Le choix de "l'échec et mat" a été engagé par le PS par le "Tout sauf JMLP", puis par défaut et depuis assez peu de temps par le TSS.

Le choix du PS n'a pas été mis sur le pivot de la réalisation d'une maison commune aux petites-gens, mais sur la figure de gallion qui saura "faire le barrage" sarco-saint.

Dans l'univers perceptif, cognitif et conceptuel du PS il y avait du contre et un tout petit peu de "plus de". La place centrale a été donnée par le PS à ce contre au lieu de ramener l'attention des téléspectateurs à un pour et au lieu de ramener le centre des bavardages de primaire et de campagne aux débats approfondis des thèmes de la Gauche.

Excusez-moi, je ne me soumets pas à ce carnage de la conscience organisé par cette première phase de mise en dormition de l'esprit, ni par ce suicide participatif de lemming dans ce sauve-qui-peut.

Moi, je


Le 1er secrétaire du Ps n'est mis au courant du "Pacte présidentiel"
qu'une heure avant sa publication par la putschiste aux chiffons.

Tous derrière

Je dirige la campagne



TSS



Je suis une femme


Candidate de tous les français

Aimez-vous les uns les autres

Les Législatives

_________________________________________

La seule fois où la candidate s'est énervée lors du-dit débat, était pour déclamer des fausses données au sujet de l'accueil des enfants handicapés. Il a doublé, elle a prétendu le contraire.
Elle fait des chômeurs, sdf, flextimisés, précarisés, mal-logés une discussion élégante de salon.
De l'Europe elle s'étend sur l'adhésion de la Turquie et contribue à nourrir la turquophobie de Monsieur Sarkozy.
Pour la production de l'énergie nucléaire elle a tout faux. Elle est de 80% pour l'électricité française. A ceci s'ajoutent 30% de l'électricité consommée en Allemagne qui sont importés de France et issus du nucléaire français. Personne ne parle non plus de la montagne des déchets nucléaires renvoyés "définitivement" des centrales atomiques allemandes au Cap de la Hague près de Cherbourg, à l'usine de retraitement.

Le PS porte la très grave responsabilité d'avoir laissé émerger cette social-libérale qui fait appel au dialogue social sans préciser ses lignes de réformes du syndicalisme français, du système de négociation tarifaire entre syndicats et patronnat, à l'image, peut-être, d'un système scandinave ou du Système paritaire rhénan en vigueur en Allemagne. Tous les syndicats allemands obtiennent en ce moment 3,5% d'augmentation de salaire sans "travailler plus". La métallurgie, IGM, a obtenu 4,1% pour tout de suite avec effet rétroactif sur le début de l'année 2007 et 2,4% supplémentaires à partir de juin 2008. Voilà le "Social" à l'allemande. Dans la bouche de la candidate Ségolène Royal, même ce "social" est vague et à l'image de son débat participatif, inconsistant mais pour faire parler d'elle.