L'isolement de la molécule active est considérée comme une activité inventive et de ce fait elle répond aux critères de brevetabilité qui sont le principe de nouveauté, de la démarche inventive et de l'applicabilité industrielle. L'agriculteur ou le shaman savait aussi isoler les principes actifs des plantes; le dépôt de brevet pour les plantes offertes par la nature ou le croisement issu de la main de l'homme est irrecevable. A y bien regarder il ne s'agit que d'une découverte d'une "chose" existante. Les grands groupes comme Monsento ou Rice-Tech (riz Basmati breveté) se débrouillent pour que leurs OGM soient plus rentables à l'hectare et donc pour que l'agriculteur leur soient dépendants, ce qui est la violation du Privilège de l'Agriculteur qui l'autorise à réensemencer ses récoltes de la ferme.

Il s'agit de la privatisation de la nature. Angela Merkel et son par-terre avaient promis lors des travaux préparatoires du G8 de Heiligendamm Rostock de s'occuper de l'Afrique, des pays en voie de développement dans le cadre de leur souveraineté alimentaire. Seule une aide de 60 milliards de dollar a été promise, mais aucun échéancier n'a été fixé. La majeure partie de l'aide promise par le G8 de Gleneagles en 2005 n'a pas non plus été versée.

L'accord des ADPIC (Aspects des Droits de Propriété Intellectuelle qui touchent au Commerce, ou TRIPs, Trade-Related Aspects of Intellectual Property Rights) organisent le pillage de la nature.

(Depuis les échecs du cycle de Doha, de Seattle, de Cancùn l'OMC n'est plus le seul instrument de domination. Des milliers d'accords bilatéraux ont déjà été signés et sont bien pires que l’OMC, et ce de façon délibérée. Ils sont négociés en secret, directement avec des groupes de lobby du monde des affaires... J'y reviendrai aussi bientôt sur mon site)