Rassurez-vous, vous n'êtes, comme quoi, que le reflet du non-savoir érigé en tour de Babel de ce qui doit demeurer simplement incognoscible.

Je vous invite à abandonner ce billet et à me rejoindre directement sur des informations actuelles datant du 30 novembre 2007 et éditées dans le rapport officiel de la Commission Européenne intitulé "Emploi en Europe". Mais revenez ensuite ici pour cliquer sur les liens ci-dessous.
____________________________________

Il est sidérant que sur la blogosphère, mère de tous les heurs et de tous les vices, cette information ne soit quasiment pas accessible en cliquant sur Google les occurrence "BIP répartition richesse" ou voisines. La répartition des richesses doit rester secrète, les moteurs de référencement et les spiders de recherche et de ciblage sont incapables ou sont programmés pour "abandonner" cette recherche.

Nous tombons une fois sur des tableaux de l'INSEE qu'un individu lambda ne peut interpréter. Les chiffres eux-mêmes sont anciens.

Un Rédacteur associé à ce site vous a livré une analyse. Le constat est glacial. Je suis sûr que l'on peut encore mieux faire parler les chiffres.

Nous savons tous, sans avoir succombé à de l'intoxication anti-capitalistique, que les revenus boursier sont tellement supérieurs que les revenus issus du temps de travail vendu à l'employeur. Nous savons qu'ils n'ont rien de comparable. Nous savons qu'en 10 ans un actionnaire double son capital. Ce trend a démarré déjà sous Mitterrand à partir des gouvernements de "gauche", sous lesquels on n'a jamais gagné autant d'argent comme se plaisent à dire les investisseurs privés ou publics.

Des analyses simples doivent exister.

Chaque militant de gauche ne peut jouir d'une légitimité, s'il n'a pas à sa connaissance ces chiffres. Chaque militant de gauche, non pourvu de cette connaissance, est, au mieux sans le vouloir, un serviteur du régime économique déprédateur ambiant.

Si de telles données sont inaccessibles c'est qu'elles sont cachées.

Ceci doit être la base même de notre engagement de Gauche et c'est un petit indice que nous vivons bien dans un régime totalitaire.

Je parle souvent de la modernité du fascisme, le plaisir privé hébergé dans le for intérieur qui s'habite de ses frères bessons, l'esclave et le maître. En voilà une preuve de mon intution.

Je fais donc un appel à contribution avec adjonction (addiction!) de link pertinents dans les comment. Je ferai une synthèse par la suite.


En attendant: si vous ne me croyez toujours pas, visitez ces liens et vous serez absolument stupéfaits des louanges que chantent les marchés financiers au sujet de l'attractivité de la France pour les investisseurs étrangers.
Derniers Chiffres de l'Insee de 2007.
Selon HNS, la France au second rang derrière la Chine
Ou ici le bilan de l'Agence pour l'Investissement étranger.
Ou ce lien du Journal du Management.
Journal du Management: 2005, un bon cru.
JDN Management 2005, championne mondiale du PIB par heure travaillée et par salarié
Ou l'attractivité de la Région Rhône-Alpes selon Les Echos
Selon la Chambre de Commerce et d'Industrie Française à l'Etranger
Selon l'Association des Maires de France
Investissement des Pays émergeants en France
Selon Cordis l'attractivité francielienne
Selon le journal Libération, l'année 2005.
Selon la Banque de France, les investissement étrangers ont doublé en 2005.