IG_Metall_2012.jpgEn mars 2012 les constructeurs automobiles allemands, sauf Opel qui est en quasi faillite et avec lequel Peugeot s'est associé avec une participation croisée, ont versé des primes à leurs employés. Tous les 90.000 employés de Volkswagen ont touché une prime de 7500 euros cette année, soit le double de l'année dernière, de la dame de la cantine jusqu'au cadre dirigeant. Il ne s'agit pas d'une moyenne. En ce moment IG Metall, le plus grand syndicat du monde avec 3,6 millions d'adhérents, est entrain de mener sa Tarifrunde, sa négociation pour la nouvelle convention collective. IG Metall réclame 6,5% d'augmentation, car la prime pour le secteur automobile et leurs sous-traitants n'a rien à voir et ne freine pas le mouvement syndical. Vous pouvez voir sur flickr les photos actuelles des 6,5% revendiqués par IG Metall. La prime au résultat n'est qu'une partie de l'augmentation salariale mais ne remplace pas ce que la nouvelle convention collective va rapporter aux employés. Audi a versé à chacun de ses 44.800 employés 8521 euros qui représentent deux mois de salaire d'un ouvrier non qualifié. L'année dernière Audi n'avait versé que entre 5000 et 6000 euros par employé. Porsche a versé 7600 euros par employé, Mercedes seulement 4100 euros par employé, soit 33% de plus que l'année dernière. La prime de BMW n'est pas encore connue mais sera voisine de celle de VW. BMW avait versé l'année dernière une prime de résultat de 6000 euros par employé.

Pour vous tenir au courant au sujet des salaires en Allemagne vous pouvez suivre ce fil qui extrait tous mes articles que j'ai écrits depuis 2006 sur mon site. En Allemagne les syndicats sont des syndicats de branche et ils sont donc des syndicats qui défendent les intérêts des employés. En Allemagne on est un "employé" (der Angestellte) de l'ouvrier non qualifié au cadre dirigeant (der leitende Angestellte). En France on carmagnole sur le tarmac le 14 juillet et tous les jours on court au Aldi parce que l'on a conscience des prix. "Prenez le Pouvoir", comme le dit le Parti de Gauche / Front de Gauche pour les élections présidentielles, pour les élections législatives, mais aussi révolutionnez la démocratie d'entreprise à l'image du modèle allemand. Les syndicats français devraient donc procéder immédiatement à leur auto-dissolution pour se reformer en syndicats de branche. Revenez d'ici quelques jours, j'aurai plaisir de vous annoncer la victoire syndicale pour l'industrie métallique, électronique et électrotechnique allemande.