en cours de rédaction

Voici le troisième chapitre de mon billet sur l'échec définitif du Cycle de Doha. Pour écrire ce billet j'ai d'abord soumis à votre lecture
1] un historique de l'échec du Cycle de Doha et des négociations de Cancùn provenant d'un article du site de l'ONU sur la naissance du G21.
2] le compte rendu du G4 de Potsdam que j'ai traduit du Links Zeitung: Le G4 de Potsdam selon Links Zeitung, journal allemand de la Linke.
La Links Zeitung est le journal de la Linke allemande, à gauche du SPD. Dans les deux chapitres précédents, vous avez pu constater que l'ONU ou la Links Zeitung écrivent la même chose.

Les festivals organisés dans des bonbonnières encerclées de barbelés comme au G8 de Heiligendamm Rostock, et maintenant comme au G4 de Potsdam, démontrent que le souci d'une Démocratie globale émanant de la base ne s'harmonise pas avec le grand marchandage de l'OMC, de l'AGCS, de l'ADPIC, de NAMA. Le fait d'avoir fait passer de 148 Membres à 4 Membres pour faire aboutir à Potsdam les négociations de libéralisation commerciale du Cycle de Doha est le signe du retrait futur de la scène publique des grands négociateurs. Des négociations secrètes multilatérales ou régionales vont poursuivre cette grande entreprise de l'installation de la domination de la planète par le commerce et la privatisation libre et non faussée.

En dernier lieu je vous propose une traduction de l'article de la Links Zeitung du 22 juin 2007 sur l'échec du G4 de Postdam:

3] Victoire pour les ONG, les mouvements de citoyens, les syndicats .