Alors, comme les "officiels" de la ligne éditoriale du P(S) n'ont pas fait le travail, il faut bien travailler à la remédiation.

Les Rénovateurs, ceux qui sont encore libres et qui restent non-alignés, écoutent ce qui est le plus proche de RM, et à ce que je sache, il faut bien aller voter, de préférence en exprimant 1 voix par 1 homme pour contrebalancer l'hystérie du marketing politique.

Ces lecteurs filtrants auraient du préciser que le "Groupe de Dijon" travaille à cette Rénovation, à la Structuration à Gauche dans le P(S) ou avec le PS, et qu'il appelle à l'installation statutaire et organique de Passerelles avec toutes les Gauches dans le P(S), avec NPS, avec fmds, avec le groupe Attac, etc...

Nous accompagnons Michaël Moglia et nous travaillons de suite pour la croissance de la Rénovation. Il sera donc inutile d'essayer de nous refiler du Tranxène ou du Vallium en ADSL, ça ne marchera pas. Nous n'allons pas hiberner jusqu'au 4ième Tour de 2007

__________________________________

D'autres lecteurs sont tout aussi tricheurs à la lecture du CR du "Groupe de Dijon" et ont oublié leur attitude depuis début juin 2006 et le déni du Garçon.

Ils ont fait la démarche inverse au Groupe de Dijon.

1] Ils ont choisi MSR qui s'est fait suivre de près par un Monsieur qui pensait apporter dans sa boite à dragées tout RM, contrairement aux statuts de RM et avec des opérations de téléchargements de majorité suivant une fuzzy-logique et avec une rédaction très créative d'un catalogues de noms de hidalgos picaresques.

2] Ils prétendent travailler ensuite, à la vue des dégâts directs et collatéraux opérés par les divers tirs chirurgicaux, à la cémentation de RM pour éviter la sédimentation des idées rénovatrices. Leurs derniers halalis étaient pitoyables.

3] Hier certains, dans un désarroi de sondage en soft-landing, ont failli craquer en reconnaissant que le P(S) était social-démocrate

4] Aujourd'hui, autre revirement de leur part, ils tentent d'appeler aussi à un rapprochement des autres ailes de gauches...

Moi je sens surtout qu'ils ressentent bien que le sol se dérobe sous leurs pieds. Mais chacun chausse ce qu'il peut. Nous, les Rénovateurs, sommes devant cette politique des faits accomplis accumulée par 5 mois de manipulations.

Notre démarche est simple. Notre rénovation ne doit pas servir de lifteur des plis de visage. Là haut dans l'appareil, il n'y a que les masques de James Ensor. Notre démarche est à Gauche, et elle appelle à la fédération des forces vives de Gauche dans le PS.

Pour plus d'informations, lire la Lettre de Benoît Hamon, Eurodéputé PS, aux Rénovateurs "non-alignés"

charte