Stiglitz, Roubini, le produit de marketing Paul Krugman, etc... ont des chaires pour rester debout.

Je suis fatigué de vivre dans un monde où le mensonge planétaire a même remplacé les idéologies de tout bord.

En 89, mon monde binaire était perturbé et l'on sait ce que j'ai écrit et même ce que j'avais peint dès 1987 en prévision de la Chute du Mur de Berlin. J'étais heureux de voir en 89 que le langage aboutirait au mot dit, pensé, vécu. Aujourd'hui il est véhicule en 2009 du mensonge planétaire. L'Europe n'a toujours pas son parler propre et renforce la sottise américaine dans son Traité de Lisbonne.
 
Je n'ai plus rien à écrire. On attend la chute.
Je répète ce que j'ai écrit dès 2008: Staline et Hitler n'auront pas plongé la planète dans un tel saccage global comme ce système.

(Photo sans retouche: Mouette à Flensburg, août 2009; Nikon D70)