IG_Metall_mai_2012.jpgEn France, pour les syndicats, le Changement ce n'est pas maintenant. La France est une arriérée sociale et se complait à faire du bashing contre les étrangers et ses ouvriers au lieu de prendre le pouvoir par la voix des urnes et dans la démocratie des entreprises. Le français carmagnole sur le tarmac le 14 juillet et le 1er, mais il court tous les soirs au Aldi parce qu'il a conscience des prix. Le syndicat allemand IG-Metall appelle pour mercredi à des grèves massives d'avertissement dans tous les Länder de l'Allemagne fédérale. IG Metall réclame une augmentation de 6,5% pour les 3,6 millions d'employés de la métallurgie, de l'électrotechnique, du bois, des matériaux synthétiques. En mars 2012 les constructeurs automobiles allemands, sauf Opel qui est en quasi faillite et avec lequel Peugeot s'est associé avec une participation croisée, ont versé des primes à leurs employés. Tous les 90.000 employés de Volkswagen ont touché une prime de 7500 euros cette année, soit le double de l'année dernière, de la dame de la cantine jusqu'au cadre dirigeant. Il ne s'agit pas d'une moyenne. En ce moment IG Metall, le plus grand syndicat du monde avec 3,6 millions d'adhérents, est entrain de mener sa Tarifrunde, sa négociation pour la nouvelle convention collective. IG Metall réclame 6,5% d'augmentation, car la prime pour le secteur automobile et leurs sous-traitants n'a rien à voir avec cette prime au résultat et ne freine pas le mouvement syndical. Vous pouvez voir sur flickr les photos actuelles des 6,5% revendiqués par IG Metall. La prime au résultat n'est qu'une partie de l'augmentation salariale mais ne remplace pas ce que la nouvelle convention collective va rapporter aux employés. Audi a versé à chacun de ses 44.800 employés 8521 euros qui représentent deux mois de salaire d'un ouvrier non qualifié. L'année dernière Audi n'avait versé que entre 5000 et 6000 euros par employé. Porsche a versé 7600 euros par employé, Mercedes seulement 4100 euros par employé, soit 33% de plus que l'année dernière. La prime versée par BMW est égale à celle de VW. BMW avait déjà versé l'année dernière une prime de résultat de 6000 euros par employé.

Pendant que Chérèque, le "fluidifié" chronique de la CFDT revient régulièrement à ses trahisons générales de ses syndiqués de la CFDT pour négocier directement avec le Medef dans le cadre de la Réforme sur les retraites, le syndicalisme allemand prouve une fois de plus qu'il reste fort et uni face au patronat et aux actionnaires. En octobre 2010 IG Metall avait obtenu 3,6% d'augmentation et la parité entre les salaires des CDI, des CDD et des Travailleurs temporaires. Pour leur Action d'automne, "Herbstaktionen", les syndicats allemands des cheminots et du secteur ferroviaire Transnet et GDBA  avaient lancé le même slogan que IG Metall, le Kurswechsel , "le changement de cap". Ce Kurswechsel est démonstrativement une reprise totale des actions face à la dérégulation du marché du travail, aux privatisations des services publics, à la dérégulation de l'emploi, des salaires, des conventions collectives, des conditions de l'emploi, de la sécurité de l'emploi. Par exemple IG Metall avait obtenu  en novembre 2010 l'accord Siemens qui garantit à vie l'emploi pour ses Travailleurs. En Allemagne le patronat a peur des Travailleurs et de leur syndicat. C'est la Lutte des Classes qui n'a pas besoin de se chanter le poing levé la carmagnole, elle se fait une fois par an dans la Tarifrunde. IG Metall avait lancé pour l'automne 2011 un autre Kurswechsel: le retour à un âge normal du départ à la retraite, et quand IG Metall se lance... il gagne. En France, le président Nicolas Sarkozy n'arrête pas de mentir et de dire "nulle part en Europe"... En Allemagne, la Grève est un moyen moderne de conquête sociale, en France "il faut trouver d'autres moyens d'action" selon le président Nicolas Sarkozy.

IG_Metall_2012_Leiharbeit_2.jpgIG Metall ne se laisse pas impressionner par ce genre d'agitations à la Nicolas Sarkozy et par les turpitudes des agences de notation et leurs serviteurs les gouvernements et les politiciens. IG Metall réclame, toujours avec autant de succès, la Historische Korrektur. Le déroulement des négociations salariales qui se font tous les ans en automne et de la Tarifautonomie sont inscrits dans la Loi Fondamentale allemande. IG-Metall lance donc à partir de mercredi sa seconde phase de grèves tournantes d'avertissement qui servent à montrer la détermination des Travailleurs d'aller jusqu'à la Grève Générale. En Allemagne la grève générale est très rare parce que les confédérations patronales cèdent avant. La semaine des 35 heures avait été obtenue en Allemagne avec 8 semaines de grève générale. La semaine de 35 heures, voire de 28,8 heures est toujours en vigueur en Allemagne, les heures supplémentaires sont payées à partir de la 36ème heure. Mais Nicolas Sarkozy n'arrête pas de dire "nulle part en Europe..." Mais si c'est possible, lisez donc mon article: +0,8% en France, +8% en Allemagne - Vive la Lutte des Classes à l'allemande ou encore mieux: 8% - IG Metall, 1.165.000 grévistes non dupés par Crises des spéculateurs et Plans de Sauvetage du crédit.

Depuis lundi dernier les employés organisent des grèves perlées dans toute l'Allemagne pour montrer leur détermination après 3 négociations infructueuses qui ont eu lieu dans le cadre de la Tarifverhandlung, la négociation sur la convention collective. A partir de mercredi le peuple allemand se lance dans une grève massive d'avertissement pour obtenir les 6,5% d'augmentation, l'embauche immédiate et pour une durée indéterminée des apprentis et un droit de cogestion pour le travail intérimaire. Les confédérations patronales n'avaient offert que 3%. En France, les syndicats auraient déjà communiqué sur une victoire historique s'ils avaient obtenu 3% d'augmentation. Je ne suis pas "fier de la France". La prochaine table ronde de la Tarifrunde se tiendra dans la seconde semaine du mois de mai. Le président de la confédération fédérale des syndicats, Michael Sommer du Deutscher Gewerkschaftsbund - DGB, estime qu'une augmentation forte des salaires est juste et équitable et qu'elle va soutenir la demande intérieure. En France Nicolas Sarkozy, le président de la perte du pouvoir d'achat, n'arrête pas de dire "qu'il faut aider les entreprises et soutenir l'offre de production, parce que nulle part ailleurs en Europe et dans le monde..." Le syndicat des activités minières, de la chimie et de l'énergie - IG Bergbau, Chemie, Energie a déjà prévenu qu'il va emboîter le pas de manière tout aussi déterminée que IG Metall. Nicolas Sarkozy a cassé les ouvriers pendant 10 ans, 5 + 5, et propose subitement un "nouveau modèle social".

màj du 19 V 2012: IG Metall a obtenu 4,3% d'augmentation, l'embauche immédiate des apprentis avec un contrat CDI, et l'embauche des intérimaires après 24 mois avec un contrat CDI.