Mon site RzM67 - Rénovez Maintenant 67 est en ligne depuis juin 2006 et a pris sa ligne à partir de l'année Lehman 2008 / la Crise des Subprimes que les grands argentiers de ce monde, accompagnés des ministres français Manuel Valls (Bilderberg) et Emmanuel Macron (Rothschild), ont décidé avec la Conférence Bilderberg d'Athènes de 2009 de liquider en la faisant payer par les populations - et non pas par les spéculateurs - selon la doctrine de la "Faillite ordonnée". Jean Pisani-Ferry, conseiller économique de Macron, était bien sûr à cette Conférence Bilderberg d'Athènes de 2009, comme membre du think-tank libertarien Bruegel et de la Commission Trilatérale. Mario Draghi, qui a été pendant 10 ans Président de la Goldman Sachs Europe, qui a aidé la Grèce à tricher pour son adhésion à l'€ avec le soutien de Eurostat, et qui a pantouflé dans sa fonction de Directeur de la BCE, a violemment contribué à l'enracinement de cette doctrine de la "Faillite ordonnée" en offrant 17.000 milliards d'€ gratuitement en liquidités à tous les systèmes financiers, bancaires et spéculatifs tout comme à ses grands comptes de l'industrie, les groupes PSA ou Renault qui ont tout autant spéculé sur des produits financiers titrisés au lieu de produire. Défendez-vous toujours le principe de l'Indépendance de la BCE alors qu'elle rachète depuis 9 ans les pertes et dettes pourries des banques qui se sont toutes fourvoyées dans la spéculation financière à haute dose criminelle?

Pour en savoir plus sur le think-tank libertarien Bruegel
et sur l'illégitimité de la BCE
c'est ici >>> http://www.renovezmaintenant67.eu/i...

Ces facilitations quantitatives sous forme d'injections de liquidités de cette décade perdue leurs ont été offertes sans discernement et sans contre-partie à taux zéro en reprenant leurs dettes pourries, toxiques et irrécouvrables issues de leurs activités financières à seul but spéculatif. Vous avez accepté que la BCE soit entièrement sortie de son cadre légal depuis 2008 avec cette Helikopter Money qui aurait dû être destinée à réaliser un bail-out des ces banques, mais vous avez peur d'un Frexit? Il faut d'abord commencer à revendiquer notre Europe. I want my Europe back! (Sur le net j'ai l'antériorité de cette formule). Selon la BRI - la Banque des Règlements Internationaux de Bâle 90% des flux financiers de la planète ne sont que des flux financiers spéculatifs. Ces liquidités de la BCE qui représentent plus que le PIB européen qui est de 14.000 milliards d'€ n'ont pas été réinvestis dans l'économie réelle mais encore plus dans de nouveaux produits financiers dérivés titrisés. Pour rappel, la Deutsche Bank, la Société Générale, etc... sont toujours comme depuis 2008 en faillite technique et n'ont même pas constitué un Fonds Propre Réglementaire réellement prudentiel comme le préconisent les Recommandations Bâle III du Comité de Bâle de la Banque des Règlements Internationaux - BRI / BIS. Les banques systémiques ont même dégradé depuis 2008 leur situation face au seuil du risque en définissant et appliquant elles mêmes toutes à leurs manières leurs propres évaluations de leur risque et du calcul de l'effet de levier. C'est comme si j'avais un grave diabète mais que je définissais moi-même une nouvelle méthode d'analyse du seuil glycémique pour faire oublier aux assurances que j'en ai un. Il n'y a pas non plus eu une réelle Directive Européenne sur le Contrôle et la Réglementation des Banques et des Assurances, les Directives Européennes Solvency II et MiFID2 étant de fait annulées même si elles partaient d'une bonne intention.

20160710_181942.jpg
 

Pour mettre un packaging d'invisibilité à cette Faillite ordonnée décidée à Athènes sur le dos des peuples en 2009, les médias et des candidats à ces Présidentielles 2017 invoquent la "Peur des Communistes", la "Peur du Frexit", la critique des "populistes" mais n'évoquent même pas cette destruction massive des économies réelles par les finances qui a été dès 2012 tout autant violente économiquement que les destructions économiques de la Seconde guerre mondiale. La Deutsche Bank, la Société Générale, etc... nous ont expulsés de l'Europe et l'ont modelée à leur propre usage. Pourquoi craindre un Frexit, puisque la sortie de l'Europe a été prise depuis 2008 par les banques, les assurances et les spéculateurs? Avant un "Frexit", devons-nous demander le droit de rentrer dans cette Europe? La beauté de cette violence néo-libérale financière de destruction est qu'elle s'est faite sans morts, sans guerre et sans goulag mais par un appauvrissement général des masses et des États dits souverains. Cette Lutte des Classes a été gagnée par la Finance, par la BCE et s'est faite sans nous et par-dessus nos têtes. Y aura-t-il la Révolution de 2017, 100 ans après, la Révolution qui entérinera sans fracas cette fin de la Lutte des Classes gagnée par la finance? D'un simple point de vue des valeurs et des actifs, ladite Crise des Subprimes qui dure depuis 2008 a détruit x-fois plus des biens que la Seconde Guerre mondiale. Cette destruction a entrainé la destruction des États souverains qui se sont massivement démis de leurs devoirs régaliens, des services publics, de l'éducation, de la santé, etc. Mais cette destruction a entrainé en premier et avant tout un appauvrissement général des Travailleurs ( <<< terminologie officielle des Communautés européennes)  en en rendant une grande partie pauvre et précaire. Pour mettre du bolduc, au lieu du bolchevik, autour de ce packaging de l'invisibilité, la doctrine de "l'ère post-démocratique" a été imposée aux peuples qui en restent à mimer une révolution sur le tarmac le 14 juillet ou lors des Nuits Debout et à courir ensuite au Aldi pour comparer les prix. Chez les nazis ou en RDA on disait "die Partei hat immer recht / le parti a toujours raison"; maintenant il n'y a plus besoin qu'il y ait quelque part de raison, la lutte des classes est gagnée, par la finance. Pour nous priver de la liberté de remettre cette victoire de la finance en cause, pardon, pour éviter que l'on se mette à prendre conscience que la Lutte des Classes est gagnée par la finance, on nous matraque dans le cerveau "qu'il n'y a plus de clivage gauche-droite", on attend juste encore de nous que nous vivions dans ce tas. Et ça devrait suffir? Donc il faut aller voter en faisant un choix positif. Attention, l'élection Présidentielle se fait en 4 tours avec les législatives.

Sur le site www.laec.fr - L'Avenir en Commun vous pouvez lire en entier le programme de la Gauche "La France Insoumise". Je vous mets ci-dessous en ligne du Chapitre "L'Urgence Sociale" / Protéger et Partager" les points 19 et 20. Ils sont strictement identiques à ce que j'écris dans mon apart' sur mon site depuis 10 ans.

J'ai aussi copié le point 24 "Abroger la loi El Khomri". Pour une compréhension générale et actuelle du grand-public et parce que les médias ne font pas leur travail, cette loi sur le Travail qui a inversé l'échelle des normes a toujours été la Loi Macron sur le Travail. Mais Macron l'avait refilée entre les mains de Madame El Khomri pour que personne ne se souvienne lors des ces Présidentielles 2017 que c'est bien lui, Emmanuel Macron, qui est l'auteur de cette Loi sur le Travail et qui l'a élaborée de toute pièce et point par point sans impliquer dans les débats le Parlement. La réalité est encore plus sinistre, Macron à élaboré sa Loi Travail sur un rapport de... Jean Pisani-Ferry.  Avant ce leg à Madame El Khomri, la Loi Travail s'appelait bien Loi Macron. Il n'y a plus personne, sauf mon site web, pour le rappeler et il n'y a surtout plus personne pour vouloir s'en souvenir.  Et c'est Manuel Valls qui l'a fait passer par le 49-3 à la barbe du Parlement français et au nez de tout débat sociétal et parlementaire. J'ai beaucoup traité de ces sujets sur mon site. Autrement je ne suis ni encarté, ni militant et je ne peux vous offrir des phrases de gauchiste classifiable et de rue. Je n'ai écrit sur mon site que ce pour quoi j'ai quelques compétences et ce avec quoi j'ai effrayé et fâché tant d'étudiants en Master Grande École à Strasbourg.

 

L'urgence sociale

19  Mettre au pas la finance

La finance a mis par terre l'économie réelle en 2008. Elle devait être « l'adversaire » du président sortant. Elle ne s'est jamais aussi bien portée et les revenus des actionnaires n'ont jamais été aussi élevés en France. Notre pays a le record d'Europe du versement de dividendes ! De nouvelles bulles se forment et menacent d'une déflagration encore plus terrible. Il est plus que temps d'agir !

Nous proposons de réaliser les mesures suivantes :

  • Séparer les banques d'affaires et de détail

  • Contrôler les mouvements de capitaux

  • Instaurer une taxe réelle sur les transactions financières

  • Interdire les ventes de gré à gré et la titrisation, plafonner les effets de levier et les rendements actionnariaux exorbitants

  • Identifier et interdire les produits dérivés toxiques et inutiles au financement ou à la couverture des flux économiques réels

  • Engager les procédures de recouvrement des 2,2 milliards d'euros d'argent public accordés sans preuve à la Société générale suite à l'affaire Kerviel, évaluer les actes comparables et poursuivre les coupables de ces abus


Vous approuvez et souhaitez voir cette section appliquée ? Alors aidez la France insoumise en soutenant son porte-parole sur le site officiel de la campagne !

 

20160708_102849.jpg
 

L'urgence sociale

20 Définanciariser l'économie réelle

Les financiers étranglent chaque jour les PME et les ménages. Les actionnaires exigent des taux de rendement intenables, obtenus au détriment des droits sociaux et de l'appareil de production. Ils imposent la tyrannie du temps court sur le temps long de l'activité humaine et de l'impératif écologique. Il faut leur reprendre le pouvoir.

Nous proposons de réaliser les mesures suivantes :

  • Mettre fin à la cotation continue des entreprises en Bourse

  • Moduler les droits de vote des actionnaires selon la durée d'engagement dans l'entreprise en réservant le droit de vote aux actionnaires acceptant de s'engager sur une durée de présence

  • Moduler l'impôt sur les sociétés selon l'usage des bénéfices pour encourager l'investissement en France : un taux réduit pour les bénéfices réinvestis en France, un taux plein pour les bénéfices distribués aux actionnaires

  • Augmenter la mise en réserve légale (aujourd'hui à seulement 5 % des bénéfices) qui oblige l'entreprise à conserver une part de son résultat plutôt que de le distribuer entièrement en dividendes

  • Interdire aux entreprises de distribuer un montant de dividendes supérieur à leur bénéfice et donc d'emprunter pour distribuer des dividendes

  • Limiter les LBO aux seules procédures de reprise des entreprises par les salariés (Leveraged Buy Out, mécanisme financier permettant aujourd'hui à quelques actionnaires de faire main basse sur une entreprise)


Vous approuvez et souhaitez voir cette section appliquée ? Alors aidez la France insoumise en soutenant son porte-parole sur le site officiel de la campagne !

 

20160708_113018.jpg
 

L'urgence sociale

  24 Abroger la loi El Khomri

Le mouvement social contre la loi El Khomri a montré combien les luttes sociale et républicaine sont liées. La loi El Khomri a mis fin à la hiérarchie des normes sociales. Désormais, un accord d'entreprise peut s'imposer même si un accord de branche ou la loi sont plus favorables aux salariés. Cela devra être supprimé. C'est la porte ouverte au dumping à l'intérieur d'une même branche entre entreprises et à la régression de tous les droits des salariés. L'accord d'entreprise ne doit primer que s'il est plus favorable aux salariés. Il en va de l'égalité des salariés et de la justice entre les entreprises. Nous rétablirons la hiérarchie des normes sociales et le principe de faveur.
 

Vous approuvez et souhaitez voir cette section appliquée ? Alors aidez la France insoumise en soutenant son porte-parole sur le site officiel de la campagne !

Pour aller plus loin…

Livret thématique

Présentation du livret thématique sur le droit du travail

Préparé par un groupe de travail animé par Guillaume Etiévant, économiste et Amandine Langlois, docteure en droit du travail, le livret thématique sur le droit du travail détaille les propositions de la France insoumise pour un code du travail protecteur et émancipateur en rétablissant ce qui a été détruit et en construisant de nouveaux droits.