Dans icelui, il m'avait encore fallu faire du nostradamus de Cimbriole en usant à la fois d'un esprit ciselé et francilien et d'un responsabilisme germanique. Évidemment j'en ai emmerdés avec ma clairvoyance si simplement répétée, à ce point que l'on m'ait souvent demandé si je ne prenais pas tout le monde "pour des imbéciles". Mais non, avec ces primaires de merde et cette campagne de tords-boyaux mon ton "ésotérique" est devenu une grosse larme d'huile de marée noire qui a aggloméré toute la nullité de ce petit-déjeuner-sur-l'herbe de l'année 2007.

Le peuple de France, tout au moins, réalise sa douce descente vers le fascisme qui devient un plaisir intérieur dans lequel maître et esclave sont les frères bessons qui nous habitent. La clivage gauche-droite, avec le "we won the cold war" doit se fondre dans ce différentiel moderne entre une populiste à la Evita Peron (qui a fait une main-basse sur le parti avec son parti parallèle de ses 500 Comités de soutien Désir d'Avenir) ou un lepen avec 40 kilos en moins. J'ai même entendu sur France Cult une émission très intelligente qui fait dire que les antifascistes sont eux-mêmes fascistes par leur attitude religieuse contre l'extrême droite au lieu d'avoir débattu sainement sur le drapeau et la nation. La nation et le drapeau ont fait changer 5 fois de nationalité mon grand-père et 3 fois mon père. Je préfère le 9 mai, fête de l'Europe (je suis aussi un nonniste) et tu sais ce que je pense d'un 8 mai, de Sétif & Guelma.

Tout le monde, bush-1, bush-2, blair, schröder, bayrou, villier, le ps-canal-historique nous font croire qu'il n'y a plus de clivage g-d alors qu'il y a plus de chômeurs et de pauvres et de reclus et de déclassés qu'à la crise de 1929. Et pendant que la France se bavarde à savoir si c'est encore moderne d'être à gauche la bourse se remplit les poches, les golden hello et les golden parachutes sont les modèle honteux, mais à suivre. Car mes élèves et mes étudiants me disent "pour moi c'est les tunes et les meufs", "c'est le cul et le fric" et "je ne veux pas payer pour les autres". Sale mentalité qui se prépare.

Ce fer à repasser les plissés polissons comme toi, comme quelques uns par ici, aura eu raison de nous pour ce Trou 2007.

Je ne me suis pas fâché avec Alain Piegay de fmds21, voire avec Christine de RM21, RS21, bien que je pense qu'elle fait fausse route à vouloir donner sa voix à la madone des pontages. Autrement j'ai lutté contre ces Nouzarèdes et Marsupilami (des militants PS qui bavent sur le Net, leur libido assouvie dans les sondages), avec ces servants-de-messe, ces chefs-de-claques, ces historicitiens de Alternative Gauche 2007, ces Mélanchon et Lienemann qui ont soutenu Marie-Ange Déloyale par leur mutisme, ces refondateurs plus proches de nous qui par clanisme m'ont traité d'adolf ou ont laissé se créer leur nouveau communautarisme bavard pour préparer le terrain à un pentito Laurent Fabius, et à tous les autres pentitii qui vont le suivre dès 20h30 au soir du 1er Trou, dans 7 jours et 22 heures. Car là aussi, je ne me fais pas d'illusion. Si les nouvelles gauches du Ps sont reprises en main par eux, nous ne faisons que d'adouber ces anciennes racailles du Ps dans leur postes de fonctionnaires du parti. Et comme on ne risquera alors plus rien jusqu'en 2012, sauf aux municipales reportées putchistement d'un an, le Ps continuera à s'éloigner des petites-gens. Voilà, ni le tou-sauf, ni le tous-au-derrière, ni le front-républicain par anticipation, par suppositoire et à la death-line. La France s'assumera. La crise du CPE, voire les très beaux débats initiés par Etienne Chouard contre le TCE libéral et inspiré tout droit de Hayek me laissent montrer que tôt ou tard les français vont devenir adultes et sauront réclamer et imposer un système paritaire de négociation volontaire, sans bavures et digne pour assurer leur autonomie économique dans notre très riche pays. Je pense pour ma part au modèle rhénan où les syndicats décochent coup-sur-coup en ce moment des premières augmentations de 3,5 à 5% avec effets rétroactifs pour l'année, voire pour l'automne 2006. Pour moi le monde est simple, celui qui ne pense pas à la répartition des richesses est un salop. J'en suis aussi un car autrement je serai au Darfour entrain de distribuer des sandwiches. En plus je manque notoirement d'intelligence, car je ne suis pas un stratège et je ne sais dire que ce que je pense, je ne suis pas un politique. L'urgence sociale ne supporte pas la théorie.

Site Désir d'Argent des Bookmakers. Et la campagne et la blogosphère vues par la Tribune de Genève

________________
Vous aussi répondez aux memes questions que les candidats pour savoir pour qui voter. Cliquez ici. Ce test politique monvoteamoi.fr est une production de Sciences-Po Lyon. J'ai fait le test: résultats par ordre décroissant: Bu, Be, Vo et loin derrière Ba. Les voix de Marie-Ange Royal ne me turlupinent pas.

_________________________________________________
Je vous conseille "France 2012, l'e-book de Campagne à l'usage des citoyens", l'étude très détaillée et scientifique avec commentaires et graphiques sous la Direction de Jean-Paul Fitoussi, mon ancien professeur de macro-économie de Sciences Eco, Strasbourg. Productivité, attractivité, emploi en France, en Europe...