En période de confinement due au Covid-18 il faut INTERDIRE aux agences de notation financière d’évaluer la solvabilité des États,
et il faut contraindre la BCE à émettre des euros-bonds pour mutualiser les nouvelles dettes des États gravement démolis par le Covid-19
et pour bloquer la spéculation des marchés financiers contre eux qui les font encore plus sombrer dans le chaos.
 

Le fracas humain orchestré depuis les années 80' a permis à chaque électeur inscrit de sceller en lui le mépris humain, le mépris des Travailleurs qui eux seuls font tourner notre machine mondiale.
Il a fallu que l'homme soit catapulté en arrière vers son unique dimension animale en l'isolant dans sa tanière pour révéler sa dimension grégaire incontournable de sa communauté de vie.
La Terre n'est pas un cluster, elle est une grotte sans porte où l'on apporte la mort plus que la vie depuis les années 80'.
(Travailleur >>> terminologie officielle des Communautés Européennes)

Avec le confinement de plus d'un mois on a repris conscience que les petites mains, les Travailleurs des usines, des hôpitaux, des supermarchés, de l'agriculture,
sont des économiquement indispensables, et les électeurs inscrits ont découvert que ceux-ci sont tous très mal payés.
La prime de 1000,- € de Auchan pour tout salarié est une injure, c'est le tarif pour aller à la mort à notre place.
Chez le hard-discounter Lidl, la mort par anticipation ne coûte que 50,- € la semaine,
sac étanche pour cadavre non fourni. Les frigos de la morgue sont pleins.
Tension sur les cercueils, mais pas de pénurie,
ArcelorMittal reprend son activité,
le secteur est en plein essor.

On entend le subit florilège dithyrambique de nos gouvernants pour nos petites mains et nos petites gens, c'est à vomir.
Comment peuvent-ils mener cette double vie quand ils ont conduit à flux tendus les gens à la mort?
Nos gouvernants ont poussé au maximum à la fin de l’État et des services publics.

Pour moi, cette situation unique dans l'histoire de la planète n'est pas singulière, mais régulière.
Elle est l'aboutissement de ce que je dénonce en ligne depuis le 06 VI 06, sans plus.
Vous pouvez aussi revenir à mon post du Nouvel An 2020.
La transsubstantiation du langage est finie.
Celui qui dénonce un Black Swan ment.

L'insulte "tu es un incivique" a déjà supplanté l'insulte "tu es un illibéral".
Toi, comme moi, comme nous tous, serons des êtres nouveaux d'ici très peu de temps.
En tous cas les jeunes, comme par exemple les lycéens et étudiants français qui sont confinés depuis le 13 mars jusqu'au 4 mai au moins,
vont subitement développer en eux une conscience globale et solidaire et devenir enfin des électeurs inscrits qui modifieront de manière durable le cours de la vie politique.
Cette nouvelle conscience sera indélébile pour plusieurs décennies et je me réjouis déjà de voir tous ces petits lutins aller aux urnes. Plus besoin de rêver d'un autre monde, il est à nos portes.

(PixTromsø, 10/08/2014 à 23:45)