Sa remarque "moi, je n'ai pas peur de la France" en est le signe manifeste. Après tout Laurent Fabius demandait hier soir lors du débat de manière rationnelle "s'il n'y a pas de dérive populiste" dans son jury citoyen des élus et MSR fait sa bergeronnette offusquée "du tout va mal en France et il faut que ça se dise, et moi je n'ai pas peur de la France". Ce "n'ai pas peur de la France" l'érige en une parèdre, soit en divinité associée à un culte quelconque et dont la statue est placée à côté de celle des dieux de ce culte. Je ressens que c'est très grave, ce qu'elle fait.

C'est pourquoi depuis des mois je compare cette femme à Evita Peron.

Dites-vous bien une chose, un besoin subliminal d'être remis en selle (en laisse?) d'une énorme part de la population - du prolétariat élargi subissant la précarisation - trouve son expression dans l'année des deux "S".

Le tout est pour ces "S" cassandrins de se maintenir dans ce "fear of the mob", de passer au Karcher les délinquants qui n'ont pas connu l'enseignement principal des familles, soit "l'interdit", et qui seront encadrés par des militaires. Le tout est pour ces cassandrins de commémorer des Paul Voise ou demain un 27 octobre.

Qui va écumer le plus, l'écume de la haine aux lèvres?

Merci au Collectif de Clichy, AC le Feu, de nous dire dans sa "Marche des Doléances" que "la France appartient à ceux qui l'aiment". Ce collectif a apporté aujourd'hui les doléances des banlieues au Parlement de la France.

Il y aurait de si nobles et exigeantes tâches à réaliser pour notre VIème République, pour la 1ère République d'Europe et voilà que ces coquefredouilles et ces branlequeues sont déprédateurs de la Chose publique, de l'espoir et de la beauté du Citoyen.

Le jury populaire tel qu'il est présenté par la passionaria rappelle "M le maudit - une ville cherche son meurtrier" de Fritz Lang

Le produit de marketing politique, Marie Ségolène Royal, relève de l'hyperdulie, de la glossolalie et de la palilalie:
hyperdulie: culte de marie;
glossolalie: désignait, au début du christianisme, un phénomène extatique, qui consistait en une sorte de don subit de s'exprimer ds un langage inintelligible. Pris plus tard le sens de faculté de parler des langues étrangères sans les avoir apprises
palilalie: le fait de répéter maladivement un ou plusieurs mots d'une phrase.

C'est toujours très douteux quand on promet au niveau national la "révolution" comme le fait MSR en boucle.

Et voici la vidéo de Bourdieu sur Ségolène et ses confidences à l'ENA et son business plan.
Copiez et diffusez: http://www.dailymotion.com/video/xgnbi_gauchedroite