Mot-clé - Règle d Or

Fil des billets - Fil des commentaires

6 mars 2019

Pas de Reprise Economique - La France est en récession économique depuis 2007 !

« Pour la première fois depuis la guerre, le pouvoir d’achat a décliné sur une longue période »
C'est ce que nous lisons dans un article du journal Le Monde du 6 mars 2019.
Lisez dans ce texte ci-dessus >>> « le PIB a baissé depuis 2007. »

Vous comprenez pourquoi que quand vous cliquez sur Google « pas de reprise économique »
vous trouvez mon site rouge en première ligne première page >>> http://www.google.fr/search?q=pas+de+reprise+%C3%A9conomique&ie=&gws_rd=ssl

"Le PIB a baissé " veut dire en bon français >>> Récession économique.
C'est à dire récession économique depuis 10 ans en France.

Mais des vendus comme l’écrasante majorité de notre pays la France et pleins d’autres préfèrent mentir,
comme dans les gauches et même dans la Gauche cette vérité factuelle de la récession depuis 2007 n'est pas arrivée..

Maintenant, regardez dans le PAF, ceux qui lisent Le Monde tous les jours, ou Médiapart, etc.
Qui raconte sans interruption depuis 10 ans « pas de reprise économique » ?
Réponse: personne sauf moi.  L’honnêteté intellectuelle commence très tôt en amont, très très tôt.

Et récession économique malgré le dévoiement du keynésianisme de la BCE avec 17.000 Milliards d’€
et des Banques Régionales en Europe qui rachètent depuis 10 ans aux banques leurs positions pourries, toxiques et irrécouvrables.

Qui dénonce de manière aussi claire le dévoiement du keynésianisme et le le PIB fictif et furtif et d’initié ? Réponse: Personne >>> sauf...moi et dès 2009 par exemple.

L’honnêteté intellectuelle commence très très tôt en amont.
Mais c’est tellement facile d’être honnête quand on ne capitalise sur aucune audience de chapelle,
et c’est à la portée de tout le monde.

(Photos: exposition Arno Rink à 77770 Museum für aktuelle Kunst, Durbach, décembre 2015)

aucun commentaire

2 janvier 2019

Je veux du RIC parce que je le vaux bien - L'illusion suprématiste du Jaune

Je vois la chose autrement:

le productivisme et la gabegie
ont joui de leur consensus partagé de la base au sommet
jusqu'au stade quasi ultime du dumping humain,
avec l'aboutissement suprême et sans heurts
- au Casse définitif sur le Code du Travail,
- au Casse définitif sur l’État, sa Constitution et toutes ses législations
par les accords de libre échange de nouvelle génération comme le CETA / TAFTA / JEFTA...

en comptant sur la foule qui commémore avec soin tous les 14 Juillet,
mais qui abandonne comme d'habitude ses Cheminots, ses EHPAD, ses logisticiens de la Poste, etc
Et qui s'abstient à 57% d'aller voter comme aux P&L 2017 ou à ~~ 70% aux Européennes.

--------------------

J'appelle ceci sur mon site et même depuis 1991
l'adhésion commune et partagée à la compromission universelle.

Personne ne pose parmi les GJ, leurs haut-parleurs,
la question sur ce que nous tous avons fait de travers
pendant ces deux ou ces trois décades perdues.

Car nous avions toujours eu accès à la parole par les urnes,
et les offres politiques alternatives de Gauche avaient toujours existé.
Mais il était plus commode de les toiser, de montrer son mépris,
et maintenant de faire comme si elles n'ont jamais existé.
C'est le comble du confort, ou de la "paresse dialectique"
que de se dédouaner sans payer pour sa nonchalance politique
comme le riche qui ne paye pas pour sa taxe.
Le dévoiement de notre démocratie
est aussi notre œuvre commune,
nous y avons tous notre commun parti pris.

 

(Photos: exposition Mythos, Leipziger Schule / Le Mythe de l’École de Leipzig
        
au 77770 Museum für aktuelle Kunst, Durbach, 30 décembre 2018)

Lire la suite...

10 commentaires

26 décembre 2018

Après les Gilets Jaunes les Intersyndicales de Gauche entrent dans la danse en janvier 2019

----------

Les GJ ne sont pas inventeurs ni titulaires du RIC - Référendum d'Initiative Citoyenne. Depuis 3 ans cette réflexion et ce travail de recréation de nos attractions et de nos ouvrages communs et ouverts se réalisent en Conventions par la base et pour la base avec comme dénominateur les solidarités sociales, locales, régionales et globales.

Il n'y a plus de Manifeste comme référence, le 3ème millénaire est engagé.

---------------------

Nos 17 élus prouvent depuis 18 mois qu'ils sont au service au public et pour les Petites Gens.

Tout leur travail, mais surtout tout leur mode de pensée met en œuvre et en action les Convergences.

Ils n'appellent pas à la leaderisation, et comme mouvement ils ouvrent et propagent la réunion.

---------------------------

Il ne faudra pas que les GJ dédaignent les syndicats de Gauche qui à partir de janvier
entrent dans la danse en intersyndicale dans tous les secteurs.

--------------------------

Il ne faudra pas mettre d'un côté aux Rond-Points l'avatar de Robespierre, instaurateur de la dictature des Montagnards et de la Terreur, en tant que membre élu du Comité du Salut Public, et de l'autre côté oublier Danton.

-----------

En cette période où la France va se donner la chance à partir de janvier 2019 d'occuper partout les mots, d'inverser les mots, la France n'aura plus besoin de s'inventer en boucle ses fausses et misérables grandeurs avec des resucées de Robespierre, elle changera de langage pour dire effectivement autre chose, et pour ne pas comme d'habitude depuis 1789 revenir en arrière dans son culte national.

---------

En France, jusqu'à présent, le savoir est la chose la moins bien partagée. Avec les intelligences connectées
nous avons une fenêtre climatique pour nous ouvrir à l'humain. L'humain n'a pas besoin de grands hommes,
ni de capsules intermédiaires pour être mené. Nous avons maintenant le choix de grandir.

Vous pouvez accéder à la vidéo sur l'image >>>

2 commentaires

16 décembre 2018

La BCE a racheté depuis la Crise des Subprimes de 2008 plus de 17000 milliards de toxiques aux banques et non pas 2600 milliards

Tout le monde en ce moment, JLM compris dans son interview d’hier sur LCI, répète aveuglément ce qui est publié partout tout dernièrement par les médias comme un nouveau front de propagande: « La BCE a injecté € 2600 milliards ».

Ce chiffre est totalement faux et 6,5 fois inférieur à la réalité. Même les économistes comme Piketty mentent en reprenant ce chiffre.

La BCE a lancé à la ronde ce chiffre de 2600 milliards d’€, en sachant qu’il semblait suffisamment astronomique pour qu’il s’agrafe dans nos cerveaux, sans pour autant provoquer une « sidération » populaire. Car en ce moment nous assistons à un ballet des sidérations, chacun se sidère sans se considérer dans le bon plan de la litote française.

Je me demande pourquoi TOUT le monde ment à ce sujet ou ne s’enquière jamais de la vérité à la quelle tout le monde peut avoir accès dans les sites officiels des Communautés Européennes.

Michel Barnier, UMP et Commissaire au Marché Intérieur, avait déjà officiellement publié les chiffres réels le 6 juin 2012: la BCE avait versé € 4500 milliards de 2008 à fin 2011. Vous pourrez cliquer directement sur son communiqué du 6 juin 2012 pour constater par vous-même le nouveau mensonge propagé depuis une semaine dans toutes l'Europe par la BCE, et auquel tout l'éventail politique adhère sans hésitation.

Depuis il y a eu encore énormément d’autres plans de Facilitation Quantitative - Quantitative Easing de rachats aux banques, assurances et grands comptes de leurs toxiques, pourris et irrécouvrables qui ont élevé le transfert de leur dette privée vers les pouvoirs publics, donc vers nous, à 17.000 milliards d’€ alors que le PIB européen est de 14.000 milliards.

17.000 milliards d’€ sont dilapidés par la BCE depuis l’année-Lehman 2008 en rachat de toxiques au secteur financier, en récompense à leur criminalité financières avec les dérivés comme les CDS/CDO/LBO etc, en sans exiger réellement contre lui le moindre des contrôles et la moindre des réglementations.

A côté de la BCE chaque Banque Centrale de chaque État-Membre a aussi racheté par centaines de milliards. La France a racheté pour 800 milliards d’€ de toxiques aux banques.

La Commission, donc les Gouvernements des États-Membres de l’UE, cajole les grands comptes spéculatifs criminels, mais impose quasiment manu militari l’austérité du budget, les privatisations, la Règle d’Or du pacte fiscal, et pour tout un chacun le dumping humain et toute autre forme de déprédation.

Dois-je mettre un GJ + un pantalon jaune et un chapeau jaune
pour dénoncer ce plus grand transfert de l’histoire du privé vers le public des dettes ?

 

(Photo: Expositions Tadeusz Kantor et Oskar Schlemmer, février et octobre 2016 au Cricoteka,
musée extraordinaire dédié à Tadeusz Kantor à Cracovie )

3 commentaires

13 décembre 2018

Gilet Jaune: si le riche doit payer sa taxe, le peuple doit payer sa nonchalance.

 

A côté des nouvelles capsules intermédiaires de néo-constituants
que le nouveau narratif franco-français tente de propulser,
existe la nouvelle litanie de "l'anti-système".
La France aime à bavarder de soi.

---------------

Je crois que l'on tente par tout moyen d'idéaliser
et par là même d'excuser dangereusement
le désintérêt des gens pour la politique.

--------------------------

Si le riche doit payer sa taxe, le peuple doit payer sa nonchalance.

---------------------------------

Si le TAFTA / CETA / JEFTA pouvait passer pour qqch d'abstrait,
la non-détermination pour lutter contre le Casse du Code du Travail
directement lié au destin immédiat de tout un chacun est la faute.

-----------------------------------------

Le peuple a abandonné le Code du Travail comme il a abandonné ses cheminots.

Par 3 fois le peuple avait la possibilité de prouver directement,
et sans théoriser sur une hypothétique démocratie directe,
qu'il était contre la Loi Travail Macron 1 et la Loi Travail Macron 2 (dite Loi El Khomri) sous Hollande
et contre la Loi sur le Code du Travail sous Macron pdt.
 

Lire la suite...

6 commentaires

8 juillet 2018

Deutsche Bank - de la faillite de la plus grande banque du monde à la Renégociation des Traités Européens

Depuis l'année Lehman-2008, l'année de ladite Crise des Subprimes, la France a 1,5 million de plus de chômeurs. Lehman Brothers est le nom de la banque américaine qui a fait faillite en 1er en 2008 et qui n'a pas été "sauvée". En 2012 le bail-out des banques, leur "sauvetage", avait déjà coûté en Europe 37% du PIB européen selon le Communiqué de Michel Barnier, UMP, Commissaire Européen au marché intérieur. Le bail-out ne représente que des fonds perdus à jamais. Aujourd'hui le PIB européen est de 14.000 milliards et aucune banque n'est sauvée.

Et ce ne sont pas les versements de presque 17.000 milliards de Quantitative Easing - Facilitations Quantitatives de la BCE directement aux banques, aux assurances, aux investisseurs institutionnels qui ont initié le moindre des "ruissellements" vers de l'économie réelle. Les banques ont fait de la trésorerie et ont mis sur le marché encore plus de produits financiers titrisés dérivés.  Depuis 2008 tout le monde raconte que "la croissance est de retour". La BCE a simplement racheté par milliers de milliards par paquets (opérations "Grosse Bertha" et "Bazooka", OMT, LTRO, Emergency Liquidity Assitance... etc) et à hauteur de 100 milliards d'€ par mois depuis 10 ans aux banques leurs toxiques, leurs cadavres pourris et irrécouvrables. Selon la FAO il faut 10 milliards pour éradiquer la faim dans le monde. Et plus la BCE en rachetait plus les banques remettaient au grand jour de nouveaux cadavres en fonction des maturités de ces produits financiers titrisés dérivés et de leurs échéances en en faisant aussi transiter dans leurs bad banks domiciliées sur le territoire national, à la Tour de la Défense à Paris pour les "actifs cantonnés" de la Société Générale, ou tout officiellement et légalement dans des espaces off-shore.

L'Europe, en violation de ses statuts, attributions, fonctions dévolus par les Traités et Directives Européenne est devenue sur le dos des Européens une Europe Providence Bancaire. Il n'est donc pas étonnant que des gens comme Macron et ses centaines de têtards de la finance sont des destructeurs affines de l’État Providence, du Welfare State, car "tous ces pauvres coûtent un fric de dingue" selon Macron en personne. Il faut bien financer ces dettes et pertes des banques et la BCE Bad Bank. Du Traité de Lisbonne à la Bad Bank de la BCE, l'Européen libre et non faussé va payer pendant 80 ans pour rembourser cette criminalité spéculative des marchés financiers dérivés qui a rendu totalement serviles les États et la société. Je pense que vous ne vous êtes pas non plus laissés duper par la théorie du "ruissellement" chère à Macron selon laquelle 1 € offert aux riches va créer de l'activité économique, de l'emploi, de la richesse, du bonheur.

Lire la suite...

aucun commentaire

18 novembre 2017

Le dumping humain européen est renforcé avec le 1er Sommet social européen tenu depuis 20 ans

I want my Europe back!

Il y a 15 jours la Commission Européenne a enterré les propositions pour une Directive sur la Réforme de la Structure des Banques et du "too-big-to-fail" tout en faisant semblant de s'appliquer à remédier à la destruction globale de l'économie par les banques depuis 2008 et même en se félicitant elle-même pour le chemin parcouru en ce sens. Et 15 jours après l'Europe fait semblant de réanimer la Charte Européenne des Droits sociaux et fondamentaux des Citoyens et des Travailleurs Européens, mais contribue à l'enterrer encore plus profondément, tout en annonçant un catalogue de 20 mesures qui auraient à être appliquées d'ici 10 ans. Depuis 20 ans il n’y a pas eu de Sommet Social Européen, ce qui prouve que l'Europe n'a jamais dépassé le stade du Marché Commun ou de la CEE - Communauté Économique Européenne. Pourtant l'Europe Unie avait donc voulu se former en s'identifiant à l'opposé de ce qu'est l'EFTA / AELE - l'Association Européenne de Libre Échange fondée par les anglais, qui existe toujours et qui regroupe juste encore la Suisse, la Norvège, le Liechtenstein et l'Islande. Les anglais espéraient concurrencer l'union européenne avec leur AELE pour ne voir prospérer que leur idée de libre-échange. Mais, en réalité notre Union Européenne n'est surtout depuis le Traité de Lisbonne de 2008 et tous les Traités et toutes les Directives qui ont suivi, elle aussi qu'une association européenne de libre échange, ce qu'elle vient encore de prouver le 17 novembre 2017 avec un Sommet Européen qu'elle voulait faire passer pour être un Sommet Social Européen. L'Europe a, elle aussi, été actrice et responsable de ses deux décades perdues alors qu'elle jouissait de toutes les occasions rêvées pour inverser le mouvement. En effet il y a eu les affolements pour le TCE - Traité Constitutionnel Européen, les Référendums Oui/Non/Nej/No pour faire passer ce TCE, les Référendums-bis ou les contournements du Référendum en 2006 ou avec le Congrès de Versailles de 2008, le TSE - Traité Simplifié Européen ou Traité de Lisbonne pour faire passer surtout en cachette le Chapitre III du TCE rejeté par la France, la Hollande, l’Irlande, etc… Les occasions n’ont jamais manqué pour intégrer le Citoyen Européen, le Travailleur Européen dans le projet européen. L'Europe est responsable de ces deux décades perdues et en rajoute encore une autre en supplément. Pendant 30 années, l'Europe aura délibérément bloqué la Charte Européenne des Droits Sociaux et Fondamentaux. 30 ans sont 3/4 d'une carrière professionnelle d'un Travailleur.

La Charte Européenne des Droits Fondamentaux et Sociaux a toujours été écartée ou piétinée, et depuis 20 ans ni les Gouvernements des États-Membres et ni la Commission de Bruxelles n’ont jugé opportun de convoquer un Sommet Social Européen tout en arrangeant au maximum la circulation sauvage et non-protégée des Travailleurs détachés, et en bétonnant la circulation des biens et des capitaux agrémentée de tous les dumpings sociaux et fiscaux possibles entre les Etats-Membres de l'Union Européenne. Les médias ne s’en intéressent pas en ce sens qu’ils propagent tous le jour même de ce-dit Sommet Social Européen un semblant de regret et de déception car selon eux « L’Europe n’est pas compétente dans le domaine social », ce qui est totalement et gravement faux. Ceci est faux et je vous en ai assez parlé il y a 15 jours dans mon billet Travailleurs détachés: le Dumping humain continue et le nouvel échec européen de Macron du 24 octobre 2017 mais aussi par exemple dans mon billet du 6 mars 2012 "TSCG - Pacte Fiscal européen: la Règle d'Or pour tuer le Travailleur, casser le Code du Travail et organiser le dumping social".

Lire la suite...

3 commentaires