Quand je vois les gras éléphants de mer du PS, repus, fats et affalés sur la grève, il faudra se mettre sous respiration commune pour lancer le processus de mise en cognition de la modernité active et combattante de la gauche.

Think left is beautiful. I know it since 1989 and all my breath is only to uphold the uprising of the poor man. In front of the french TV, I am not able anymore to use my common alsacian bilingualism.
Il faut que je me tâte mon anglais pour exprimer my Estonian seagulltears (le Cimbre).

Dommage que le nouveau Président ne pose pas la main sur l'épaule d'un ouvrier en marcel. Le faste n'atteint pas la main ouvrière venue en délégation. En Allemagne, les syndicats sont présents au cérémonies, de très loin moins somptuaires. La "France meurtrie, la France bafouée" se la pète. Celle du 8 mai, pas celle des massacres de Sétif et Guelma du 8 mai 1945.

Démontrer la France sous cet unique aspect de la vaillance, c'est du révisionnisme. En face le PS fait du rénovisme. Une telle syntonie multimédiale montre qu'en cette journée de l'Investiture, tout un peuple se ment à lui-même.

En cette journée bizarre où la France collaborationniste se joue un show, pour la petite histoire j'ai envie de vous raconter que ma grand-mère maternelle était en parenté avec le résistant lorrain de la 1ère heure Pierre Messmer (Hengwiller, Bas-Rhin), et que mon grand-père paternel était en parenté avec le père spirituel de Willy Brandt (SPD), soit l'alsacien Julius Leber, qui était aussi en réalité son papa biologique (Biesheim, Haut-Rhin) et qui avait préparé l'attentat (manqué) du Cercle de Kreisau du 20 juillet 1944 contre Hitler. Mon père à moi, Réfractaire de la version obligatoire du STO (qui n'était d'ailleurs pas obligatoire dans la France d' l'Intérieur...), soit le Reichsarbeitsdienst en vigueur dans l'Alsace-Moselle annexée, et comme Incorporé-de-Force, déserteur de l'armée allemande à la prise de Marseille, me dit toujours: "la France se prétend résistante, mais, au fait, elle a résisté contre quoi?". Mon père a refusé il y a 20 ans l'Indemnisation des Incorporés de Force "par ce qu'il n'attend rien de l'État français comme de l'État allemand qui lui ont volé sa jeunesse."
Dans deux heures Niko va aller à Berlin pour pincer le bout des seins d'Angela. En passant, entre deux jogs. Vive l'Europe.

_______________________________________

Je vous le jure, j'ai écrit ce post avant même d'entendre à la TV le gradé réciter le credo francilien du "la France meurtrie, la France bafouée". C'est ça la perception synesthésique d'un alsacien moyen: Kolko jazykov vieš, tolkokrát si clovekom / The more languages you know, the more human you are.

_______________________________________

J + 1, j'ai 3 réflexions:

1] les médias font unisono comme si le 1er et les ministres nommés n'avaient pas à se soumettre au vote d'investiture du Parlement en risquant d'être renversé par lui. Les médias ont un devoir d'information sur la Constitution de 1958 de la Vème. En jouant dans ce sarkoshow, les médias donnent les pleins-pouvoirs au cadenas P + 1e Mr dans cette violation de la Constitution

2] Le Président fait comme si ce gouvernement de débordement (sur Kouchner, ex-doite du PS) pour mettre définitivement le PS à terre - ce qu'il aura simplement mérité, pour ne pas avoir fait une offre à gauche - ne sera pas remanié après les Trous n°3 et n°4

3] Aux Législatives, on peut aussi faire le coup de la Chambre introuvable comme en Hollande en piquant dans les extrêmes ou les partis moins grands.

Je dénonce par là que les médias foncent à donfe dans la carte du Régime présidentiel des pixels et du Multivitamin. Le Constituant est maintenant fait par les médias, pas par une assemblée.

On verra quel sera le salaire de l'arrogance issu de la lecture de la lettre du Résistant communiste Guy Môquet . Le travailler plus pour rafler plus.