Mot-clé - Richesses

Fil des billets - Fil des commentaires

24 octobre 2017

Travailleurs détachés: le Dumping humain continue et le nouvel échec européen de Macron

I want my Europe back, que ce soit clair dès le début de mon nouvel article.

L'idée de Nation et les nationalismes n'ont que conduit à la guerre, à l'exclusion, au racisme, à l'anti-sémitisme et l'anti-musulmanisme, aux génocides.

La chance de l'Europe dans ce monde globalisé serait de devenir une 1ère République d'Europe fondée sur des valeurs humaines durables et un modèle de société.

Dans cet article je vais replacer le dumping social et salarial dans le contexte général du dumping humain en Europe. Pour éliminer ce dumping humain il faut modifier les Traités européens, le Traité de Lisbonne, le Pacte de Dublin, les Directives.

Mon site est en ligne depuis le 6 juin 2006 et a observé avec 585 articles comment cette dite Europe Unie n'avait que comme seule idée de programme la circulation libre et faussée des biens, des capitaux et des personnes. C'est une Europe des biens mais pas une Europe des Liens.

Où que l'on regarde on constate l'ampleur de la nolonté de gestionnaire de ces maîtres-nageurs européens. Je ne peux même plus appeler ces personnes des Législateurs, des Commissaires, des Euro-Députés tellement leur action n'est qu'une simple organisation de la circulation sauvage et faussée de tout ce qui aurait dû définir et constituer un espace de vie commune en fonction de règles démocratiques, sociales, fiscales, écologiques, financières, culturelles et humaines. (Photos: "Brains" de l'artiste verrier suédois Bertil Vallien)

J'ai étudié avec acribie depuis 11 ans cette Europe qui vide ses habitants pour en faire des données spéculatives micro-économiques, macro-économiques et en ce qui concerne les Travailleurs des variables qui ne sont même plus "d'ajustement" mais de détérioration de toute humanité. Travailleur est le terme officiel des Communautés Européennes, je le rappelle toujours car je n'ai pas lu Marx et ne le lirai jamais, que ce soit bien clair. L'Europe avec sa circulation sauvage et faussée, son évacuation du Code du Travail à cause de la "Règle d'Or", a dégrafé l'humanité de ses Travailleurs.

Pour amener à la quintessence le dumping humain, l'Europe s'est arrogée le droit privilégié (unilatéral) de signer les accords de libre échange de nouvelle génération comme le CETA/TTIP/TAFTA, qui, après avoir fait du Travailleur l'outil à polir le droit universel et absolu de l'investisseur, a aussi transformé l’État même en un jardin privatif et exclusif de l'investisseur. Tout ce qui ne concourt pas à optimiser la marge opérationnelle de l'investisseur a donc dans le cadre légal de l'Europe et des accords de libre échange de nouvelle génération à être éliminé devant des juridictions privées domiciliées à Washington et de préférence préalablement et directement par les gouvernements et les parlements avant qu'ils n'agissent conformément à ce que la Constitution de leurs États leur a aménagé.

Lire la suite...

4 commentaires

4 avril 2016

Accord ANFA sur les Actifs Financiers Nets - Les Planches à Billets nationales de l'Eurosystème pour engraisser la bourse

Sculpture_Mitoraj.jpg

Signez la pétition "Sanctionner les banques" d'Eva Joly, de Sven Giegold, Députés Européens. D'un côté les banques ont organisé leurs activités autour de l'évasion fiscale et du shadow banking, et d'un autre côté elles lèguent aux États souverains et aux Banques Centrales leurs pertes issues de la spéculation financière et leurs titres pourris, toxiques et irrécouvrables. Jusqu'à la fin 2017, la BCE aura donc créé presque 10000 milliards d'€ ou 72% du PIB européen depuis 2008 dans diverses opérations (Boîte-à-Outils, Bazooka, Grosse Bertha, OMT, LTRO, Emergency Liquidity Assistance...) pour le sauvetage public des banques et pour relancer l'économie. Ces diverses Facilitations Quantitatives (QE - Quantitative Easing) n'ont servi à rien d'autre qu'à relocaliser, consolider et concentrer encore plus les richesses dans le milieu financier qui détruit l'économie et les pays en spéculant financièrement au lieu de les réinjecter dans l'économie réelle. Avec ces Facilitations Quantitatives il est plus juteux depuis 2008 de spéculer que de nourrir des projets économiques. Je vous entretiens depuis 10 ans (mon site a été mis online le 6 juin 2006) de cette question du dévoiement du keynésianisme qui est la seule réponse que nos gouvernants veuillent bien apporter à la Crise des Subprimes qui a été déclarée contre le grand public lors de l'année Lehman 2008. Par mois la BCE rachète sans exiger de contrepartie depuis 6 mois et en principe seulement jusque fin 2017 pour 90 milliards en € de titres pourris aux États et aux investisseurs institutionnels, aux banques et aux assurances, ou aux grands groupes industriels et commerciaux. 93% des activités bancaires de la planète sont réalisés à seul but financier spéculatif avec les produits dérivés de gré à gré OTC comme les CDS/CDO, ces instruments de paris financiers qui représentent 12 fois le PIB mondial ou $ 899940 milliards. L'augmentation de 200000 milliards depuis 2008 est simple à expliquer: les banques sont incitées à prendre encore plus de risques excessifs sachant qu'elles seront sauvées sur fonds publics et par les contribuables. 7% des activités bancaires servent à l’économie réelle selon l'ONG Finance Watch.

(Voir toutes les Sculptures de Mitoraj, Cracovie)

Lire la suite...

un commentaire