Baltic_Dry_Index_19_fevrier_15.jpg

STOP_TTIP.jpgLe 19 février 2015 le BDI est à 509. Je traite régulièrement la question du Baltic Dry Index depuis 2008. A la "Crise des Subprimes" de l'année Lehman 2008 le BDI n'était pas tombé plus bas que 663. De janvier 2015 au 5 juin 2015, le BDI est resté en dessous de 600, ce qui constitue encore un record historique. A la date du 30 janvier 2015 le BDI avait encore perdu plus de 400% en un an. En juin 2008 le BDI était à 11783. 90% du commerce international passent par la voie maritime. Je me demande quand les médias vont s'occuper de cette catastrophe. Encore 3 années et ladite Crise aura 10 ans. 10 ans d'appauvrissement des masses et du budget national au profit des banques et de leurs actionnaires. En France, la Loi Macron impose par exemple le Travail du Dimanche en contournant le Parlement et en appliquant le 49-3, mais elle ne s'attaque pas à la criminalité bancaire. Travailler le dimanche, casser le contrat de travail, mais pour quoi faire? Le chômage et le travail partiel imposé augmentent et nous sommes en récession.

Le BDI n'est pas un indice spéculatif, comme le DAX ou le Dow Jones, mais un indice réel qui reflète le transport des matières sèches (dry) entrant dans la production des produits. Le BDI reflète donc la logistique sur les 24 grandes routes maritimes internationales et indique 8 à 12 mois à l'avance le niveau de la production de biens. L'indice que vous voyez ici annonce depuis 2008, toujours avec au moins 6 mois à l'avance, la récession qui s'installe et qui dépasse de très loin la récession de 1930 à 1932. Cette récession continue de s'installer, et l'entourage continue de nous parler de "retour de la croissance". Les dizaines de milliers de milliards de création monétaire par les banques centrales ne parviennent plus à cacher la récession, la déflation, malgré l'explosion de la bulle échoïque des actions, des obligations et des produits financiers dérivés à la quelle cette création monétaire est au seul service dans le cadre du dévoiement du Keynésianisme mis en oeuvre par l'Europe Providence Bancaire. Vos petits-enfants parleront encore de la crise de 2008/15 et répéteront comme nous avions joué à nous faire peur avec la crise de 29 sans prendre les mesures qui s'imposent, à savoir rendre sains, contrôler et réglementer les flux financiers pour les rediriger vers l'économie réellement réelle de bien et de service au lieu de renfocer l'illusion financière et spéculante et de consolider l'architectone issu du 1% de la population mondiale qui possède 50% des richesses. Toutes les mesures de facilitation quantitative ou qualitative de la BCE n'ont fait que de gonfler la position des possesseurs de pactoles financiers et d'appauvrir les peuples. Constatez par vous-mêmes que la Taxation sur les Transactions Financières est retombée dans la terminologie inusuelle et les impensés collectifs parce qu'il "ne faut pas freiner les investisseurs et la création de l'emploi", et vous le savez donc, "la croissance frémit"

Explications sur les ghost fleets, les flottes fantômes qui sont à vide au mouillage le long des côtes maritimes. Cliquez sur le graphique et choisissez la période. Malheureusement, 2008 ne peut plus être rappelée. Ladite Crise a déjà duré plus longtemps que la "Crise de 29" ou la 2ème Guerre Mondiale et a déjà détruit plus de valeurs que celle-ci.
Cette fois-ci, nous ne sommes juste pas amputés, tués, ypérités, énucléés ou avec une gueule cassée.
C'est le progrès de la civilisation moderne que d'organiser la transfiltration des richesses sans versement de sang dans les pays industrialisés.

Le 28 août 2009 je vous ai annoncé pour 2014/15 l'éclatement de la 3ème bulle des Subprimes, la bulle des Alt-A ou bulle Obama.

-------------------------

Depuis le 1er juin 2006 jusqu'au 23 II 2015 mon site a eu 6.007.247 visiteurs.