Le système des 30 signatures d'élus que doit obtenir un candidat n'est pas bien, il n'est qu'une cooptation entre copains, membres d'un sénat. Je ne parle même pas des trahisons sans fond politique théorique ou pratique. Arnaud Montebourg, le "rénovateur par excellence" en est l'exemple le plus cardinal.

Ce sénat n'est pas en phase avec le pays ou avec les devoirs de la politique, soit celle de servir un pays. Cette politique n'est que l'organisation d'un transfert de richesses, de pouvoirs (locaux ou globaux) et de savoirs.

Ce sénat est lui même sarko-dépendant au lieu d'être pour le pays. Les protagonistes sont bien pires encore.

(Il me semble que le militant de base soit floué.
Je donne une suite à cet article, quand j'ai comparé le système gaulois avec d'autres systèmes européens du droit des partis)