Un post injecté dans le Web est comme la saxifrage, cette fleur alpestre qui écartèle les scissures des rochers.

Ceci nous permet d'être en harmonie avec nous-mêmes que de péter dans les éthers du cable,
en harmonie avec nous-mêmes, les Lorenzaccio de la globalisation, mi-anges mi-pourritures.