Depuis 28 semaines la FR a eu l’occasion au quotidien et s’est donnée le temps et les moyens de mûrir sa vision de notre société.

Après cette autoritarisation du régime français en passant par le LBD, et après les Ordonnances Travail et les privatisations,
les électeurs inscrits ont montré qu’ils approuvent et ont donné la majorité à cette politique du fracas humain
et ont envoyé un signal très fort à ceux qui la mettent en œuvre et réclament un système d’exclusion.

Les électeurs inscrits ne sont pas des cons, ils sont adultes et responsables et ont mis en place en âme et conscience
le resserrement fasciste sur le pays comme en Hongrie avec Viktor Orbàn ou en Pologne avec le PIS.

C’était lisible clairement depuis novembre 2018, mais quasiment strictement tout le monde a cultivé de nouveaux genres littéraires pro GJ, pro RIC,
pro nano-révolutionnaires, pro Chouard etc… en croyant arrivée la grande heure de la France qui va en remontrer à la planète entière.

Par contre, ceux qui tergiversent encore pour trouver des circonstances atténuantes sur l’expression de ce suffrage du 26 mai sont des cons.

L’électeur inscrit est adulte et responsable de ses actes, l’outil démocratique existe, l’électeur inscrit s’en est servi en votant ou en s’abstenant,
et la volonté n’a pas existé pour tout remettre à plat.

Maintenant reconnaître cette vérité, c’est comme arrêter de jouer au Loto après 40 ans sans avoir jamais gagné.
C’est renoncer à sa vie d’errement dialectique en face de la paresse dialectique usuelle et française >>>
http://www.renovezmaintenant67.eu/index.php?category/Les-Gilets-Jaunes-ne-sont-pas-de-Gauche

(Photos: exposition Mythos, Leipziger Schule / Le Mythe de l’École de Leipzig
        
au 77770 Museum für aktuelle Kunst, Durbach, mars 2019 /
            Peinture: "Narziß" de Michael Triegel, 2000))