Pour obtenir les droits de triturer à ma guise la pièce de Vacláv Havel, j'avais simplement écrit une lettre à "Monsieur le Président de la République Tchécoslovaque, Palais Présidentiel, au dessus de la Veltava, Prague". Havel m'avait fait répondre par sa maison d'édition qu'il m'autorisait à faire de sa pièce, ce que je voulais en me faisant cadeau des droits d'auteur. Mon argument était de prouver que devant ou derrière le mur, l'intellectuel est "inquiété" par le pouvoir. Ma pièce fut un succès.

Il faut donc s'exprimer partout où il y a de l'air pour respirer. Le prêt-à-penser doit compter ses derniers jours, devant, derrière le Mur, à côté ou en mémoire de lui. Il faut percevoir la force de la blogosphère et des flux de référencement sur internet. En effet, le seul débat nourri au sujet du référendum européen a été initié et nourri par le net et relayé par les ménages. Les médias "officiels" scandaient unissono le oui. Le dogme devait s'installer comme le credo de l'euro et de ses accessoires.

C'est sûr la téléhygiénique Ségo occupe la PAF et croit ainsi "parler aux français", elle ne se rend pas compte qu'elle parle aux français de droite et aux médias. DSK, Lang, Fabius, Hollande font de même, ils versent de la crème anglaise qui lisse si bien le black-pouding qui sera plumbed par un homme sans muselière, qui parlera encore bien plus aux français... comme le 21 avril dernier

Pour prouver que le PS est à gauche, doit-il promettre un Smic à 1500 euros ou l'instauration d'un système syndical réprésentatif, fonctionnel et responsable à l'image des pays scandinaves et de l'Allemagne avec son système paritaire rhénan?

Fabuis ne s'ébaubit même pas de lui-même et est tout à son aise d'annoncer ce Smic pour 2012, à l'orée de la prochaine alternance... L'Allemagne justement freine des 4 fers l'instauration légale d'un Smic - qui n'existe que ds le bâtiment depuis un an à cause du dumping social volumineux créé par l'embauche dévaluée des européens de l'Est et au mépris du Tarif, de la Convention collective de Branche. Cette instauration du Smic est accompagnée des intimations insistantes de Bruxelles d'abolir le système de la Mitbestimmung (car elle serait un frein à la libre circulation des capitaux). Cette Mitbestimmung, cette co-décision, dans laquelle à chaque automne les syndicats de branche (Gewerkschaft der Arbeitnehmer / Industriegewerkschaft...) et les syndicats de patrons (Arbeitgeberverband) se mettent à table pendant 3 à 4 semaines, est instaurée depuis 1949... par le parti de droite (CDU) sous le label Soziale Marktwirtschaft, Economie sociale de marché pour discuter de tout dans la marche à suivre du prochain exercice. Ce terme d'Economie Sociale de Marché a été galvaudé et usurpé de son sens dans le TCE, le texte de la Constitution européenne. J'ai ainsi plaisir tous les ans à commencer mes semestres dans mes cours de management de Master Grande Ecole en disant "que je suis pour la lutte des classes", oui mais comme je l'ai décrit, à l'allemande. Les deux fronts peuvent ainsi lors de la rencontre annuelle évaluer leurs volonté et leur force. Et en Allemagne un conflit se résoud quasiment toujours juste après la Urabstimmung, le Référendum sur la grève, organisé lors de négociations particulièrement dures. Alors les syndicats allemands obtiennent de 3 à 6% d'augmentation, alors qu'en France nos syndicats colériques obtiennent victorieusement 0,3% échelonnés sur 18 mois. L'Allemagne va mal? Elle est le premier exportateur mondial en valeur depuis 6 à 7 ans, et elle finance une réunification.

Il faudrait donc que nos politiciens du P(S) apprennent les langues, ceci les rendraient plus humains. Ils font des phrases, des phrases de franciliens.