Dans le modèle économique mécaniste le passage de l'individu au collectif s'effectue à logique constante. En effet, chacun, poursuivant son interêt personnel, recherchera en priorité les occasions les plus rentables pour lui donc les plus productives pour la collectivité (le donc est souligné car il me paraît au moins élliptique voire injustifié). Ainsi est -il conduit par une main invisible à promouvoir un résultat qui n'était pas dans ses intentions... le progrès d'une nation vers la richesse et la prospérité selon Adam Smith (1786).

Tel est également le sens de la théorie de l'équilibre automatique du commerce international proposé par David Hume (philosophe empiriste anglais qui vécut de 1711 à 1776). Selon lui, la concurrence entre les activités individuelles, mue par des objectifs les plus égoïstes, aboutit spontanément à un résultat positif pour la collectivité.

En prétendant formuler des lois naturelles, Hume et Smith poursuivaient clairement un objectif politique. Ils voulaient démontrer que les conflits entre Etats ainsi que l'arbitraire des despotes éclairés étaient inutiles pour la survie des sociétés. L'organisation spontanée produite par la concurrence libre et parfaite permettrait d'aboutir au bonheur de tous. Il suffirait d'attendre un peu (l'usage du conditionnel dans cette partie du raisonnement me paraît être une sage précaution).

Toutes ces prétendues évidences économiques encore largement utilisées de nos jours, par les gourous néolibéraux, comme argument d'autorité, ne reposent pas sur une base scientifique sérieuse. Le statut qu'elles ont acquis dans le pseudo débat politique actuel relève de l'usurpation intellectuelle antidémocratique.

La théorie de Hume, reprise quasiment mot pour mot par l'Organisation Mondiale du Commerce (l'OMC), se fonde sur des hypothèses irréalistes. Il faut en effet, supposer que les biens et services soient entièrement substituables les uns aux autres de manière instantannée, parfaite et gratuite tant du point de vue du demandeur que du point de vue de l'offreur.

Quant à Smith, le mécanisme de la main invisible n'a tout simplement jamais été démontré. Il relève d'une aporie religieuse dans une tentative de construction d'un discours scientifique nous dit l'historien Jean-Claude Perrot dans Une histoire intellectuelle de l'économie politique .

Il ne faut donc pas confondre l'instrumentalisation d'un discours pseudo-scientifique à des fins politiques avec une véritable démonstration qui seule peu prétendre au statut d'évidence objective mais dont la pensée économique néolibérale s'est totalement affranchie.

Sébastien