Quand nous avions décrié ceci lors des six semaines de crise du CPE, nous passions pour des gauchistes et je ne sais de trop quoi encore.

Pourquoi alors le ministère publie-t-il maintenant ces mauvais chiffres? On l'avait vu lors du nouveau mode de calcul du chômage initié par le quinquenat du Pdt actuel, que l'on peut jouer comme l'on veut avec les chifffes

Alors pourquoi annoncer l'échec maintenant? Pour éviter une collision avec les français en septembre à la rentrée des vacances. Ou pour faire passer une mesure encore plus sévère, toujours sans concertation. Les seniors sont dans la calandre, les fonctionnaires aussi, il faut en jetter quelques uns. Ou alors des mesures pour le second marché de l'emploi, celles des emplois aidés, vont être annoncées en grande pompe pour donner un premier visage au "capitalisme social" du Président actuel, une sorte de jeu positiviste pour la nation entre les 1er-ministres jumeaux.

Mes autres articles sur la précarisation ici