En vert, zone palestinienne.

Je connais une activiste juive qui m'a dit: "Mais, c'est à nous, c'est écrit dans les écritures depuis 2000 ans".

En "Palestine mandataire" (selon la SDN de 1922 à 1947), 9 habitants sur 10 étaient palestiniennes arabes jusqu'en 1947.

Je ne vois pas de différence entre le Mur de Berlin et le Mur de la honte.


La colonisation israélienne selon la méthode de la "salamandre" revient à organiser une déportation.

Je ne vois pas de différence entre une Alsace/Moselle annexée et la Palestine éradiquée.

Pointons aussi du doigt la Jordanie et la Syrie qui ont expulsé leurs "frères arabes" palestiniens en masse de leurs territoires, issus du découpage du 30 novembre 1947 de l'ONU destiné à créer Israël. Ces Palestiniens arabes sont alors allés se réfugier dans l'État Palestinien qui aurait dû coexister avec l'État Israélien sur cette terre "d'Israël".

Ce qui est curieux, est que l'on ne rappelle jamais que la Jordanie a annexé en 48 la partie arabe de la Palestine.

Arabes et Israéliens sont donc coupables de l'extermination du peuple Palestinien, qui lui habite ces terres depuis 2000 ans.
Il n'a pas besoin de lire des écritures, vieilles de 2000 ans, pour l'affirmer.

Les États arabes corrompus par les américains abandonnent leurs "frères" Palestiniens.

Pétition >> signez ici