Ici, on feint de ne pas avoir remarqué que les TP du Laboratoire de la Rénovation ont commencé hier soir au Mans lors du 1er meeting des Gauches anti-libérales auquel les militants de gauche du (P)(S) étaient aussi invités et pour l'instant uniquement représentés par PRS.

Ici on donne de l'existant à côté de l'essence des choses. Ce ne peut être qu'un mensonge à l'être. On se bavarde de soi, on se commémore.

Je m'étonne que l'on ne parle pas à (R)M du meeting du Mans. On ne s'y est pas demandé s'il fallait utiliser telle ou telle casse pour décliner la Rénovation. Au Mans il y a eu un rendez-vous des Gauches qui sont déjà rénovées, qui ne se farcissent pas de dogmes, qui font le constat de la précarisation et du développement durable dans une économie liée. L'objectif est une candidature unitaire pour 2007. Il y a déjà plein de monde sur les Passerelles. Allons enfants décatis, le jour de foire est passé.

Vous me direz, oui, mais ce n'est pas un parti! C'est vrai, cela avait été le cas pour l'UMP en 2002. Les statuts n'étaient même pas déposés, et pourtant c'est sous cette bannière inventée de toute pièce que se sont présentés les candidats de presque toutes les droites.

La pagaille actuelle interne à (R)M qui ne suit pas de manière unanime star-face, l'Infante au Garçon, arrange le (P)(S), cela fait diversion et tant que ça dure, le (P)(S) peut continuer à surfer sur son mascaret privé qu'il croit déclenché pour lui depuis le NON du TCE du 29 mai, et avec encore plus de fatuité, depuis les "victoires" aux régionales qui n'étaient qu'un retour de flamme face à l'incendie social déclenché par la droite.

Le (P)(S) s'occupe de lui même et (R)M se demande s'il est un ectoplasme et suspend Michel Moglia des ses fonctions de Secrétaire Général parce qu'il accompagne un candidat qui s'annonce à gauche pour les Présidentielles. (R)M a pris cette décision dans une AG extraordinaire dans laquelle le quorum n'était pas atteint. (R)M se prend pour Pontius Pilatus, (R)M n'a plus de tête, mais a un pouce.

J'ai cette chance de ne pas être un militant, je ne suis donc pas lié par une culture d'entreprise.

Que de temps perdu, un fond de Laboratoire de Rénovation et de Socialisme mis sous clef par le Saint-Office des ces prélats du (P)(S)

Lors de la campagne j'écouterai les voix de gauche et je me ferai mon jugement. Et si je ne me décide pas pour Laurent Fabius, s'il devait être le candidat putatif de gauche au (P)(S), je me déciderai pour un candidat unitaire de Gauche anti-libérale, si les extrêmes-gauches en sont écartées.

Il faut se bouger, mais croyez-vous qu'il ne faille pas aller gonfler les rangs où l'on est vraiment à Gauche sans se demander si le patch "sincérité" de LF a déjà suffisamment agi?