En Alsace nous sommes vigilants depuis la IIIème République sur le sens et la portée de la propagande française et allemande qui sifflent sur nos têtes entre les Vosges et le Schwarzwald. (Photos: Rostock, juillet 2010)

Je vous livre ici ma traduction d'un court article du Financial Times Deutschland du 27 février 2011, intitulé:
"Ein Paar lästige Details zum Aufschwung" (Quelques détails pesants au sujet de la croissance".

Début de la traduction >>>

Ferry_Rostock_020.jpg"D’une manière ou d’une autre, les anecdotes sur l’économie ne coïncident pas avec les données économiques. Nous allons jeter un coup d’œil sur les chiffres de la Banque Centrale allemande, la Bundesbank, qui sont corrigés des valeurs saisonnières actualisées jusqu’à décembre 2010.

Il saute aux yeux que l’importation réelle de produits est quasi stagnante depuis juin 2010. L’Allemagne n’est-elle pas la locomotive conjoncturelle de la planète entière? Si l’on poursuit son étude des statistiques régionales sur le commerce extérieur, il saute aux yeux que les exportations allemandes vers l’Europe ont augmenté de 6,1% depuis juin 2010, alors que les exportations à l’extérieur de l’Europe n’ont augmenté que de 2,6%, soit de 3,3% vers l’Asie et 1,2% vers les USA . L’excédent commercial en produits de l’Allemagne face à l’Europe a augmenté de 19%, mais a baissé de 8% par rapport au reste du monde. La thèse d’une augmentation de l’exportation portée par la Chine et les USA s’effondre totalement. Le déficit commercial en produits par rapport à la Chine est passé en 2010 de 3,5 milliards à 22,9 milliards d’euros.

Les activités commerciales de la période de Noël n'ont pas non plus connu cette "croissance de rêve" comme si souvent lu et entendu. Selon les données officielles, le chiffre d’affaire réel du quatrième trimestre de l'année 2010 est tombé de 0,3%, et de 1,1% sans l’automobile. Ensuite les médias ont parlé du "marché du travail vrombissant". Le revenu réel disponible n’a augmenté que de 1,5% par rapport à l’année précédente avec une augmentation de l’emploi de 1%. Cette augmentation de l’emploi s’est faite avec des départs à la retraite, avec les bénéficiaires des aides sociales, avec le travail précaire et avec un réel chômage partiel. Le PIB est du niveau du quatrième trimestre de l’année 2007. En vertu de quoi doit-on donc manifester de l'euphorie?"

<<< Fin de la traduction

Les syndicats allemand se sont lancé dans une nouvelle bataille à l'automne 2010: Victoire de la Lutte Solidaire des Classes, salaire égal pour les Travailleurs temporaires et + 3,6% pour tous.

Une chose est sûre, en France on n'entend pas parler d'un boom de l'exportation française. Par contre, les pertes des banques allemandes sont connues et le montant de 500 milliards déjà payés et payés par les contribuables allemands et le budget allemands sont connus. Quand la France va révéler les positions toxiques des systèmes bancaires français, les français continueront à courir au Aldi car ils ont conscience des prix.

Le commerce transcontinental est mort, il n'y a pas de reprise économique.