande-Bretagne contre l'est, mais le penalty de Bruxelles voulu et tiré avec méthode contre l'Europe. Cette Europe de l'intrication mercatique est le résultat de l'abstention massive des électeurs inscrits et des votes exprimés qui n'ont préféré qu'un extrême resserrement à droite comme au 26 mai 2019. L'Européen n'est pas faussé par le marché, il s'est défoncé tout seul sans aide extérieure.

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

19 décembre 2020

De l'année-Lehman 2008 à l'aubaine du Covid-19 jusqu'aux Quick Fix - l'Europe poursuit sa politique proactive pour le shadow banking et la spéculation financière

 - Post optimisé pour écran 16/9 et affichage taille réelle sans zoom    - Finalisation du 25-12-2020 à 14:30

Si vous cherchez sur Google Europe shadow banking spéculation mon site est en Page 1 Ligne 3 sur 4.500.000 résultats.

Il n'est pas nécessaire d'être pénétré par la foi pour savoir depuis toujours comment se projette dans l'avenir l'Europe, quelle orientation elle se donne pour ses mesures opérationnelles dans l'avenir, comment elle va amener jusqu'à sa quintessence le séparatisme entre ses habitants et les spéculateurs dans le cadre de son unique feuille de route, le Privilège de l'Investisseur.

Être illibéral pour l'Europe, ce n'est pas seulement adouber les régimes fascistes de la Hongrie de Viktor Orbán et de la Pologne du PiS comme cette nouvelle fois avec l'Accord sur le budget pluriannuel 2021-2027, c'est aussi faire de la zone européenne une zone dysanthropique où la spéculation financière de la fintech infiltre par capillarité sans geste barrière ni masque jusqu'à la dernière de nos fibres son art de vivre sans nous et pardessus nos têtes en organisant son pishing global intégral. Je n'hésite pas à employer mon langage de cabaret pour vous faire ressentir tout autant et en même temps le caractère ridicule, infatué et exterminatoire de cette Europe.

Elle n'a de toute façon aucun effort à faire, aucun paradigme à évacuer pour le remplacer par un autre, il est écrit en miroir dans les Traités et Directives Européens que l'Europe Unie est principalement une zone monétaire.

Pour mieux intégrer la réalité comme je vous la décris ici depuis le 06 VI 06, je vous redonne le tout début
du tout premier des Considérants de la toute dernière Motion sur les Droits Fondamentaux de l'Union Européenne >>>
"A. whereas the EU is not merely a monetary union, but also a social one,
               as enshrined in
the European Convention on Human Rights, the European Social Charter and the European Pillar of Social Rights...
"

Ce "Considérant que l'Union Européenne n'est pas seulement une union monétaire, mais aussi une union sociale..." n'aurait pas à exister, n'aurait pas à figurer en entête d'une Motion sur les Droits Fondamentaux et Sociaux votée par le Parlement Européen le 26 novembre 2020, si c'était une réalité, s'il ne fallait pas faire depuis le Traité de Rome de 1958 après 62 ans des efforts linguistiques et des explications de texte pour le faire savoir et le faire comprendre. Et ni le Traité de Maastricht ni le Traité de Lisbonne modificatif du Traité Constitutionnel Européen ne sont jamais parvenus à donner corps à l'autre moitié du souhait européen, l'union sociale, qui de toute manière ne figure jamais dans toutes les phrases eurolexiques en première position. L'union sociale n'est même pas une réalité parallèle ou une réalité de second-ordre, dans toutes les formulations de tous les textes européens c'est l'union monétaire et économique qui est en tête de la hiérarchie des normes et qui fixe la direction incontournable devant être servie par les Européens qui en sont les préposés, les subalternes n'ayant au menu que le Dumping Humain à consommer sans modération dans le marché libre et non faussé.          Ce n'est pas grave, on passe depuis juin 2020 au vaccin des Quick Fix réglementaires.

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

12 décembre 2020

Budget de l'Union Européenne: l'Europe déconfine dans la joie le fascisme just-in-time de Viktor Orbán de Hongrie et de la Pologne du PiS - Échec et mat pour la démocratie

- Post optimisé pour écran 16/9 et affichage taille réelle sans zoom    Mise à jour du 16-XII-2020 à 22:11

 

– Vem är du?

– Jag är döden.

– Kommer du för att hämta mig?

– Jag har redan länge gått vid din sida.


L'Accord sur le budget européen 2021-2027 est un fake échafaudé
autour d'une Déclaration Interprétative sans valeur juridique que les 27 n'avaient pas l'obligation de signer.

 

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

12 août 2020

I want my Europe back - L'Europe catallactique, le Dumping Humain et le pishing intégral en bande organisée - "Adults in the room" de Costa-Gavras

OXI_5_Grece_juin_2015.jpg

Post optimisé pour écran 16/9
-
Finalisation du 22-09-2020 à 08:26

Il faudrait rédiger une thèse de doctorat sur l'anthropologie partagée du ballet triadique oubli-impensé-nouvelle normalité qui se dispense d'esprit et de paradigme pour constituer le réel dans l'espace public et privé.

En finalisant hier mon post précédent sur le Plan européen de Relance suite à la Crise de l'après-Covid-19 >>>
"Plan de Relance", la Nuit des Petits Couteaux: l'Europe catallactique enterre l'État de Droit / Unanimité en faveur des régimes fascistes de Hongrie et de Pologne, j'ai découvert en lisant Le Monde qu'il existe un film de Costa-Gavras de 2019
sur le Plan européen de Relance de la Grèce de 2015 >>>

"Le cinéaste n’épargne pas les dirigeants européens et leurs travers dans ce film sur la crise grecque de 2015."

« Ενήλικοι στην Αίθουσα - Adults in the Room »,

Costa-Gavras filme le ballet des tractations européennes

---------------------------------

Le 3 juillet 2015 j'avais écrit pour le lendemain du référendum en Grèce >>>
I want my Europe back - Rendez-moi mon Europe / La Grèce dit NON à la Troïka et OUI à l'Europe

Celui qui ne sait pas qu'il faut Renégocier les Traités Européens est au minimum naïf.
Il ignore que les Communautés Européennes violent en continu les Directives et Traités Européens,
ou propulsent des nouvelles Directives pour infirmer les plus anciennes et complimenter les besoins supérieurs du marché.
Depuis l'année-Lehman 2008, la BCE outrepasse gravement ses statuts définis par les Traités Européens.
Vous pouvez de nouveau l'expérimenter avec mes arguments dans mon 649ème posting.

Face à ceux qui veulent renégocier les Traités Européens, médias et influenceurs ne savent plus quel attribut employer pour les dénoncer.
Le ton de ces influenceurs autorisés occupe l'espace public qui est délimité par leur mainmise à 90% sur les médias,
que ce soit en France postdémocratique ou dans la Hongrie du fasciste élégant Viktor Orbán.
Les nationalistes, passez votre chemin, il n'y a rien pour vous ici.

J'espère que le réalisateur franco-grec Costa-Gavras est plus violent que moi dans son film politique, mais je lui fais confiance, il ne s'est jamais mouché du pied.

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

21 juillet 2020

"Plan de Relance", la Nuit des Petits Couteaux: l'Europe catallactique enterre l'État de Droit / Unanimité en faveur des régimes fascistes de Hongrie et de Pologne

màj du 19 août 2020: Les 27 et le Conseil Européen se sont payé le luxe de rejeter les élections en Biélorussie et d'annoncer des sanctions contre ses dirigeants.
       Pour eux,
« Les gens en Biélorussie savent ce qu’ils veulent , c'est pourquoi nous voulons une voie indépendante pour la Biélorussie où les conditions politiques sont décidées par le pays lui-même »
                C'est facile et agréable pour les 27 et le Conseil Européen de rejeter et d'annoncer, la Biélorussie ne fait pas partie de l'Europe Unie.

Post optimisé pour écran 16/9

  1. Big Deal
  2. Du Plan de Relance de l'après Crise des Subprimes 2008 au Plan de Relance de l'après-Covid-19 de 2020
  3. BlackRock, le corsaire de la Commission Européenne
  4. Évacuation de la Conditionnalité de l'État de Droit
  5. Le thaumatrope des mots de l'Insee

1) Bid Deal      Where the catallactic world ends... there starts our life. Mon site mis en ligne le 06 VI 06 est un travail d'analyse de l'environnement économique. Il ne sublime pas les marchés pour éviter à tous prix l'horreur délicieuse du rouge qui fait vivre tellement d'imbéciles qui ne saisissent pas que notre seul objectif doit être la persévérance de l'humanité et non pas le dumping humain.
Le "ruissellement vers le bas" est le geste barrière vaccinal de l'Investisseur contre le petit bonheur quotidien des gens.

Après quatre jours de colères échangées sans parcimonie, le Conseil Européen composé des Chefs d’État et de gouvernements des États-Membres de l'Union Européenne s'est mis d'accord sur un "Plan de Relance" de l'après Corona 1.0. J'ai écrit 1.0 car nous entrons dans la 2ème vague. Mais le Conseil Européen, qui ne répond pas à l'incapacité des systèmes hospitaliers, sociaux et médico-sociaux et dans les mouroirs pour retraités à surmonter la pandémie, ne construit pas les bases pour affronter et aller au-delà de la 2ème crise du Covid-19 qui se prépare à recouvrir la planète et les états échangistes qui n'ont qu'un seul objectif en tête: le départage catallactique des biens, des richesses et des influences. La persévérance et la pérennité des habitants de la planète organisés en sociétés ne les intéressent pas.
(ci-contre: je ne suis pas encore séro-po d'après mon test volontaire, mais ça ne saurait tarder)

Ainsi, le soi-disant "Plan de Relance européen" s'abaisse à 1,5% du Budget Européen, alors que la chute du PIB des États-Membres est historique depuis la 2ème guerre mondiale et se situe entre 10 et 20% pour l'instant. A la fin de l'été, quand les comptabilités nationales mettront à jour que la saison touristique n'a pas existé, le chiffre de la baisse du PIB sera encore plus violent.

Pour s'octroyer en fanfare ce "plan de relance" totalement ridicule et insultant, les 1ers de cordée de chaque État-Membre de l'Union Européenne ont décidé de supprimer à 100% le financement du programme européen de politique de santé, de supprimer à 80% le pilier de l'agriculture biologique de la PAC - Politique Agricole Commune, et de supprimer à 70% le programme européen d'innovation, de recherche et de développement. Si vous cherchez sur Google "catallactique europe" mon site est en A1 ligne 4.

Les 1ers-de-cordée se sont à plusieurs titres offert le droit d'imposer le déni envers les secteurs essentiels pourtant glorifiés lors du confinement et qui permettent une persévérance et une pérennité sanitaires et l'orientation vers l'avenir des techniques et technologies du futur destinées aussi à protéger et à régénérer la planète, le milieu et les tissus où vivent et s'unissent les gens. Le champ sémantique européen labellisé se limite au canton du commerce et à des placards à remplir.

Ce "plan de relance" de seulement € 750 milliards répartis à partir... du 1er janvier 2021 et sur les 7 années du cadre financier européen pluriannuel, dit le Budget Européen, est aussi au simple niveau du chiffre une insulte par rapport au PIB européen qui est de 12.000 milliards sans la GB. Si l'on divisait par 27 ces 750 milliards, nous avons 27,7 milliards par État-Membre de l'UE ou 3,9 milliards par an sur 7 ans pour chacun. Tout ce foin pour cela, mais ça prend ses grands airs à bxl en se serrant hilares et goguenards les coudes devant les caméras. Ce plan financier de relance contient deux parties: 1) des Euro-Bonds, un emprunt contracté par la Commission Européenne et qui est à rembourser au final par les États-Membres, 2) des subventions qui ne seront pas à rembourser.

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

17 mai 2020

Dumping Humain et Fracas Humain de 2008 au Covid-19 de 2020 - L'argent magique au profit des spéculateurs financiers extermine les gens, les services publics et l’État

Post optimisé pour écran 16/9

Avec mes 647 articles écrits depuis le 06 VI 06 et tous leurs liens internes il y a suffisamment de matériau factuel et de sources pour qu'un étudiant commence sa thèse de doctorat.
Mais quel sera le Directeur de Thèse qui saura abandonner sa propre capitalisation sociale de réseau, affaiblir sa notoriété et plus simplement abandonner sa compromission intellectuelle et universelle.
Quel Directeur de Thèse voudra revenir à l'épistémologie et torpiller les bonus princiers toujours perçus par les banksters faillitaires depuis 2008 et leurs proches parents, les politiciens d'ici et de Bruxelles?
Au fait, es-tu né? Lui non plus

Avec la mise online de mon site le 06 VI 06 et l'année-Lehman 2008 j'ai dépassé le paradigme de l'humanisme automatique du profit ruisselant vers la bas.
Avec mon voyage au trou de son langage je vis depuis ces dates dans le monde d'après en décrivant minutieusement la faillite et la mort du monde d'avant.
L'hypnose du ruissellement vers le bas a configuré le langage à son compte et l'espace public lui a abandonné son pouvoir d'appréciation.
L'auto-hypnose de l'espace public et des électeurs inscrits s'est abouchée avec banksters et receleurs des biens.
La conscience n'est pas un emporte-pièce mais un tout, l'électeur inscrit préfère n'être rien.
Je ne suis pas un préparateur mental dans la conduite du changement.

1) La banque universelle, mère de tous les crimes
2) Le plus grand transfert de l'humanité de la dette privée vers la dette publique
      Bruxelles est sous la tutelle de la City de Londres et du paradis fiscal du Delaware
        De 2008 à 2020 la BCE rachète aux banques pour plus de 17.000 milliards de toxiques    
3) Le Privilège de l'Investisseur est au-dessus de l’État de Droit, de la Constitution, du Droit du Travail et des normes sociales et environnementales
        L'électeur inscrit s'abstient à 57% aux élections P et L 2017 et aux européennes du 26 mai 2019 !
4) Les euro-députés du Parlement Européen et la Commission Européenne vendent par appartements la démocratie à l'Investisseur
5) Mario Draghi, Juan Manuel Barroso, Jean Claude Juncker, Macron: pantoufler, servir la criminalité financière et fiscale, détruire les gens, le pays et l'Europe
6) The Market Oracle: "Bailing out Wall Street, Screwing Main Street by tyrannical government overlords"
7) Les rendez-vous de Bruxelles
8) Le Privilège du Pollueur
      L'Investisseur attaque les Mesures climatiques, au nom de la "relance" de l'après Covid-19
9) Du Privilège de l'Investisseur au Privilège de l'État totalement autoritaire
        Greta Thunberg et George Floyd ont fait chuter deux hiérarchies sémiologiques

Post optimisé pour écran 16/9. Avec les liens internes vous disposez de plus de 100 heures de lecture documentaire.
N'hésitez pas à cliquer sur mes liens en rouge ou encore simplement pour dumping humain mon site est souvent en page 1 de Google.

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

5 mai 2020

L'aubaine du Covid-19 masque l'imminent 2ème krach de la bulle spéculative des dérivés titrisés - #PlusJamaisCa - 17.000 milliards donnés aux banques, 540 milliards prêtés aux États

Post optimisé pour écran 16/9
Rédigé le 06 IV 2020 à 09:30 / Finalisation du 05-05-2020

J'ai écrit le 5 janvier 2020 >>> "2020: après les "roaring twenties" nous entrons dans les soaring twenties".
Personne ne parlait à cette date du Covid-19, même pas les chinois.

En utilisant mon moteur interne de recherche j'ai trouvé qu'en 14 saisons dans mes 638 billets j'avais fait en 2009 sur mon site 3 allusions à la fièvre du poulet H1N1. Je vous en donne deux extraits tout au bas de ce billet. L'hypermodernité de ma réflexion d'alors face au Covid-19 d'aujourd'hui ne m'étonne pas. J'ai fait drifter mon épistémè le 06 VI 06 en ligne et dans mes écrits papiers personnels à partir du 14 juillet 1990 à 16h30.

Pour rappel, l'éclatement plus qu'imminent de la seconde bulle des dérivés titrisés après celle de l'année-Lehman 2008 et qui aurait dû avoir lieu avant l'automne ou l'hiver 2020, est remplacé par l'aubaine du Covid-19 qui ramène l'humain à sa fonction première, celle de la survie et plus tard de sa régénération.

Et, super, les banques centrales des plus grands criminels spéculatifs financiers, USA / la City en GB, leur ont racheté la semaine dernière toutes les dettes publiques et privées en un schlouck, grâce à Covid-19.

Victoire, une pandémie en cache une autre.
L'une sera éliminée par l'immunité collective, l'autre sera pérennisée par la connerie collective.

Il faut bien se mettre dans la tête qu'il n'y a pas eu de croissance économique depuis l'année-Lehman 2008, mais qu'il n'y a eu que de la destruction d'actifs financiers, càd que les banques centrales ont racheté sans discontinuité avec de la Helikopter Money et depuis 2008 par plusieurs dizaines de milliers de $ et € de cadavres cachés des banques, toujours en faillite technique depuis cette année 2008 comme Deutsche Bank, Société Générale, BNP Paribas, Nordea, UBS, HSBC, Santander, UniCredit, Kommerzbank, Barclays, etc. Au nom de la rentabilité financière la France avait encore supprimé 4000 lits d’hôpitaux de janvier à mars 2020.

Il est absolument à vomir que la BCE ait donné depuis 2008 en de multiples plans de bail-out et de QE - Quantitative Easing (opérations "Grosse Bertha" et "Bazooka", OMT, LTRO, Emergency Liquidity Assitance...) et gratuitement plus de 17.000 milliards aux banques sans exigences en contrepartie, sans leur imposer un contrôle et une réglementation des flux financiers, sans imposer le démantèlement de leur structure "too-big-to-fail", sans reconnaissance de dettes de leur part, alors qu'en avril 2020 cette BCE concède aux États-Membres de l'UE juste 540 milliards d'€ en prêts à rembourser au taux des marchés financiers pour surmonter l'Armageddon du Covid-19. La crise de l'année-Lehman 2008 était déjà extrêmement plus grave que le krach de 1929, la crise du Covid-19 est extrêmement plus grave que celle de l'année-Lehman 2008. Le PIB européen est de € 14.000 milliards.

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

L'après Covid-19 - business, rien de neuf - habemus Coronam

Sur le réseau professionnel LinkedIn j'ai encore lu ceci.
Ce n'est pas une caricature mais est dans ce milieu le parler nominal
et ces locuteurs poncifs n'ont strictement aucune distanciation face à leurs propos >>>

"Cette crise nous aura montré que les entreprises sont tout à fait capables de créer de la valeur sociale et non pas seulement économique. Elles doivent ainsi assumer leur place centrale dans notre société et s’imprégner des valeurs essentielles à notre survie: le partage, la solidarité et l’entraide. La question ne s’est alors jamais autant posée: quel rôle citoyen les entreprises veulent-elles jouer, en ces moments difficiles mais aussi au-delà ? Merci le Figaro et Marc Landré de m'avoir permis de partager mon regard sur le rôle essentiel que les entreprises peuvent jouer pour répondre aux défis d'urgence mais aussi du futur, et comment les citoyens peuvent les encourager à faire ce choix solidaire."

et j'ai répondu >>>

"Oui l'entreprise française doit se culpabiliser en premier. Mais l'entreprise n'a pas à se substituer à l'église !

Elle doit créer des richesses durables et non létales dans un projet économique, social et vert, et elle doit surtout respecter les Travailleurs (terminologie officielle des Communautés Européennes) en partageant le fruit du Travail avec de vrais salaires et en ne contribuant pas à l'extermination du Code du Travail et en respectant la Charte Européenne des Droits Fondamentaux et Sociaux. A chacun sa dignité.

Au lieu de faire de la financiarisation à 360°, le monde de l'entreprise français doit de nouveau apprendre son métier, l’entreprenariat, qu'elle a oublié depuis 30 ans. Pour l'instant la France est la lanterne rouge de l'Europe avec selon l'OFCE le niveau moyen de bénéfice des entreprises françaises en 2020 toujours inférieur à celui de 2007 qui se trouve derrière celui de l'Allemagne, de l'Italie et de l'Espagne. Malgré les cadeaux fiscaux depuis l'année-Lehman 2008 entre autre et malgré le CICE.

Le dumping humain: le modèle social à la française du Président Macron."

--------------------------

Toute l'existence correspond pour eux à un Nutella Run où ils tartinent au sol les petites gens à plate couture et à coup de pied.
C'est fou comme les gens de ce milieu font le marketing de leur ego, en attendant leur prime au cadavre, pour les tétaniser.
Pour les faire cracher cash et poumons, ils cultivent leur passion pour l'égoïsme rationnel de leur simili-messianisme solidaire.
Les morts quotidiennes qu'ils ne dénombrent jamais sont leur pain de chaque jour.
Il faut relancer la consommation. Meurt que meurt.

Nous voilà, même si vous ne le voulez pas, nous on est là. Notre mindset c'est ça.

En Suède, toute entreprise qui verse des dividendes aux actionnaires ne reçoit pas de subventions pour le chômage partiel.

@plus-tard,   en fonction des glorieuses glaires et humeurs de la nation.

(pix:  - Francis Bacon, 1909-1992, "Portrait du Pape Innocent X", 1953, d'après Velázquez
         - des Sámi dans la toundra au sud de Nordkapp )

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

Après le Covid-19, c'est au tour de la Deutsche Bank de mourir - Chaos économique et financier 2020-21

La Deutsche Bank est à l'économie mondiale ce que Covid-19 est à l'humanité.

Je traite sur mon site en ligne depuis le 06 VI 06 principalement les questions économiques, financières, européennes et mondiales, mais aussi les questions sociales et du Travail, et écologiques comme celles de la biodiversité ou des ethnocides biotechnologiques, de la mutagénèse et des nécrotechnologies.

Depuis ladite Crise-des-Subprimes de l'année-Lehman 2008, je suis aussi de près les GSIBs, les banques systémiques allemandes, françaises, suédoises qui ont avec la complicité de l'Euro-Groupe et Mario Draghi - à cette époque PDG de Goldman Sachs Europe - poussé à la banqueroute d’État la Grèce, l'Espagne, le Portugal et l'Italie, ou les 3 Républiques Baltes pour les banques suédoises. En remerciement de toutes ses actions financières criminelles, Mario Draghi a été promu Directeur de la BCE. C'était le plus sûr moyen pour occulter la criminalité généralisée de tout le système financier spéculatif mis en place par les spéculateurs globaux et les grands influenceurs des Communautés Européennes dirigés par nos gouvernants des États-Membres de l'UE guidés intellectuellement par une phénoménologie de confort.

En 2008 la Deutsche Bank était la plus grande banque du monde pour sa Bilanz-Summe et promettait un rendement opérationnel de... 25% avec à sa tête le plus grand criminel financier de tous les temps, Joe Ackermann. En économie une excellente entreprise fait une marge opérationnelle après impôts de 3 à 4%.

Son modèle économique était juste fondé sur les produits financiers titrisés, CDS/CDO/LBO/OTC/RMBS... La filiale DWS détenue à 100% par Deutsche Bank n'est qu'un hedge-fond réalisant 94% des opérations de la Deutsche Bank.

Bien sûr la Deutsche Bank était dans cette comorbidité contaminée en tête du cartel qui a triché en manipulant le Libor et l'Euribor et de la fraude fiscale aux dividendes, dite des CumEx. La DWS est la façade pour la Deutsche Bank, une société-écran au même titre que les sociétés-boîte aux lettres des Îles Caïmans. La Deutsche Bank risque aux USA une amende de $ 200 milliards. L'action de la Deutsche Bank a perdu 100% en 10 ans et ne vaut plus rien depuis quelques années. La valeur boursière de la Deutsche Bank est égale au 1/4 de la valeur boursière de Adidas. Pour augmenter la réalité de ce bilan macabre, une action de la Deutsche Bank vaut 5,83 € alors qu'une action de Adidas vaut 188,55 € au 4 avril 2020.

Quand la Deutsche Bank, en faillite technique depuis 2008, va, suite à la crise économique et financière induite par la crise du Covid-19, définitivement capituler, elle va entrainer toutes ces autres banques systémiques avec elle, qui elles-mêmes sont, comme par exemple la Société Générale ou BNP Paribas, tout autant en faillite technique depuis 2008. La Deutsche Bank a de nouveau enregistré 5 années consécutives de pertes et € 5,73 milliards pour l'année 2019 et sa filiale DWS a enregistré € 6,93 milliards de pertes pour 2019. La bad bank, la "structure de défaisance", de la Deutsche Bank essaye de masquer depuis 2008 de plus en plus des centaines de milliards de ses cadavres toxiques, pourris et irrécouvrables. Il y a eu trois décades perdues et un PIB furtif, fictif et d'initié profitant exclusivement aux GSIBs = Global Systemically Important Banks. Pour la Société Générale, sa bad bank Inter Conseil Europe masque ses "actifs cantonnés" à La Tour de la Défense à Paris.

Il n'y a de toutes façons pas eu de reprise économique depuis 2008 et la France a cultivé son ultime excellence, son économie de guerre.
Si vous cherchez sur google pas de reprise économique mon site est en page 2 ligne 2 depuis 2014, il a été en page 1 de 2008 à 2014.
Le day of reckoning approche. Et celui du worst case scenario aussi. Plus personne ne pourra masquer ses aérosols. Santé.
En Europe il y a quelques milliers de milliards de cadavres masqués dans les bad banks qui devront être vidés.
La stratégie Bilderberg de 2009, la "faillite par les marchés", était un passe-temps
pour se renflouer en pillant les États avec leurs plans d'austérité.
57% des français ont boudé les urnes en 2017 et 2019.
100% évaluent leur plasticité devant la mort.
 

A gauche le graphique publié par le FMI. A droite, une image du Corona Virus Covid-19.

 

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

1 mars 2020

La France récolte son corona détritus qu'elle a semé: Ordonnances, 49-3, Lois Travail, Loi Retraite, CETA, Directive Travailleurs Détachés, etc

Il est connu que les petites gens ne profitent pas des produits financiers. A un bas niveau de bénéfice des entreprises correspond un niveau de salaire encore plus bas.
A partir de 2003 la part des richesses dans le PIB français créées par les produits financiers spéculatifs dépassait la part de celles produites par l'activité industrielle est était de 55% contre 45%.
Selon l'OFCE, le niveau moyen de bénéfice des entreprises françaises est en 2020 toujours inférieur à celui de 2007 et se trouve derrière celui de l'Allemagne, de l'Italie et de l'Espagne.
Les investisseurs privilégient en France dans le monde économique et dans les Grandes Écoles de Management la financiarisation à l'entreprenariat qui est regardé de haut.
Au niveau international le management français est partout pris en exemple et comme modèle pour sa capacité à organiser le lean-management et la financiarisation.
Combien de fois ai-je répété à mes étudiants à partir de 1992 que les entrepreneurs français ne savent même plus faire leur travail.
Depuis 2008 il n'y a pas eu de croissance économique. La France est la lanterne rouge de l'Europe.
Le taux de productivité en France est le 1er en Europe et dépasse celui de l'Allemagne.
Le pari du freluquet de l’Élysée de mener la France comme une start-up n'est qu'un fiasco ajouté au fiasco français.
Les bénéfices des entreprises sont extrêmement bas en France malgré les 8,1% de chômage et les 7,5 millions de Travailleurs précaires.
Il y a eu stagnation des bénéfices des entreprises malgré les baisses successives de l'impôt sur les sociétés, malgré la manne de plus de 140 milliards du CICE - Crédit d'Impôt pour la Compétitivité et l'Emploi
et malgré les milliers de milliards de rachats par la banque centrale nationale et par la BCE depuis 2008 de leurs dettes pourries, toxiques et irrécouvrables dues à leur spéculation sur les produits financiers dérivés titrisés.

La distanciation sociale est imposée aux 99% depuis les années 80'. Personne n'a adopté les gestes barrières, chacun a léché la "main invisible du marché". Chacun se vit dans son immunité collective face à la propagation virale du rejet de l'État et de la destruction du Welfare State. Dans son confinement mental chacun a été avec complicité le patient numéro 1 et a réduit publiquement la dimension de l'humanité à la taille de sa cuiller. Depuis les années 80' la planète est le cluster de l'épidémie de la libéralisation globale et de la libre circulation de tout et de n'importe quoi dans le marché "libre et non-faussé". Suite à une réunion du gouvernement officiellement tenue le 1er mars 2020 sur le Covid-19, Macron n'annonce par surprise rien d'autre que le 49-3 pour confisquer encore plus le pouvoir et vendre les retraites aux blackrocks de la finance globale. Il ne faut pas s'étonner du 49-3, ce truc tellement français qui date de la Vème République de 1958 et qui ne cesse d'effarer l'Europe entière. La France, qui se pavane depuis 62 ans avec ses symptômes évocateurs, méprise la démocratie, l’État de Droit et viole les Garanties Fondamentales de la Convention Européenne des Droits de l'Homme et du Traité Européen tout en donnant des leçons à la Pologne, la Hongrie ou la Turquie. L'isoloir et le confinement sont les revers de la même pièce.

Notre pays récolte son corona détritus qu'il a semé aux élections P&L 2017 alors qu'existait l'alternative parlementaire, démocratique et de Gauche. Et notre pays s'était payé le luxe d'abandonner son sort en donnant à cet ordo-libéral d'extrême-centre et anti-démocratique une "majorité" de 15% puis 18% des électeurs inscrits avec 57% d'abstentions. De toutes façons il y a dans le Projet de Loi Retraite 29 passages en blanc qui seront gérés par 29 Ordonnances. La démocratie à la française, l'état d'urgence permanent depuis 1958. Avec le 49-3 en un seul coup de balai le freluquet de l’Élysée veut faire "gagner" le 1% et son optimisation de l'égoïsme maximal contre les Gens.

Pire, le 26 mai 2019 les électeurs inscrits avaient encore choisi aux Élections Européennes l'extrême resserrement à droite et l'autoritarisme alors que les dégâts des Lois Travail Macron 1 et Macron 2 (rebaptisée El Khomri) de 2016/17 et des Ordonnances Travail Macron-Philippe de 2019 étaient connus de tous. C'est leur Macron, s'ils n'en avaient pas voulu, ça se serait su. Ils se disaient tous "Je-suis-Charlie", mais ils ont voté massivement extrême-droite et extrême-centre au P&L 2017 et le 26 mai 2019. Ils applaudissent tous au balcon à 20 heures le personnel médical, mais ils cautionnent depuis des années l'abandon par l’État des services publics exigé par le TSCG - Pacte européen fiscal et de stabilité, la "Règle d'or" qui a exigé de tuer le Travailleur, de casser le Code du Travail et d'organiser le fracas humain.

La France collabore avec autant de passion avec toutes les violations de l’État de Droit. Et la France s'en fout d'avoir récolté l'année dernière de nombreuses mises en garde de l'ONU, du Parlement Européen, de la Commission de Bruxelles, du Conseil de l'Europe.

La France est co-responsable au Yémen de la plus grande catastrophe humanitaire de l'histoire
et 50% de sa production industrielle sont destinés à l'armement et aux guerres dans le monde.

Les électeurs inscrits s'en foutent des accords de libre-échange TAFTA, CETA, TTIP, JEFTA, etc.

Les électeurs français cautionnent l'esclavagisme des millions de Travailleurs Détachés, le dumping humain et la chasse au chômeur 
en soutenant par pensée, action ou abstention toute inversion de la hiérarchie des normes au profit du rendement financier des marchés.
L'isoloir et le confinement sont les revers de la même pièce.

A la fin de la pandémie comme en 1945 une moitié des gens en France dira "nous ne l'avions pas su",
et l'autre moitié affirmera "avoir été un Résistant de la première heure".
Et tous les électeurs inscrits auront été des héros actifs depuis les années 80' .
La comorbidité de ne nos électeurs inscrits est abyssale.

Avec le confinement de plus d'un mois on a repris conscience que les petites mains, les Travailleurs des usines, des hôpitaux, des supermarchés, de l'agriculture,
sont des économiquement indispensables, et qu'ils sont tous très mal payés. La prime de 1000,- € de Auchan pour chaque salarié est une injure, c'est le tarif pour aller à la mort à notre place.
Le fracas humain orchestré depuis les années 80' a permis à chaque électeur inscrit de sceller en lui le mépris humain, le mépris des Travailleurs qui eux seuls font tourner notre machine mondiale.
Il a fallu que l'homme soit catapulté en arrière vers son unique dimension animale en l'isolant dans sa tanière pour révéler sa dimension grégaire incontournable de sa communauté de vie.
La Terre n'est pas un cluster, elle est une grotte sans porte où l'on apporte plus la mort que la vie depuis les années 80'.

Notre masse d'électeurs n'a pas encore choisi de devenir adulte politiquement,
surfe d'une révolte à l'autre et se fait à chaque fois berner. Puis elle pleure à en perdre des yeux.
Ils ne savent pas qu'ils se révoltent contre les conséquences de leur propre connerie.
Et leur Macron profite de la Loi sur l'état d'urgence du 23 III pour encore plus "assouplir" jusqu'au 30 XII 2020 avec 25 nouvelles Ordonnances ce qu'il reste du Code du Travail qu'il pilonne depuis 4 ans.
Comme pour la Loi sur l'état d'urgence anti-terroriste, cette Loi sur l'état d'urgence sanitaire ne sera plus à la fin de la crise une loi d'exception, mais sera durable en entrant dans le droit commun.
L’État de Droit et la France ne sont pas les faces de la même pièce. Face aux violations de l'État de Droit les gens en France sont inconfinables et le resteront après la décrue épidémique.

--------------------------

Savez-vous que, selon le FMI, 90% des flux financiers de la planète sont accaparés par la spéculation sur les produits financiers dérivés titrisés? La bulle financière, qui n'a pas cessé de surgonfler depuis l'année-Lehman 2008 avec en Europe les 17.000 milliards de Helikopter Money, de Quantitative Easing - QI, de facilitation quantitative qui ont suivi, pourra tranquillement exploser dans le contexte général de l'effondrement économique dû au confinement imposé par le Covid-19 qui est l'évènement inattendu qui ouvre en catastrophe ce que j'ai appelé le 1er janvier 2020 les soaring-twenties. Ces 17.000 milliards d'€ n'ont pas été réinjectés depuis 2008 dans l'économie réelle mais dans la bulle financière. La deuxième explosion de cette bulle financière était imminente, peut-être sous quelques semaines. Dans la Crise du Covid-19, l'avidité de l'élite globale financière peut être aujourd'hui masquée et la BCE va encore plus l'arroser sans la moindre des exigences de contrepartie comme depuis 2008. En attendant le ruissellement vers la bas de la mort est la démonstration du fracas humain organisée conjointement pas nos électeurs inscrits, nos gouvernements et nos parlements.

La BCE pourra relancer des x-ièmes plans de plusieurs centaines de milliards d'euro, voire de nouveau de milliers de milliards, pour racheter aux banques systémiques, en faillite technique depuis 2008, leurs titres toxiques, pourris et irrécouvrables. La crise du Covid-19 ne s'arrêtera pas à la fin de la pandémie, elle mettra à sac cette privatisation, cette financiarisation et cette globalisation de tout et de n'importe quoi. Savez-vous que 80% des médicaments sont fabriqués en Chine ou en Inde? Depuis l'année-Lehman 2008 ont toujours été prorogés à une date ultérieure toute réforme et tout contrôle du système financier proposés par la BRI - Banque des Règlements Internationaux. La Commission Européenne a tout autant enterré les propositions pour une Directive sur la Réforme de la Structure des Banques et du "too-big-to-fail".

Nous allons assister à une très importante relocalisation vers l'Europe et à un changement des circuits de production.
Tous ces produits et toutes ces pièces détachées transportées depuis la Chine aggravent l'empreinte carbone.
Mon site est en ligne depuis le 06 VI 06, et une concrétisation de mes analyses documentées depuis 15 ans
va prendre forme massivement et l'on verra que ce n'était pas des analyses de "gauchiste".
Les faillites de la Deutsche Bank, de la Société Générale, etc seront avouées.
Les gouvernements et les systèmes politiques exploseront aussi.
Depuis quelques années je parle de fracas humain,
et je passais pour un imbécile.

Les asperges vont dessécher dans les terres malgré leur foi d'atteindre encore une fois le ciel.
Les Gens étaient dans la rue depuis 1 an, ils passent aujourd'hui par les cercueils, et demain ils se lèvent.

Au Auchan du coin c'est, dans ce bal masqué, comme dans un camp de naturistes. Chacun regarde du coin de l'oeil qui a le plus gros.
Le mien est un FFP3 à soupape de chez Leroy Merlin pour poncer les planches.

----------------------------

L'insulte "tu es un incivique" a déjà supplanté l'insulte "tu es un illibéral".
Toi, comme moi, comme nous tous, serons des êtres nouveaux d'ici très peu de temps.
En tous cas les jeunes, comme par exemple les lycéens et étudiants français qui sont confinés depuis le 13 mars jusqu'au 4 mai au moins,
vont subitement développer en eux une conscience globale et solidaire et devenir enfin des électeurs inscrits qui modifieront de manière durable le cours de la vie politique.
Cette nouvelle conscience sera indélébile pour plusieurs décennies et je me réjouis déjà de voir tous ces petits lutins aller aux urnes. Plus besoin de rêver d'un autre monde, il est à nos portes.

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

25 septembre 2019

Greta Thunberg - Global Strike For Future 27 septembre 2019 - FFF - Fridays For Future

Greta Thunberg  FFF  Friday For Future  Global Strike For Future

Greta Thunberg
- Global Strike For Future
27 septembre 2019
-
FFF - Fridays For Future

J'avais organisé mon expédition d'octobre 2019 à vélo de Helsinki, FIN, à Trelleborg, SE, de telle sorte que je sois un vendredi à Stockholm pour rencontrer les jeunes en grève pour le climat sur la Mynttorget juste à côté du Parlement de Suède. J'avais demandé à des policiers où se trouvait la manifestation, et ils étaient très heureux de me montrer le chemin et de m'accompagner jusqu'à la Place Mynt. Leur courtoisie était exemplaire et ils sont parfaitement polyglottes et sans le moindre des accents. Honte au système scolaire français où l'on vomit sur les langues étrangères !!! Il en va de même pour les nombreux jeunes qui m'ont adressé spontanément la parole et avec lesquels j'étais très heureux de parler.

Regardez le discours de Greta Thunberg à COP25 du 11 XII 2019.

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

20 septembre 2019

Des 17 perquisitions contre les députés LFI aux multiples violations de l’État de Droit et des Garanties Fondamentales de la CEDH jusqu'au jugement qui fait pschitt

Le 29 octobre 2018 je vous avais écrit une très longue analyse sur la France qui doit être trainée devant la CEDH - Cour Européenne des Droits de l'Homme de Strasbourg pour ses violations de l’État de Droit et des Garanties Fondamentales des Droits de l'Homme dans mon article >>> Les 17 perquisitions politiques, violation de la Convention Européenne des Droits de l'Homme et du Traité Européen, saisine de la CEDH. J'ai été le 1er pendant de très longs mois et il semble le seul à avoir rédigé une analyse aussi approfondie sur le sujet de cette France malsaine. Pour rappel, et si vous n'avez pas envie de lire mon analyse du 29 octobre 2018, ces 17 perquisitions n'ont reposé sur rien de vrai au sujet des comptes de la campagne présidentielle de 2017 et des conditions d’emploi d’assistants d’eurodéputés de La France Insoumise et ont violé de bout en bout le Code de Procédure Pénale.

Tout au long de cette année 2018-2019 la France a été aussi plusieurs fois sèchement rappelée à l'ordre par le Parlement Européen à cause de l'usage du LBD par les forces de l'ordre qui ressemble à la violente répression politique des gouvernements fascistes de Pologne conduit par le PIS et de Hongrie de Viktor Orbán. La France qui est le seul pays européen à utiliser les LBD s'est adulée par ses violations compulsives de l’État de Droit jusqu'à l'été 2019 et depuis octobre 2018 elle a récolté les sévères rappels à l'ordre et avertissements émis sans exceptions par TOUTES les instances européennes et internationales dont l'ONU, le Conseil de l'Europe, au même titre que les dictatures de la planète. Tous ces rappels à l'ordre ont été occultés par tous les médias français, mais il y avait au moins les quotidiens La Libre Belgique ou La Tribune de Genève pour en laisser une petite trace. Les consciences en France, la conscience publique française vivent aujourd'hui encore dans la totale impunité et, bien pire, aux élections européennes les électeurs inscrits ont choisi le 26 mai 2019 l'extrême resserrement à droite et l'autoritarisme. Honte à la France.

Le jugement d’aujourd’hui, vendredi 20 IX 2019, prononcé par le tribunal correctionnel de Paris Bobigny contre les députés de LFI est une énorme gifle contre tous ces gens qui ont trainé les députés LFI devant les tribunaux et tous les médias qui depuis 1 an ont montré tous les jours en boucle une séquence de trois minutes de ces 17 perquisitions simultanées normalement réservées au grand banditisme et qui constituent une première en politique. Honte à la France. Mais ce jugement ne va toujours pas au fond, qui est la France arrogante et éberluée qui se vit au mépris de l’État de Droit sans gène et même en fanfaronnant. Au lieu des "150.000 € d'amende, des 10 ans de prison, et des 5 ans d'inéligibilité" réclamés par la partie "adverse", les députés de LFI ont récolté 3 mois de prison avec sursis. Les plaidoiries pour la partie "adverse", des policiers et magistrats jusqu'à la ministre de la justice, se sont toutes écroulées. Mais, bien pire, les députés LFI sont politiquement muselés, car à la moindre des paroles politiques vécue de travers par quiconque, ces députés iront en prison si la moindre des plaintes est déposée contre eux. Putin ou Erdoğan sont-ils les modèles? En juin 2019 les électeurs stambouliotes ont prouvé que la démocratie turque est en meilleure santé que la démocratie française.

En réalité, ce prononcé du juge du tribunal correctionnel constitue en lui-même une nouvelle violation des Garanties Fondamentales de la Convention Européenne des Droits de l'Homme et du Traité Européen, à savoir celle de la liberté d'expression politique. Pas à un seul endroit il n'évoque le caractère anticonstitutionnel de ces 17 perquisitions d'octobre 2018. Les motifs du jugement n'ont en aucun point mis en avant que ces 17 perquisitions n'étaient fondées sur rien de vrai et qu'elles n'ont pas respecté le Code de Procédure Pénale ni les conditions et les règles légales ce qui entraine dans le droit français leur nullité et provoque un préjudice pour les personnes mises en cause. Tout le monde savait par les médias depuis plus de deux ans qu'il n'y avait rien de vrai pour étayer des accusations, mais le petit monde parisien franco-français a fait comme si ces vérités n'existaient pas. Dans ces 17 perquisitions simultanées il y a eu de multiples violations du Code de Procédure Pénale ce qui constitue une violations des règles d'un État de Droit. Ce n'est pas nécessaire maintenant de marteler votre clavier sur votre pupitre, revenez simplement aux faits si vous êtes intellectuellement une honnête personne. Mais ce n'est pas tout, aujourd'hui le juge fonde les motifs de son jugement sur une notion qui n'existe pas en droit, celle du "contrat social". Ce n'est pas la peine d'espérer, ce jugement ne fera pas jurisprudence et à mon avis il doit être cassé. Il n'est que l'une des matérialisations de l'extrême-centre et de son anti-démocratie néo-libérale. Je demande alors si le Dumping Humain organisé par notre système politique et européen et économique et bancaire et militaire n'est pas à condamner en priorité? La démocratie à la française ne sort toujours pas grandie par ce jugement, elle s'enfonce dans des bassesses et nous ne sommes qu'au début. Dans d'autres billets j'ai appelé ceci depuis le 06 VI 2006 le fascisme élégant.

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

12 septembre 2019

Transsubstantiation du langage par Mario Draghi et la BCE - Xième plan de Quantitative Easing / Facilitation Quantitative avant l'Armageddon et l'explosion des peuples d'Europe

Aujourd'hui le 12 IX 2019, il est très intéressant de voir, dans mon voyage au trou du langage que je fais en ligne depuis le 06 VI 06, comment un langage ordo-libéral se transformait d'abord en un martèlement psittacique de propagande et devient juste encore de simples phrases bénignes et anodines même s'il feint de mettre en avant une controverse dans un débat sensé être prégnant et profond. J'en veux pour illustration l'article paru dans le quotidien Le Monde aujourd'hui le 12 XI 2019.

Je vous en donne ici le titre et les passages dominants >>>

"La BCE prête à repousser ses limites pour enrayer le ralentissement de l’économie européenne: le président de l’institution de Francfort, Mario Draghi, qui va quitter ses fonctions fin octobre (pour son successeur Christine Lagarde), doit annoncer de nouvelles mesures jeudi.   /   Mario Draghi, devrait annoncer, jeudi 12 septembre, un nouveau plan de relance monétaire, pour tenter d’enrayer le ralentissement de l’économie de la zone euro.   /   Les habituels faucons, garants d’une orthodoxie monétaire stricte, sont bien sûr les premiers à monter au créneau.   /   Avec un deuxième programme d’achats d’actifs, la BCE va continuer à perturber les marchés, s’agace dans le Wall Street Journal Jürgen Stark, l’ancien chef économiste de la BCE.   /   Mais les doutes proviennent aussi de lieux d’habitude plutôt favorables à l’interventionnisme de la banque centrale.   /   François Villeroy de Galhau, le gouverneur de la Banque de France, s’interrogeait dans une récente interview à L’Agefi sur les besoins de relancer dès maintenant le quantitative easing (QE, les achats de titres par la BCE) .   /   Progressivement, la BCE s’est ensuite lancée dans un plan de rachats de titres (essentiellement les bons du Trésor des États de l’eurozone) de 2 600 milliards d’euros, l’équivalent de presque le quart du produit intérieur brut (PIB) de la zone euro, auquel elle n’a mis fin qu’en 2018."

Comme vous le voyez, ce texte du quotidien Le Monde se lit bien, a tout l'air d'être cohérent, ouvert, réfléchi et pas du tout manipulateur mais tout proche du lecteur lambda. Nous comprenons tous d'emblée sans effort le propos. Ça c'est du journalisme! Nous avons envie d'y adhérer et de continuer d'aller courir au Aldi pour comparer les prix du sucre.

Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

2 juillet 2019

Depuis le 26 mai 2019 il n'y a pas "la France d'après le 26 mai", mais la France qui marche en harmonie entre son parlêtre et son autoritarisme

Depuis la fin de l'été 2018 j'ai du mal à rester sur ma ligne éditoriale comme depuis le 06 VI 06 au sujet de la financiarisation du projet humain, du dévoiement du keynésianisme, du Dumping Humain, de la bio-diversité et de la brevetabilité du vivant, de l'ethnocide biotechnologique, de l'Europe que l'on nous a volée, des accords de libre échange de nouvelle génération, etc.

Depuis les dernières élections européennes, il n'y a pas de France de l'après 26 mai 2019, il n'y a que la continuité de la France dans son récit épique vers son infamie autoritariste.

Depuis plus de 6 décades j'ai conscience que la France paradoxale se trompe d'existence et adore ricocher d'un mensonge à l'autre en s'inventant à chaque fois de nouveaux genres littéraires après des événements ratés de son histoire pour organiser l'éviction de sa mémoire.

Je suis tombé ce matin sur l'interview d'Emmanuel Todd qu'il avait donnée chez Bourdin suite à l'une de ces Marches cycliques françaises allant à côté de son objet déclaré et dont la France a le secret permanent.
C'est même l'essence de sa culture à prétention universelle, le parlêtre.

La FR pratique depuis plus de 200 ans sa résilience négative destinée à se reconstruire et se reproduire infiniment dans son bavardage de soi et à se croire socialement et universellement acceptable.

Moi-même j'étais très sceptique face à cette Marche de 2015 et je l'avais immédiatement écrit sur mon site.

L'extrême resserrement en ordre à droite que la FR s'autorise sans la moindre des hontes et qu'elle à signifié le 26 mai à la face du monde me conforte dans mon scepticisme quant aux vertus de la France.

(Photo: "Troja" de Leif Borges, 2017)





Lire la suite...

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

29 juin 2019

La démocratie turque est en meilleure santé que la démocratie française






Les électeurs stambouliotes n'ont pas joué dimanche dernier les divas comme les électeurs français le 26 mai.

Par leur vote aux Municipales ils ont baffé Erdoğan qui viole les Garanties Fondamentales de la CEDH.

Les électeurs stambouliotes ne se sont pas tournés le doigt au sujet de la démocratie représentative,
ils se sont servi d'elle et on dit merde à Erdoğan.

Deux fois de suite depuis mars 2019, puisque Erdoğan avait annulé les élections municipales d'Istanbul dont le résultat ne lui plaisait pas.

Les Stambouliotes ont donc voté encore plus massivement contre Erdoğan.

Apparemment la démocratie turque est en meilleure santé que la démocratie française. C'est une bonne leçon pour la FR.

Les millions de Turcs d'Istanbul ont voté pour la liberté et la démocratie,
les électeurs français ont choisi l'extrême resserrement en ordre à droite le 26 mai.


(Huile: " Thonet Stuhl Nr. 14, Knabe und ich ", 1984)


Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

22 juin 2019

Nous sommes tous négationnistes, révisionnistes, confusionnistes et des collaborateurs zélés au Dumping Humain social et climatique

Une fois de plus, cette fois ci autour de cette réflexion au sujet du négationnisme, je mets le doigt sur la compromission universelle, avec laquelle tout un chacun accueille par option, par choix, par décision, par engagement, par propagande, par intérêt, mais aussi par veulerie,  pusillanimité, paresse dialectique (cf. Armand Gauz) le système de dépréciation radical et organisé de l’humain par le Dumping Humain qui se propage de manière accélérée par les Casses des Normes et des Codes, du Code du Travail, par les Casses de l’État de Droit et des violations des Garanties Fondamentales avec les accords de libre-échange dits de nouvelle génération qui placent au-dessus de l’Homme le « Privilège absolu de l’Investisseur » ( <<< Terminologie officielle, universelle et constitutionnelle).

Nous laissons nous envahir et nous encercler par cette dépréciation finale de l'Humain, et ce fascisme élégant a, à la différence inouïe face à tous les fascismes précédents, la chance de ne pas avoir en face ni sniper, ni commissaire, ni délateur, ni résistant, ni mouvement social et sociétal organisé, ni crime de sang, ni criminel de guerre.

L'Investisseur a été nommé, baptisé et placé sur nous en qualité de Race Supérieure par nous tous et à découvert et en toute impunité par nos mains devant l'urne ou par notre abstention devant elle et par notre non-disposition à le ramener, cet Investisseur, à notre conscience de l'examen, du refus, du débat collectif, de l'opposition, de la remédiation, de la vie commune.

La Lutte des Classes s'est faite sans nous et pardessus nos têtes avec notre consentement. Personne d'entre nous n'est victime, puisqu'il n'y a plus d'humain dans nos têtes depuis longtemps. Pour le compte de l'Investisseur absolu nous tous laissons s'organiser le système imparable et imparé d'extermination de toutes les Garanties des Droits sociaux, fondamentaux et humains. L'homme est encore plus que jamais excessivement éloigné de toute autocritique, et en mon sens, ne se démarque en aucun point des ces négationnistes.


Ce système du privilège de l'investisseur est tellement constitutif de notre bain gingival et environnemental que nous n'avons même plus le moindre des efforts à faire pour le prendre pour vérité canonique et que nous n'avons même plus à utiliser la moindre des énergies pour le transformer en foi et prières. Nous sommes tous les pages de cette bible unifiée. Nous sommes tous unis par l'inhumanité et tous les jours nous courrons juste encore au Simply pour comparer des prix. Donc je n'utilise pas d'encre sur les révisionnistes qui font la une, mais j'utilise l'encre pour nous, le nous ensemble, nous les semblables. C'est trop facile de définir le crétin ailleurs et en dehors de soi. Depuis les Européennes du 26 mai 2019 tout le monde montre les autres du doigt. Je ne connais personne qui ne le fait pas.

à lire >>> CETA TTIP TiSA JEFTA - Les tribunaux privés d’arbitrage et le privilège de l’investisseur vident l’Etat de Droit et cassent le Code du Travail

et >>> Selon le CNCDH les accords de libre échange 'de nouvelle génération' CETA TTIP JEFTA sont une violation des Droits de l’Homme et du Droit du Travail

et >>> Le dumping humain - Réforme du code du travail : « Un mouvement d’ampleur en Europe depuis la crise de 2008 »
et >>> CDS, CDO, OTC, RMBS - Deux décades perdues: le PIB furtif et fictif - Le PIB d'initié (du 1 décembre 2009)
et >>> Berlin: deux décades perdues, et la Chute continue du PIB furtif et fictif (du 8 novembre 2009)
et >>> De l'illusion suprématiste de la concurrence libre non-faussée et de la pure information parfaite à l'Europe des lobbies ( du 28 décembre 2010)

et >>> Croissance appauvrissante pour tous (du 31 janvier 2011)
et >>> Je veux du RIC parce que je le vaux bien - L'illusion suprématiste du Jaune
et >>> des Mots bleux.

(Photos: nouvelles huiles en instance, juin 2019, "Ljusgestalt" et "Bertil Vallien och cello"


Si vous cherchez sur Google dumping humain mon site est en A2 et A3 sur 352.000 résultats depuis 2008 !!! Je suis l'inventeur de cette expression.

Occupy the WordS / I want my Europe back >>> Partager

- page 1 de 3