Début des rafles contre les écoliers-sans-papiers aujourd'hui?

extrait de l'une de mes huiles: Double autoportrait

98% des écoliers-sans-papiers sont jetables d'après les arrêtés du ministère de l'Intérieur. La circulaire du 13 juin qui ordonnance une générosité toute républicaine d'accueil, c'est du pipo, car il n'existe pas le temps matériel pour remplir les conditions formelles de préparation des dossiers et pour les traiter avant la date butoir du 13 août. Mais elle fait sortir des chaumières des queues de demandeurs.
Croyez-vous que les caméras urbaines les mettent sous microfiches?


Excusez-moi, ceci me rappelle les rafles de Drancy, du Veldiv'.
Ces enfants sont coupables d'exister et d'apprendre les valeurs de la République sur nos bancs.



Rappel: il y a autant de "Sans-Papiers" qu'il y a des patrons qui embauchent au noir.
Il ne sert à rien de culpabiliser toute une République,
il faut poursuivre ces centaines de milliers de patrons-voyous
et régulariser la situation des "immigrés subis".

Pétition nationale: Nous les prenons sous notre protection! Réseau Education Sans Frontières

Création RESF

COMMUNIQUÉ LDH, la Ligue des Droits de l'Homme


Paris, le 30 juin 2006

Chasse aux enfants: une annonce fantaisiste de Monsieur Arno Klarsfeld

Monsieur Arno Klarsfeld a prétendu ce 30 juin...
...sur une chaîne de radio qu’il n’y aurait « pas d’expulsions cet été » de parents sans-papiers d’enfants scolarisés. La nouvelle serait excellente si elle était sérieuse. Or, non seulement la seule autorité compétente, c’est-à-dire le ministre de l’Intérieur, a dit le contraire il y a 48 heures encore, mais Monsieur Arno Klarsfeld lui-même a poursuivi en prévoyant qu’« une grande partie des familles », et donc en aucun cas la totalité, pourraient se voir appliquer les critères de la circulaire du 13 juin dernier… sans apporter d’ailleurs la moindre garantie sur l’application de ladite circulaire.

En réalité, ces critères sont si flous, et laissent tant de place à l’arbitraire, que Monsieur Sarkozy n’a pas osé assumer lui-même la responsabilité de leur mise en œuvre, mesurant sans doute l’indignation croissante de l’opinion face à la politique inhumaine qui frappe enfants et familles semaine après semaine. C’est pourquoi une petite opération de communication met aujourd’hui en avant Monsieur Arno Klarsfeld, qui n’a aucun pouvoir sur les préfets ni aucune expérience sérieuse en la matière, mais qui est chargé de distraire l’attention des médias et de démobiliser les dizaines de milliers de citoyens mobilisés pour la défense des enfants, à la veille de la manifestation nationale du RESF demain à 15 heures place de la Bastille.

Mais Monsieur Arno Klarsfeld n’a pu résister au plaisir de faire un bon mot, raillant le père ou la mère d’enfant menacé qui « fait chat perché vous ne pouvez plus me toucher »… Même de la part d’un ancien amuseur radiophonique, on aurait pu espérer un peu plus de respect, sinon d’humanité, à l’égard de familles qui vivent une véritable tragédie. Cette saillie déplacée aura en tout cas le mérite de détromper ceux qui auraient pu croire à l’annonce précédente : il s’agit bien toujours de « toucher » ces enfants, de les traquer avec leurs familles, de pratiquer la « sélection » au gré des préfectures et en fonction des réactions de l’opinion.

En réalité, les enfants et les familles ne sont protégés ni par la circulaire de Monsieur Sarkozy, ni par les plaisanteries douteuses de Monsieur Arno Klarsfeld. Leur seule protection, c’est la solidarité, la mobilisation des parents, des amis, des voisins, des enseignants, de tous ceux qui prennent au sérieux l’égalité des droits, la justice et l’humanité.

La Ligue des droits de l’Homme appelle à maintenir et à amplifier cette mobilisation solidaire, et à manifester nombreux demain samedi 1er juillet, en particulier à Paris place de la Bastille à 15 heures. Pour que tous les enfants soient au rendez-vous de la prochaine rentrée scolaire.

Fin du communiqué de LDH / Fin du billet

N'abandonnez plus notre démocratie, notre État de Droit, notre Code du Travail ! Allez voter ! (pour la VIème République)
Le Parlement Européen de Strasbourg a été abandonné à des médiocres le 7 juin aux Élections Européennes 2009.
Le Parlement Européen de Strasbourg a été abandonné aux médiocres le 26 mai aux Élections Européennes 2019.
Le Parlement Européen de Strasbourg sera abandonné à l'extrême-droite le 9 juin aux Élections Européennes 2024.

copie non commerciale partielle à l'identique autorisée avec citation de source.
Un site est un acte public. Ce n'est pas un blog, je n'alimente pas de forum.
Je consulte une trentaine de quotidiens online en 4 langues (français, allemand, anglais, suédois).
A propos de l'auteur et roman non-figuratif prémonitoire.

Conforme à la Charte

( En ligne depuis le 06 VI 06 / Pas de "donate", je ne tire aucun bénéfice pécuniaire, matériel ou social de mon site, c'est un acte isolé )

La fonction "commentaire" s'affiche du côté public,
mais ne fait pas toujours aboutir les commentaires sur le back-office, modération ou pas (problème informatique).

Ajouter un commentaire

Les commentaires peuvent être formatés en utilisant une syntaxe wiki simplifiée.

Fil des commentaires de ce billet