Le mot "Globalisation" est dans toutes le bouches et pourtant il existe une palette très large de ce que nous voulons en comprendre. Pour les uns elle est une chance, pour les autres elle est une menace de mort et pour tous elle est, sur tout le spectre politique, une somme de problèmes et de devoirs d'agir. L'UMP s'est rénovée au nom de la mondialisation, le PS va se rénover au nom de la mondialisation. L'UMP accompagne et devance la création de richesses que cette mondialisation permet et promet, le PS sait que la mondialisation existe et n'apporte qu'une réponse voisine de l'UMP UDF que dans sa partie libérale socialiste. Dans cette mondialisation il faut "plus de", sans doute le PS pense à "plus de justice" ou quelque chose qui n'est pas encore formé dans sa structure sémantique et encore moins dans un Programme. C'est pourquoi le PS est passé à côté de deux campagnes électorales et de 4 Tours électoraux qui engagent pourtant le pays jusqu'en 2012. Il n'a fait que de courir derrière l'UMP UDF au lieu d'être une initiative politique. Il a fait le lit à la médiocrité.

Pourtant, il est facile de cerner les problèmes et de leur donner un nom. Je m'y attèle sur mon site. Prenons les thèmes du Changement climatique, du Droit International Maritime, du Système Economique Mondial (OMC, AGCS, ADPIC...) et du Système Financier Mondial (Banque Mondiale, Fond Monétaire International, Fonds de Pension, Fonds Vautours, Politiques Budgétaire Commune Européenne...), des Ingérences Militaires dans les Régions en guerre ou en crise (Darfour...), de l'Aide au Développement. Une World Governance, une Gouvernance Mondiale est nécessaire avec un système régulateur et de règlementation, avec des Conférences au sommet dont les décisions ont le caractère contraignant et ont Force de Loi. Ce n'est pas dans une cure thermale dans la zone balnéaire de Heiligendamm Rostock qu'un G8 est légitimé pour adopter les apparences d'une Gouvernance Mondiale. Ni à Gleneagles, ni ailleurs.

Quels aspects doit alors avoir une Structure de Décision Politique Globale? Pour l'instant une politique mondiale s'établit au niveau transnational dans des structures de Gouvernance Globale comme le G8 qui est l'un de ces Centres de Pouvoirs, ou comme l'ONU, les ONG ou comme des Institutions Scientifiques (AIEA)...

Les problème surgissent justement à l'endroit où cesse d'exister la démocratie. Dans les Instances comme l'OMC, le FMI, le Conseil de Sécurité de l'ONU sont prises des décisions significatives pour la planète entière. Ces institutions sont opaques et ne sont pas démocratiques ou ne sont pas légitimées démocratiquement. C'est comme le Conseils des Ministres Européen et les Commissions de Bruxelles qui ne doivent des comptes à personne et encore moins au Parlement Européen.

Les Instances Globales ne représentent qu'une partie du monde au niveau géopolitique tout autant qu'au niveau des populations dans leur ensemble. Les Multinationales et les Grands Groupes mondiaux sont organiquement associés aux décisions du G8, la société civile ne l'est pas.

Une Instance de Décisions Globales doit fonctionner sur le principe d'une élaboration démocratique de la décision dans laquelle la population mondiale est représentée et associée. Une Instance Démocratique Globale doit permettre de nommer des responsables révocables par une assemblée élue qui font appliquer les décisions prises et qui doivent délivrer un bilan de leur action. Le G8 ne fonctionne pas selon ces principes démocratiques élémentaires respectant les droits fondamentaux de l'Homme comme le Droit International. Le G8 n'est guidé que par deux pratiques féodales: "le Pouvoir non contrôlé" et "la richesse à tous prix". Ce Modèle d'un Ordre Mondial méprise l'humain et détruit tous les acquis démocratiques et des Droits Universels et fondamentaux de l'Homme.

Une réforme de l'ONU est nécessaire pour une Démocratie Globale. Ses structures actuelles ne permettent pas une telle réforme parce qu'une simple adaptation de ses structures existantes ne seront pas à la hauteur de l'objectif. Une nouvelle structure doit acquérir une identité qui ne sera pas polluée par l'aspect historique qui a conduit à la création de l'ONU et qui lui avait imposé volontairement un certain déficit démocratique "nécessaire" à son fonctionnement et à la réalisation de ses objectifs militaires de grands blocs issus de la guerre froide.

La Démocratie Globale ne sera pas non plus une réorganisation des relations internationales existantes, mais devra être le fruit d'une réforme de la Co-Décision et de l'Autodétermination des Peuples. Ceci n'est rien d'autre que le principe européen de subsidiarité. La Démocratie signifie que le maximum des décisions doit être pris au niveau Local et que le minimum doit l'être au niveau Global. En management tout comme dans les démocraties modernes, non colbertistes et non jacobines comme la France, cette subsidiarité porte le nom de "Glocal". Glocal signifie que des décisions globales auront des répercussions locales mais aussi que des décisions locales auront des répercussions globales.

Ainsi la Chine ne pourra pas s'opposer à une résolution de l'ONU pour faire cesser le génocide au Soudan commis par l'Afrique du Machrek sur l'Afrique noire, juste par ce qu'elle ne pourra plus équiper en arme les assassins. La Chine ou les USA devront rendre la production industrielle et agricole propres pour protéger le climat de la planète. L'Europe devra se conformer au cycle de Doha et abolir toutes barrières douanières sur les produits agricoles entrants et abolir toutes subventions sur ses propres produits agricoles. Les Pays "Développés devront accorder des licences de production pour les médicaments de première nécessité et devront réviser l'Accord ADPIC. L'Accord ADPIC est la règlementation internationale qui permet de privatiser la nature, d'offrir la biodiversité à des grands groupes agro-alimentaires qui vont la réduire pour commercialiser quelques OGM de leur fabrication et pour breveter le moindre des recoins du vivant.

Les instruments de domination de la planète comme le G8, la Banque Mondiale, le FMI, l'OMC avec ses deux instruments l'AGCS et l'ADPIC doivent être abolis. Entendez-vous nos politiciens à ce sujet lors des campagnes électorales pour la Présidentielle et pour les Législatives? Entendez-vous nos politiciens à ce sujet pour le prochain sommet européen?


Puissance du G8: population, BIP, multinationales, brevets


cliquez sur l'image pour aller sur le site
Sommet alternatif au G8 et attac.de zum G8 Gipfel et Forum Social de Belgique