La France glisse avec tendresse vers une dictature.

Ségolène est juste plus à droite que Tony Blair et Gerhard Schröder.

Ségolène fait son marché toute seule maintenant et le PS poursuit sa longue marche, entamée depuis 1981, vers la droite. Il n'y a que les gens de droite qui se réjouissent d'un clivage soi-disant disparu entre droite et gauche. La barrière historique entre droite et gauche est quelque part à gauche du P(S). Ceux qui sont à gauche dans le P(S) passent pour des gauchistes pour les installés du P(S).

La politique est faite par les médias. Il faut être assez niais pour écouter leurs fadaises et en faire des vérités. Je me souhaite une campagne présidentielle verbalement très violente, où se dégageront les idées et où les saltimbanques tomberont un à un.

Sarko jubile, il n’a pas compris qu’il écrit la même page de ce requiem.

Le Marketing politique vu par le CNIL ou d'une autre manière