" Il faut remettre la France au travail " Daladier en 1938 après la chute du Front Populaire.

Raffarin veut " remettre la France au travail " en 2002.

" Plus mes peuples travailleront, moins il y aura de vices " écrivait Napoléon Ier le 5 mai 1807 depuis son quartier général de Prusse orientale ( aujourd'hui la Pologne ) d' Osterode.

Il faut " régénérer la France gangrenée par la paresse qu'incarnent les congés payés. " Pétain.

" Moi aussi dans ma jeunesse, ..., petit à petit je me suis hissé au sommet à force de travail et de faim. " Hitler.

" Lech Walesa est plus large que haut et symbolise la paresse de ces peuples de l'Est qui veulent accéder au bien-être sans travailler " Haider ( extrême droite autrichienne ).

" Travaillez, travaillez, prolétaires, pour agrandir la fortune sociale et vos misères individuelles, travaillez, travaillez, pour que, devenant plus pauvres,vous ayez plus de raisons de travailler et d'être misérables. Telle est la loi inexorable de la production capitaliste " écrit par Paul Lafargue ( gendre de Karl Marx ) en 1883 dans une réédition de la réfutation du droit au travail.

Allez dire cela, aujourd'hui, à nos viticulteurs européens. Violents comme ils savent l'être, ils vous lyncheront.

Ces travailleurs de la Terre se sont infligés des 10 heures par jour, 6 voire 7 jours par semaine. Ils se sont tués au surtravail en se serrant le ventre. Ils ont cru au capitalisme et surtout aux thuriféraires de l'ultralibéralisme. On leur a promis beaucoup et qu'ont-ils aujourd'hui ?

LA SURPRODUCTION

Le grand problème de la production capitaliste n'est pas de trouver des producteurs mais de découvrir des consommateurs afin d'écouler tous ces stocks de produits. Aujourd'hui c'est le vin, et demain ?

Cette situation de surproduction n'est, hélàs, pas nouvelle. Elle existait déjà au XIXième siècle en pleine révolution industrielle. Qu'avait-t-on trouvé comme réponse à l'époque?
La colonisation de nouveaux territoires afin d'y trouver des débouchés.

Sébastien