4_Umea_Bodo-064.jpg

En plus des pertes des banques en faillite depuis 2008 et qui sont léguées en flux tendus à ladite dette publique, et en plus de ladite "Crise de l'Euro" qui n'existe pas mais qui n'est qu'une Crise des banques, et en plus des multiples plans d'austérité le Travailleur doit accepter sa paupérisation joyeuse. L'Europe Providence Bancaire fait de ses Travailleurs du hachis. Le TSCG n'est qu'une anticipation pour l'Europe de la politique du challenger de Obama. Mitt Romney et son vice-candidat Paul Ryan veulent aussi définitivement détruire les derniers restes du Welfarestate mis en place en 1934 par Roosevelt. La Lutte des Classes se fait toujours sans nous et par-dessus nos têtes, mais heureusement que les syndicats allemands sont forts et ne se laissent pas avoir. Les groupes Unilever, Henkel, Procter & Gamble ne s'y trompent pas, sur la réelle situation économique, et se sont mis, comme ils le font en Afrique ou en Asie depuis toujours, à conditionner en Europe shampoing, dentifrice, soupe dans des petits paquets vendus bon marché à l'unité pour répondre aux besoins des consommateurs qui n'ont plus les moyens et qui ne dépensent plus que 17 euros par course. Ils doivent donc toujours pouvoir avoir accès aux marques écologiques ou premium qui sont chères et dont ils ne doivent pas se passer. Et dans l'esprit du développement durable, le consommateur bâillonné va repasser plusieurs fois dans le magasin pour acheter plusieurs fois de l'emballage et aussi les produits d'à côté. (Photos: en allant aux Îles Lofoten, été 2012)