Une telle combine - ce n’est pas une stratégie - mise sur deux choses :

1] Que le dégoût des français contre eux-mêmes qui ont mis au pouvoir pinnochio et l’ont consolidé avec un outil excavateur à sa mesure, le Parlement, sera plus grand que la médiocrité du Ps et qu’il se réalise un transfert de voix en sa faveur à un rdvz électoral toujours de plus en plus prorogé ;

2] Qu’il (le Ps) prenne ce transfert pour une adhésion et qu’il la fasse passer, comme en 2005 après le passage des Lois Fillion sur la retraite, comme une victoire du PS. Mais dès 2005 j’avais amplement disserté sur cette vague rose des Régionales 2005, qui n’était qu’un mascaret privé sur lequel le Ps croit surfer dessus.

Le PS croyait pouvoir refaire surgir de nulle part ce mascaret privé aux élections P, puis L, puis E en ne voulant toujours pas comprendre qu’il est mort.

Je ne comprends toujours pas pourquoi il existe encore tellement de contributeurs ici ou ailleurs qui veulent faire mourir un déjà mort et irressuscitable. C’est comme 20 ans de militantisme chez le buraliste pour jouer au loto et comprendre que l’énergie était perdue d’avance. Cette lubie fonctionne comme une foi, mystique et sectaire, pour ce genre de militants du Ponzi mental du Ps, qui se font la courte échelle en s’imaginant arriver dans une sphère de pouvoir.

Que ces bavards, qui pour moi n’ont que l’objectif de garder la propriété intellectuelle de la marque déposée "PS", veuillent se flinguer ensemble, c’est leur droit. Mais ils ont peur de mourir seuls, et d’entraîner avec eux dans un lemming run les petites-gens, les rassurent et leur font croire que la mort est inéluctable pour tous, la mort de l’esprit, la mort de la Gauche.

Qu’ils confisquent et détournent, comme encore pour ces dernières élections E, le débat politique pour n’être qu’au service servile de l’ordolibéralisme du Traité de Lisbonne dollariste et des Directives "Service" et "Liberté de", est à présent un meurtre perpétré sur les forces et les bonheurs de la démocratie.

Il existe des forces saines qui ont un programme et qui le font savoir.
Mais même ce PS fait passer pour de "l’extrême gauche" le PC allié au PG dans le Front de Gauche.

Ces gens veulent faire croire que la seule alternative est une alliance musclée avec les MoDem qui sont et restent à droite, malgré un discours affabulateur de la diversité adhoc active.

Ces gens prouvent par là qu’ils méprisent les petites-gens dont les rangs ont encore gonflé de qq millions depuis le 15 IX, début officiel de la crise, qui n’est pas encore arrivée dans la Grande Dépression qui sera pire que celle des années 30’, ni de l’hyperinflation qui va aussi tuer la petite épargne.

Souvenez-vous, dès 2006, je vous indiquais sur le web cette période noire qui allait venir à nous et je vous annonçais pour la France des minériades à la roumaine, où des gueules-noires allaient sortir des égouts pour protéger un certain Régime. On m’avait envoyé violemment sur le purin d’orties en me disant "que l’on en avait assez de mes propos à la Nostradamus". Il ne fallait pourtant pas être très intelligent pour savoir à l’avance ce que le Ps voulait faire, allait faire. Il suffisait de regarder autour de soi les misères personnelles et la détresse collective. Pour moi, ceci était le nez rouge avec autour le visage de mon voisin pauvre. Le PS se croit tellement rose que son regard nombrilisé est mort.

Alors ne perdez plus de temps et rejoignez le Parti de Gauche. Je vous rassure, je n’ai pas pris sa carte, car je ne suis pas militant.
Mon objectif est mon voisin et le paysan burkinabé et je ne peux voter que pour eux.