Apportez les voix de Gauche aux Élections européennes 2009:

réfléchissez, débattez, argumentez, votez!

Au G20 de Londres du 2 avril 2009, le club de défaisance des riches en déconfiture va vaguement feindre de barrer la route des "tax havens", les paradis fiscaux, va se chamailler pour augmenter le "stimulus" par le Quantitative Easing (planche à billets) ou le Creative Easing (rachat direct par le banque centrale des assest pourris) comme le veut Obama ou, comme feint de le vouloir l'Europe, pour réduire les dépenses insensées juste pour que l'appareil systémique bancaire puisse maquiller et sortir de ses bilans ses trillions d'assets négatifs, et manipuler légalement à cet effet les normes "prudentielles" comptables de Bâle 2 et de IFRS... La réunion préparatoire du G20 de ce week-end n'a rien apporté de nouveau depuis les G20 de septembre 2008, un bricolage qui se prétend être basé sur une action concertée mais qui permet à chaque État de faire n'importe quoi en fonction du sens du vent. L'Agence France Presse a écrit le 15 mars 2009: "Finance officials from rich and developing countries pledged Saturday to do 'whatever is necessary' to fix the global economy, including supervision of freewheeling hedge funds and restoring bank lending by dealing with the shaky securities burdening their finances - Les grands argentiers des pays riches et en voie de développement se sont engagés à faire 'tout ce qui est nécessaire' pour réparer le système économique global, ce qui inclue une supervision des hedge fonds soumis à aucune règlementation et à restaurer la volonté des banques à prêter en leur rachetant les titres qui handicapent leurs finances".) L'Europe s'était déjà laissée soufflé cette programmatique protéiforme avec son Plan-s Européen-s à Boîtes à Outils qui n'était comme tout le reste qu'un déni d'Europe, qu'une violation du Traité de Lisbonne et des critères de Maastricht. La seule chose qui ne sera jamais volé, c'est la poursuite de la privatisation des services publiques en Europe et le désengagement de l'État dans ses devoirs régaliens. Dans le communiqué final de cette réunion préparatoire, aucune mention n'a été faite sur le rôle de la Fed' sous le règne de 15 ans d'Alan Greenspan, sur le rôle des banques centrales en général, sur les réserves bancaires fractionnaires (voir tableau dans 3] Le système traditionnel des banques), sur les dettes abyssales et le déficit budgétaire des USA, du Royaume-Uni et de tous les autres pays), et de toutes les autres procédures nécro-économiques. L'opinion publique mondiale a été acheté avec le petit scénario de l'assouplissement du secret bancaire des paradis fiscaux comme le Royaume-Uni, le Luxembourg, la Suisse, Andorre, le Liechtenstein, Monaco, les iles off-shore. Rien n'a été dit sur les bulles des CDS / CDO qui laissent en réalité en faillite la Citigroup, la Deutsche Bank, la Hypo Real Estate, etc... Et tous ces pays font comme si l'Irlande, le Royaume-Uni, les USA et plein d'autres ne seront pas en banqueroute d'Etat avant l'été 2009 et qu'une énorme crise de surliquidités ne va pas préparer l'hyper-inflation de Weimar II.

L'objectif est toujours d'inventer de la monnaie, helicopter money, et de pénaliser les générations futures pour payer le vol des générations antérieures: Actions to achieve this may include where necessary:

  • providing liquidity support, including through government guarantees to financial institutions’ liabilities;
  • injecting capital into financial institutions;
  • protecting savings and deposits; and,
  • strengthening banks’ balance sheets, including through dealing with impaired assets.
Et cette holding de défaisance du G20 laissera en Afrique les fonds spéculatifs accaparer les richesses agricoles des petits agriculteurs africains et menacer gravement leur sécurité, leur diversité et leur indépendance alimentaire.