Pere_noel_chinois_1.jpgAvec quelle monnaie le fond souverain China Investment Corporation - CIC va-t-il refinancer les dettes européennes? Avec des $ qui ne valent plus rien, ou avec des Yuan Renminbi qui vont valoir internationalement dans 6 mois après la chute de l'empire de Washington?

Selon le quotidien portugais, Jornal de Negocios, le gouvernement portugais s'est mis d'accord avec la Chine pour qu'elle reprenne une tranche de 4 à 5 milliards d'euros en mars 2011 quand le Portugal va de nouveau émettre des Bons du Trésor pour refinancer ses dettes. Le Président chinois Hu Jintao ne s'était pas caché en novembre 2010 d'avoir déjà aidé l'Espagne et le Portugal en leur rachetant des Bons du Trésor sans préciser le montant. La semaine dernière, le ministre des finances portugais, Fernando Teixeira dos Santos, a rendu une visite de courtoisie à Péking et a fait Kowtow devant son homologue Xie Xuren et le directeur de la banque centrale chinoise.

Au 4 janvier 2010, la Chine détient déjà 10% des Bons du Trésor espagnol. La Chine a annoncé vouloir acheter massivement des Bons du Trésor de la Grèce, dès qu'ils sont de nouveau émis sur les marchés financiers. La Chine se comporte comme un hedge fonds avec la dette des pays européens et imite en cela les pays européens du nord comme la France, l"Allemagne, l'Autriche, la Suède. La Chine a rétabli le servage des peuples en Afrique, ou rafle par millions d'hectares des terres agricoles en Afrique et en Amérique latine, et elle parvient aujourd'hui à soumettre l'Europe qui fait devant elle le Kowtow sans modération pour montrer son statut de vassale envers la dynastie Yuan. Donc c'est sûr, le Dalaï Lama ( 達賴喇嘛 ) peut maintenant de sa propre décision arrêter le cycle de réincarnation en Lama, il n'y en aura pas de 15ème et le Tibet est foutu.

L'Europe qui va à Canossa en passant par Péking n'a pas à se moquer des dirigeants africains, ses dirigeants sont tout aussi faibles qu'eux. En ce jour de solstice d'hiver, ce mardi 21 décembre 2010 l'Europe s'est rendue à Péking pour supplier la Chine de l'aider à soutenir son modèle économique fondé sur le schéma Ponzi et la pyramide Madoff. Toujours et partout le "Pump-Kapitalismus", le capitalisme financé par des emprunts irrécouvrables mais faisant l'objet de perpétuels refinancements et rehaussements sur les marchés financiers grâce aux produits dérivés mutualisés de crédits (CDS), a été le business-plan des ménages, des banques, des instituts de crédits hypothécaires, de communes, de régions. Le risque de tous ces emprunts avait été mutualisé en titrisations, et le tout n'a composé qu'un schéma Ponzi planétaire qui devait être le modèle de civilisation. Les produits financiers dérivés, les titrisations, les subprimes, primes, les Alt-A, les CDS/CDO, MBS, RMBS, OTC, ont été des instruments financiers de spéculation. A tous les niveaux il faut arrêter ce money-push et cette hystérie collective cupide avec la Taxe sur les transactions financières et avec d'autres instruments réglementaires de contrôle. Le drift sémantique est élégant: dans cette globalisation de l'OMC on est passé du "Turbo-Kapitalismus" avec toutes les promesses connotées du trickle-down effect, l'humanisme automatique du Consensus de Washington, au "Kasino-Kapitalismus" qui prêtait encore à sourire avec l'espoir d'être du bon côté de la chance, au "Pump-Kapitalismus" avec l'effroi de la transfusion qui n'empêchera pas la mort.

J'ai écrit le 19 avril 2009 qu'à partir de ce G20 de Londres le Yuan Renminbi devenait la nouvelle monnaie de référence. Je ne me doutais pas encore que la Chine y parviendrait avec les suppliques de l'Union Européenne, qui cherche son sauvetage à l'extérieur au lieu de se donner les moyens politiques, économiques, fiscaux et sociaux de consolider un modèle européen propre. Les chinois appellent déjà amoureusement "Hongbi" le Renminbi Yuan, ce qui veut dire en chinois "Redback" (dos rouge) en jeu de mot avec le Greenback, qui est le petit nom du $. Dès 2006 - mais là il ne fallait vraiment pas lire dans la purée d'artichaut - je vous ai annoncé que le Nouveau Fonds Monétaire International sera adossé sur une corbeille de devises comme l"Euro, le $, la Roupie, le Rouble et bien sûr le Renminbi (monnaie du peuple). Le $ ne pesant même plus, enfin, 1/4 du total dans la corbeille. L'Europe, elle aussi et avec son identité propre, aura enfin l'obligation de devenir un partenaire mondial des humains associés. Ça me fait tout drôle personnellement, quand je me rappelle que mon grand-père alsacien, et transitoirement allemand malgré-lui pour la première fois de sa vie, avait fait la Guerre des Boxers (  義和團起義 ) en Chine sous la drapeau du Kaiser Wilhelm. La Chine est le Red Knight Savior de l'Europe et elle laisse tomber les T-Bonds américains.

Un événement historique est aussi passé sous silence: depuis mardi 4 Janvier 2010, la Chine émet sur les marchés financiers internationaux des Bons du Trésor libellés en Yuan Renminbi. On est passé de la longue marche au long galop. Les investisseurs institutionnels se sont jetés dessus.

Kowtow.jpgBruxelles poursuit son cap et n'a pas l'intention de freiner la libre circulation des capitaux du Traité de Lisbonne:
  1. L'article 26 du Traité sur le fonctionnement de l'UE, "Le marché intérieur comporte un espace sans frontières intérieures dans lequel la libre circulation des capitaux est assurée",
  2. L'article 63 (ex-article 56 TCE), "toutes les restrictions aux mouvements de capitaux entre les États membres et entre les États membres et les pays tiers sont interdites"
  3. L'article 66 (ex-article 59 TCE) précise que des "mesures de sauvegarde" peuvent être prises "dans des conditions exceptionnelles", mais uniquement "pour une période ne dépassant pas six mois pour autant que ces mesures soient strictement nécessaires". (caduc en déc. 2010 avec FESF)
  4. L'article 58 (ex-article 51 TCE), "la libération des services des banques et des assurances".
  5. L'article 60 (ex-article 53 TCE), la libéralisation à laquelle les États membres "s'efforcent de procéder au-delà de la mesure qui est obligatoire".
  6. L'article 49 (ex-article 43 TCE) stipule au même titre que les autres services, pour les établissements financiers "les restrictions à la Liberté d'établissement sont interdites".

    L'Europe est revenue sur le Traité Simplifié Européen (TSE remplaçant le TCE ou communément appelé Traité de Lisbonne) adopté par des Référendums à répétition ou par des votes associés des Chambres Basses et des Chambres Hautes des différents pays de l'Europe. Mais l'Europe est revenue sur ce Traité de Lisbonne en totale violation de ces référendums ou de ces votes de ces chambres des pays européens. En effet le FESF - Fonds Européen de Solidarité Financière de 750 milliards d'Euro créé "dans l'urgence" se transforme dans cette Europe Providence Bancaire en Mécanisme Permanent Européen de Gestion de Crise et de sauvetage des pays membres en difficultés financières ou en banqueroute d'État. L'Europe a obtenu à l'arraché des oui par référendums ou par votes des chambres hautes et basses associées, mais elle ne consulte pas politiquement et démocratiquement les peuples pour ce parapluie européen destiné à organiser des bail-out des pays européens qui se sont laissés prendre à leurs jeux cupides et criminels permis par la libre circulation des capitaux non contrôlée et non réglementée. Jusqu'à présent la BCE a déjà racheté pour 925 milliards d'euros de Bons du Trésor de pays européens pour les sauver. En 2013 le FESF aura augmenté de 1000 milliards pour devenir le Mécanisme Permanent de Gestion de Crise. Avec ce Mécanisme Permanent Européen de Gestion de Crise Bruxelles construit en réalité un FME - Fonds Monétaire Européen, mais comme pour le Traité de Maastricht et le Pacte de Dublin, fondateurs de l'Euro, ce FME ne fonctionnera pas s'il n'y a pas d'Europe politique, économique, fiscale et sociale. Dans le futur immédiat, si l'Espagne et l'Italie devaient être "sauvés", il manque aujourd'hui 1700 milliards d'euros. Il semble qu'un fonds européen de sauvetage devraient plutôt être de... 10.000 milliards d'euros. Et si l'on devait sauver les chômeurs de la crise actuels et futurs? Ils ne seront pas sauvés, ladite Commission à la Concurrence y verrait un interventionnisme dirigiste d'État qui violerait la Directive sur la libre circulation des Travailleurs venus d'ailleurs pour un salaire inférieur. Devant le vertige des chiffres en trillions qui sont censés éponger les dettes en une nuit, nous allons finir par nous demander ce que vaut encore l'argent que nous avons dans le porte-monnaie. L'Europe fait Kowtow pour faire croire aux européens qu'elle existe d'une seule voix, et dans le fond, pour répondre à la demande des marchés financiers.
G20_China.jpg


La Chine n'attend pas que Obama sorte et retraite les poubelles de l'empire de Washington, ou, si vous préférez que les financiers organisent une faillite contrôlée avec leur destruction par les marchés.




Le $ est peu à peu remis en question dans les discours et les actes, et le Yuan Renminbi avance:
  1. Les Pays du Golfe annoncent vouloir lancer la monnaie internationale Khaleedji et le pétrole sera vendu dans cette devise.
  2. La Banque du Sud a été créée et relie tous les pays andins et contourne le $ et le FMI
  3. Le Fonds asiatique de Crise relie ASEAN + 3 et contourne le $ et le FMI
  4. Le G192 présidé par J. Stiglitz sous l'égide de l'ONU a siégé le 24-26 juin 2009 et annoncé vouloir contourner le $
  5. Le BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine) a siégé le 15-16 juin 2009 à Jekateringburg (Swerdlowsk) en Russie et ont annoncé vouloir contourner le $.
  6. Les Swap de Devises nationales est depuis trois ans une réalité entre la Chine d'un côté et de l'autre côté l'Argentine, le Brésil, le Biélorussie, l'Ukraine, ASEAN-plus-3, et bientôt avec la Banque du Sud.
  7. La surévaluation du $ qui était de 15 fois en septembre 2008, est de 27 fois à la fin 2009 avec tous les Plans TARP, TALF, PPIP, de monétisation par la Fed des RMBS/CDS/CDO, etc... et avec la création de la monnaie de contrefaçon des Plans Q1 et Q2, et bientôt Q3 de la planche à billets de Paper Mill of the Potomak.
  8. Les USA payent maintenant 1000 milliards de $ en intérêt pour les emprunts publics fédéraux.
        Il n'est mathématiquement plus possible que les USA remboursent leur dette par les voies naturelles.
  9. La Chine a réduit de 50% et en continu depuis juillet 2006 l'achat des T-Bonds (Bonds du Trésor US).
  10. La Chine a acheté en masse de l'or et envisage de garantir le Yuan Renminbi avec.
       Stock d'or chinois +75% en 2010 de 454 tonnes à 1054 tonnes.
  11. La Chine a acheté en masse en $ des minerais de tout genre pour être prête quand il y aura la reprise. Ceci avait augmenté artificiellement le Baltic Dry Index au printemps 2010, mais la Chine vient d'arrêter ses importations de minerais et le BDI s'est échoué (run aground) le 3 juin, a encore perdu 45% en décembre 2010 par rapport à sa valeur la plus basse de décembre 2009 qui était déjà de 90% inférieure à sa valeur de juin 2008 qui était le pic historique.
  12. Vous avez sûrement constaté que le $ fait des violents yo-yo mais avec une tendance générale à la baisse. Il descend face à l'Euro, et la Fed' imprime alors des trillions, des milliers de milliards, de monnaie de contrefaçon ou fait du creative easing pour euphoriser les marchés, ou manipule à la hausse les cours de l'or ou des Bons du Trésor avec les Primary Dealers et le Plunge Protection Team - PPT. Les USA manipulent aussi le cours de l'or et de l'argent pour garder la $ comme monnaie de référence.
màj du 24 décembre 2010: la BRIC va s'appeler BRICS parce que South Africa a été invité à rejoindre ce groupe informel qui devrait représenter 61% de la croissance mondiale en 2014 selon le FMI. Les pays du BRIC prennent des mesures pour renforcer leur coopération financière et les investissements mutuels et les swaps de devises. Lors du dernier sommet des pays membres du BRIC en avril dernier à Brasilia, les dirigeants des quatre plus grandes économies émergentes avaient réclamé un nouvel ordre mondial plus juste et plus démocratique. Dans une déclaration commune, Brésiliens, Russes, Indiens et Chinois avaient aussi pressé les États de résister à toute forme de protectionnisme, en soulignant la nécessité de conclure le cycle de Doha sur la libéralisation du commerce mondial.
---------------------------------------------------------

Le commerce international continue sa chute mortelle.
Le BDI - Baltic Dry Index n'a jamais été aussi bas.
Au plus "fort" de ladite Crise des subprimes, en 2008,
le BDI était passé de 12000 sans aller en dessous de 2000.
Aujourd'hui 22 décembre 2010, le BDI est à 1886.
Le pic du printemps 2010 était dû à la Chine qui a fait
des importations gigantesques de minerai pour lâcher des $.

Au 22 XII 10, le BDI a baissé
de 4% en 1 jour
de 9% en 5 jours
de 30% en un mois
de 27% en 3 mois
de 28% en 6 mois
de 40% en 1 an
de 50% en deux ans.

Le Baltic Dry Index n'est pas un indice spéculatif mais un indice réel et avancé.
Le graphique en reality time est au bas de mon site, il suffit de choisir sa période mais le 5Y et le 10Y ont été squeezés par Wikinvest pour ne pas attraper la mort subite, car le BDI est autour de 2000 au lieu de 12.000 avant la crise.

Selon cet indicateur avancé BDI, les derniers six mois laissent augurer d'un exécrable printemps économique, car l'industrie rentre normalement les stocks de matière 6 mois avant de lancer un nouveau cycle de production. La récession économique grave va éclater au grand jour, elle s'appelle "double dip" (baisse de la production + baisse du pib et récessions en cascade).