Des cadeaux matériels et de la coopération technologique ou de "non prolifération".

On n'a pas besoin d'être la sotte internationale ou un nazi pour faire un catalogue des résolutions de l'ONU qu'Israël ne respecte pas. Il suffit de lire Alternatives Internationales du 2 septembre 2006.

Pourtant les États-Unis veulent que l’Iran et la Syrie respectent les résolutions de l’ONU concernant le Liban.

Deux poids deux mesures. Mais nous faisons du fric. La coopération nucléaire ininterrompue avec ces pays remonte aux années 50.

Souvenons-nous aussi que Sadam était le produit des amitiés franco-arabes, de la CIA et du soutien américain dans la guerre de l'Irak contre l'Iran.