Si vous avez trouvé mon site en première page de Google, voir en 1ère ligne, en tous cas avant les évêques du diocèse à Parténia du PS de la Rue de Solférino c'est que le Monde d'Avance est ici et qu'ici... je vous explique le monde tel qu'il est et avec sa sémantique à lui. Vous y trouverez les réflexions normales d'un homme de gauche et aussi sur Économie de bulles, Crises systémiques ou sur Europe - Solidarités locales, régionales et globales, etc.

Toutes ces jolies phrases de la motion C du PS auraient pu être concentrées en un graphique et un chiffre: celui de la stagnation salariale, en France depuis 35 ans, avec un autre chiffre: celui qui devra être atteint en 12 mois pour les salaires, puis d'année en année pour rattraper le retard dû au détournement des richesses du pays par les bénéfices d'entreprise et des capitaux placés, éloignement de la poche des salariés mais aussi des caisses publiques et de santé, et de retraites et autres caisses allocatives. Les réalités sont connues, dénonciables et dénoncées très simplement par les gens de gauches, les vrai, sans que nous tombions dans de la révolution. Allez voir les sites spécialisés dans la pauvreté, dans les vrais chiffres du chômage, pas besoin d'écrire des rédaction d'étudiant en 1ère année de BTS, pour écrire ces phrases de curé. Sur ce graphique de l'Institut des statistiques fédéral allemand par exemple vous voyez pour les 11 derniers trimestres: en orange l'augmentation de 25% des bénéfices d'entreprises et des capitaux placés et en rouge l'augmentation de 2% des salaires.

Puis une autre phrase simple aurait dû figurer dans cette Motion C du PS, dite Motion de gauche: nous allons imposer un système de négociation paritaire entre patronat et syndicat et refonder la syndicalisation, les syndicats, leur mode de fonctionnement. C'était d'ailleurs une des 100 proposition de dieu.

Ceci aurait même beaucoup réduit cet opuscule, l'argument qui m'est souvent renvoyé comme quoi cette Motion C du PS n'est pas un "essai de 395 pages" ne tient pas.

Pour le reste c'est pareil: des phrases génériques, mais le concret connu, dénonciable et dénoncé aussi par les G8 et les G4 n'y figurent pas. Quid de l'AGCS, des Accords sur les ADPIC, des APE, de la Directive service et de la Directive Libre établissement et Libre Circulation des Travailleurs, mis à part les phrases convenues et qui montrent bien que l'on n'a que l'intention de donner un coup d'épée dans le brouillard et que l'on veut cultiver le brouillard.

Ce texte n'est pas différent des "plus-de" que nous avons entendus lors des campagnes P et L.

Ce texte est triste. Pour moi il est sinistre, un texte de militants qui pratiquent le "plus-de" et le "tous-derrière".

Le graphique de la Motion C au sujet de la part des richesses dans le PIB (téléchargez la Motion c avec le lien ci-dessus) n'est pas actuel. Il a été établi en 2004 sur des chiffres datant de 2001 ou de 2002. Une collecte statistique de cette envergure prendrait de deux à 4 années, selon ceux que l'on appelle experts.

Cliquez sur Google "répartition richesses france" vous verrez que mon site est en première ou seconde page... et vous ne rencontrerez sûrement pas le PS, sa militance, les influenceurs et leurs médiateurs.

Vous verrez parfois un bavardage vieux de 15/18 ans ou fait de phrases qui veulent mettre en valeur son auteur, mais vous ne trouverez jamais les courbes, les courbes actualisées pour 2007, 2006, 2005, 2004 et surtout comme pour le graphique que j'ai déposé ci-dessus et qui est publié en masse par IG-Metall comme support pour une grève générale de la métallurgie allemande en vue d'obtenir 8% à la fin de l'année 2008d'augmentation; vous ne trouverez jamais en même temps la courbe des salaires et la courbe des bénéfices d'entreprises et des capitaux placés.

Cette information sur "répartition richesses france", je l'ai déjà plusieurs fois demandées sur les sites RS21, sur RM21 (d'avant le déni de Montebourg sur ses "valeurs"), sur d'autres sites, sur le forum interne et externe de RS (Rénovaction Socialiste). Rien. Pourquoi? Cette information est simplement tenue secrète par l'INSEE et par d'autres instituts de statistiques officiels ou privés. Ne me dites pas que l'appareil du PS et des autres gauches et de Attac n'est pas capable d'établir ces indices et de fournir ces informations.

Parce que si un graphique, comme celui communiqué par l'Institut fédéral allemand des statistiques et IG-Metall était publié en France, d'un coup d'œil n'importe qui pourrait voir que la Lutte des classes est menée en France sans discontinuité depuis des décennies et qu'elle a été gagnée par ceux qui en ont déjà dans leur poches. Mais dans un pays où même le PS aussi depuis presque 30 ans "qu'il n'y a plus de lutte des classes, mais qu'un seul front de classe", dans un pays où tout l'arc-en-ciel politique est d'accord pour dire que "c'est ringard de parler de clivage", nous voyons qui est encore une fois acteur de la compromission universelle. Le PS en tête, what else.

Tout le monde connaît le nombre de chômeurs qui, eux n'ont rien capitalisé du tout dans leur carrière depuis 1973 sur de longues périodes et en connaissant des déclassements professionnels à chaque réembauche, tout le monde connaît les salaires qui ont en réalité baissé de 25 à 45%, aussi dans la fonction publique en 20 ans. Tout le monde sait que le niveau de salaire est le même que dans les années 60 et qu'en plus la pauvreté est encore plus grande et encore mieux répartie et que nous avons 8 millions de travailleurs pauvres en plus des 10 millions de chômeurs. 10 millions, informez-vous. Tout le monde sait que c'est la gauche de Mitterrand et de Jospin qui a fait passer les impôts sur les bénéfices des entreprises de 45% à 20% et souvent à moins ou à zéro ou à taux négatif selon des arrangements négociés ou des plans de relance de l'offre devant stimuler les activités et qui sont en réalité détournés dans des jeux de trésoreries comptable et spéculatives ou des délocalisation.

Si la Motion C avait fourni ces informations ainsi, elle aurait été une Motion C de gauche. Malheureusement elle est dépassée et son avance est dans la vision melliflue qu'elle donne dans un ton de connivence qui relie agréablement les quelques uns qui veulent un peu s'encanailler à gauche sans se brûler les plumes.

La motion C est triste.

L'ouvrier français est bon, tout le monde le dit, mais le PS ne se bat pas pour lui, alors que sa durée de travail hebdomadaire est exemplaire.